Le XV de rêve de… Christophe Lafforgue (Auch, Lombez-Samatan, L’Isle-en-Dodon)

0

C’est le genre de bonhomme qui ne laisse pas insensible, car il a le parlé vrai, sincère, juste. De par son parcours atypique et dense (éducateur, joueur, entraîneur, entraîneur-joueur, joueur, puis entraîneur… vous suivez ?) il nous semblait très intéressant de confier à Christophe Lafforgue une mission délicate pour lui : constituer un XV de rêve, lui qui a connu tant de monde durant sa carrière. Et autant vous dire qu’il n’a pas chômé, son groupe a une bien belle et fière allure. Mauvais temps pour l’équipe d’en face, sur le terrain bien sûr, mais aussi en dehors. Merci à toi Christophe, pour ta confiance et tes encouragements de la première heure. On rêve un peu avec toi en lisant ton XV…

Christophe Lafforgue : “Ce XV de rêve du fait que, j’ai presque autant entrainé que joué en séniors, même en n’ayant que 35 ans (rires), sera donc constitué de joueurs que j’ai pu rencontrer des deux côtés. Le staff est aussi bien étoffé, car sans eux, un XV ne pourrait jamais être de rêve. J’ai construit cette équipe pour gagner les trois mi-temps, voyager et recevoir. Merci à RugbyAmateur.fr de m’avoir replongé dans les grands moments de ma vie de joueur, éducateur et entraineur de rugby, toujours avec sincérité, mais ça vous le savez je pense.”

PILIER DROIT : Stéphane PONS alias « Ponpon »
« Ponpon » c’est vraiment un mec en OR, quand j’ai commencé à entrainer à Lombez il est revenu du Fousseret, il y en a un bon paquet qui ont rigolé, mais jusqu’au premier entrainement seulement (rires). Après ça a été un monstre, avec ses deux grands matchs à Nevers et à Auch, où il remporte ses deux premières mêlées, et calme tout le monde.

PILIER GAUCHE : Yohan Marty alias « l’Ours »
Pas rigolo, pas bavard, très intelligent, pécheur, chasseur, mon entraineur mêlée en fédérale 1, un joueur très rude, vraiment un personnage atypique du rugby qui a compris beaucoup de choses sans jamais trop parler, normal c’est un Ours (rires)

Yohan Marty
Yohan Marty

TALONNEUR : Grégory MOULIS alias « tchap »
Capitaine et coéquipier avec qui je partageais le plus ma vision du club de Lombez-Samatan. « Tchap » c’est la sérénité et la force du travail, il a marqué le club et je lui souhaite de la réussite à tous les niveaux.

Moulis

SECONDE LIGNE : Florent GUCHEN alias «  la guche »
Le genre de type qui, quand il rentre sur le terrain, t’entends sur le côté, « Oh putain il a signé là lui ?», vraiment content d’avoir rencontré ce garçon en fin de carrière, le loup blanc de l’honneur en Midi-Pyrénées, notre capitaine, il l’a dans le sang.

guchen

SECONDE LIGNE : Christophe SAINT LARY alias « l’haricot »
Quand il jouait, le premier talonneur adverse se levait toujours mal de la première mêlée, du coup, ils y mettaient un second, qui lui, ne se relevait pas, pour finir par un troisième qui ne jouait pas à ce poste et qui arrivait en disant “Tranquille, moi j’ai rien fait Lary…”(rires)

St Lary

TROISIEME LIGNE AILE : Guillaume BERNAD alias «  Flash »
« Flash » c’est l’explosion de notre génération d’Auscitain, une énergie dans ses placages qui en a fait un professionnel de rugby. Ce tempérament de bigourdan que l’on retrouve dans chacune de ses actions.

bernad

TROISIEME LIGNE AILE : Jean François MONTORIOL alias «  Monto »
L’italiano ! Jeunes, ensemble à Lombez, un an après au Stade Toulousain, un encore après en première, lui c’est vraiment la grosse progression record. International italien et toujours attaché à la terre de sa famille à Rieumes, accessible, Jeff lalala oui !

mauntoriol

TROISIEME LIGNE CENTRE : Paul Alexandre ORO alias «  polo »
Encore ce genre de garçon qui peut faire dégoupiller un entraineur, 80% de l’entrainement, il le fait en boitant, si tu ne le connais pas, tu ne le fais pas jouer, tu te dis « mais qu’est-ce qu’il fout ?». Et quand il se branche tous les fils bien comme il faut (il est ingénieur), sortez-vous rapidement, car je n’ai jamais vu une charge aussi puissante de toute ma carrière. Polo, c’est découverte de la vie en permanence, comme moi, les nouveaux trucs un peu bizarres, il prend !

DEMI DE MELEE : Cédric DAIGNAN alias « Daide »
Comment ne pas mettre le buteur qui a porté l’USL vers le premier titre de Champion de France de son histoire ? Je le connais depuis les jeunes, je l’ai accueilli quand il est arrivé en séniors au LSC pour finir ma carrière de joueur avec lui à l’Isle-en-Dodon. En plus d’un ami, un visionnaire, toujours dans les projets.

daignan
Daide le visionnaire

DEMI D’OUVERTURE : Pantxoa BARRET alias «  pantxo »
Alors lui c’est le basque bondissant, pas le plus talentueux des 10 avec qui j’ai joué, mais avec certitude celui que j’aurais suivi partout, car bosseur, régulier, et très très bringueur. Toutes les années de la FAC ensemble, ça a piqué grave, mais là il est en mode CrossFit, du coup abstinence, toujours dans l’extrême ce mec !

barret

TROIS QUART CENTRE : Frederic COUZIE alias «  Coune »
La facilité déconcertante de « Coune » m’a toujours émerveillé, je ne compte plus le nombre de coups de pied par-dessus pour lui et rattrapés… direction l’En-but. Comme « Flash » j’ai joué avec au FCA chez les jeunes de très, très bons souvenirs. Il joue encore le coquin, et j’espère qu’il participera à la remontée du RC Auch en fédérale 2.

couzié

TROIS QUART CENTRE : Matthieu ROUMIGUIE alias «  poupette »
Le doué de la génération Samatanaise 1982/1983, il savait tout faire avec un ballon et même sans (placage dur). Docteur dans la vie, il a réussi tout ce qu’il a touché et a toujours accueilli et rassuré les joueurs qui arrivaient dans notre équipe, comme un papa, qu’il est aujourd’hui de deux enfants, et qui feront j’espère, de très grands joueurs du Lombez-Samatan Club.

roumiguie matthieu

TROIS QUART AILE : Patrick Casties alias «  petit pain »
Obligé de le mettre dans mon XV de Rêve, 51 ans au compteur, je n’ai jamais joué avec (vu l’âge…) ni entrainé, mais je triche car il m’a appris tout le reste. Champion du monde du ramassage de mousserons chez les autres quand ils n’y sont pas, et bécassier hors pair. Il a été champion Honneur en 1992 avec l’Isle-en-Dodon, et comme il se fait vieux et que je m’étais promis de l’effacer des tablettes en devenant Champion en honneur… et qu’on l’a fait en 2017 à Ernest Wallon, je me devais bien de lui faire croire qu’il me fait rêver !

casties

TROIS QUART AILE : Thomas Silvestrini alias «  Snake »
Garçon très attachant, il s’est fracturé la malléole cette année et ne pensait qu’à revenir aider ses copains. Il est dans ce XV de rêve parce qu’il marque l’essai de sa vie en finale Honneur à Ernest Wallon en 2017, et j’ai donc pu grâce à lui, touché le seul vrai titre de ma carrière. Merci Snake !

silvestrini

ARRIERE : Bruno COT alias « l’ami »
Il va être content d’être à l’arrière, ça lui a toujours plus (rires). Le seul type qui a dû rater moins d’entrainements que moi dans sa carrière. Sa rigueur, son envie de gagner et son sens du collectif en ont fait mon meilleur ami. A toujours respecté comme « Daide », mes choix sportifs, même en leurs défaveurs. La consécration à Nevers ou en plus d’être bon, il s‘est battu comme un chien

cot

REMPLAÇANTS :
16 : Romain TERRAIN alias « la rome » (rentre à la Mi-temps )
Je l’ai côtoyé à Paul Sabatier en même temps qu’au FCA Gers. Dans le sillage des valeurs humaines qui me collent à la peau, travail et humilité, deux ans à jouer en espoirs à Auch sans broncher, pour exploser l’année d’après en TOP 14, le fruit du travail, son travail.

terrain

17 : Brian JANICO alias « massa » (rentre à la 60ème selon s’il m’a énervé dans la semaine…)
« Calme toi Brian », voilà ce que je vais devoir lui dire quand il va lire cet article. Je l’ai fait revenir du Bassin d’Arcachon où il jouait en B ( calmé) en fédérale 2 pour tout nous exploser l’année d’après au LSC à gauche ou à droite en fédérale 1. Gros Potentiel à gérer mais j’aime ça.

janico

18 : Olivier Charlas alias « Charlie » rentre le dernier ¼ d’heure
Dit « la pioche ou piochard ou Peyron… »
Là, je le mets remplaçant comme ça il entraine avec moi sur le côté, et quand ça l’énerve il peut rentrer pour finir d’expliquer les consignes (rires). Un ami, passionné de rugby et de chasse, de la même trempe que le pig ou lolo, LUI au final je l’écoute même s’il doit parfois s’y prendre à plusieurs reprises (travail de labeur toujours …)

charlas olivier

19 : Matthieu GILIBERT et Benjamin CHARLAS (Fils du 18) alias « les gosses » (rentre 20mn)
Je leur donne une moitié de mi-temps à chacun car ils sont encore jeunes pour me faire rêver. Je les connais depuis qu’ils ont 5 ans et je les ai vu grandir car j’étais leur prof de sport à l’école, donc ils avaient le choix entre du rugby ou… du rugby, pour finalement faire du rugby. Ils ont décidé malgré les sollicitations et leur potentiel énorme de défendre les couleurs de leur village natal, l’Isle en Dodon, c’est la marque de futurs grands, mais pour le devenir, il faudra gagner quelque chose #message

charlas benjamin
Benjamin Charlas
gilibert matthieu
Matthieu Gilibert

20 : Johan BENSALLA alias «  joben » (rentre à la 50ème)
Il joue 9 ou 10, donc un remplaçant de luxe, avec un caractère très légèrement trempé. J’aime les gagneurs même si parfois ils sont « border-line ». Il me fout cette pénalité contre Morlaas qui dit : « Le Week end prochain on joue la montée en fédérale une contre l’Isle au Jourdain les mecs », donc obligé, là tu m’as vendu du rêve Joben

bensalla

21 : Julien Sarraute alias « juju » (rentre à la mi-temps) et Aurélien Cortes (rentre si il est pas à la chasse au lièvre.)
Joué avec à la FAC et croisé au FCAG, JUJU est vraiment l’exemple du travail et de la régularité, tous deux issu de la filière sportive, j’ai souvent échangé avec, et son poste actuel et les réussites des garçons qu’il a eu sous ses ordres chez les jeunes à Auch (Alldritt, Dupont, Bourgarit…), sont tout sauf le hasard. Bon courage pour le maintien avec Colomiers Juju !

Aurélien, lui, est dans la lignée de sa famille, les Cortes, fédérateur, protecteur, comme Matthieu et Benjamin, j’ai tout fait avec eux à l’école de rugby, pas le dernier pour remporter la 3ème mi temps,au coude à coude avec moi…..Un futur papa du club !

sarraute
Julien Sarraute
cortes
Aurélien Cortes

22 : Jérome SUDERIE alias «  le scud » (rentre les 10 dernières…)
Co-entraineur avec moi cette saison, je le mets remplaçant car c’est le joueur parfait qui te fait gagner à la dernière minute. J’ai joué avec à Lombez et à l’Isle-en-Dodon, je l’ai entrainé à Lombez, il m’a entrainé à l’Isle-en-Dodon pour finir co-entraineur ensemble. Je lui souhaite de la réussite dans sa carrière d’entraineur. Comme tous les Sudérie, il aime le JEU rugby !

suderie

MANAGER : Henry BRONCAN alias «  le vieux »
Une relation particulière avec Henry, comme toutes ses relations. Mon premier entraineur en UNSS, je suis arrivé du judo à 14 ans où il fallait saluer chaque fois que tu bougeais un doigt sur le tatami. Et après 15 jours passés par lui j’ai compris qu’il fallait saluer une fois que tu avais gagné, sinon tu pouvais repartir travailler…et moi j’adore cette relation au travail, à l’effort. Le rugby français n’en serait pas là si des hommes comme lui rappelaient plus régulièrement à tout le monde que l’humilité rend bien plus riche que l’opportunisme.

henri broncan le gourou
Henri Broncan le gourou

ENTRAINEUR DES AVANTS : Christophe PIGOZZO alias « le pig »
Mon binôme de la montée en fédérale 1, on nous prédisait l’enfer à cause de nos tempéraments, ça a été l’inverse. Il a été un des très rares que je voulais bien écouter car avec lui le hasard en rugby se résume au toast de l’arbitre. Pour le reste il peut tout expliquer, un écorché vif de la vie avec un très gros cœur, un des plus grands Samatanais que j’ai rencontré !

pigozzo

ENTRAINEUR DES TROIS QUARTS : Laurent DELASSUS alias « lolo »
Il m’a entrainé et après quelques années j’ai voulu qu’il revienne entrainer en Fédérale UNE avec moi. Personnage totalement atypique (version Codorniou), il est capable d’apprivoiser la nature humaine comme personne, beaucoup de joueurs lui doivent beaucoup sans jamais s’en être vraiment aperçu.

delassus

PREPARATEUR MENTAL : Jean Marc FUSCO alias « fufu »
Marqué par cet homme, aujourd’hui devenu un ami, « FUFU » nous a fait des échauffements à la « Blanco negro » qui auraient je pense effrayer un paquet de jeunes en 2019. Des centaines de milliers de kilomètres dans sa vie à porter les joueurs, à les héberger, à les aider. Le rugby c’est SA vie à Fufu.

fusco

“REPARATEUR” PHYSIQUE : Jean-Marc RIVIERE alias « mao »
J’ai souvent entendu : « ces exos c’est quoi ? », professeur de sport au lycée à Auch, je vais vous dire une chose, le bon préparateur c’est celui qui prépare bien les joueurs, et lorsqu’on a reçu Nevers pour la lutte finale au maintien, je lui ai demandé « on doit être prêt comme jamais ! », et face à des pros, je pense qu’on a montré qu’on était plus que prêts, bravo « Mao »

riviere

SOIGNEUR :  Jean Michel BROCAS alias « Jean mi »
Alors là, attention y a Jean Mi ! le trublion de l’USL. Le genre de type soigneur qui peut à tout moment du match (souvent un moment crucial) quand tu lui dis « il ne va pas être à la hauteur » il te répond : « Pourquoi, combien il mesure ? » OU alors « J’en peu plus, sors moi, je vais pas assurer » « T’es con ou quoi t’es boucher ? » Ou pour terminer quelqu’un connait la Poule ? « Oui c’est la femelle du coq….. » Au début ça fait son effet, puis on s’habitue. Non, je plaisante, on ne s’habitue jamais !

brocas

KINE : Bernard Vedel
Parti trop tôt d’une maladie, Bernard nous est arrivé du Var avec toute sa joie de vivre, un confident pour beaucoup de joueurs, je m’appuyais beaucoup sur lui pour la tendance de la semaine. Je pense souvent à toi Bernard !

vedel

DOCTEUR : Jean Paul SICARD alias « la sice »
Dentiste de renom dans la banlieue tarbaise, avec lui, je serais allé soigner des dents sur n’importe quel terrain de France. Peur de à peu près. Non, peur de rien !

sicard

tropis
tropis

CAMERAMAN : Jean TROPIS et Joel SCALCON (le dernier en cours d’acquisition par contre…) alias « gino »
Jean dit « Gino », mon Cameraman de toujours. Il faisait exprès de filmer en tribune et de laisser le son à la vidéo et me disait : « Christophe, y a des mecs qui ont râlé, tu ne vas pas aimer… ». Le Week end d’après je me faisais le type.

INTENDANT : Francis MARSON alias « teneque »
« Téneque », l’homme qui s’est construit en même temps que le stade, je peux vous dire que le stock de matériel est extrêmement bien surveillé, il a donné sa vie au Lombez Samatan Club, très attachant mais très chiant quand il faut gratter un ballon ou des chaussettes.

marson

DIRIGEANTS ADMINISTRATIFS : Paul SENAC et Jacques BOUBEE
Binôme d’extraterrestres ! Champions universitaire (ils sont très jeunes) du débouchage de vin blanc, de son buvage, puis du rédébouchage …mais capables d‘assurer une feuille de match le dimanche SANS aucun problème.

senac et boubée

PRESIDENT : Gaby CHARLAS et Pierre ROUMIGUIE
Là je dois dire que j’en ai connu qui ne m’ont pas fait rêver, mais plutôt cauchemarder. Comme on parle de rêve ici, Pierre et Gaby ont été les meilleurs. Pierrot, c‘est les « roumigue », cette sensibilité à comprendre les joueurs. Il a essayé de garder cette cohésion qui a tant fait notre force au LSC pendant des années, il a été en plus, un de mes premiers éducateurs, donc garde à vous !

roumiguie pierre
Pierre Roumiguie
charlas gaby
Gaby Charlas

Gaby, le paradoxe. J’ai souvent dit qu’un président qui n’a jamais joué ne peut pas comprendre un club de rugby, et bien je me suis trompé. Gaby vient de passer 9 ans à l’Isle-en-Dodon pour nous faire exploser. Cette année il réalise notre futur Club house comme si c’était son salon… remarque, on ne sait jamais (rires). Il a fédéré autour de lui sans jamais lever la voix, c’est la marque des grands. Toujours là pour payer un coup aux joueurs (ça aussi ça m’a changé…). Franchement Bravo mec !

Le 16 ème Homme :
Le 16 ème homme ? Ce sont des femmes. Dans mon XV de rêve, il s’agit de toutes les mamans qui ont suivi leurs enfants depuis l’école de rugby jusqu’aux équipes séniors de l’Isle en Dodon aujourd’hui. Danielle, Anne Marie, Nadine ou encore Claire, continuez à tricoter du bleu et blanc et à nous encourager, vous êtes les meilleures !

16 eme homme


 

Conclusion

l'Isle en dodon lauzerte 2017 finale photos Christophe Fabries (58)
Souvenir de finale à Ernest Wallon contre Lauzerte en 2017

“J’ai rencontré tellement de gens, d’horizons divers, aux valeurs humaines que j’affectionne, qu’il est injuste de n’avoir que ces quelques noms, j’en rajouterais donc une partie : Jean Claude Carde, Boby Puntis, Claude Bellard, Pierre Henry Broncan, Lou simtich, Laurent bonin, Pascal Monferan , Gillou Bourrust Guillaume Arcidet, Romain Zanadréa…Merci encore de me faire revivre ces belles années, il y en a qui vont sacrément rigoler en lisant. Je me suis pris au jeu de rendre hommage à tous ces garçons, c’était vraiment un très bon moment !”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here