Fédérale 2 – Sarlat, bousculé à Saint-Yrieix, s’impose en costaud

0

322 jours, voilà la durée depuis le dernier match disputé en Fédérale 2 avant le nouvel arrêt des championnats en octobre 2020, et cette journée inaugurale du cru 2021-2022. En terre arédienne, le RCP Saint-Yrieix (qui entamait un nouveau cycle sur le banc et dans l’effectif) recevait « l’ogre » de la poule : Sarlat. Présenté comme tel depuis que son projet  de montée, recrutement à l’appui, a fait grand bruit . Si, depuis plusieurs jours, certains annonçaient tous les maux du monde aux « Culs Noirs » (surnoms des joueurs locaux, en référence à la race de cochons élevée sur ces terres), nul doute que ceux-ci étaient prêts à en découdre,  face à des Sarladais impatients d’assumer leur statut… (Résumé et photos par Jérémy VdC)

Dès le début de l’après-midi, les plans des équipes fanions étaient chamboulés au dernier moment : la faute à un QR-Code non-valide côté visiteur et à un carton rouge dans un match des réserves électrique, pour un joueur local, prévu comme remplaçant à 15h. Les échanges d’amabilité et autres parties de baffes, ont obligé l’arbitre à sortir les cartons rouges, et les pompiers à venir pour corriger l’axe d’un nez cassé notamment. De quoi chauffer à blanc, les nombreux supporters dans la tribune et autour la main courante, pourtant déjà bien réchauffés par un soleil de plomb, et remontés après la lourde défaite de leurs protégés en lever de rideau (10-64).

Beaucoup de monde pour ce retour officiel dans les stades de Fédérale 2 (crédit Jeremy VdC)
Beaucoup de monde pour ce retour officiel au Stade Albert-Bordes (crédit Jeremy VdC)

La chaleur, il en a été question d’entrée pour les équipes premières, dès l’entame de la rencontre. Sarlat se retrouve à quatorze sur une de ses premières actions défensives, Ben Hamouda étant sanctionné pour un plaquage non-maitrisé, entraînant au passage un début d’échauffourée. Dans la continuité de cette pénalité obtenue, les Rouge et Noir sont les premiers à scorer, grâce à un essai tout en malice. Alors que Redon tente de trouver la touche dans les vingt-deux mètres adverses sur pénalité, Fresneda parvient de manière acrobatique à laisser le ballon dans l’aire de jeu. Las pour les visiteurs, Ragon, qui avait bien suivi sur sa ligne, est le plus rapide à se saisir de la gonfle pour terminer derrière la ligne (7-0, 5’).

En roublard, l'ailier arédien a inscrit le seul essai de la partie pour les siens (crédit Jeremy VdC)
En roublard, l’ailier arédien inscrit l’essai (crédit Jeremy VdC)

Piqués au vif, les Bleu et Noir prennent d’assaut le camp arédien, et sont récompensés par une pénalité longue distance de l’ouvreur argentin Bordoli (7-3, 9’). Après dix minutes plutôt équilibrées, Sarlat prend l’ascendant, grâce notamment à plusieurs percées de l’ex-Aurillacois Tuwai, bien stoppé malgré tout. Partie remise pour les Périgordins, qui, à la suite d’une longue séquence au ras avec les avants, trouvent la faille par Cousin, le centre terminant sous les perches (7-10, 18’).

Cousin, comme l'ensemble des trois-quarts sarladais, aura été très actif (crédit Jeremy VdC)
Cousin entre les poteaux (crédit Jeremy VdC)

Les impacts sont rudes, l’arbitre rappelle à l’ordre les capitaines, avant de finalement envoyer Tuwai au frigo dix minutes. Malgré cette nouvelle supériorité numérique et de belles phases de jeu, Saint-Yrieix se fait à nouveau punir grâce à la vitesse des trois-quarts sarladais. Récupérant le cuir sur ses vingt-deux, Fresneda casse la ligne adverse, remonte tout le terrain, avant de servir à hauteur Cousin, qui s’offre ainsi un doublé en coin (7-15, 26’). Sur le renvoi, les Bleu et Noir se mettent à la faute, laissant le soin à Redon de garder le RCPSY dans le rythme au tableau d’affichage (10-15, 30’). La fin du premier acte est plus hachée, les fautes de main et la tension font leur retour : à la suite d’une nouvelle session d’échange de coups consécutive à une faute des visiteurs, les cartons jaunes sont de nouveau sortis pour Surget (Saint-Yrieix) et Maniulua (Sarlat).

Beaucoup de tension durant le match, M. Despinoy sortant plusieurs fois ses cartons (crédit Jeremy VdC)
Beaucoup de tension durant le match (crédit Jeremy VdC)

Occasions vendangées et tartines truffées 

La deuxième période débute sur le même rythme que la première, avec une envie manifeste et des intentions de jeu de chaque côté. Sarlat prend un peu plus l’avantage dans le jeu courant, sans toutefois convertir en essais, à cause de fautes de main ou d’imprécisions. Bordoli profite malgré tout des fautes locales pour passer une nouvelle pénalité, alors que Saint-Yrieix manquait un peu plus tôt un coup de pied sur la ligne médiane. D’un potentiel 13-15, on passe alors à 10-18 à la 55ème minute.

Bordoli (et son mulet n'ayant rien à envier au championnat d'Europe dédié disputé en Creuse le weekend précédent) a pesé sur le score avec ses pénalités (crédit Jeremy VdC)
Bordoli (et son mulet n’ayant rien à envier au championnat d’Europe dédié disputé en Creuse le weekend précédent) a pesé sur le score avec ses pénalités (crédit Jeremy VdC)

Passée l’heure de jeu, la fatigue se fait sentir, les espaces se font plus grands dans les défenses. On assiste à de belles percées de Jarraud ou N’Diaye chez les locaux, mais sans réussite. Les visiteurs ont courbé l’échine pour mieux repartir de l’avant. Avec de longues séquences de jeu dans les vingt-deux mètres adverses, et à quinze contre quatorze suite au carton blanc de Lachaux, les Sarladais trouvent la faille en bout de ligne par l’intermédiaire du deuxième ligne Faucher, qui s’offre un plongeon digne d’un ailier fidjien au passage (10-23, 72’). Un mélange de fatigue, de chambrage et de frustration provoque de nouvelles tensions, avec un nouveau regroupement empli d’amabilités. L’homme au sifflet, décide toutefois de ne pas sortir de carton rouge. Et malgré une ultime occasion pour les Arédiens, le score n’évoluera plus.

241840763_10224157732802585_3214336576986626212_n
L’arbitre observe stoïquement les échanges d’amabilité (crédit Jeremy VdC)

Avec ce succès inaugural à l’extérieur, Sarlat confirme son statut de favori au sein de cette poule 8. Le club du président Einhorn aura un nouveau gros test à passer ce samedi à 19h, lors de la venue de Surgères, large vainqueur de Belvès (46-21) et premier leader après une journée. Quant à Saint-Yrieix, passé près du bonus défensif, de belles choses ont été entrevues, et nul doute que le déplacement à Rochefort ce dimanche, tombeur de Saint-Junien (15-20), devrait être intéressant à suivre.

Faucher inscrivant le dernier essai de la partie (crédit Jeremy VdC)
Faucher inscrivant le dernier essai de la partie (crédit Jeremy VdC)

Les réactions

Pascal Desson (co-entraîneur du RCP Saint-Yrieix) : « Il y a eu un sacré combat, mais je suis déçu que nos gamins ne soient pas récompensés par un point de bonus défensif. On avait mis tous les ingrédients pour embêter Sarlat, ça aurait été mérité vu le contenu. Mais en face, c’est une belle équipe, bien en place, avec de très bons joueurs… On avait préparé un plan, on s’y est tenu, avec des petits détails qui font que ça finit à 23-10 pour eux. On leur donne un essai sur quatre-vingt-mètres, deux-trois plaquages manqués, donc c’est dommage de finir sur ce score. On va s’appuyer sur ce qu’on a vu de positif, sur l’investissement, et on va bosser sur le placement et la cohésion, et ça devrait le faire. »

Des motifs de satisfaction malgré la défaite pour le staff du RCPSY (crédit Jeremy VdC)
Des motifs de satisfaction malgré la défaite pour le staff du RCPSY (crédit Jeremy VdC)

Mouhamed Samba (deuxième-ligne et capitaine du RCP Saint-Yrieix) : « C’est vrai qu’à l’issue de ce match, il y a pas mal de points positifs pour nous. On avait travaillé des choses qu’on a pu mettre en place. Forcément, en face, c’était une grosse équipe de Sarlat. On savait qu’ils venaient avec de l’assurance, notre objectif était de les faire déjouer et d’essayer, autant que possible, de les déstabiliser et de scorer au maximum. Un des regrets du match est de ne pas prendre le bonus défensif. On n’a pas forcément été propres en touche, où ils nous ont déstabilisés pas mal de fois, mais bon, ce n’est que le premier match de championnat, certes on n’a pas eu le bonus, mais on visera la victoire pour le prochain duel. »

Stéphane Labrousse (co-entraîneur du Sarlat Rugby) : « On était venus chercher la victoire pour les deux équipes, donc de ce point de vue là, on est satisfait. Après, sur le contenu, on l’est un peu moins. On aurait pu mieux faire, et on est tombé sur une équipe de Saint-Yrieix très organisée, très rugueuse, qui s’est donnée à 200%. La victoire, c’est bien, mais il faut qu’on élève notre niveau, arrêter avec ces fautes de mains et ces pénalités sur les règles de plaquage. On a été un peu mieux là-dessus en deuxième mi-temps, espérons que ça nous servira pour la suite. »

La victoire, certes, mais des erreurs à gommer pour l'entraîneur Bleu et Noir (crédit Jeremy VdC)
La victoire, certes, mais des erreurs à gommer pour l’entraîneur des Bleu et Noir (crédit Jeremy VdC)

Jonathan Laporte (troisième-ligne et capitaine du Sarlat Rugby) : « Ce qu’on va retenir, c’est la victoire. Après, les gars de Saint-Yrieix nous ont donnés du fil à retordre, ça n’a pas été facile. On manque un peu d’automatisme, on a pas eu beaucoup de temps de jeu durant la préparation avec un seul match amical disputé sur les trois prévus au départ. On est une équipe qui ronronne pour l’instant, mais on va mettre en place notre jeu. On a joué sur les individualités et pas sur le collectif, et c’est ça qui a pêché un peu aussi. Sur la conquête, on a fait de bonnes choses, mais il reste quelques réglages à faire, surtout sur les zones de rucks. Mais au-delà des individualités, je vois qu’on a un beau groupe qui est en train de se former, on va travailler et progresser, c’est certain. »

Dominique Einhorn (président du Sarlat Rugby) : « Le mot pour résumer ce premier match ? Laborieux. Il y avait beaucoup de tension avant la partie. On a eu notre numéro 5 prévu au départ qui n’a pas pu rentrer dans le stade parce qu’il avait le mauvais QR code, et ça a forcément changé l’approche de l’équipe, c’est sympa ces petites surprises d’avant match (rires). Heureusement, on avait des remplaçants pour compléter la feuille de match. Le match est mal parti avec cet essai rapide de Saint-Yrieix, et puis il y a eu les retrouvailles entre notre pilier Mike Maniulua, qui sait bien accueillir, et ses anciens coéquipiers de Saint-Yrieix, ce qui a rajouté de la tension… Mais bon, on peut mieux faire, la victoire est au bout, certes, mais il n’y avait pas la manière, avec des approximations, c’est le début de saison, c’est normal. »

Dom Einhorn, casquette vissée sur la tête, était au plus près de ses protégés après la rencontre (crédit Jeremy VdC)
Dom Einhorn, casquette vissée sur la tête (à gauche), avec David Ellis (casquette aussi, mais à droite) était au plus près de ses protégés après la rencontre (crédit Jeremy VdC)

La feuille de match

Au Stade Albert-Bordes de Saint-Yrieix-la-Perche (87) :

Rugby Club du Pays de Saint-Yrieix 10-23 Sarlat Rugby (mi-temps : 10-15)
Arbitre : M. Charles Despinoy (Ligue Auvergne-Rhône-Alpes)
Représentante Fédérale : Mme Martine Gouneau (Ligue Nouvelle-Aquitaine)

Pour Saint-Yrieix : un essai de Ragon (5’), une transformation (5’) et une pénalité (30’) de Redon

Carton blanc : Lachaux (71’, fautes répétées)

Carton jaune : Surget (32’, échange de coups)

Pour Sarlat : trois essais de Cousin (18’, 26’) et Faucher (72’), une transformation (18’) et deux pénalités (9’, 54’) de Bordoli

Cartons jaunes : Ben Hamouda (3’, plaquage illicite), Tuwai (23’, plaquage illicite), Maniulua (32’, échange de coups)

RCP Saint-Yrieix

Redon ; Jarraud, Dumas, Butonidualevu, Ragon ; Fouzanet (o), Dauvergne (m) ; Castets, Fakataulavelua, Ouzeau ; Samba (cap), Golfier F. ; Burguet, Surget, N’Diaye

Remplaçants : Norelle, Lachaux, Migot, Nony, Golfier A., Pallier

Staff : Santonastaso, Desson

Buteur : Redon (pénalités : 1/2 ; transformation : 1/1)

Sarlat Rugby

Fresneda ; Tuwai, Cousin, Paea, Caneda ; Bordoli (o), Entraygues (m) ; Gal, Laporte (cap), Cardon ; Fono, Faucher ; Ben Hamouda, Chadourne, Maniulua

Remplaçants : Bencivenga, Belle, Okriashvili, Granger, Fontenay,Boyer, Delmas

Staff : Labrousse, Pérusin

Buteur : Bordoli (pénalités : 2/2 ; transformations : 1/3)

Quelques clichés supplémentaires du match (album complet à retrouver ici)

(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
(crédit Jeremy VdC)
Accroché par Saint-Yrieix, Sarlat s'est finalement imposé (crédit Jeremy VdC)
Accroché par Saint-Yrieix, Sarlat s’est finalement imposé (crédit Jeremy VdC)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here