Fédérales – Les causeries d’après matchs

0

Beaucoup de victoires à l’extérieur, quelques cartons, de l’émotion aussi, et des enseignements intéressants à retirer de cette journée de fédérale. Réactions. (par Jeremy Guscott, Tim Horan, Simon Templar et Jonah Lomu)

Fédérale 1

USSS Rodez F1 (90)
l’USSS s’est arrachée jusqu’au bout pour son premier match à domicile en fédérale 1…mais Rodez était un peu plus fort (photo S. Meric – USSS)

Poule 3 

Saint-Sulpice-sur-Lèze 15-21 Rodez

Victor Labat (pilier Saint-Sulpice)

Même si on a réalisé un bon match, comptablement cela reste une défaite. On espère néanmoins que cela finira par sourire. Nous avions récupéré nos deuxièmes lignes, on était donc mieux en mêlée fermée. Nous avons également durci le jeu mais il nous a manqué l’expérience de ce niveau car chaque erreur a été optimisée par l’adversaire. Il est vrai qu’il y avait beaucoup d’attente sur ce match devant notre nombreux public avec l’inauguration de la nouvelle tribune. Pris par les émotions et ce contexte, on a raté le premier quart d’heure en étant mené rapidement 13-0. En revanche, ce qui est positif c’est d’avoir maintenu un engagement et une combativité pendant 80 minutes alors que lors des matchs précédents on ne le faisait que 20-30 minutes. Pour le groupe, c’est peut-être un match déclic, on s’est rassuré sur le combat, notre saison est maintenant lancée. C’est encourageant malgré la défaite.

 

Soyaux Angoulême 10-23 Castanet

Quentin d’Aram de Valada (3ème ligne Castanet)

Nous avons réalisé le match parfait à l’extérieur. Face à une équipe dotée de structures quasi professionnelles, qui s’entraîne deux fois par jour et joue devant plus de 2000 personnes. Nous les avions bien étudiés cette semaine et bien préparé la rencontre. Ils ont un profil similaire au notre et envoient beaucoup de jeu. Le premier quart d’heure a été déterminant puisque nous sommes restés acculés dans nos 22 sans encaisser de points, mieux en ouvrant la marque. Cela a dû les contrarier, ils ont été surpris surtout que derrière on est ultra réaliste avec un essai qui nous met devant à la pause 13-3. On ne voulait pas relâcher la pression et malgré leur retour à 13-10, on a continué à bien défendre. Là encore notre ouvreur Ducousso claque un superbe drop qui nous donne de l’air. La fin de match est symptomatique de cette rencontre, ils ont plusieurs pénal’touches qu’on arrive à contrer avant de leur planter l’estocade par un essai de Vernetti à la dernière seconde. Une vraie belle performance qu’il faut valider avec la réception de Saint-Jean-de-Luz.

 

graulhet pays d'aix - laurence dubey
Difficile pour Graulhet de freiner la marche en avant du Pays d’Aix (photo L. Dubey)

Poule 4  

Graulhet 22-35 Pays d’Aix

Christian Delfaut (manager SC Graulhet) 

Nous savions à l’avance que nous ne concourrons pas dans la même catégorie. Il y avait 23 joueurs et un encadrement professionnel face à notre formation qui compose avec l’amateurisme le plus total, dans la plus grande noblesse du terme. Nous n’avons pas fait de complexe mais nous nous attendions à un match difficile. On a été perturbé mais sans vraiment être dominé outrageusement. En première mi-temps nous avons été un peu privés de ballons. Pas dans les secteurs de la conquête et dans le jeu aérien. Là où nous avons failli, c’est dans les phases de rucks. Eux ont aussi su mettre de la vitesse dans le jeu avec une défense très performante. La déception vient aussi et surtout en deuxième mi-temps puisque à 13-20 à la pause, nous étions encore dans la partie. Nous revenons à 22-24 et dans le dernier quart d’heure du match on aurait pu envisager autre chose. Nous aurions au moins dû prendre un bonus défensif. Beaucoup d’observateurs tarnais étaient surpris par le volume, l’intensité et la générosité que nous avons mis dans le jeu et c’est pour cela qu’il y a de quoi être déçu de ne prendre aucun point. Il faut rendre hommage aux joueurs car tout le monde est très fier de soi. Il n’y a eu aucuns tricheurs, tout le groupe était concerné et concentré. Nous n’avions pas la même profondeur de banc que le Pays d’Aix et en fin de match, c’était compliqué. Nous avons aussi 4 ou 5 blessés importants qui sont en soins. Il y a entre autre notre leader des avants, Julien Pauthe. C’est un coup dur car c’est un joueur incontournable de notre système de jeu. Il faudra aussi se mettre à réfléchir pour comprendre comment contourner ce genre de grosse écurie et endiguer leur niveau de jeu. Il faudra travailler sur les détails. Nous ne sommes pas loin de la vérité. Je pense notamment que notre paquet d’avants n’a rien à envier aux autres formations. Derrière, nous sommes encore un peu à la recherche de lucidité, d’expérience et d’intelligence de jeu. Nous avons l’équipe pour se maintenir, nous savons que ce sera difficile mais on se battra jusqu’au bout. Le prochain match face à Agde aura déjà beaucoup d’importance. Nous avons sorti cette formation en demi-finale de Fédérale 2 la saison dernière et ils auront à coup sûr un esprit revanchard. Je ne sais pas si on partira avec la totalité du potentiel de notre équipe mais on ira pour ramener un point voire pour gagner cette rencontre. Avec moins six au classement britannique, nous sommes dans l’obligation de ramener des points rapidement. C’est un match à double enjeu face à un concurrent direct qui n’a pas le droit à l’erreur lui non plus. On ne changera pas notre façon de jouer et nous continuerons à proposer de l’alternance dans notre jeu tout en essayant d’être plus efficace et opiniâtre.

 

Valence-d’Agen 16-28 Blagnac

Alexandre Castola (co-entraîneur Blagnac)

Cette victoire nous fait du bien, elle nous enlève la frustration de la semaine dernière avec cette défaite à domicile. Le début de première mi-temps a été difficile avec pas mal de fautes de mains. On était mené à la pause. Mais les gars ont su relever la tête et marquer trois essais et empocher une victoire qui me semble méritée. L’ensemble du staff est évidemment ravi de cette réaction et surtout content pour les joueurs. On regarde devant, avec la réception d’Oloron, dont on connaît bien les qualités, et qui vient de faire match nul contre Auch. A nous de bien se préparer et d’enchaîner désormais.

 

David TASTET (entraîneur Valence d’Agen) 

On est tous un peu abasourdi par cette défaite, mais avec du recul en regardant le contenu du match il y avait la place pour gagner. On n’a pas su le tuer en 1ère mi-temps alors qu’on a trois occasions nettes. Après on a donné le baton pour se faire battre à des Blagnacais qui n’en demandaient pas tant, en rendant notamment beaucoup de ballons au pied qui ne s’imposaient pas. Ils ont joué uniquement sur ces ballons de récupération en nous faisant très mal. Donc beaucoup de regrets sur ce match qui pourrait nous faire mal au décompte final. Mais je reste persuadé qu’on est dans le vrai, et à part une mauvaise gestion par moment sur le jeu au pied et sur quelques mêlées,  je n’ai rien à reprocher à mes joueurs. Avec 42 min de jeu effectif et du mouvement dans le jeu avec peu de fautes, il nous a manqué de conclure sur nos temps forts. Il faudra tenter de se refaire la cerise dimanche à Bagnères-de-Bigorre en rattrapant les points perdus, car nous avons une équipe capable de rivaliser avec n’importe qui.

 

David LAGRANGE (président Valence d’Agen) 

C’est vrai que nous sommes très déçus quant à la physionomie de la rencontre face à une équipe de Blagnac qui doutait en début de partie. De notre côté, nous n’avons pas su entrer dans le match comme il l’aurait fallu. Puis par la suite nous avons rendu trop de ballons et petit à petit Blagnac a pris confiance et ils nous ont planté des essais de trois quarts avec un jeu de mouvement supérieur au nôtre. Il faut chez nous, cette semaine, une remise en question, une prise de conscience collective avec du travail et sûrement des modifications dans le groupe qui fonctionne aujourd’hui. C’est clair qu’il faut faire un résultat à Bagnères. Nous savons que les circonstances vont être délicates mais il nous faudra l’état d’esprit qu’avait Blagnac en venant chez nous. Il faut qu’on se serve de ça pour rattraper cette défaite à la maison.

 

Fédérale 2   

Poule 5

Castelsarrasin 18-12 Leucate

 Voir le résumé et les réactions 

 

BORC1-UAC-1
Après sa déconvenue à domicile contre Castelsarrasin, Balma a su réagir contre Saverdun

Balma 35-13 Saverdun

Voir le résumé et les réactions

 

Poule 6

Sarlat 13-23 Lavaur

Rémy Ladauge (manager Lavaur) 

Nous effectuons une belle entame de match malgré quelques difficultés à sortir de notre camp. Nous avons su mettre la main sur le ballon et imposer notre rythme. On marque un essai dans les vingt premières minutes puis nous encaissons une interception qui permet à Sarlat de revenir à 13-13. Le match était alors plus compliqué mais nous avons su profiter de notre supériorité numérique en deuxième mi-temps et ensuite le tenir jusqu’à la fin. Nous prenons aussi deux cartons mais à 13-13 lorsque Sarlat était à 14 et nous encore à 15, nous avons osé prendre une pénal-touche plutôt que de prendre les 3 points. Les garçons ont pris des initiatives en se sentant forts et nous marquons sur un maul pénétrant après la touche, c’est ce qui a fait la différence. A noter aussi la performance de notre banc de touche depuis deux rencontres. C’est la grosse satisfaction de ce début d’exercice puisque nous possédons un groupe assez large et on peut s’appuyer sur des remplaçants fringants et intéressants. Le point noir de la partie reste notre difficulté à ressortir de notre camp avec un jeu au pied fragile. Les compteurs sont quand même au vert puisque la dynamique du club est intéressante. Après une saison difficile, nous avons aujourd’hui le sentiment d’un club qui s’est retrouvé. On sent une cohésion et une confiance qui monte petit à petit. D’une spirale négative l’an dernier on se dirige vers une spirale positive qui est encourageante pour la suite de la saison.

 

Mazamet 22-14 Villefranche-de-Lauragais

Julien Sidobre (entraîneur des avants Villefranche-de-Lauragais)

Mazamet ne nous réussit pas décidément puisqu’on rentre bredouille de ce déplacement. Le match était équilibré du moins jusqu’à la mi-temps. Mais on n’est pas parvenu à mettre en place notre jeu malgré une conquête dominatrice en étant stérile dans la concrétisation. On peut une nouvelle fois regretter les mêlées simulées comme la semaine précédente, les équipes arrivent à bien contourner la règle. Notre passage à vide pendant 10 minutes nous coûte cher. C’est un mauvais match et une déception. Les voyages ne nous réussissent pas en ce début de saison, il est temps de rentrer à la maison. On reçoit Malemort, un promu, et je peux vous dire que la semaine va être studieuse.

 

Claude Pujol (président SC Mazamet)

Nous craignions un peu ce match et cette formation de Villefranche-de-Lauragais qui possède un effectif assez monstrueux pour un club de Fédérale 2. Finalement, tout s’est bien passé puisque nous obtenons un succès important et mérité à domicile. Nous avons brillamment réussi à faire le dos rond pendant la période de domination de notre adversaire et concrétiser nos temps forts. En fin de rencontre, nous dominons le débat face à une formation solide. Je pense que la chaleur et le temps nous ont aidés. Nous avons ainsi pu faire courir cette équipe lourde et solide en envoyant du jeu de mouvement. La solidarité du groupe en deuxième mi-temps est intéressante puisque Villefranche était venu chercher un résultat sur notre terrain après sa déconvenue à Decazeville. Notre cohésion d’équipe a payé et a prévalu puisque nous concrétisons notre domination en fin de partie en ayant tous nos ballons et en dynamisant le match. La prochaine rencontre à Cahors sera différente puisque nous ne connaissons pas cette formation que nous n’avons pas rencontré depuis très longtemps. On ne sait pas où l’on va mais j’ai entendu qu’ils ont fait une assez belle partie à Figeac. Il faudra continuer à jouer notre rugby complet. Il faudra tenir à continuer en mêlée malgré les absences dues aux blessures de longues durées en première ligne. Il nous manque 3 piliers et un talonneur titulaires mais on arrive à faire le dos rond.

 

Fédérale 3

fctt
Après Gimont à la maison, le FCTT enchaîne un deuxième succès au Pays Basque (photo S. Chezeau)

Poule 10

Tournefeuille 23-21 Peyrehorade

Sébastien Dupuy (entraîneur Tournefeuille)

Apres un début de match compliqué avec un essai encaissé sur une interception et une pénalité, nous jouons avec 10 points de retard au bout de 5 minutes de jeu. Nous mettons du rythme dans cette rencontre avec une conquête très performante et du mouvement dans nos lancements. Nous arrivons à combler notre retard à la pause 13 à 11. Nous attaquons la seconde mi-temps avec des enchaînements de temps de jeu où nous arrivons à marquer 2 essais. Notre adversaire se nourrit de nos fautes et maintient le suspens jusqu’au bout. Les visiteurs ratent la pénalité de la gagne à la dernière minute et nous gagnons le match 23-21.

Benjamin Guiral (3ème ligne Tournefeuille)

Beaucoup de volonté de notre côté, vraiment l’envie de produire et de bien faire mais avec un manque de maîtrise qui nous coûte cher : interception dans les 5 premières minutes et mauvais dégagement à la fin qui nous coûtent deux essais. On offre meêm une pénalité à la dernière minute qu’ils loupent et qui aurat pu nous coûter le match. Donc on n’est vraiment pas passé loin, mais c’est peut-être la première victoire qui sera la plus dure, en tout cas on l’espère. Maintenant il fait continuer à travailler collectivement car la marge de progression est énorme.

 

Mouguerre 9-19 FCTT

Laurent Delassus (co-entraîneur FCTT) 

On espère toujours gagner un match, mais j’étais loin de penser qu’on arriverait à gagner ainsi. On sort d’une préparation moyenne, où l’on aurait aimé jouer un peu plus. Mais les gars ont répondu présent, et ont levé quelques doutes, notamment dans la displine jusqu’à la dernière seconde. On doit renouveler ce genre de performance, et on ne doit pas oublier que l’an passé aussi, on a bien démarré, pour s’écrouler ensuite. A nous de retenir les leçons, de rester irréprochables, solides en défense comme dimanche, inspirés dans le jeu d’attaque. Et être patients jusqu’au bout. Ce dimanche, on a vécu un bon moment de rugby, renforcé par la deuxième victoire consécutive de notre réserve, qui nous fait grandement plaisir. On a des jeunes formés au club qui grandissent, jouent et ont gagné à Mouguerre, c’est aussi cela le FCTT. Maintenant, on regarde devant, et pas plus loin que dimanche avec la réception de Vic Bigorre. Une équipe qui est dans une belle dynamique, et qu’on respecte beaucoup. 

 

Pamiers 33-12 Gimont

Voir le résumé du match et les réactions

 

Poule 11

Pézenas 23-27 Rieumes

Cyril Duroueix (ouvreur Rieumes)

Compte tenu du décès d’Anthony Colin, c’était une semaine très particulière pour nous. Jérôme (Viviès) et moi avons juste demandé aux joueurs pour ce premier match à l’extérieur de donner une bonne image, et de faire au mieux. Au final, on le remporte, ce qui est très satisfaisant évidemment. Néanmoins, je ne suis pas dupe quant à la quantité de notre effectif, et me prépare à des jours plus difficles. Et ce, dès dimanche, avec la réception de Gruissan. On restera un promu jusqu’au dernier match de la saison. On sait d’où on vient, avec de nombreux départs, on reste à notre place, et on se comportera comme tels jusqu’au bout.

 

generique damien (8)

 

Côte Vermeille 18-12 Saint-Girons

Voir le résumé et les réactions du match

 

Castelnaudary 19-17 Salanque

Eric Mercadier (entraîneur Castelnaudary)

On a joué avec 5 Belascain, et un effectif qui n’est pas encore rôdé et préparé. Malgré ça, on parvient à marquer, et à rester devant tout le match. Mais on prend un essai à la 75ème, qui nous plonge dans le stress jusqu’au bout. Au final, même dans la douleur, on gagne, et on pousse un gros ouf de soulagement. D’autant qu’on a un bloc de quatre matchs avec 3 déplacements, et qu’il était impératif de gagner à la maison On se déplace à Vendres dimanche et comme d’habitude là-bas, on se prépare à un match difficile. Mais nous voilà lancés et on va continuer à travailler en attendant d’avoir un effectif complet.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here