Séries : les causeries d’après match

0

Le coup d’envoi de la saison Honneur a été donné dimanche. Les favoris annoncés n’ont pas déçu. Même si certains résultats demandent bien sûr confirmation. Un chose est certaine, c’est que cette formule de quatre poules de 6 clubs, loin de faire l’unanimité, impose aux perdants, surtout à domicile, une réaction immédiate, sous peine d’être déjà dans le dur. (par Jonah Lomu, Jérémy Guscott, Tim Horan et Simon Templar)

 

generique damien (8)

Honneur

Poule 1

La Salvetat Plaisance 18-20 Saint-Gaudens

Anthony Castets (centre Saint-Gaudens) :

Ce n’était pas un grand match avec rien d’exceptionnel. Deux styles de jeu s’affrontaient et les locaux ont réussi à imposer un faux rythme duquel on a eu du mal à s’extirper en première mi-temps. On avait l’ambition de jouer tous les ballons mais on s’est quelque peu perdu dans notre tactique. Eux étaient solides devant avec un bon jeu au pied. On tourne à 3-6 à la pause mais on revient mieux en seconde période en inscrivant deux essais. En revanche, nous avons été énormément sanctionnés, de façon suspecte mais même menés on a réussi à revenir au score et à passer devant et c’est une satisfaction dans un match qui ne restera pas inoubliable.

 

Philippe Galey (entraîneur La Salvetat) :

On est très déçu car on perd un match qui était largement à notre portée. On a été bon sur nos lancements, en défense, dans les replacements, on met la bonne agressivité. On mène 12-3 à 20 minutes de la fin, on est dans un temps fort, mais on rend des ballons au pied. On prend un essai sur le contre, le buteur transforme en coin (12-10). On veut relancer ensuite dans nos 15 mètres, mais on se fait contrer bêtement. Quatre minutes fatales ! On marque ensuite deux pénalités qui nous permettent de rentrer dans le bonus défensif. Ce qui est un strict minimum. On a les défauts de nos qualités, on est enthousiaste, mais pas forcément au bon moment pendant quelques minutes. On reçoit le TUC dimanche, donc on n’a plus le droit à l’erreur. Cette poule de 6 équipes, c’est un sprint permanent. On joue tous les matchs à fond, mais encore plus maintenant.

 

 

14-09-Montrejeau-033-56_resize
Luzech a signé son retour en Honneur par une victoire importante à Montréjeau (photo club Luzech)

Montréjeau 10-16 Luzech

Eric Baron (entraîneur Montréjeau) :

On a beaucoup de nouveaux joueurs, certains qui ont repris un peu tard, on sortait d’une bonne fin saison. Peut être qu’on n’a pas mis les bons ingrédients sur ce match. On prend un essai à la 77ème  alors qu’on menait 10-9. Ils jouent très bien le coup, car l’essai part de leurs 22m. Un arbitrage un peu sévère, beaucoup de cartons, un match haché, dur de mettre du rythme. On joue à Saint-Gaudens ce samedi, donc autant dire que ce sera très compliqué. Mais on va s’accrocher. On a grillé notre joker, on le sait.

 

 

Poule 2

Mazères 19-19 Laroque Belesta

Pierre Mico (centre Laroque Belesta) :

Pour un match de reprise, qui plus est à l’extérieur, c’est un bon résultat. On est passé par tous les sentiments dans cette rencontre même si sur la physionomie de la première mi-temps on peut nourrir des regrets. En effet, on inscrit deux essais transformés en dominant largement pour mener 14-3 à la pause. Ensuite, ils ont joué leur va-tout et ils l’ont bien fait. Conjugué à une baisse physique due peut-être à l’intense préparation physique, on a subi, c’était difficile de sortir de chez nous.  Ils passent même devant 14-19 à dix minutes du terme. Mais on arrive à marquer un essai à la dernière seconde qui nous permet d’égaliser. Malheureusement, la transformation ne passe pas. Mais dans l’ensemble, on peut être satisfait, Mazères est une bonne équipe. Dans cette poule à 6, au format étrange, chaque point sera crucial surtout hors de nos bases. Ce même terrain qui sera le théâtre d’un formidable derby le week-end prochain puisque nous recevons Lavelanet distant de trois kilomètres. Une rivalité ancestrale quand on sait que Lavelanet a toujours été plus grand et que nous avons grandi dans son ombre. Un joli week-end en perspective.

 

Lavelanet 15-32 Muret

Voir le résumé du match et les réactions 

 

Auterive 14-6 Montesquieu

Voir le résumé du match et les réactions

 

 

Poule 3

revel carmaux
Revel n’a pas fait dans le détail face à une équipe de Carmaux en reconstruction (photo Mic le Toutou)

Revel 44-0 Carmaux

Alain Favarel (manager US Carmaux) :

C’est une grosse déception d’encaisser une aussi lourde défaite d’entrée de championnat. On ne s’attendait pas à un match facile surtout avec les difficultés actuelles du club. Nous n’avons pas pu aligner deux équipes au coup d’envoi car il manque quelques licences. En plus de cela, des blessés se sont ajoutés dans la semaine et nous avons été obligé de reconditionner l’équipe lors de la mise en place de vendredi soir. Tous ces aléas nous ont fortement compliqué la tâche. Sur la partie en elle-même, les garçons font vingt premières minutes correctes avant de sombrer dans leurs travers. Nous n’avons pas su contenir Revel en défense et nous sommes débordés sur la fin. En étant en difficultés sur la touche, c’est compliqué d’enchaîner du jeu par la suite. Il faudra s’appuyer sur les quelques bons points entrevus ce dimanche, notamment une entame de match intéressante avec un bon placement défensif. Nous avons tenu la dragée haute durant un quart d’heure face à un adversaire qui sera l’une des grosses écuries de la poule. Des blessures nous ont démuni par la suite et nous ont compliqué la tâche. Revel mérite son succès, à nous de travailler désormais pour rebondir. Cette lourde désillusion surprend beaucoup de monde car nous descendons de Fédérale 3. Mais il ne faut pas oublier que l’USC est en reconstruction et qu’il faut du temps pour enclencher quelque chose de nouveau. Il faudra relever la tête dès dimanche prochain à domicile face à Espalion. Ce sera déjà décisif de s’imposer à la maison car dans une poule à 6 clubs, ça se complique très vite avec une défaite à domicile. 

 

Michel Blanc (entraîneur Revel) :

Le contrat est rempli, avec le point de bonus. Au niveau du jeu et des intentions, on reste sur ce que l’on avait mis en place pendant les matchs de préparation. La défense est une satisfaction aussi, nous avons été bien en place. Le point négatif, peut-être du à la chaleur, ce sont toutes ces fautes de main qui nous ont empêché de développer un jeu plus offensif. Ce résultat appelle une confirmation contre une autre équipe que Carmaux, qui risque de se retrouver en difficulté. (propos recueillis par Mic le Toutou)

 

Benoît Fargues (co-président Revel) :

Il y avait de bons signes pendant la préparation, restait à confirmer en championnat. On sentait une grosse envie de jouer, mais aussi un peu de fébrilité pendant les vingt premières minutes. Après la pause fraîcheur, on a fait la différence. Au final, le résultat est forcément satisfaisant, d’autant qu’il y avait les partenaires du club qui étaient présents. Il faudra confirmer dès dimanche contre Villeneuve-du-Paréage pour notre deuxième réception. Mais au vu des résultats de La Saudrune et de Beaumont, je me dis qu’il faudra attendre pour connaître la valeur de cette victoire face à Carmaux. Et je pense aussi que le déplacement à Espalion sera très difficile.

 

Beaumont-de-Lomagne 60-21 Villeneuve-du-Paréage

SONY DSC
Dur apprentissage pour Villeneuve-du-Paréage à Beaumont, qui passe 60 points aux ariégeois (photo V. Deprince)

Jean-Philippe Combalbert (entraîneur Beaumont-de-Lomagne) :

Je ne m’attendais pas à un tel score. On marque rapidement, et le scénario du match nous est favorable. Villeneuve est une très bonne équipe, un peu lourde, qui a souffert de la chaleur. On a bien bossé cet été, même si on a continué à travailler le physique la semaine dernière. On est évidemment très satisfait d’un tel début. Mais on se prépare aussi à un déplacement compliqué à La Saudrune qui vient de gagner à Espalion. Ce qui nous permettra d’en savoir un peu plus sur nous et sur cette poule. On est conscient que l’on peut s’appuyer sur nos acquis pendant cette première phase, mais qu’il faudra répondre présent à chaque rencontre.

 

 Sébastien Taupiac (Entraîneur Beaumont)

Pour ce premier match que l’on attendait avec impatience, on a su le négocier comme il faut, face il faut le reconnaître, à une équipe pas prête, qui vient de monter. Le vrai 1er test intéressant sera à La Saudrune dimanche prochain. Ce match nous a permis de faire une revue d’effectif et de faire tourner, avec l’intégration de deux Bélascain. On a su garder le même rythme sur les deux mi-temps avec 30 points pour chaque acte. Seule fausse note, la blessure importante d’un de nos ailiers. Et puis encore beaucoup de réglages à opérer avec plus d’exigence dans le jeu. Le groupe n’est pas encore tout à fait au point au niveau de la stratégie. J’espère que l’on aura davantage de cohésion avec le retour cette année d’anciens joueurs du club, en tenant de trouver un bon équilibre entre les plus anciens et les plus jeunes. Ce match nous permet d’emmagasiner de la confiance en étant sur une bonne dynamique, mais gardons les pieds sur terre, car les matchs sont tellement différents d’un dimanche à l’autre.

 

 

Espalion 11-16 La Saudrune

Thierry Saint-Romas (entraîneur La Saudrune)

On partait un peu dans l’inconnu avec un effectif assez largement renouvelé. On avait fait une bonne préparation mais on a toujours un peu peur face à Espalion, équipe un peu rugueuse. On marque un bel essai de trois quarts. Olivier Gonzalez, buteur qui arrive de Portet, nous a fait du bien avec son pied. Avec cette formule qui ne laisse place à aucune erreur, c’est le moins que l’on puisse dire, cette victoire à l’extérieur nous lance bien. On reçoit Beaumont ce dimanche que je connais bien. Une équipe qui a marqué 60 points contre Villeneuve Paréage. On les respecte énormément mais on jouera avec beaucoup d’envie.

 

 

Poule 4

 

Sor Agout 37-3 Lisle-sur-Tarn

 Voir le résumé et les réactions 

 

Canton d’Alban 13-13 Vallée du Girou

Didier Herrerias (co-entraîneur Vallée du Girou) :

C’est un match assez incroyable. Que l’on domine pleinement, mais qu’on ne maîtrise pas car on manque d’efficacité. On est passé par tous les sentiments et il est compliqué de dire si ce résultat est positif ou pas. Mais les gars ont fait preuve d’un bel état d’esprit. On sera fixé sur cette performance dès dimanche avec la réception de Saint-Affrique.

vallée du girou espalion (1)
Dominer n’est pas gagner. La Vallée du Girou l’a appris à ses dépens en terre tarnaise (photo J.R. Huc)

Guillaume Aubéroux (entraîneur Canton d’Alban) :

C’est un bon match nul à domicile face à une très belle équipe de la Vallée du Girou. Un adversaire solide, bien organisé et excellent dans la conservation du ballon. Quant à nous, il nous a manqué des ballons pour pouvoir espérer mieux. Nous avons perdu trop vite nos ballons d’attaque, et avons eu des difficultés à enchaîner trois ou quatre temps de jeu d’affilée malgré une conquête correcte qui nous a permis d’avoir nos munitions. La Vallée du Girou a eu 70% de possession et je ne sais toujours pas où leur point faible était. Ce qu’il y a de très positif, c’est que les garçons n’ont rien lâché et se sont accrochés en défense comme des chiens. Même en infériorité numérique et à 13 contre 15 avant la mi-temps, les mecs ont défendu comme des ânes dans nos 22 mètres pendant 5 bonnes minutes. Il n y a pas si longtemps que ça, on aurait pris 30 points sur ce genre de match, surtout face à un tel adversaire. Cette générosité en défense est vraiment à souligner car la Vallée du Girou a parfois proposé quinze temps de jeu de deux ou trois minutes et à la sortie on les faisait toujours reculer de dix mètres. Symbole de tout cela, à 6-6, nous encaissons un essai à la 75ème minute mais à 6-13 les garçons sont restés agressifs en défense et marque à la 80ème minute alors qu’on passe 30 minutes à défendre dans notre camp. L’an dernier, nous aurions baissé la tête mais aujourd’hui au contraire, on réussit à marquer un essai en contre pour glaner un nul mérité. J’ai été surpris du niveau de jeu de la Vallée du Girou que j’ai trouvé vraiment bien en place. Il y a encore des garçons qui jouaient en Fédérale 1 il y a cinq ans sous ces couleurs. Il n’y a « que » dix rencontres à jouer dans cette poule de 6 et j’espère que l’on a fait un match nul contre la plus grosse équipe de la poule. Il faudra prendre des points dès le week-end prochain avec la réception de Sor Agout à Sabathier. Un adversaire costaud, solide devant et qui possède beaucoup d’expérience. Apparemment ce week-end, ils ont fait beaucoup de ballons portés pour envoyer sur orbite leur trois-quarts. C’est une formation très complète qui a l’habitude de jouer à ce niveau-là. Ce sera une rencontre très compliquée car Sor Agout viendra pour remporter ce derby et ne se contentera pas d’un point de bonus défensif. A nous de faire notre match en se raccrochant à notre belle défense qui a très bien fonctionné ce dimanche. L’entame de saison est très corsée avec deux réceptions de cadors, Vallée du Girou et Sor Agout, avant de se déplacer chez une autre grosse écurie Saint-Affrique. Notre ambition cette saison sera de goûter à nouveau aux play-off en terminant dans les 3 premiers de cette phase de brassage.

Saint-Affrique 24-11 Caussade

Stéphane Suszylo (entraîneur Caussade)

Saint Afrique est une équipe complète, qui joue le haut du tableau, donc on savait que l’on aurait un match compliqué en commençant chez eux. Notre première mi-temps est satisfaisante puisqu’on leur a donné le change dans le jeu et dans les rucks, mais ce carton rouge en fin de 1ère période nous condamne en jouant à 14 pendant  50 min puis à 12 parfois. On n’a pas été assez fort mentalement en deuxième mi-temps, mais l’équipe est jeune avec une moyenne d’âge autour de 25 ans, mais ces jeunes sont sans complexes. Le point positif reste le trio derrière au fort potentiel, qui ont tenté des relances avec brio et ont réussi à inquiéter leur défense qui était pourtant très bien organisée. Des problèmes de discipline qu’il faudra vite corriger pour le prochain match. Egalement la touche ainsi que l’organisation défensive derrière seront les points à vite améliorer. On manque le point de bonus défensif qui était accessible sans ces errements en défense et aux problèmes de discipline. Il faut rester positif, nous sommes en train de reconstruire une équipe cette année avec un projet de jeu qui demande un peu de temps avant d’être assimilé par tout le groupe. Cette année reste une année de transition avec pas mal de changements, donc soyons indulgent même si on souhaite être le plus compétitif possible et le plus rapidement.

Nouveau numéro de téléphone de Rugby Amateur
Nouveau numéro de téléphone de Rugby Amateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here