Séries – Les causeries d’après matchs

0

On se doutait que la formule à 6 clubs par poule générerait une entrée en matière tonique de la part des 24 clubs concernés. Avec son lot de surprises, de confirmations, et déjà, de désillusions. La 3ème journée de ce dimanche s’annonce passionnante. En attendant, voici pour vous les causeries des intéressés. (par Jeremy Guscott, Simon Templar, Pol le Mounègre, Tim Horan et Jonah Lomu)

generique damien (8)

Honneur 

Poule 1

Luzech 20-26 Moissac

Philippe Pujo (co-président Moissac)

On aurait signé pour un tel début de saison, avec un groupe remodelé et aussi jeune. Gagner à Luzech c’est vraiment une performance je crois. C’est une victoire acquise dans la difficulté, d’autant plus qu’on finit le match à quatorze. Deux matchs, deux victoires, c’est bien, mais il faut continuer. On reçoit Saint-Gaudens dimanche, la grosse écurie de la poule. On y verra plus clair dimanche soir, mais quoiqu’il en soit ce début de saison est encourageant. Et je tiens à souligner le renouveau de ce club au niveau de l’état d’esprit, qui fait vraiment plaisir à voir et à revivre.

 

luzech moissac
Le courage de Luzech n’a pas suffit. Moissac (en bleu) gagne en terre lotoise (photo USL)

Nicolas Cacerès (entraîneur Luzech)

On attendait ce match avec impatience pour connaître notre capacité à jouer, à s’adapter face à une très belle équipe de Moissac. On perd ce match assez logiquement au final.  Il nous reste du travail dans l’animation collective, les replacements, pour s’adapter aux circonstances d’un match. Mais il ne faut pas oublier qu’on retrouve le niveau Honneur, et on se rend compte que le niveau a augmenté. L’effectif est assez fourni, donc on peut travailler convenablement. La victoire à Montréjeau nous a fait du bien, mais on est là pour apprendre, avec des ambitions. On se déplace au TUC ce dimanche qui est une équipe très joueuse a priori, on va donc essayer de bien se préparer en fonction.

 

La Salvetat Plaisance 7-11 TUC

Nicolas Peyrat (co-entraîneur Salvetat)

Que dire, 29 pénalités pour le TUC, 2 pour nous. L’arbitre nous a sanctionné énormément, sans toujours comprendre pourquoi. On fait un bon match, pourtant, mais comme contre Saint-Gaudens, on ne doit jamais perdre. Même si je n’enlève rien au mérite du TUC qui reste une équipe performante. On va à Montréjeau dimanche en sachant que celui qui perd est déjà au sac. On va tout faire pour relever ce défi.

Baptiste Harbonnier (joueur du TUC)

Le match a été assez virulent au bout de 20mn, avec une petite générale. On bascule à la mi-temps en menant 6 à 0. On marque un essai sur une action individuelle de notre ailier d’entrée de seconde et ensuite, de la 50ème à la dernière seconde, on n’a plus vu le ballon. La Salvetat marque à la 55ème avec un beau coup de pied dans la diagonale. Puis ils nous ont imposé un gros défi devant, avec des ballons portés qui nous ont fait mal. Mais ils ont tombé le ballon, notamment dans l’en but à la dernière minute. Je comprends leur frustration. De notre côté, on sort de ce match avec une victoire qui fait du bien au moral, mais aussi avec trois nez cassés et un plancher orbital enfoncé. L’arbitre n’a pas tout vu, a pris des décisions, discutables, comme toujours, dans les deux camps.

 

Saint-Gaudens (BO) 25-3 Montréjeau

Voir résumé du match et les réactions

 

montesquieu mazeres
Montesquieu a réagi après sa défaite à Auterive. Mazères est tombé les armes à la main (photo Anab’l photos)

Poule 2 

Montesquieu-Volvestre 26-15 Mazères

Laurent Brun (co-entraîneur de Montesquieu) 

On tombe sur une équipe de Mazères qui donne tout dans le combat, qui a un bon buteur, et nous met sous pression. On avait fait tomber pas mal de ballons à Auterive, et on avait un peu balbutié notre jeu. Là on a bien réagi et mieux maîtrisé son jeu. Il fallait réagir, les gars l’ont fait, il faut continuer à travailler dur car la poule est homogène et ce système de poule ne permet pas le moindre écart.

 

Laroque Belesta 20-13 Lavelanet

Voir résumé et réactions

 

Muret 11-20 Auterive

 Jean-Louis Jordana (entraîneur Auterive)

On a fait ce qu’il fallait faire, avec de l’engagement et une bonne maîtrise. On s’était fixé de ne pas perdre à domicile, vu qu’on recevait trois fois en quatre matchs. On espérait gratter quelques points à l’extérieur pour envisager la qualification. Car cette formule à 6 clubs par poule ne laisse aucun droit à l’erreur. Notre effectif n’est pas très dense en quantité, mais il est de qualité. Les gars s’envoient, avec une ossature qui n’a pas trop bougé, surtout devant, ce qui fait gagner du temps. On reçoit Lavelanet, puis Mazères. Il y a trois places à prendre, avant de se projeter à fin décembre, on va prendre les points que l’on peut, en espérant être dans les trois premiers. On repartira encore à zéro…

 

Poule 3

La Saudrune 15-17 Beaumont-de-Lomagne

Sébastien Taupiac (entraîneur Beaumont-de-Lomagne) 

Un match compliqué mais on a su le prendre en main pour mener 12 à 3 à la mi-temps. Après on s’est un peu relâché face à une belle équipe de La Saudrune très accrocheuse. Ils réussissent même à prendre l’avantage au score mais on arrive à revenir à la fin du match. Un match très engagé avec deux équipes qui ont proposé du jeu, avec l’adversaire qui recevait ses sponsors et qui ne voulait pas décevoir. De notre côté on attendait de voir notre réaction par rapport à la belle prestation de dimanche dernier. Notre prestation a été cohérente, avec une première mi-temps accomplie en occupant bien le terrain et en maîtrisant le jeu. On rate en fin de première mi-temps deux occasions de tuer le match à 12-3 en ratant deux essais. De leur côté, ils ont réagi en seconde mi-temps en reprenant le score alors que de notre côté nous décrochons un peu. Après on réussit à revenir en se remettant en place collectivement sur la fin du match pour l’emporter. L’arbitrage n’a pas facilité la fluidité du jeu en empêchant l’enchaînement du jeu pour les deux équipes, et a rendu le match très haché. L’objectif sera de gagner dimanche prochain pour remplir le contrat qu’on s’est fixé avec les joueurs à savoir invaincu lors des trois premiers matchs. Contrat qu’il faudra valider dimanche à domicile contre Carmaux, en prenant le match très au sérieux même si il semble que cette équipe rencontre des difficultés en ce début de championnat, ils vont vouloir réagir rapidement.

 

Baptiste Lendormy (capitaine de La Saudrune)

On fait une première mi-temps un peu timorée sur l’engagement notamment. Beaumont score rapidement, et s’est montré réaliste tout au long du match. Notre touche n’a pas trop fonctionné, on savait Beaumont performant en contre, mais on n’a pas su s’adapter. Privés de ballons, c’est plus compliqué. On marque malgré tout en début de deuxième mi-temps un essai, qui nous permet de rester devant 17-12, presque jusqu’à la fin. Beaumont ne s’est pas affolé, a bien géré la fin de match, nous moins, et ils finissent par l’emporter suite à une pénal touche. On perd ce match sur des détails que l’on doit régler rapidement. On se déplace à Villeneuve Paréage ce dimanche et on se prépare à un match très rude. Il faudra y mettre les ingrédients si on veut espérer ramener quelque chose…

 

Revel (BO) 35-5 Villeneuve-du-Paréage

Revel Fabien Gasc file inscrire le troisième essai revélois
Fabien Gasc file inscrire le troisième essai revélois face à Villeneuve Paréage (photo Mic le Toutou)

Michel Blanc (entraîneur Revel) 
Nous avons essayé de mettre du jeu en place contre une équipe qui a essayé de nous embrouiller. On a mis 20 minutes pour trouver le bon rythme puis nous avons tenté des choses, même s’il y a encore du déchet dans le jeu, comme dimanche dernier. Ce qui est positif, c’est l’état d’esprit et surtout, le fait que les 22 joueurs ont tous apporté quelque chose.

 

Thierry Tourtoulou (entraîneur de Villeneuve Paréage)
Nous sommes tombés sur une équipe qui est, encore une fois, plus organisée que nous, avec beaucoup de qualités offensives. Même si nous avons pu les contrer devant et prendre le dessus par moment, nous sommes encore trop court collectivement pour pouvoir rivaliser avec ce genre d’équipe. Le point positif est de voir notre abnégation. Nous mettons notre jeu en place petit à petit, en espérant que ça porte ses fruits rapidement.

 

Carmaux 18-26 Espalion

Mathieu Thomas (entraîneur Carmaux)

Cette deuxième défaite de rang et première à domicile procure beaucoup de déception. Nous avions pourtant tous les atouts et les ingrédients nécessaires pour une victoire. Nous marquons deux essais puis nous laissons Espalion revenir chaque fois à la marque. Le relâchement coupable des cinq minutes après nos essais nous coûtent cher. Par rapport à la semaine dernière à Revel, on effectue une première mi-temps plus intéressante. Nous avons pratiqué un rugby de mouvement avec des avants dynamiques et des prises d’intervalles lors des phases statiques. A Revel, nous avions pêché devant et ce week-end ça a été le contraire. On encaisse deux essais cadeaux en plus puisque il y a deux essais sans passes avec un contre et une interception. C’est dommage car en première mi-temps nous rendons trop de ballons à cette équipe d’Espalion alors que nous étions dans l’avancée. On se tourne maintenant vers le prochain match à Beaumont de Lomagne. Les joueurs n’ont pas le droit de se louper. On a le droit de se louper une fois devant à Revel et une fois derrière face à Espalion mais pas plus. Nous serons gonflés pour aller à Beaumont chercher un résultat. Nous récupérons des licences et des joueurs qui feront du bien. Depuis le début, on compose chaque dimanche avec un effectif allégé et 4 blessés minimum chaque dimanche. A Beaumont, certains garçons retrouvent l’effectif et il faut aller gagner là-bas. La Saudrune a perdu à domicile et cette défaite ne nous enfonce pas encore, on reste vivant dans cette poule.

 

Poule 4

Caussade 22-6 Lisle-sur-Tarn

René Llopis (entraîneur Caussade) 

On s’est cherché sur les vingt premières minutes, après on réussit à trouver l’ouverture à trois reprises. Puis en deuxième mi-temps, le jeu produit a été stérile en tombant dans le jeu des adversaires. C’est-à-dire du jeu sur petit périmètre alors qu’on avait donné comme consignes d’élargir le jeu. Globalement on est satisfait car l’objectif a été rempli, à savoir celui de prendre le bonus offensif. Maintenant il nous reste encore pas mal de travail pour aller défier Sor Agout dimanche prochain chez eux. Cela s’annonce comme un gros match en espérant qu’on réalisera une belle prestation. Cette victoire nous permet de retrouver de la dynamique depuis le premier match contre Saint-Afrique où les joueurs étaient frustrés, et où le score ne reflétait pas le match. Il faudra aussi gommer les petits oublis de dimanche en seconde période afin d’être plus performant.

 

Fabrice Garréjat (co-entraîneur Lisle-sur-Tarn)

Le score était acquis à la mi-temps. Nous perdons à cause de 3 grosses erreurs individuelles en défense. Nous avions insisté sur l’agressivité en défense qui avait pêché à Sor Agout. Nous avons rectifié le tir à ce niveau-là mais nous sommes encore trop imprécis sur nos passes en commettant beaucoup d’en-avant. La conquête et la touche ont été moins performantes mais on a su répondre par l’agressivité. A la sortie, il y a cette deuxième défaite et c’est dommage car Caussade n’est quand même pas une grosse équipe de cette poule. Il y avait peut-être quelque chose à faire là-bas mais nous manquons encore de confiance. Il faut continuer à travailler car nous ne sommes pas loin de la vérité. Tout doit rapidement se mettre dans l’ordre pour ne pas être rapidement dans le dur. Les détails sont importants et on n’a pas le droit de ne pas trouver 4 pénal-touches. On commence quand même à dégager une équipe type. Dans le combat et l’agressivité, les garçons sont volontaires et « s’y filent ». Il faut continuer à bosser et je suis sûr que cela va payer. Le week-end prochain, nous accueillons la Vallée du Girou à domicile et il faudra être prêts pour gommer les erreurs vus lors deux premiers déplacements. Pour ce match déjà couperet il faudra se concentrer sur nous-mêmes et se concentrer sur notre copie. Dans une poule à six équipes, il est important de rester maîtres à domicile. Après deux déplacements infructueux qui nous ont permis de s’étalonner et de voir ce qui manquait pour rivaliser, il faut enclencher la marche en avant. Nous sommes dans l’obligation d’engranger des points à domicile pour récompenser le travail accompli par tout le groupe.

 

Canton d’Alban 22-17 Sor Agout

Cyril Mercadier (co-entraîneur Canton d’Alban)

C’est une belle victoire aujourd’hui, bien méritée par les joueurs qui ont encore été vaillants et solidaires. Cela fait deux matchs que l’on met une grosse envie en défense ce qui permet de ne pas encaisser beaucoup de points et c’est plus facile de gagner ainsi. C’est dommage car le succès aurait pu être plus fleuve en marquant plus de points ne première mi-temps et en début de seconde mi-temps. On finit le match plus difficilement en se mettant un peu la pression tout seul. Nous nous sommes un peu fait peur mais l’essentiel est là avec cette première victoire de la saison.

Alban Sor Agout
Alban (en rouge) a fini par faire plier Sor Agout dans le derby du Tarn (photo Simon Templar)

 

Guillaume Aubéroux (co-entraîneur Canton d’Alban)

On est tous satisfaits d’avoir six points ce soir. Au mois de juillet, quand j’ai vu le calendrier, j’aurais signé tout de suite pour un tel classement. Je suis quand même frustré aujourd’hui car on se met le feu tout seul en fin de partie et il y avait moyen de gagner plus largement. On aurait jamais marqué 4 ou 5 essais à cette équipe mais on aurait pu leur enlever le point de bonus. On pète un peu les plombs sur les 20 dernières minutes alors que nous sommes bien en place tout le début de la partie. Heureusement, notre buteur nous permet de faire la course en tête toute la partie. On craque un peu et on n’arrive pas à gérer la partie. En fin de rencontre, on pouvait perdre la partie. Le drop que l’on a tenté peut finir de l’autre côté par un essai de Sor Agout. Le staff est vraiment fier des gars sur leur état d’esprit. Le week-end dernier, on va chercher le match nul vraiment de très loin dans les arrêts de jeu. Aujourd’hui, rien n’est passé et en défense tout le monde a remarquablement fait le travail. On s’est encore accroché comme des ânes. Les séances de picks and go imposés par Sor Agout en fin de match ne sont pas passées grâce à notre défense accrocheuse. Je suis persuadé qu’en gardant cette défense agressive toute l’année, ça va payer et les turn-over seront intéressants à jouer. Il faudra essayer d’accrocher un point de bonus à Saint-Affrique le week-end prochain. L’opposition sera similaire à celle d’aujourd’hui avec du jeu à deux passes minimum et beaucoup de combat.

 

Fabien Cérésoli (co-entraineur Sor Agout XV)

On est déçus forcément car nous étions venus pour gagner aujourd’hui. Nous sommes très mauvais dans le jeu au pied d’occupation en première mi-temps. Alban a su défendre sur nos points forts. C’est une formation joueuse et très vaillante qui a su nous contrer sur nos ballons portés. Ils défendent au près et très dur sur l’homme, on s’y attendait mais on n’a pas su répondre comme il fallait. On prend deux jaunes et Alban aucun. Sur la physionomie du match, je trouve ces sanctions un peu sévères. Après ce n’est pas pendant ces temps en infériorité numérique qu’on perd la partie. On encaisse un essai de 80 mètres qui part d’une attaque en notre faveur sur les 22 mètres d’Alban. Il y’a aussi un manque de réussite au pied en première mi-temps mais en tant qu’ancien buteur, je ne vais pas accabler Jérémy Bonafis. Le point de bonus défensif, il le fallait, c’est le minimum. Mais on se rend compte qu’en fin de match, on peut même réaliser le hold-up et s’imposer sur le fil grâce à deux interceptions. Il faut retenir cette réaction d’orgueil en fin de match qui nous permet d’accrocher ce bonus. On va travailler cette semaine pour battre Caussade à domicile. Je le redis, dans cette poule de 6, les matchs à la maison sont capitaux. Il faut tout gagner à domicile et ramener une victoire à l’extérieur. Ce ne sera pas à Alban mais on peut être le prochain déplacement.

 

 

Vallée du Girou 20-13 Saint-Affrique

Didier Herrerias (co-entraîneur Vallée du Girou)

Saint-Affrique est une très belle équipe, avec quelques anciens pensionnaires pros, qui vaut largement la fédérale 3. On sort une belle première mi-temps, même si on encaisse un essai qui leur permet de revenir à 10 à 7. En seconde période, on marque deux essais pour mener 20 à 7. On a le match en mains mais on a ensuite redonné un peu trop de ballons dans les dix dernières minutes, dont ils se sont nourris habilement. Ils marquent sur un ballon porté, et prennent le bonus défensif. On retient la victoire, la manière et l’état d’esprit de tout un groupe qui avance bien. C’était important à plus d’un titre, car c’était la fête du club, avec toute l’école de rugby présente. Et le public était venu en nombre. Cette victoire correspond au renouveau du club.

vallée du girou saint affrique (2)
La Vallée du Girou a dû s’employer pour vaincre Saint-Affrique. Deux équipes qui joueront sûrement les premiers rôles en Honneur cette année (photo JR Huc)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here