Promus en Fédérale 2 – Palavas/Lunel, quand coopération rime avec accession

0

Suite de notre tour d’horizon des promus en Fédérale 2, avec la Coopération Palavas/Lunel Rugby, qui évoluera dans la poule 3… (Par Marco Matabiau)

La montée en Fédérale 2 était une idée qui trottait dans la tête du staff héraultais depuis pas mal de temps déjà, comme le certifie Philippe Garriguenc, l’entraîneur principal de l’équipe: « Cette saison a en quelque sorte été préparée de longue date. On avait plutôt bien travaillé sur les deux années précédentes, mais la Covid est passée par là. On en a profité pour retravailler les détails, et ça a payé ». C’est le moins que l’on puisse dire : une première phase parfaitement maîtrisée, avec une seule défaite face aux voisins de Pézenas. « On avait en tête cet objectif de la montée. On ne s’est pas cachés. Ce n’est jamais simple quand tu l’annonces, mais on a su répondre présents sur l’ensemble de la saison ».

Palavas 3
Philippe Garriguenc, satisfait du comportement de son groupe tout au long de la saison dernière (Photo Coopération Palavas-Lunel Officiel).

Ce fut ensuite le temps des phases finales, avec un premier tour face à Cavaillon, quatrième de sa poule (« un faux 4è, du fait du jeu des péréquations »). Courte défaite à l’aller, mais large victoire au retour. « Ce revers nous a permis de nous recentrer et de comprendre que rien n’était acquis ». Viennent ensuite les retrouvailles avec Pézenas pour l’accession en Fédérale 2, Monaco sur le synthétique de Salon de Provence, puis le Grenade Sports en quarts, « une équipe avec un gros volume de jeu, très difficile à manœuvrer, contre laquelle on a été bons sur les ballons de récupération et en défense ». Pour preuve, le GS n’inscrira pas le moindre essai au cours de cette rencontre, une première pour eux cette saison. Le parcours se terminera en demi-finale, par une courte défaite (22-24) contre Salanque Côte Radieuse. Un superbe parcours tout de même, complémenté par celui de la réserve du club, qui chute elle aussi dans le dernier carré (24-26) face à Saverdun, futur champion.

Palavas 1
Quart de finale. 48è minute. L’essai du demi de mêlée Llorente permet aux Héraultais de desserrer l’étau grenadain (Photo Coopération Palavas-Lunel Officiel).
DSC_0296
Les Héraultais ont longtemps fait jeu égal face à Salanque Côte Radieuse avant de céder dans les derniers instants (Photo Jeff Granal).

Pour faire désormais face aux exigences de la Fédérale 2, le groupe du trio Philippe Garriguenc/ Philippe Lacoste (trois-quarts)/ Jean Charles Notolan (conquête) devra à la fois pallier les arrêts du deuxième ligne et capitaine Binard et du du trois-quart centre Max et les départs de l’ouvreur Bert (Monaco) et du pilier Dizerens (Servian Boujan). Côté recrutement, la Coopération n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Devant, le talonneur Goullet (Céret), le solide (125 kg!) pilier Fadil (Sète), le polyvalent deuxième/ troisième ligne Balerin (Agde) et les troisièmes lignes Vuillecard (Béziers, international à 7), Cère (Elne) et Valgalier (Jacou) viennent donner encore davantage de corps à l’édifice. Sans oublier les reprises du pilier Adsuar et du talonneur Manchon. Derrière, même topo. Les demis de mêlée Manus (Sigean) et Duhau (Agde), l’ouvreur Panossian (Montélimar), les trois-quarts centres Cochet (Espoirs Béziers) et Dejoux (RC Cévenol) ainsi que l’ailier Lepeigneul (l’an passé en double licence avec les Espoirs du MHR et les Plages d’Orb) apportent à la fois qualité et profondeur.

295528864_8423808834296206_603110249078201078_n
Vuillecard et Fadil, deux bonnes pioches assurément

294431350_8396243373719419_7329398973047378922_n

Tout ce petit monde a repris la direction des terrains dès le lundi 1er août. Dans l’Hérault, les ambitions sont plutôt mesurées pour la saison à venir : « Il est essentiel d’assurer le maintien dans une poule 3 qui sera, selon moi, parmi les plus difficiles de la Fédérale 2. Et pourquoi pas essayer de se mêler le plus longtemps possible à la lutte pour la sixième place qualificative ? ». Des rencontres amicales contre les Espoirs de Nîmes (le 19 août) et Les Angles (le 27), suivi d’un stage de cohésion rythmé, ont permis d’effectuer de nécessaires réglages afin d’aborder au mieux un premier bloc qu’on qualifiera de dense : ouverture sur le terrain de Leucate, réception de Salanque avant de se déplacer chez d’autres Catalans, ceux de la Jeunesse Olympique Pradéenne Conflent-Canigou.

Le premier déplacement à Leucate laissera des regrets mais aussi de gros motifs d’espoirs. La défaite en fin de partie sur le terrain leucatois 27-25 offre un point de bonus méritoire, qui ne demande qu’à être validé contre Salanque. D’autant plus que la réserve s’est imposée 10-12. La Coopération semble partie pour bien durer…

305083181_8623947830948971_3283077692678128867_n
Photo de famille lors du stage de pré-saison (photo club)

294866041_8415848725092217_2123141016311227189_n

294856553_8415914608418962_4193080540009292313_n

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here