La Saudrune – Muret : la mise au « poing » des présidents

0

Le derby s’était mis sur son 31 entre La Saudrune et Muret dimanche dernier. Deux clubs voisins donc, qui mutualisent leurs efforts au niveau de l’école de rugby, mais qui vont jouer le maintien en fédérale 3, au vu de leur classement respectif avant la rencontre (8ème et 9ème, à 7 points du 7ème). Qui dit derby, dit match particulier et tendu, l’enjeu sportif et le classement se rajoutant à l’ensemble entre joueurs des deux camps qui se connaissent bien pour la plupart. Les équipes réserves ont donné le ton et ont eu maille à partir. Pour celles et ceux qui n’auraient pas capter l’ancienne et désuète expression française, oui, les équipes bis se sont accrochées, chamaillées, et ont provoqué une bousculade générale dans la tribune, avec quelques noms d’oiseaux en bonus. Les gendarmes ont été appelés par précaution. Sans conséquence et sans heurts. Mais un article dans la presse écrite locale en a fait un gros titre, très injustifié, qui a mis en colère les présidents des deux clubs…

Les quatre présidents de Muret (Loubet-Auriac) et la Saudrune (Labau-Sahuqué) ont donc rédigé le communiqué suivant, en commun, pour rétablir la vérité : « Suite à la rencontre de fédérale 3 opposant les équipes de Muret et de la Saudrune sur le terrain de Frouzins, un article a été publié dans la Dépêche dimanche soir par un « journaliste » qui n’était même pas présent au stade. Son article laisse à penser qu’il y a eu une bagarre rangée entre supporters muretains et saudrunois, qui aurait nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Les personnes présentes au stade, dont nous, les 4 présidents des 2 clubs concernés, souhaitent relater la réalité des faits dans leur chronologie. Le match entre les deux équipes B a été tendu : il y a effectivement eu une échauffourée à la fin avec un mouvement de foule qui a entrainé une grosse bousculade. Plusieurs personnes autour du stade ont été impressionnées et ont décidé d’appeler les forces de l’ordre. Aucun blessé n’était à déplorer, et la tension est vite retombée. Pendant ce temps, le match de la Une a commencé. Les gendarmes sont arrivés en force, ont discuté avec plusieurs personnes, mais n’ont procédé à aucune interpellation. Il n’y a eu aucune altercation entre supporters pendant le deuxième match, ni à la fin. Même si entre Muret et la Saudrune, nous sommes en concurrence pour le maintien en fédérale 3 au niveau des séniors, nous tenons à rappeler que nous avons nos jeunes joueurs en entente dans les catégorie U14, U16 et U19. Nous savons donc travailler ensemble sur la formation et les valeurs à transmettre à nos jeunes. Nous avons aussi, chacun de notre côté, des partenaires privés qui associent leur image à la notre. Par conséquent, sans prendre l’altercation à la légère, nous tenions à relater la réalité des faits. En réponse à un article peu glorieux, paru dès le dimanche soir, sans présence, ni aucune vérification au préalable, sur un match classé malheureusement et de manière injustifiée dans les colonnes faits divers. »
Dont acte.
Pour la petite histoire, la sportive, La Saudrune a remporté le match 22-21, sa première victoire de la saison, permettant de revenir à égalité au classement avec… Muret.

Fédérale 3 – Saverdun maitrise le vent… et la Saudrune

Fédérale 3 – Muret s’enlise, Sor Agout s’enhardit

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here