Honneur – Causeries d’après quarts

0

La Vallée du Girou a bataillé ferme face à une toujours valeureuse équipe de Sor Agout qui pouvait compter sur ses supporters à Pechbonnieu. La partie est restée équilibrée, et l’essai en fin de première période marqué par les Tarnais aurait pu faire gamberger les hommes de la Vallée. Mais ces derniers ont réussi à hausser leur niveau de jeu et ne pas s’arrêter en quarts comme l’an dernier. Un prochain bras de fer les attendface à St Girons désormais, qui a réussi a renverser la Salvetat en trente minutes seulement. Les Lions verts sont en grande forme et cette demi-finale s’annonce passionnante.

L’autre demie ne le sera pas moins. Mais il faut bien avouer qu’on ne s’attendait peut être pas avant le début des quarts, à retrouver Léguevin et Montesquieu. Car il fallait venir à bout du numéro de poule, Alban, et le Coq s’est payé le luxe de l’emporter à l’aller comme au retour, sans qu’il n’y ait discussion possible. Côté Montesquieu, il a fallu passer par toutes les émotions avant de pouvoir lever les bras au ciel. Les cinq points d’avance conquis à l’aller semblaient un peu maigres avant de se déplacer à St Gaudens. Mais les Commingeois ont laissé trop d’occasions pour se qualifier. Et la loterie des tirs aux buts a offert aux joueurs du Volvestre, un dénouement heureux et sans doute un peu inattendu. Mais les voici en course pour une montée et un titre.

vallée du girou sor agout quart 2017
Sor Agout a tout donné mais la Vallée du Girou n’a pas craqué (photo JR Huc)

Réactions

Bertrand Cunnac (pilier Léguevin) : Après le dernier match de poules contre Mazères où on a été catastrophique dans l’envie on avait à cœur de se prouver qu’on valait mieux que ça. On s’est remis au travail pendant les 15 jours avant le match aller. On avait bien étudié le jeu du Canton d’Alban, on savait que c’est une équipe très joueuse mais pas très dense devant, on a donc axé notre préparation là-dessus ce qui a payé pour le match aller au retour on a su bien négocier notre avantage, faire le dos rond lors des 20 premières minutes et petit à petit imposer notre jeu je pense que sur les deux matchs il n’y a pas eu de discussion possible nous avons été supérieurs, nous avons ainsi atteint l’objectif que nous nous étions fixés en début de saison à savoir la participation au championnat de France. Il nous reste 160 minutes pour aller plus loin car ce groupe mérite d’aller plus loin. Contre Montesquieu, il faudra montrer le même visage, la même envie, on va beaucoup travailler cette semaine car nous avons bien remarqué que le travail paye toujours.

Cyril Ricardo (entraîneur Alban) : Oui déçu bien sûr, mais nous sommes tombés sur plus forts que nous, avec des joueurs qui ont connu les joutes de la fédérale 1 et 2 avec un Julien de Chastegnier qui nous a fait très mal sur les deux parties. Nous payons notre mauvais match aller, et après le premier essai de Leguevin, nous étions trop largement distancés. Je suis fier de ce groupe très jeune qui s’est battu jusqu’au bout de ce dernier match a domicile. Il nous reste le championnat de France pour essayer de vivre une belle aventure. Je tiens à souligner que nous le même groupe que l’an dernier, et qu’avec 46 joueurs pour 2 equipes, qualifier les deux était un exploit. On a bénéficié d’un début de saison chaotique des autres équipes comme St Girons ou Montesquieu et de quelques coups du sorts favorables cette saison, malheureusement même si nous montons, ce sera compliqué. Car comment se renforcer quand vous avez des clubs qui payent les joueurs en 2ème ou 3ème série, on ne peut pas s’aligner. Mais dans tous les cas, c’est quelque chose de très beau pour un village de 900 âmes, d’en être là.

leguevin

de chasteignier léguevin
De Chastegnier aura largement pesé sur les débats, tant à l’aller qu’au retour (photo Sab)

Didier Herrerias (co-entraîneur Vallée du Girou) : Nos craintes de prendre Sor Agout en 1/4 de finale se sont avérées.Ce fut un véritable combat sur l’ensemble des 2 matchs. Après notre courte victoire à l’aller, le match retour fut tout aussi intense dans l’engagement et l’agressivité. Nous avons dans l’ensemble dominé la 1ère mi temps avec 1 essai de Sanchez et 1 pénalité mais comme au match aller nous n’avons pas validé nos temps forts notamment sur nos touches, pour tourner à la pause 8-5. En 2ème mi-temps, nous arrivons à marquer rapidement suite à un mouvement enclenché de nos 22m, fini par notre ailier Fasino. Nous avons ensuite réussi à contrer Sor Agout sur leur jeu au près avec leurs puissants avants toujours lancés au bord des rucks. Les joueurs ont fait preuve d’une grande solidarité, de courage en défense et de discipline pour tenir le score face à une équipe valeureuse qui n’a jamais rien lâchée, jouant tous les coups à fond jusqu’à la dernière minute de jeu.

Olivier Guy (talonneur Sor Agout) : Bien sûr que nous sommes déçus par l’élimination mais ces 2 rencontres contre ce bel adversaire, ont montré que notre place n’était pas usurpée. Sur le match retour nous n’avons jamais été en position de faire douter davantage cette équipe. Notre touche à été défaillante en plus. Merci à Fabien et Pierre pour leur investissement à toute épreuve. On devient les premiers supporters de notre réserve, toujours en course.

montesquieu
La pression était à son comble au moment des tirs aux buts pour les joueurs de Montesquieu…avant qu’un certain Flo Lenormand ne vienne les libérer (photo ASM)
17887032_10210835553917943_732857499_o
Photo Léa F.

Jérôme Boucheron (entraîneur de Montesquieu) : « Nous sommes contents de cette victoire. C’est vrai que le scénario des tirs aux buts n’est jamais quelque chose d’apprécié. Aujourd’hui c’est nous qui en sortons vainqueurs alors c’est une bonne chose forcément. Tout ne s’est pas joué sur ce dernier acte, les joueurs ont fait le boulot qui fallait. Quand Saint-Gaudens a mis de l’envie dans son jeu nous nous sommes retranchés et on a oublié de jouer. Les Saint-Gaudinois arrivent à nous rejoindre pour décrocher le nul. Mais nos hommes n’ont pas baissé les bras. »

Alex Martinez (entraîneur de Saint-Gaudens) : « Beaucoup de regrets car les joueurs n’ont pas su respecter le schéma de jeu. A ce compte là, nous sur la touche on ne sert plus à rien. On leur demande de garder le ballon et au lieu de ça ils font tout l’inverse. Il n’y a eu aucun respect des consignes. Ce quart on ne le perd pas aux tirs aux buts mais au manque de discipline de nos joueurs. »

leguevin fabries
Léguevin-Montesquieu, et Vallée du Girou-Saint-Girons, le dernier carré (photo Christophe Fabriès)

 

Les résultats

1/4 de finales retour

Vallée du Girou 18-12 Sor Agout
Saint-Girons 39-6 La Salvetat (voir le résumé et les réactions)
Saint-Gaudens 18-13 Montesquieu (vainqueur aux tirs aux buts)
Canton d’Alban 15-21 Léguevin

1/4 de finale aller
Sor Agout 11–15 Vallée du Girou
La Salvetat-Plaisance
31–18 Saint-Girons
Montesquieu 11–6 Saint-Gaudens
Léguevin 23–13 Canton d’Alban

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here