Fédérale 2 – Tournefeuille finit par faire plier L’Isle-Jourdain

0

Tournefeuille veut arriver à son objectif fixé en début de saison, à savoir le maintien, et ce, le plus rapidement possible. L’Isle Jourdain de son côté, en passe de se qualifier, voulait la victoire car rien n’est acquis, et les prochaines échéances vont être serrées. Tout ceci dans un derby engagé et de très bonne tenue où tous les acteurs se connaissent et s’apprécient, ce qui est réconfortant à voir… (photos et résumé par GR Vin)

Bouisset maître artilleur
Bouisset maître artilleur gersois, a bien réussi sa mue depuis son arrivée de Léguevin

Le match tarde à se lancer, engourdi certainement par le froid. Les visiteurs avec l’appui du vent et le pied de Bouisset, occupent le camp adverse. Cette domination est récompensée par une belle pénalité de leur ouvreur, ajustée des 50m. Les deux équipes se neutralisent mais produisent du jeu. Tournefeuille porte le ballon écarte vers ses trois quarts mais se heurte à une organisation défensive sans faille. Rapidement un fait de jeu va changer la donne, Fonade le 8 visiteur, pour un plaquage pas très dangereux mais pas très licite non plus, se voit infliger un carton rouge que beaucoup trouveront exagéré. Application stricte mais sans discernement de la règle sûrement. Dès lors, le combat va changer d’âme et l’influence de cette décision a couru dans les têtes des uns et des autres. Cela, dans un premier temps, n’empêche pas ses coéquipiers de conserver le maigre avantage de trois points jusqu’à la mi-temps.

Azema va marquer malgré Bouisset
Azema va marquer malgré Bouisset

Avec l’appui du vent relativement sensible, on pense que Gratton dans l’art du jeu au pied va inverser la pression et l’AST dominer les débats. Mais les visiteurs s’accrochent avec « l’esprit qui leur fait corps ». Bouisset ajoute même trois points et les supporters gersois pensent un moment que tout est possible (0-6). Mais leurs espoirs sont vite douchés, pas seulement par l’averse qui humidifie le secteur, mais par la déferlante noire et bleue au bout de laquelle le jeune Martins pointe un bel essai en très bonne position, facilement transformé. Tournefeuille prend enfin le score (7-6).

A partir de ce moment, malgré leur vaillance et leurs efforts les jaune et rouge perdent de leur superbe. Ce sont les locaux qui dominent d’abord devant, la touche et la mêlée puis les ballons portés se font ravageurs. La conséquence c’est que la belle ligne de trois quarts touche de plus en plus de bons ballons. Sur un renversement à plusieurs temps de jeu, Lyet encore lui, provoque le décalage pour Azema qui malgré le retour de Bouisset marque. Eridia rentré en cours de jeu, transforme pour un break logique. Dès lors, les choses s’accélèrent, la pression est plus forte, Eridia tente un drop sur un ballon en avancée, pas forcément le meilleur choix à ce moment là, qui plus est, quand il est raté. Il était important plutôt d’aller chercher le point de bonus. Mais il se rattrape à la 76ème avec une pénalité qui peut sceller le score. C’est sans compter sur Lyet qui deux minutes plus tard sur un ballon côté fermé trouvera assez d’espace pour filer marquer l’essai et le point de bonus qui va avec. De quoi mathématiquement suffire à écarter un quelconque doute sur le maintien de Tournefeuille en F2 l’an prochain.

L’AST a fait le boulot comme diront certains, et de la plus belle des manières face à un adversaire pas facile à manier. L’Isle diminué par des absences, avant et pendant le match donc (un rouge et un deuxième jaune) livrera sûrement un tout autre match pour le sommet contre Gaillac qui devrait être déterminant pour la qualification.

Les joueurs – A l’AST : Cattanéo en bon capitaine s’est investi, Suchaud a fait parler l’expérience Marcet en fer de lance ont souvent été à la fête. Le trio du fond de terrain Lyet, Azema, Abadie est un danger permanent à qui il ne faut pas laisser trop de champ, danger sur tous les ballons. A L’Isle Jourdain : Ducasse omniprésent et très en vue. Lahille précieux en mêlée et dans le jeu Estaque et Michalak combattants exemplaires. Arty en capitaine avisé a bien géré les situations. Andreu en défenseur acharné et Bouisset pour son impact dans le jeu.

Lyet pris par Andreu ne passera pas cette fois mais c'est partie remise
Lyet pris par Andreu ne passera pas cette fois, mais ce n’est que partie remise

Les réactions 

Laurent Cettolo (co-entraîneur Tournfeuille) : Très heureux du résultat, très satisfait du bonus c’était pas arrivé depuis longtemps. Très très fier du groupe en particulier des avants qui font un gros match en touche et en mêlée. On les empêche de mettre leur jeu en place et c’est un signe. Satisfait aussi par rapport à l’objectif de début de saison qui est acquis. Maintenant ce n’est que du plus et on continuera à travailler.

Stéphane Bohn (co-entraîneur L’Isle Jourdain) : Le rouge nous tue et ça fausse la rencontre. Rien à reprocher à mes gars qui à 14 ont vraiment tenu le choc. J’aurais aimé pouvoir jouer à armes égales face à cette belle équipe de Tournefeuille. A part cela on aurait certainement dû moins jouer au pied et porter un peu plus le ballon mais la différence ne s’est pas faite que là.

Anthony Arty (capitaine L’Isle Jourdain) : On a bien commencé même après le carton rouge on est resté soudé bien serré pendant longtemps. Mais dans le dernier quart d’heure on paye cher l’infériorité numérique. On prend deux essais coup sur coup et c’est un peu dur. Maintenant on pense plutôt à Gaillac c’est le match de la saison, de la qualification surement et on va tout faire pour bien l’aborder.

Mathieu Gratton (ouvreur Tournefeuille) : Ca a été très compliqué avec une équipe bien en place. Contre le vent on a essayé de garder le ballon en se disant qu’avec le vent ce sera plus facile ensuite. C’est ce qui s’est passé, les avants ont fait un gros match et ensuite on a su exploiter les ballons. On a beaucoup joué mais c’est notre style de jeu et ça a finalement payé face à une bonne équipe de L’Isle.

Morgan Bouisset (arrière L’Isle-Jourdain) : En première mi-temps on n’arrive pas à scorer avec le vent trois zéro c’est pas suffisant. Face à une équipe qui a un très bon et très long jeu au pied c’est difficile. En deuxième mi-temps on rend le ballon trop souvent au pied on aurait dû le porter plus. Le score est lourd mais il est mérité. On prend deux essais en deux minutes, on tient jusqu’à la 65e mais le rouge est très sévère et il tue le match.

Paul Cattaneo (capitaine Tournefeuille) : On manquait de match référence en 2018 on gagne chaque fois dans la douleur. La c’est la première fois qu’on est bien dans la conquête, on a de super trois quarts et la on a pu les mettre sur orbite dans de bonnes conditions. Et ce face à une des meilleures équipes de la poule. Même à 14 ils ont tenu tout le match


Il y a du défi dans l'air
Il y a eu du défi dans l’air

Feuille de match

TOURNEFEUILLE L’ISLE JOURDAIN 22-6 (Mi-temps : 0-3)
Arbitre : M. Romain Sanchez (DA) – Spectateurs : 500 environ

Vainqueurs : 3E Martins (48) Azema (61) Lyet (78) 1T Gratton (48) 1T Eridia (61) 1P Eridia (74)
Carton jaune : Suchaud (57)

Vaincus : 2P Bouisset (8, 46)
Carton jaune : Lahille (57), Carton Rouge : Fonade (26)

Evolution du score : 0-3 / 0-6, 7-6, 14-6, 17-6, 22-6

Tournefeuille : Lyet, Azema, Dalla Riva, Desprez, Abadie, (o) Gratton, (m) Lacassagne, Suchaud, Ginisty, Cattaneo (cap), Clary, Tremolières, Celaya, Marcet, Sicre.
Sur le banc : Rosado, Gibrac, Tomczak, Martins, Prat, Eridia, Sirven

L’Isle Jourdain : Bouisset, Comeres, Andreu, Charlas, Berder, (o) Arnaud,(m) Arty (cap), Fonade, Estaque, Eshun, Biso, Ducasse, Lahile, Michalak, Varlet
Sur le banc : Reclus, Di Giorgio, Rieu, Chabbert, Teyssier, De Redon, Redonnet

Réserves : Tournefeuille 13 L’Isle Jourdain 20

Tournefeille a renversé Estaque et L'Isle jourdain
Tournefeuille a renversé Estaque et L’Isle jourdain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here