Fédérale 1 – Tarbes-Lannemezan, très laid à Trélut

7

Tarbes ambitionnait de terminer dans les deux premiers, mais après son revers contre Blagnac à la maison, devait revoir ses objectifs à la baisse. Mais pour consolider sa troisième place qu’il occupe actuellement, il fallait viser un succès bonifié contre Lannemezan. Le CAL justement, toujours en course pour terminer dans les six premiers (6ème actuellement avec 7pts d’avance sur le 7ème Fleurance et à 3pts de Mauléon 5éme), se doit de ne pas perdre de points en cours de route. Rappelons qu’à l’aller, les gars du plateau n’avaient laissé aucune chance au Stado en s’imposant 28-16. Après une entame musclée. Celle du retour l’a été tout autant, en pire… (résumé et photos par GR Vin)

Au-delà de toute considération comptable, cette rencontre sentait la poudre, car il s’agissait avant tout d’un derby des plus attendus en Bigorre… qui s’est beaucoup trop vite enflammé. Avec des reprises de feu qui ont émaillées ce qui est rapidement devenu une parodie de rugby. Un triste retour des plus laids des derbys à l’ancienne, que l’on croyait ne plus voir qu’en vidéo d’archives. Pourtant, tout paraissait réuni pour une belle fête avec des tribunes copieusement remplies, des festivités autour, en présence de l’Equipe TV qui avait prévu une retransmission en différé ce lundi soir (mais qui aurait changer son programme finalement, et ce serait une très bonne décision).

IMG_0043
Quand ça sent la poudre, et qu’il y a des étincelles…
IMG_0109
… l’explosion !

Alors, rappel des faits : coup d’envoi de Lannemezan dans les 22m tarbais, réception de Lhusero plaqué sèchement par Baisagale, un peu haut certes, mais sans envie manifeste de détruire son adversaire. Mais le contexte tendu transforme un regrettable fait de jeu, en une générale d’un autre monde. Bagarre qui déborde même sur la piste d’athlétisme. Clou de ce déplorable spectacle, l’entraîneur local vient en rajouter une couche en se mêlant aux protagonistes, mais pas pour les séparer malheureusement. Effet papillon immédiat, son homologue visiteur est venu le rejoindre pour un mano à mano à ne pas mettre sous tous les yeux, surtout ceux des jeunes des écoles de rugby.

IMG_0065
Shneider-Vignette, altercation musclée
IMG_0075
La tension à peine retombée, M. Rouquié prend ses responsabilités et sort les cartons rouges

Après ces trois longues minutes de violence pure, à l’image des blessés, les sanctions tombent. Carton rouge pour Baisagale, pour le plaquage signalé par le juge de touche dès le départ. Cartons rouges pour Dumestre, arrière de Tarbes, et Cazorla, 8 de Lannemezan, pour la bagarre, histoire de payer pour tous les autres. Dumestre soignera une plaie à la tête, tandis que Pettigiani devra quitter le terrain pour une arcade ouverte. On pense reprendre le jeu quand le représentant fédéral, qui a tout vu, intervient auprès de M. l’arbitre pour sanctionner aussi les entraîneurs combattants : Yannick Vignette et Christophe Schneider sont logiquement sanctionnés d’un carton rouge. Sanction qui entraîne de fait, le retrait de deux joueurs ! Perez Galéone pour le Stado, et Martiello pour le CAL, en font les frais.

IMG_0074
Baisagale dépité
IMG_0070
On soigne les plaies physiques… et morales !

C’est donc à 13 contre 12 que le match…  (re)commence. Et semble (re)partir sur des bases normales, avec certes, un engagement total, mais sans débordement. D’autres excès de testostérone allaient suivre pourtant. Sur le plan sportif, les gars du plateau défloreront le score par Sere Peyrigain sur pénalité, mais ce ne sera que feu de paille. Dans un contexte où les espaces sont forcément propices à du jeu au large, on a souvent assisté à des actions qui ressemblaient beaucoup à du Sevens, entre sautées et coup de pied de déplacement. A ce jeu, le Stado s’est montré plus entreprenant, et Huyard (spécialiste du 7) s’est offert trois réalisations de classe. 26-3 à la mi-temps, le CAL a tenté de limiter les dégâts, mais l’Ours Tarbais tenait sa proie, ne lui restait plus qu’a consolider son bonus offensif.

IMG_0100
Il y a quand même eu une belle empoignade (dans les règles) par moments
IMG_0156
Touche façon SEVENS…

En deuxième mi-temps, les Lannemezanais font le forcing pour sauver l’honneur mais sont punis sur chaque ballon lâché. Les faits marquants tournent toujours autour de l’agressivité mal placée. Meron et Gabarre sur une nouvelle excitation prennent un rouge de mieux. Paris 3eme ligne du CAL est plaqué haut, le juge de touche (le même que pour Baisagale) le signale, mais la sanction n’est pas la même, avec une simple pénalité. Heureusement en fait, car le match s’est donc terminé à 12 Tarbais contre 11 Lannemezanais. Le score ? 36-3. Presque anecdotique, triste à mourir, avec des conséquences financières et sportives non négligeables, et des stigmates qui vont avoir du mal à s’estomper. Pas une bonne pub pour le rugby en général en plus. Tiens, un de plus ou de moins, on met nous aussi un carton rouge pour le coup. Espérons que le prochain derby entre le CAL et Bagnères soit différent. Très différent ! Car ce genre de match est tout sauf une bonne publicité pour le rugby…

Les joueurs – Au Stado, Lhusero et Berbizier s’en sont donnés à cœur joie avec bien sûr Huyard très entreprenant et Nuu, un centre très percutant. Au CAL,  Daste, Bonnecarrere ont fait le maximum. Dupuy s’est beaucoup impliqué. Ducau a plaqué à tour de bras. Paris a apporté son dynamisme dès qu’il est rentré.


Les réactions :

Albain Méron capitaine Stado : On a eu sur le terrain, ce à quoi on s’attendait. On savait que Lannemezan viendrait avec des dents longues. Mais c’est le cas chaque année quand les deux équipes se rencontrent. Après, ça n’a pas été du beau rugby pour les spectateurs. Il ne me semble pas que l’on ait déclenché quoi que ce soit. On s’est concentré sur la performance, avec six essais à zéro, c’est suffisamment représentatif. On savait que ça allait partir, que ce soit sur un plaquage ou tout autre chose. Lannemezan a de l’orgueil parfois un peu mal placé mais on était avertis, on s’est mis en face, sans chercher à faire plus. On est content d’avoir gagné et avec le bonus.

Christophe Dulong, entraîneur CAL (quelque peu gêné) : Un derby bien trop dans l’excès. Personne n’est content, ni dans les tribunes, ni sur le terrain. Tout le monde a sa part de responsabilité. 3 cartons sur une bagarre, c’est très, très sévère, on peut éviter ceux des entraîneurs et celui de l’ailier je pense. Maintenant, on on va essayer de rebondir. On a un autre match bien plus important la semaine prochaine, avec le réception de Bagnères de Bigorre.

Thomas Lhuséro, 9 du Stado : Match compliqué à cause des cartons forcément. Au début, on fait beaucoup de fautes, on fait leur jeu avec des mêlées et des ballons portés. Ca a mis du temps à se décanter, mais après quand on a mis du rythme, il y avait des espaces, ils ont été dépassés. En plus, ils étaient un de moins que nous. Après c’était l’orgie avec des accrochages pour rien. On va penser à dimanche prochain avec la réception de Mauléon qui embête tout le monde. Ce ne sera pas facile sûrement.

David Daste, 5 du CAL : C’est dommage, Tarbes fait une entame agressive mais comme on avait pu le faire à Lannemezan lors du match aller. Un mauvais plaquage d’entrée met le feu avec une sanction trop sévère selon moi, et qui met aussi le feu. Ça part en pugilat, donc il n’y a plus de match. C’est dommage pour le public qui n’a pas pu se régaler, sachant que ça nous pénalise aussi pour le prochain match. On a limité la casse en seconde mi-temps pour ne pas prendre trop de points non plus, mais il va falloir évacuer et rebondir.

Feuille de match 

TARBES – LANNEMEZAN : 36-3 (Mi-temps :26-3)

Arbitre : Maxime ROUQUIE (OCC) – Spectateurs : 3 000 environ

Pour Tarbes : 6E Huyard (14, 36, 66) Berbizier (19, 41) Paulet (63) 3T Berbizier (14, 19, 41)
Cartons rouges : Dumestre (1) Meron (75) Vignette entraineur (5)
Cartons jaunes : Meron (29) Woki (51)

Pour Lannemezan : 1P Sere Peyrigain (12)
Cartons rouges : Baisagale (1) Cazorla (1) Scheider entraineur (5) Gabarre (75)
Cartons jaunes : Rouch (51)

Evolution du score : 0-3, 7-3, 14-3, 19-3, 26-3 / 31-3, 36-3

Tarbes : Dumestre, Huyard, Paulet, Nuu , Rubio, (o) Berbizier, (m) Lhusero, Meron (cap), Perez Galeone, Paget, Hoogue, Woki, Duny, Pretorius, Marmoiton – Sur le banc : Peyri, Palisse, Taputai, Flynn, Noye, Abat, Jauzion, Noui

Lannemezan : Belzunce, Martiello, Ducau, Laffitte, Baisagale (o) Sere Peyrigain, (m) Dupuy, Cazorla, Bonnecarrere, Rojo, Daste, Pettigiani (cap), Belhaouari, Tourreau, Mirtskhulava – Sur le banc : Rouch, Gabarre, Willemse, Herbin, Paris, Mesure, Piaser, Rixens.

DSC_0148
Encore un accrochage… (photo Joel Diez)
DSC_0096
Berbizier a écarté beaucoup de ballons… il y avait les espaces pour… (photo Joel Diez)
DSC_0084
Le CAL et Paris ont bien essayé de desserrer l’étreinte, mais Tarbes était plus fort
IMG_0088
IBelzunce et Lannemezan, un genou à terre

7 Commentaires

  1. c est toujours ce mauvais esprit qui traine entre lannemezannais et tarbais…Dommage pour notre rugby Bigourdan

  2. Félicitations pour cet article…pour une fois sans partie pris. La réalité de deux équipes qui s’affrontent sur un derby. Un combat engagé où il faut être deux pour se battre. Un public non respectueux de l’equipe qu’ils reçoivent, accueillie sous les sifflets…le Rugby ce n’est pas ça…l’esprit rugby ce n’est certainement pas ça.. une soirée qui a dérapée car avant tout ce sont des hommes..il faut voir l’ensemble d’une saison..l’envie..l’engagement..les valeurs ne se jugent pas sur un match….à méditer

  3. Tout à fait, enfin un article objectif et neutre! Bravo aux lannemezannais pour leur combativité, jamais rien lâcher (malgré le fait d’être à 11) c’est vraiment l’esprit de ce club et de ces joueurs! CAL ALLEZ ALLEZ ALLEZ !

  4. C’est quoi cet article orienté? Pauvre “journalisme”
    A vous lire on croirait que les Tarbais sont responsables, étiez-vous au match?

    Sur le coup d’envoi Baisegale va clairement découper à la gorge son homologue Tarbes, tiens donc ça me rappelle le match aller…

    Les lannemezanais étaient clairement venu pour en découdre pas pour jouer au rugby, il sont venu s’échauffer par pure provocation sur le terrain annexe de Tarbes juste à coté des Tarbais (aucune autre équipe ne l’a fait…)

    • Bonjour (oui, ça se dit en core de nos jours). Oui, nous y étions justement, et notre article se veut très objectif aussi. Comme tout bon supporter qui se respecte donc 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here