Fédérale 1 : Rouen au finish, Lavaur avec les honneurs

0

Deux clubs diamétralement opposés pour une affiche inédite en demi-finale du Trophée Jean Prat de Fédérale 1, un stade des Clauzades comble, une ambiance des grands jours, cette rencontre entre l’ASV Lavaur et le Stade Rouennais aura tenu toutes ces promesses… (par FidelopHost)

TAUMOEPEAU ASV ROUEN
TAUMOEPEAU, auteur du premier essai tarnais, s’est accroché…mais l’adversaire aussi

Comme bloqué par l’enjeu mais aussi par la réputation de l’adversaire, les Vauréens allaient connaitre un premier quart d’heure très difficile. Après une relance aux 22 fautive et une mêlée chahutée, la défense locale cédait dès la sixième minute. Un essai entre les poteaux de Villière et une pénalité de Cozens sur une des nombreuses fautes de l’équipe locale (0-10). Touchés dans leur orgueil et prenant enfin conscience que l’adversaire tout aussi prestigieux soit-il n’est pas infaillible, les locaux vont prendre les choses en main pour dix minutes de folie complète.

Dix minutes de folie pure…

Un premier groupé pénétrant poussait Taumoepeau en terre promise pour le premier essai vauréen. La puissance du pack permettait à Sirven et Lenfant de décaler Hecker pour un deuxième essai. Et que dire du troisième signé Lasme tout en vitesse et en puissance survenu sur le coup de pied de renvoi. 21-10, Rouen était sonné, mais comme souvent en pareille circonstance, les grandes équipes savent réagir. Bien aidés par l’indiscipline tarnaise (Un carton blanc et un carton jaune), les Rouennais revenaient dans la partie grâce à un essai de Gidlow dans le temps additionnel (21-17).

LASME ASV ROUEN
LASME a fait parler sa pointe de vitesse sur le troisième essai

Lavaur s’use, Rouen déroule

Au retour des vestiaires, l’ASV allait avoir dix minutes particulièrement difficile à gérer à 13 contre 15. La défense subissait mais tenait le choc face à une équipe Normande particulièrement entreprenante. Sirven allait même profiter d’une pénalité pour aggraver le score (24-17). Avec la chaleur pesante et le combat de tous les instants, les corps fatiguent et le coaching devient indispensable. À ce jeu et même si les remplaçants Vauréens n’ont jamais démérité, c’est le banc Rouennais qui apportera la fraîcheur indispensable pour les dernières minutes. C’est durant ces périodes que l’expérience de joueurs professionnels qui s’entraînent tous les jours fera la différence. Des erreurs, des petits détails qui feront mal aux Vauréens. Un plaquage raté pour un essai entre les poteaux d’Elyatt, puis une touche mal négociée à 5 mètres de la ligne pour l’essai de la gagne de Takaï, qui fêtait ainsi de la plus belle des manières son anniversaire. Lavaur boira le calice jusqu’à la lie puisque dans les arrêts de jeu, Cozens sur pénalité enlèvera même le point de bonus défensif (24-34). Les Tarnais sont tombés contre plus forts, oui, mais avec les honneurs…

HECKER ASV ROUEN
HECKER a donné de sa personne et marqué le deuxième essai vauréen

” Réactions

Jérôme Vincent, entraîneur ASV Lavaur : « Nous avons démontré que notre équipe était capable de rivaliser et même de dominer une équipe composée de joueurs professionnels. Mais pour l’emporter dans ce type de rencontre, les mauvais choix et les fautes ne sont pas permis. Nous offrons des essais à une équipe pragmatique et efficace, nous jouons trop en réaction, nous ne sommes pas suffisamment patients et c’est là les clés de cette rencontre. Déçu du résultat mais pas abattu et comme c’était pour moi le dernier match à Lavaur où j’ai vécu une belle aventure humaine, je pense que nous aurions mérité meilleure issue”

Antony Potente, Capitaine ASV Lavaur : « Aujourd’hui, nous pouvons être très fier de la prestation réalisée face à une équipe aux grosses ambitions. Comme souvent dans ces rencontres de phases finales, le sort de la rencontre se scelle sur des détails et aujourd’hui ces détails nous ont été défavorables. Il reste désormais un match retour et on mettra tout notre coeur et toute notre envie pour mettre à mal cette équipe rouennaise. Nîmes l’a bien fait, pourquoi pas nous ? Quoiqu’il advienne au match retour, nous aurons réussi une très belle saison et je suis vraiment fier d’être le capitaine de notre bande de copain. » 

Jean Louis Louvel, Président du Stade Rouennais  : « Nous avons assisté aujourd’hui à une excellente rencontre, dans une belle ambiance dans les plus pures traditions des valeurs du rugby. Si nous sommes sortis vainqueur de ce match aller, rien n’est cependant acquis face à une très belle équipe de Lavaur. Il faudra tout faire pour ne réitérer les erreurs commises à domicile face à Nîmes. Nos ambitions ? Pour la saison prochaine, l’accession à la Poule Elite pour fédérer et pénaliser le rugby en Normandie et d’ici deux saisons une possible accession en Pro D2 »

Richard Hill, Entraîneur du Stade Rouennais : « Lavaur a fait une très bonne première mi-temps et un bon début de seconde. Je leur tire mon chapeau. Notre défense a montré des signes de faiblesse, nos mauls n’étaient pas efficaces. Leur avance est méritée à la mi-temps. En seconde mi-temps, nous arrivons enfin, à mettre notre jeu en place. On arrive à garder le ballon et on prend le dessus mais c’est loin d’être notre meilleur match. Nous devrons jouer beaucoup mieux la semaine prochaine pour nous qualifier”

Feuille de match

Arbitre : Mathieu Noirot (Languedoc)
ASV LAVAUR : 3 E Taumoepeau 27e, Hecker 33e, Lasme 35e , 3 T (27e, 33e, 35e) et 1 P de Sirven 53e
Carton jaune :Gallinier 40+2e, Migayrou 65e, carton Blanc : Lasme 41
ROUEN : 4 E Villière 6e, Gidlow 40+2e, Ellyatt 72e, Takaï 78e, 4 T (6e, 40+2e, 72e, 78e) et 2 P (15e, 80+2e) de Cozens
Carton jaune : Seymour 29e

LAVAUR : 15. Matier (22.G.Bertrand 68e), 4.Migayrou, 13.Hecker, 12. Q. Lenfant ,11.Lasme; 10.Sirven (21.Diez 69e), 9.Mouysset (20. Norkowski 63e); 7.Galinier, 8.Durand, 6.Marsoni (18.Maury 71e) ; 5. Potente (cap), 4. Gauthier (19.Clergue 53e),; 3.Burtila (23. F.Bertrand 53e) , 2. Galy (16.Ardiaca 53e),, 1.Taumoepeau (17.Giraudeau 65e),

ROUEN: 15.Milhorat; 14.Meyer (22.Mercer 73e),13.Drauniniu, 12.Gidlow (21. Henry 54e), 11.Villière: 10.Cozens, 9.Bolt (20. Nicolas 54e); 7.Vincent (cap), 8.Dastugye (19. Takai 68e), 6.Ellyatt; 5.Lointier(18.Markham 62e), 4.Spencer; 3.Hounkpatin (23.Boyadjis 73e), 2. Seymour (16.Becquet 73e), 1.Clamy-Redoux (17.Le Picaut 65e)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here