Fédérale 1 – Castanet tombe les armes à la main face à Bédarrides

1

Castanet bon dernier de la poule, avec huit défaites en autant de match, se retrouve néanmoins qu’à quatre longueurs de Mazamet et Céret, dans ce mini championnat dans la course au maintien. Pour cette réception de Bédarrides (8ème, 18 points avec un match en plus) qui navigue au-dessus des eaux sans être complètement rassuré, l’Avenir Castanéen ne pouvait viser autre chose que la victoire. Bédarrides avait le même objectif pour basculer du bon côté. Preuve de l’importance de ce match pour les visiteurs, ils sont arrivés  exceptionnellement la veille en Haute-Garonne. A noter quelques absents de marque côté local avec la blessure de Martin (saison terminée, fracture de la malléole) et de Folliot, le buteur (contracture)… (résumé et photos par GR Vin)

IMG_0148
Brana surveillé de près Ghirardo plaque, Barats et Guérin sont là. Le ton est donné !

Dès l’entrée sur le terrain des deux équipes, on mesure vite la différence de densité physique. Sur la feuille de match, les noms de Matanavu ou Brana, font aussi comprendre que Castanet aura fort à faire. L’engagement est total dès le coup d’envoi. Les locaux obtiennent deux pénalités que Chiffre bonifie en points (6-0). Bedarrides reprend les choses en main, fait donner les gros, et les impacts sont féroces. Castanet répond bien au défi physique à l’image de Bertrand, véritable concasseur. Petit à petit l’impact des visiteurs se fait plus prégnant. Confiants en leurs forces par deux fois, ils choisissent de taper en touche deux pénalités pourtant bien placées. Sur la deuxième, les Rouge et Blanc cèdent après plusieurs temps de jeu, et Bedarrides revient à un point (6-5). Sur l’essai, Puertas qui s’est sacrifié pour tenter de retourner Cros dans l’embut, se blesse et doit quitter le terrain: KO et pommette lourdement contusionnée.

IMG_0023
Bertrand tente de se débarrasser de Didier. Mais les gars du Vaucluse sont tenaces
IMG_0070
Court prend Denjean à contre pied et ira a dame pour le premier essai

Castanet revient jouer dans le camp adverse et bénéficie d’une pénalité en bonne position mais dont le ballon frôle les poteaux. Une autre tentative, plus lointaine, échoue juste sous la transversale. 6 points, ratés de peu, mais qui pèsent forcément dans un match aussi serré, où les petites erreurs ont de grandes conséquences. Comme sur cette action qui va animer les discussions. Sur une nouvelle attaque castanéenne, dans les 22m un petit coup de pied à suivre roule dans l’embut. Matanavu arrive le premier pour aplatir mais manque le ballon, deux joueurs «rouges» marquent. L’arbitre accorde l’essai… mais le juge de touche lui signifie que Matanavu avait aplatit. Discussions, palabres, et au final, renvoi aux 22. Il faut attendre la 43ème minute pour voir les efforts Castanéens récompensés par Chiffre qui ajoute trois points sur pénalité. 9-5 aux citrons, un score somme toute logique.

IMG_0031
Chiffre précieux au pied

Des détails qui changent tout…

Sur la lancée de la première mi-temps, Chiffre, dès la reprise ajoute une pénalité (12-5). Le temps de reprendre son souffle et les vert et Noir balayent le terrain, Matanavou se multiplie, bien aidé par la charnière bien en place et une grosse 3ème ligne. Castanet finit par céder sur un essai de Daminiani L. en bout de ligne, non transformé (12-10).

IMG_0053
Daminiani M. relance la machine

Les visiteurs exercent toujours une grosse pression, les mêlées sont âprement disputées. Sur l’une d’elles, l’arbitre déjuge son juge de touche qui lui signalait une faute du pilier gauche, et accorde une pénalité pour un flanqueur détaché. Renou le buteur de l’ASBC fait passer les siens devant au planchot pour la première fois (12-13). Sur la remise en jeu, Bedarrides dans ses 30m, se met à la faute, Chiffre reprend le score (15-13). Mais ce qui est arrivé d’un côté arrive maintenant de l’autre. Engagement long, sans pression à la réception, manque de concentration, en avant. Petite faute, grands effets : sur la mêlée, les visiteurs envoient au large, mais perdent le ballon à cinq mètres de la ligne. Mêlée en faveur des locaux. Le banc est rentré des deux côtés, les premières lignes ont été changées et force est de constater, que les visiteurs sont plus performants, la mêlée est emportée. Ballon perdu, essai transformé (20-15). Petite cause, grands effets donc !

IMG_0213
La touche a pourtant procuré de bons ballons pour Castanet : ici Libes, bon pourvoyeur

Les Bédarridais sauront préserver cet avantage en repoussant les derniers assauts des Castanéens, qui jettent toutes leurs forces dans la bataille. Mais des petites fautes les empêcheront de franchir la ligne. La formation du Vaucluse avait minutieusement préparé ce match, tient sa première victoire à l’extérieur, bonifiée qui plus est, et peut maintenant regarder vers le haut du classement. Castanet de son côté, reste scotché à la dernière place. Ce bonus défensif, qui permet d’inscrire un premier point au compteur, n’est pas suffisant dans la course au maintien. Mais à défaut de mieux…

Les joueurs : A Castanet, où tout le monde s’est livré à 100% la palme revient à Bertrand pour son score au plaquage, et avec lui, Libes dans un tout autre registre. La charnière Chiffre, Denjean qui s’est bien sortie d’affaire et Guerin toujours dangereux malgré peu de bons ballons touchés.
A Bédarrides dans un ensemble à fort tonnage, Ambourhouet, Jarreau, Naude ont pesé dans l’affrontement. Achabar a bien animé à l’ouverture, et bien sûr Matanavou n’est pas passé inaperçu avec des off load bien sentis.


Les réactions :

Cedric Despalle entraîneur Bédarrides : On savait que ça allait être difficile. Qu’ils allaient s’accrocher et quand on voit le détail de leurs matchs, ils ont fait souffrir toutes les équipes, ne perdant souvent qu’à la fin. On savait qu’en faisant partie du deuxième championnat il y avait peut être quelque chose à faire ici mais que si on ne mettait pas toutes nos chances de notre côté, on ne pourrait pas y arriver. Fait exceptionnel, on est partis la veille, car on ne peut pas le faire habituellement. On s’attendait à un match très difficile, ils l’ont montré, dans les rucks et dans le jeu aussi. Maintenant on regarde étape par étape, on met Castanet, Céret ou Mazamet derrière, et on peut commencer à regarder devant avec cette victoire. J’aurais signé pour un 5-3 mais en plus, on prend le bonus, c’est la cerise sur le gâteau, car ce n’était vraiment pas prévu.

IMG_0124
Cédric Despalle était venu avec quelque chose derrière l’oreille

Julien Sidobre, entraîneur Castanet : On avait l’impression de jouer une équipe à notre portée. Mais Bédarrides est équipée à tous les étages, elle est bien en place. Il n’y a rien à dire, les joueurs se sont livrés au maximum, ils ont été très généreux et ça s’est joué encore sur des détails. Un en avant, une pénalité manquée, une mêlée non contrôlée. Il faut que l’on soit à 100% de réussite pour que ça réussisse. Le groupe est bien, c’est une peine pour les joueurs avec ce premier point car on méritait peut-être mieux. C’est râlant car il nous manque peu de chose, et un peu de chance aussi. Mais quand on est dans cette spirale, ça ne tourne jamais dans le bon sens. Je suis fier des joueurs qui ont vraiment tout donné, mais c’est comme ça.

IMG_0081
Julien Sidobre la moue des mauvais jours

Quentin Libes, N°8 Castanet : Déçu bien sûr, après l’euphorie du début du match, d’avoir mené longtemps et puis un peu la douche froide avec l’essai que l’on prend alors qu’on avait bien défendu jusque-la. On a perdu sur les erreurs de chacun, moi le premier. C’est assez cruel. Des détails de maturité, chacun a fait la sienne et si chacun fait sa petite faute au final c’est trop à ce niveau là. En mêlée, on a été finalement dominateurs mais on se manque sur une, importante. En touche, on a été meilleurs car on leur en pique deux. En défense en ligne, on a été performants. Sur l’état d’esprit, on est très bien, mais nos petites erreurs nous font mal.

IMG_0213
Libes, grand pourvoyeur de ballons en touche

Fiche technique

Castanet – Bedarrides : 15-20 (Mi-temps : 9-5)
Arbitre : Bridoux Nicolas, JT1 Cabalero Benoit, JT2 Legal Julien (NA)
Spectateurs : 200 environ

Vainqueurs : 3E Court (30) Daminiani L. (53) Braille (75) 1T(75) 1P (69) Renou
Vaincus : 5P Chiffre (1, 7, 40+3, 47, 70)

Evolution du score : 3-0, 6-0, 6-5, 9-5 / 12-5, 12-10, 12-13, 15-13, 15-20

Castanet : Puertas, Guerin, Barats, Ghirardo, Sabathier (o) Denjean, (m) Chiffre, Libes, Bertarnd, Dedieu, Verge, Vielledent, Lorenzon, Laffont, Odisharia
Sur le banc : Yzabel, Dikhal, Mordier, Pinon, Abescat, Verdier, Boy, Belmat

Bedarrides : Daminiani L., Brana, Matavanou, Renou, Court (o) Achahbar, (m) Daminiani M., Jarreau, Sosefo, Ambrourhouet, Naude, Rosati, Didier, Marquis, Vergnes
Sur le banc : Agro, Haeffeli, Braille, Barriol, Lombarteix, Aubenas, Combes, Aboitiz

IMG_0084
Guerin a bien tenté de secouer le cocotier
IMG_0106
Aline Lesage, le sourire de la préparatrice
IMG_0076
Renaud Puertas, le maffré du Week end pour Castanet
IMG_0029
Plaquages hauts à répétition : l’arbitre n’en a jamais sanctionné un seul.
IMG_0016
La belle attitude de Laffont face à Renou
IMG_0130
Ghirardo pris par Brana
IMG_0192
L’excellent Jarreau échappe à Chiffre, mais Bertrand reviendra
77418288_10217257238556986_3629937330141265920_o
Matanavou, le facteur X a bien aidé à composter la victoire des Bédarridais

1 COMMENTAIRE

  1. Sur la photo du numéro 6 qui échappe au joueur Chiffre, c’est Camille Jarreau et non Ambourhouet. Merci pour lui !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here