Fédérale 1 – Blagnac frappe un grand coup à Saint-Sulpice

0

Match de haut de tableau dans la poule 3 de Fédérale 1. A domicile, l’US Saint Sulpicienne (4è, 26 points), victorieuse du SC Albigeois il y a un mois (9-3), affrontait l’autre gros morceau de la poule, à savoir le Blagnac Rugby (2è, 37 points), auteur jusque-là d’un quasi sans-faute. Seulement défaits au Stadium d’Albi (6-30), les “Caouecs” souhaitaient poursuivre leur marche en avant mais savaient bien qu’un test grandeur nature les attendait à Gaston-Sauret… (par Marco Matabiau/ Photos Sébastien Méric).

D’entrée de jeu, les deux équipes essayaient d’exploiter le moindre ballon disponible, mais les défenses agressives rendaient la tâche extrêmement ardue. Blagnac héritait d’une pénalité bien placée à la suite d’une faute de la mêlée saint sulpicienne et optait pour la pénal touche, mais la troisième ligne Fabre confisquait le cuir (5è). Les locaux se montraient nerveux et approximatifs, comme sur ce jeu au pied de dégagement mal ajusté par l’ailier Beilles. Ses coéquipiers ne parvenaient pas à se replacer et se mettaient hors jeu. Augustin, l’ouvreur “caouec”, ouvrait le score des 35 mètres en face (3 – 0, 10è). La mêlée fermée restait l’épicentre de l’affrontement. C’était maintenant Blagnac qui se mettait à la faute. L’USSS choisissait à son tour la pénal touche. Le paquet d’avants orchestrait un maul porté que son homologue effondrait. Cette fois-ci, Doussain, des 22 mètres depuis le bord de touche, tentait sa chance mais échouait (15è).

USSS Blagnac (17)
Face-à-face entre  Lebrequier (droitier blagnacais) et Caujolle (gaucher saint sulpicien): le duel en mêlée a tenu toutes ses promesses.

“Saint Sul” gagnait une nouvelle pénalité, bousculant la mêlée visiteuse (18è), puis Blagnac réalisait enfin le premier vrai enchainement de l’après-midi. Cependant, la défense locale, bien menée par le seconde ligne argentin Capezonne, repoussait l’offensive. Augustin n’avait d’autre choix que de jouer rasant au pied: le ballon terminait sa course hors de l’en-but (22è). Les rouge et bleu maintenaient la pression: Ferrary passait la démultipliée et s’échappait au ras du ruck. Repris près de la ligne, il levait le ballon pour son deuxième ligne Mutel, mais ce dernier, maintenu sur le dos, ne parvenait pas à aplatir (27è). Le combat en mêlée battait son plein. Blagnac prenait cette fois l’avantage et se voyait octroyer une pénalité qu’Augustin n’avait aucune difficulté à convertir (6 – 0, 32è).

USSS Blagnac (33)
Bien muselé par ses adversaires, Roquebert (ici face à Medvès et de Freitas) n’a pas eu son rendement habituel.

Ces trois points avaient le mérite de réveiller les Saint Sulpiciens: Salis, venu se proposer au ras, était bien servi par Tébaldini. Il perçait, mais l’action avortait, l’arrière blagnacais Daurau Bedin se mettant à la faute. Il était sanctionné d’un carton jaune (33è). Profitant de cette supériorité numérique, les rouge et vert recollaient sur une pénalité de Doussain (6 – 3, 37è). Blagnac repartait de l’avant, s’organisait en maul porté et obtenait une dernière pénalité, mais Augustin ratait la cible (39è). Quelques instants plus tard, M. Puharre mettait un terme au premier acte.

USSS Blagnac (34)
Doussain essaie d’assurer la continuité du jeu avant le retour de Banière (casque gris).

Blagnac resserre son étreinte et finit très fort

Sur leur lancée de la fin de première période, les Saint-Sulpiciens égalisaient, Doussain réussissant une pénalité des 45 mètres (6-6, 44è). Sentant le vent du boulet, les hommes du président Trey accéléraient: après avoir cassé un plaquage, Verdy orchestrait une belle remontée de terrain et cherchait De Freitas, son compère de la troisième ligne, mais ce dernier ne contrôlait pas le cuir. L’action se poursuivait néanmoins quand Augustin jouait au pied pour Charrueau. L’ailier Beilles veillait au grain mais concédait une touche. Sur celle-ci, après une énième prise de Medvès, le maul blagnacais ne faisait pas de détails et permettait au talonneur (et international canadien) Piffero d’inscrire le premier essai du match (11-6, 48è).

Refusant de se laisser décrocher, l’USSS remettait la main sur le ballon. Les avants, dans le sillage de Fabre et Caujolle, progressaient dans l’axe. Ils obtenaient même une pénalité mais Doussain manquait de réussite (50è). Il rectifiait le tir quelques minutes plus tard pour ramener les siens à deux petits points (11-9, 56è). L’embellie était de courte durée: pour s’être mis à la faute dans l’alignement, Salis écopait d’un carton jaune (59è) et laissait “Saint Sul” à 14. Les deux équipes se neutralisaient alors, aucune ne voulant commettre l’erreur qui ferait basculer la rencontre en sa défaveur. On notait tout de même une belle relance initiée par Roquebert et poursuivie par Jeudy et Soulisse côté droit, mais l’ailier laissait échapper le ballon au contact dans les 22 mètres adverses (63è). Quelques instants plus tard, le centre blagnacais Saint-Martin se rendait coupable d’un déblayage irrégulier et était pénalisé. Son compère Ochoa discutait la décision arbitrale et coûtait dix mètres supplémentaires, offrant ainsi à Latapie (qui venait de remplacer Doussain) l’occasion de faire passer les siens en tête. Cependant, des 23 mètres en bord de touche, l’ouvreur ratait la cible, glissant même au moment de son coup de pied (67è). Saint Sulpice venait vraisemblablement de laisser passer sa chance.

USSS Blagnac (26)
Avec deux défenses bien organisées, le ballon a parfois été difficile à maitriser.

Revigorés par ce coup du sort, les Blagnacais obtenaient une pénalité après avoir bousculé leurs adversaires en mêlée (70è), puis faisaient le forcing sur ballon porté. Les rouge et vert se mettaient une fois encore à la faute. Sur la pénal touche suivante, Mignonat captait le ballon, une “cocotte” était enclenchée et finissait sa progression dans l’en-but, mais l’essai n’était pas accordé. Qu’à cela ne tienne: sur le mêlée suivante, les “Caouecs” mettaient “Saint Sul” au supplice et se voyaient accorder un essai de pénalisation (18-9, 75è). Le break était fait. Le bonus offensif semblait même à portée de main, mais M. Puharre ne validait l’essai sur aucune des deux dernières offensives visiteuses. Plus rien ne serait marqué.

USSS Blagnac (13)
Blagnac s’est notamment appuyé sur le gros travail de son pack pour asseoir son succès.

Après avoir fait tomber le SC Albigeois, l’US Saint Sulpicienne s’incline cette fois face au Blagnac Rugby. Les deux équipes se sont livrées une rude bataille, notamment en mêlée fermée. Les joueurs de Victor Labat et Olivier Argentin ont tenu la dragée haute à leurs hôtes du jour pendant près d’une heure, répondant présents dans l’affrontement physique, mais ont peu à peu lâché sur la fin. L’abnégation des Caujolle, Bousquet et autres Salis n’aura pas suffi. La défense blagnacaise a encore une fois fait preuve d’une redoutable efficacité: redistribution rapide, peu (voire pas) de plaquages manqués. De plus, les joueurs entrants ont su profiter du travail de sape des titulaires pour faire la différence en toute fin de match. Medvès a fait une véritable moisson dans l’alignement, le jeu au pied long d’Augustin a été précieux et les entrées des piliers Bisconi et Pointud décisives. Place maintenant aux rencontres de la 11è journée, la dernière des matchs allers: Blagnac (qui reste deuxième derrière Albi) recevra Mauléon (6è) alors que Saint Sulpice (qui conserve sa quatrième place) se déplacera à Fleurance (8è).

USSS Blagnac (37)
Duel en altitude entre Capezonne (5), soutenu par Bousquet, et Verdy (casque bleu), notamment “lifté” par Mignonat.

Réactions

Christophe Deylaud (Manager, Blagnac): “Du positif. Saint Sulpice avait battu de grosses écuries ici, on savait donc à quoi s’attendre. On était conscients qu’ils pouvaient créer beaucoup de jeu, on a su s’adapter à cette équipe, rester bien organisés défensivement et marquer les points quand il le fallait. Dommage néanmoins qu’on n’ait pas réussi à marquer ce troisième essai, qui aurait été synonyme de bonus offensif. Je pense que ça n’aurait pas été immérité aujourd’hui.”

Ludovic Caujolle (Pilier, Saint Sulpice): “Une belle équipe de Blagnac. Cela fait six ans que je joue ici, je ne les ai battus qu’une fois. Il avait fallu “se le peler”, et chaque fois, il faut “se le peler”. Aujourd’hui, ça ne passe pas. On a tout de même essayé de jouer, on ne les a pas regardés. Ils sont supérieurs c’est tout. Ils se déplacent plus vite que nous. Rien à dire. Nous, on remet le bleu de chauffe, on part sur une série de trois matchs à l’extérieur. On reste toujours un petit, même si on est bien classés. On va chercher à accrocher une place qualificative. On va vendre chèrement notre peau et ne laisser notre quatrième place à personne.”

Jean-Baptiste Martin (Pilier, Blagnac): “Un match dur, qui s’est joué sur les détails. On rate des occasions de marquer, on a bien cru qu’ils pouvaient revenir sur la fin. Saint-Sulpice est une belle équipe qui joue bien au rugby, qui s’accroche. Au final, on gagne sur la conquête, sur une mêlée à la fin (…) On a pris un peu le dessus sur la fin, dans les mauls. On s’est rendus coup pour coup pendant 80 minutes. Les joueurs entrants ont su faire la différence dans les ultimes minutes.”

USSS Blagnac (4)
Martin (casque noir) s’apprête à défier Doussain.

Feuille de match

A Saint Sulpice sur Lèze (Stade Gaston-Sauret): Blagnac Rugby bat US Saint Sulpicienne 18 à 9 (mi-temps:6 à 3).

Arbitrage: M. Pierre Puharre assisté de MM. Anthony Mercapide et Stéphane Ducos (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: pour Blagnac, Daurau Bedin (33è); à Saint Sulpice, Salis (59è).

Pour Blagnac: 2 essais Piffero  (48è), de pénalisation (75è), 2 pénalités 10è, 32è) Augustin.

Pour Saint Sulpice: 3 pénalités (37è, 44è, 56è) Doussain.

Composition Blagnac: Daurau Bedin; Graule, Ochoa, Saint-Martin, Charrueau; Augustin (o), Ferrary (m);  Verdy, De Freitas, Medvès; Baniere, Mutel; Lebrequier, Piffero (cap), Martin.

Sur le banc: Bisconi, Beziat, Mignonat, Ponsole, Alary, Bouyxou, Bonnet, Pointud.

Entraîneurs: Christophe Deylaud, Eric Escribano et Romain Fuertes.

Composition Saint Sulpice: Jeudy; Soulisse, Hermet, Roquebert, Beilles; Doussain (o), Tébaldini (m); Meneghel, Salis, Fabre; Capezonne, Saux (cap); Bousquet, Viozelange, Caujolle.

Sur le banc: Milhorat, Aka, Bonaldo, Evrard, Déjean, Latapie, Fremont, Gagnidze.

Entraîneurs: Victor Labat et Olivier Argentin.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de