Rugby féminin : Sévignacq – Myosotis, au stade de l’Amitié

0

Si ce dimanche 8 Mai mettait sous le feu des projecteurs les finales régionales masculines, les féminines n’étaient pas en reste, avec le début des phases finales pour le championnat régional de rugby à X. Réparties en trois niveau selon leurs classements après la phase de poule, les équipes se retrouvaient donc pour des duels de quarante minutes, avec en ligne de mire le bouclier. Retour sur un des chocs du niveau A (opposant les seize meilleures formations régionales), entre les Myosotis du Bassin Tulliste et Sévignacq Vallée du Gabas, sur une pelouse champêtre de la Corrèze… (Résumé et photos par Jérémy VdC)

Pour les supporters présents le long de la main courante, la question concernant la potentielle fatigue des visiteuses sévignacquaises (après 5h30 de bus) a vite été balayée. En effet, à la réception du coup d’envoi, les Pépites écartent le ballon à l’aile, où la capitaine Mirande prend la défense de vitesse et débloque déjà le score (0-7, 1’). Piquées à vif, les locales répondent quasiment dans la foulée. Farge joue rapidement une pénalité, et trouve dans l’intervalle Fraysse, qui remonte le terrain telle une ailière pour permettre aux siennes de recoller au tableau d’affichage (5-7, 3’).

La talonneur des Myosotis s'est offert un sprint de 40 mètres pour inscrire les seuls points de son équipe (crédit photo Jeremy VdC)
La talonneur des Myosotis s’est offert un sprint de 40 mètres pour inscrire les seuls points de son équipe (crédit photo Jeremy VdC)

Le premier quart-temps fait la part belle aux offensives, mais plusieurs fautes de main empêchent de part et d’autre de conclure. La différence se fait finalement juste avant la première pause. L’ESVG se procure une belle occasion le long de la ligne de touche, mais Bréchet sauve la patrie corrézienne avec un plaquage envoyant sa vis-à-vis hors du terrain. Mais sur la touche qui suit, les Béarnaises récupèrent le ballon, et Lafourcade termine dans l’en-but (5-12, 9’).

Les trois-quarts de l'ESVG ont profité des espaces (crédit photo Jeremy VdC)
Les trois-quarts de l’ESVG ont profité des espaces (crédit photo Jeremy VdC)

Le deuxième quart-temps est totalement à l’avantage des visiteuses, qui font parler leur vitesse sur les ailes ou dans les intervalles, pour prendre à revers la défense des Myosotis. Ainsi, Bret-Dibat (12’), Viellard (16’) et Pessan (20’) donnent du travail pour le bénévole au planchot (5-33, score à la mi-temps).

Du jeu, de l’envie et un bel état d’esprit au Stade de… l’Amitié

Malgré ce coup de massue et un écart déjà important au score, les Myosotis, menées par leur capitaine Lale avec un discours vibrant pendant la pause, repartent à l’assaut du camp adverse dès l’entame du troisième quart-temps. Mais malgré plusieurs belles occasions venues des lignes arrières, les Corréziennes ne sont pas récompensées au score. À l’inverse, l’ESVG fait le dos rond et profite d’un grattage dans un ruck pour récupérer la balle en bonne position. Trouvée sur l’aile, Viellard s’offre alors le doublé (5-40, 30’).

Avec neuf essais, Sévingacq a régalé ses quelques supporters ayant fait le déplacement (crédit photo Jeremy VdC)
Avec neuf essais, Sévingacq a régalé ses quelques supporters ayant fait le déplacement (crédit photo Jeremy VdC)

Les Vertes et Blanches continuent leur récital, avec deux nouvelles actions chaudes près de l’en-but local. Après avoir passé plusieurs transformations, Cheminot y va cette fois de son essai (5-47, 30’+3’). Si l’issue du match ne fait plus de doute depuis plusieurs minutes, les deux équipes ne ferment toutefois pas le jeu. Tout d’abord, Larroude profite d’une faute de main défensive côté corrézien pour plonger en coin (5-52, 38’), avant de signer un doublé dans la foulée, en profitant des intervalles présents le long de la ligne de touche (5-57, 40’+2’).

Deuxièmes d’une poule 6 homogène, les Pépites de Sévignacq s’offrent donc une grosse victoire lors de ce huitième de finale, qui récompense une jeune équipe, qui dispute pour la première fois les phases finales. Reste désormais à confirmer du côté de Mimizan dimanche prochain. Quant aux Myosotis, c’est un nouveau coup d’arrêt après la lourde défaite en finale du Terroir Limousin quelques semaines plus tôt. Invaincues dans leur poule 3, les Corréziennes n’auront pas réussi à confirmer durant ce huitième, mais auront sûrement à cœur de se rattraper lors du match de classement à venir, contre Cublac Terrasson.

Après le match, les deux équipes ont posé ensemble, dans la bonne humeur (crédit photo Jeremy VdC)
Après le match, les deux équipes ont posé ensemble, dans la bonne humeur (crédit photo Jeremy VdC)

Les réactions

Alexandre El Koubbi (co-entraîneur des « Pépites » de l’ESVG) : «On est très satisfait du résultat, surtout qu’on ne connaissait pas du tout notre adversaire du jour, c’était une découverte totale. On a eu droit à 5h30 de bus, mais bon, ce sont les joies de la Nouvelle-Aquitaine et de sa grande surface (rires). Mais bon, très content du voyage, on a eu le droit au soleil en plus. Les filles font une belle prestation cet après-midi, on a eu un bel état d’esprit de la part des deux équipes, vraiment merci pour leur accueil. Et qui sait, on se recroisera peut-être la saison prochaine. On espère aller loin dans la compétition maintenant, l’équipe est jeune, tout juste un an. L’objectif était déjà de se qualifier pour les phases finales, donc maintenant, ce n’est que du bonus et du plaisir. »

Le staff des Pépites, en observation durant la partie, était satisfait de la copie rendue (crédit photo Jeremy VdC)
Le staff des Pépites, en observation durant la partie, était satisfait de la copie rendue (crédit photo Jeremy VdC)

Océane Lale (capitaine et arrière des Myosotis du Basin Tulliste) : « Il y a de la déception, mais je tiens à dire que je suis fière de l’équipe, des joueuses. Ça n’a pas été toujours facile, ça reflète un peu notre saison, où on a manqué parfois d’implication aux entraînements. Mais ce match va nous faire grandir, nous remettre en question et avancer pour la suite. Et si on apprend bien de nos erreurs, l’année prochaine, on sera à leur place. »

Malgré ce lourd revers, les Myosotis vont construire la suite à venir (crédit photo Jeremy VdC)
Malgré ce lourd revers, les Myosotis vont construire la suite à venir (crédit photo Jeremy VdC)

Jean-Pierre « Souris » Cayrou (co-entraîneur des Myosotis du Basin Tulliste): « On est tombé sur une équipe très bien organisée, et solide. Néanmoins, je suis fier du parcours des Myosotis cette saison. On a eu pas mal de nouvelles joueuses, qui ne connaissaient pas forcément un ballon ovale, et on finit quand même premières de notre poule. On s’offre une finale du Terroir à Limoges contre Folles/Ambazac, ce qui était déjà bien, même si on la perd. On savait que ce serait dur de passer ce huitième de finale, mais le but de cette saison était de participer activement au championnat et aux phases finales. C’est chose faite, donc je suis fier que les joueuses aient découvert ou redécouvert ça. C’est dans cette défaite qu’on voit les points à travailler pour la saison prochaine. A priori, aucune ne veut arrêter en fin de saison, et d’autres veulent même venir, donc ça devrait nous permettre de continuer à faire vivre l’équipe localement et de contribuer à la belle image du rugby féminin en Limousin et en Nouvelle-Aquitaine ! »


La feuille de match

Au Stade de l’Amitié de Saint-Priest-de-Gimel (19) : Myosotis du Bassin Tulliste 5-57 Entente Sévignacq Vallée du Gabas (mi-temps : 5-33)

Arbitre : M. Emilien Flagel (Ligue Nouvelle-Aquitaine)

Pour les Myosotis : un essai de Fraysse (3’)

Pour Sévignacq : neuf essais de Mirande (1’), Lafourcade (9’), Bret-Dibat (12’), Viellard (16’, 30’), Pessan (20’), Cheminot (30’+3’), Larroude (38’, 40’+2’), six transformations de Viellard (16’, 30’, 30’+3’) et Godot (1’, 12’, 20’)

Myosotis du Bassin Tulliste

Bassaler, Lale (cap), Gorse ; Bréchet (o), Farge (m) ; Viot, Lescure ; Soulier, Fraysse, Gaubert

Remplaçantes : Roy, Dhur, Martin-Chaumeil, Pradinas, Lebraud

Staff : Daubec, Cayrou

Buteuse : Farge (transformation : 0/1)

Entente Sévignacq Vallée du Gabas

Cheminot C., Larroude, Mirande (cap) ; Viellard (o), Bret-Dibat (m) ; Lafourcade, Pessan ; Girand, Martins, Godot

Remplaçantes : Benquet, Bourgogne, Lozano, Siounet, Birebent

Staff : Pesenti-Compagnoni, Cheminot P., El Koubbi

Buteuses : Cheminot (transformations : 3/5), Godot (transformations : 3/4)

Quelques photos supplémentaires (l’album complet est à retrouver en cliquant ici)

(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)
(crédit photo Jeremy VdC)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here