Revel : le maintien, sans jouer

0

L’ESC BAC ASP ne s’est pas déplacé à Revel pour la dernière journée. Condamné depuis plusieurs semaines à la descente, les Catalans ont donc offert sur un plateau, les cinq points de la victoire et donc du maintien pour des Revélois qui n’en demandaient pas tant, mais qui auraient tout de même préféré jouer ce match. Le fait est que les rouge et noir vont pouvoir préparer la prochaine saison avec plus de sérénité, et pourquoi pas, plus d’ambition. Et s’appuyer sur un groupe qui vit bien ensemble, comme en témoigne la photo qui nous est parvenue dimanche après-midi…

revel maintien

Michel Blanc (co-entraîneur de Revel) : « J’espère qu’il n’y aura pas de surprise de dernière minute mais normalement, l’objectif du maintien est atteint. La saison a été difficile et il faut souligner le courage et l’abnégation du groupe. Entre défections et blessures lors des matchs de pré-saison, nous nous sommes retrouvés avec les premières lignes qui doublaient en réserve. Nous avons énormément galéré au niveau effectif. Tous se sont investis et ont été valeureux. Après, pour tirer un bilan de mes trois ans à Revel avec Jean-Christophe Lanta, l’objectif à notre arrivée était de monter en fédérale 3. Nous l’avons fait l’année dernière. Il fallait s’y maintenir, c’est fait, donc ça reste positif. Il y a eu une avancée significative d’année en année. La première année, c’était une qualification en honneur, puis on lâche en dernière partie. La seconde année, objectif de montée réussi et le maintien maintenant. Après, je souhaite au Rugby Club Revélois de continuer dans cette évolution et de vivre de belles choses dans les années à venir. Par cette ville, son tissu économique et la structure du club, je pense que Revel a toute sa place à ce niveau, doit s’y ancrer et devenir une place forte en fédérale 3, avant de viser plus haut, pourquoi pas. L’avenir nous le dira mais le RCR en a les capacités à moyen ou long terme ».

Marc Bénézeth (co-président de Revel) : « L’objectif du maintien est atteint mais ça finit un peu en queue de poisson. Après trois semaines sans compétition, nous aurions aimé gagner sur le terrain et ne pas s’en sortir par quelque chose qui n’est pas net et clair. Après, par rapport à la saison que nous avons fait, tout le monde a fait ce qu’il avait à faire. Rapport à la profondeur d’effectif que nous avions, je pense qu’il était difficile de faire mieux. Certains diront qu’on pouvait mieux faire mais nous avons surtout fait la saison qu’on pouvait faire. Pour l’année prochaine, l’intérêt n’est pas de jouer le maintien. C’est viser la qualification pour avoir d’office le maintien. Quand on se qualifie, on a le maintien. Ce n’est pas le même discours que dire qu’il faut obtenir le maintien le plus rapidement possible et voir ce qu’on peut faire après. L’objectif sera les phases finales. Après, on ne se mouille pas beaucoup non-plus parce qu’on voit que si on joue la qualif ou le maintien, ça ne tient pas à grand chose à l’arrivée de toute façon ».

Fabien Gasc (troisième ligne centre et capitaine de Revel) : « L’objectif du maintien est là mais nous aurions bien aimé jouer aujourd’hui parce que c’était très important pour le gagner ce maintien. Nous nous étions tous préparés pour ça. C’est une bonne chose et le club peut maintenant se préparer pour la prochaine saison sur de bonnes bases. Après, certains parlent d’exploit, vu les complications d’effectif durant la saison mais je ne pense pas que ce soit particulièrement un exploit. Nous aurions pu faire mieux sans ces problèmes d’effectif parce qu’il y a un gros potentiel. Viser les qualifs, non, mais assurer le maintien plus rapidement et se stabiliser dans le ventre mou, oui. On monte quand même d’honneur donc il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Nous n’avons jamais rechigné à produire du jeu. Nous sommes une bande de copains et nous nous sommes régalés cette saison même si c’est parfois passé par du dur »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here