Présentation Fédérale 2 (Poule 5) – Castelnaudary, forteresse de nouveau imprenable ?

0

Tour d’horizon des équipes de Fédérale 2. Aujourd’hui, présentation du Rugby Olympique Castelnaudarien, qui évoluera en poule 5… (Par Marco Matabiau)

L’organigramme du ROC a connu quelques légères modifications lors de l’intersaison. Lionel Condouret prend du galon et, même s’il restera très proche du terrain, devient manager sportif en charge du projet de jeu et de l’ensemble de l’effectif sénior. Pour l’équipe première, il sera épaulé dans sa tâché par Thomas Carbonnel pour les avants et Jérôme Rabier pour les trois-quarts. Il explique d’ailleurs vouloir « s’appuyer sur une belle génération montante de jeunes joueurs ». Pour ce qui est du retour sur le terrain, « on a repris mi-mai, gentiment, puis trois semaines avec des entraînements « normaux ». Le début juillet a été consacré à la préparation individuelle avant une reprise en collectif le mardi 27 juillet ».

Cahors 3
Pour être performant, le ROC devra serrer les rangs en défense (Photo Cahors Rugby Officiel).

Le recrutement n’a pas été une mince affaire. Il a d’abord fallu composer avec les départs, notamment ceux de Labatut (arrière historique) et du pilier Puapua pour le voisin Bram. S’engage également au PLM le troisième ligne Ankour, qui y retrouvera notamment le deuxième ligne Moussaoui, déjà au club depuis une saison, avec qui il avait entre autres évolué sous les couleurs du FCTT. Le polyvalent ailier/ arrière Alard rejoint le Coq Léguevinois du président Ceratti et l’ouvreur Batigne signe à Caraman. Pour ce qui est des recrues, le pilier Tchouta (FCTT) rejoint son cousin Kemayou à l’ombre du Présidial. Baeza, un autre pilier, quitte le FC Villefranchois après une petite saison et signe avec les Chauriens, tout comme Seddaoui. Le jeune talonneur Prevot arrive de Carcassonne et le deuxième ligne Benoit revient de Villeneuve-sur-Lot, où il était parti pour ses études. Enfin, l’ouvreur (ou trois-quart centre) Delpech revient au bercail après son escapade à Ouveillan-Cuxac.

ROC
Cyrille Tchouta (ici au côté du co-président Benoît Sibra, le fils de « Papi ») devrait faire du bien au paquet d’avants chaurien (Photo ROC Officiel).

La poule 5, que le ROC connait bien, sera difficile à négocier. Pour l’appréhender de la meilleure des manières, les Audois ont affronté L’Isle Jourdain et Balma, avant un début de championnat qui démarrera fort avec la venue de Millau à Pierre-de-Coubertin, un déplacement à Cahors et une nouvelle réception, celle des Cantaliens d’Arpajon-Veinazès, les nouveaux venus de la poule. De quoi vérifier si le ROC sera aussi fort qu’espéré…

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here