Occitanie : une nouvelle entente dans le 82

0

Dans une période où l’union fait plus que jamais la force, celle entre Grisolles et Verdun, deux clubs évoluant au même niveau (2ème série Occitanie) séparés de 8.3km semblait logique. Déjà effectif pour l’école de rugby, ce rapprochement entre séniors est dans l’air du temps compte tenu des deux dernières saisons stoppées par l’épidémie de covid…

grisolles pomarez amou 4 768x513
Grisolles, double champion en 2019, regarde vers l’avenir avec une grosse motivation (photo club)

Il ne s’agit pas d’une création de club, mais bien d’une entente, favorisée par la FFR. Ainsi, les deux clubs tarn-et-garonnais garderont leur indépendance administrative, mais partageront tout l’aspect sportif, comme c’était déjà le cas chez les jeunes. Julien Nava, le jeune président de Grisolles 82 depuis 2018-19 précise : “En sondant les joueurs, on sentait une véritable usure, certains ont pris l’habitude de rester à la maison, et avaient envie d’arrêter. Pour relancer une nouvelle dynamique, on a pris l’initiative de contacter Verdun, qui était dans la même situation que nous. Les joueurs des deux clubs ont accueilli cette initiative positivement, au point que ceux qui voulaient arrêter ont décidé de repartir pour un tour. On va se retrouver avec un effectif séniors de 60 joueurs environ. Chez les jeunes, chaque club dispose de 90 gamins environ, ce qui fait un beau vivier pour le présent et le futur.”

Le nom de cette nouvelle entente n’est pas encore connu, mais comme le dit le président Nava : “ça devrait tourner autour de la Garonne quand même (rires).” Il rajoute toujours avec malice que pour les entraînements et les matchs, les deux clubs auront une garde alternée pour la désignation des terrains. Enfin, pour les maillots, il faudra faire preuve d’imagination pour mixer le jaune et noir de Verdun et le bleu et blanc de Grisolles.

Verdun 82
Les Jaune et Noir de Verdun prêts à remettre le… bleu de chauffe ! (photo USV)

“A ce niveau, le plus important, c’est de jouer.”

Francis Lagrange, président de Verdun, imagine que les couleurs dominantes des deux clubs, le jaune et le bleu, pourraient emporter l’adhésion. Au-delà de ces considérations vestimentaires (importantes), il nous donne aussi son avis sur cette nouvelle entente chez les séniors : “Certains de nos joueurs se connaissaient pour avoir joué ensemble à Grenade, ce qui a facilité les échanges. Je pense que c’est très positif de faire un fait un rassemblement sportif pour les séniors, car il y avait un risque que beaucoup de joueurs arrêtent. Là, on aura une réserve, ce qui permettra à tous de jouer chaque weekend et de ne laisser personne sur le carreau. A ce niveau, le plus important, c’est de jouer.” Et quand on évoque un avenir à plus long terme, la réponse fuse : “On va y aller étape par étape. La situation géographique des deux clubs favorise ce rapprochement, déjà existant chez les jeunes. Si on venait à évoquer une fusion un jour, il y aurait pas moins de 180 jeunes dans l’école de rugby, pour un club de 2ème série, ce serait très bien, encore faut-il trouver des dirigeants pour chapeauter le tout, car on en parle moins, mais il y a de moins en moins de volontaires à ce niveau-là.”

Dans l’immédiat, les entraîneurs séniors seront Romain Petit (pour les trois quarts) et Romain Nava (pour les avants). Un nouveau chapitre va s’écrire sur les bords de la Garonne tarn-et-garonnaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here