L’interview décalée de…Olivier Guy (Sor Agout)

0

Il n’a connu qu’un club, mais que d’aventures et d’anecdotes vécues en 14 ans. Toujours présent à la pointe du combat, vaillant, bon techniquement, courageux, voilà ce que ses proches disent de lui. Olivier a bien voulu lever le voile sur son parcours, et  sur ses compagnons de route, avec qui il prend tant de plaisir à jouer…et à gagner. Découvrez le talonneur-cascadeur du Tarn. (par Jonah Lomu)

1546383_10201719464120775_588974658_n
Olivier, le talonneur volleyeur (photo Serge Gonzalez)

Côté privé

Ton surnom ? Guitou

kate-upton3
Avec Kate Upton sur une île déserte, Olivier pourrait continuer à travailler ses lancers…grâce au cocotier au second plan !

Avec quelle femme partirais-tu sur une île déserte ? Avec la mienne ! Elle est lectrice de Rugby Amateur. Mais bon, Kate Upton…

Taylor-Lautner-cute-photos
Un air de Taylor Lautner ?

On te confond avec qui ? Jonathan Sexton, Remy Grosso (ailier CO) et Taylor Lautner. Et oui, rien que ca.

Fromage ou dessert ? Dessert, le banoffee

Un alcool ? Le bière

Un plat ? Le jambon blanc oeuf du Cabanon, notre lieu de vie (à côté du stade)

Ta musique du moment ? Bailando por el Mundo de juan magan pour mon coté mexicain

Ta série préférée ? Plus belle la vie…à cause de ma femme, bien sûr

L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Le sidobre près de Brassac

10629685_802188136492322_6995713827596393146_n
La gestuelle du golfeur

Ton passe-temps favori ? Le golf. Je suis Handicap 14-2. Je joue depuis 4 ans

Ta plus grosse honte ? Lors de mon voyage de noce en Floride, avec mon épouse, nous nous sommes embarqués pour une croisière de charité pour le 11 septembre alors que l’on pensait juste aller jouer un peu d’argent au casino. On a eu droit à la haie d’honneur des pompom girls et de l’équipage. Une fois à l’intérieur, pas moyen de s’échapper. On a passé 4 heures dessus, alors qu’on pensait prendre une correspondance d’une heure. On a eu tout bon !

Ta première cuite ? A 15 ans avec mon frère lors de vacance d’été à Vias. Les parents sont passés à l’improviste, ils m’ont vu dans un état lamentable.

Ta dernière grosse colère ? Le match perdu contre Alban à domicile. Je me blesse avant la fin du match, et suite à un coup de pied, j’ai pris 3 mois de frigo. La totale !

Es-tu superstitieux ? non

Ta devise ? Se donner au maximum et ne rien regretter

Si tu avais un pouvoir ? Prédire l’avenir

 

Côté terrain

cascade 1
Contre Beaumont il y a quinze jours. “Départ au ras, je m’éjecte à fond …mais j’ai perdu l’équilibre”…
cascade
…”résultat :  roulade avant sans opposition ! Le 10 adverse m’a dit à la fin du match qu’il ne savait comment me plaquer du coup”. Un vrai cascadeur notre Guitou

Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ? Julien Escande de Revel, c’est un magicien du ballon ovale.

Celui que tu aimerais plaquer ?  A mon niveau, le 10 d’Alban, il comprendra. Sinon je filerai bien un timbre à Tékori quand même. Mais bon, faut se lever tôt je pense.

Ton club préféré ? Le Castres Olympique

Ton meilleur souvenir rugby ? En Reichel, avec Soual, en championnat de France, un gros match contre Mauléon, et un match en Balandrade sélection en Italie.

Ton pire ? Un match de fédérale 3 contre Saint-Affrique où l’ambiance générale sur le terrain était assez détestable. Il y a aussi le quart de finale de l’année dernière contre…Saint-Affrique, où l’on mène de 11 points à deux minutes de la fin et on le perd !

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Pierre Albouy (le coach), je veux jouer dimanche. Et Denis Bayle, celui qui m’a fait monter dans la cage.

Ton talonneur référence ? Bismarck Du Plessis (Afrique du Sud). Une machine ce type, il faudrait que je prenne 30kg pour lui ressembler.

Côté vestiaires

Que fais-tu la veille d’un match important ? 30 minutes d’imagerie mentale, et au lit ! Ou alors un bar sympa, ou une boîte…

Clovis Guiraud et Guillaume Bibes fêtards dès la fin du match
Clovis Guiraud et Guillaume Bibes fêtards dès la fin du match

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Clovis Guiraud et Guillaume Bibes. Ils sont toujours à faire les couillons ces deux-là

Le plus fêtard ? “Quévin” Candille. Toujours en boîte, il est très ami avec les filles du Castres Rugby Féminin…

Le plus râleur ? Alexandre Caballero, il râle après les arbitres surtout. En dehors du terrain, il ne râle pas.

Le plus fashion ? Jocelyn Dedet. Toujours les beaux t-shirt à la mode, bien coiffé, prêt à sortir. Et il sort !

Quévin Candille le fêtard
Quévin Candille ne se met jamais la pression…sur un terrain

Celui qui fait peur sous la douche ? Thomas Burnies, et c’est son vrai nom ! Il joue ailier et comme il n’est pas très grand en plus, ça accentue le truc. Il se douche seul en général, pour ne pas nous complexer

Une anecdote mémorable ? Un match contre Balma il y a 2 ou 3 saisons, on avait pris 60 grains à domicile, et on avait chanté et dansé dans les vestiaires. Ce qui résume bien l’esprit de notre club, nous sommes un groupe uni dans les bons et les mauvais moments.

La phrase préférée du coach ? Pierre Albouy nous a sorti une théorie sur le vouloir récemment…”Vouloir c’est pouvoir”. Pas sûr qu’il se soir compris lui-même. Et puis le coach de la réserve Jean-Marie Ferrand qui dit souvent “Tu m’emmerdes”. Il nous fait bien rire.

La question qu’on ne t’a pas posée ? Le club fête les 10 ans du titre de champion de France cette année, penses-tu pouvoir le gagner cette année ? La route est longue mais 10 ans plus tard, jour pour jour, ce serait beau.

 

20150312_185315Fiche d’identité

Né le 6/07/1986 à Castres

Profession : jardinier paysagiste

Parcours en club : Sor Agout de 2002 à 2015

Poste : talonneur
Poids : 82 kg
Taille : 1.74m

 

Toute l'équipe regarde dansa la même direction
Toute l’équipe est tournée vers le même objectif en cette fin de saison
joie - Victoire à st gau
Une victoire à Saint-Gaudens, ça s’applaudit
bizutage de début de saison, à Montredon
Bizutage à Montredon en début de saison, pour préserver l’esprit d’unité…
Samuel Estadieu, seconde ligne, première action du match contre Moissac, il y a quelques années en arrière
…Comme à la grande époque, ici contre Moissac. Il y a quelques années de cela. Tout est dans le regard.
maillot moulant - L'arrière Jérémy Bonafis qui se porte bien. bien placé, bon jue au pied, mais manque de gaz
Jérémy Bonafis, l’arrière, en pleine forme, rentre plus facilement dans les défenses que dans le maillot…trop moulant
retour difficile - Pierre Betteto
Pierre Betteto, l’autre coach de la réserve, médite souvent sur le chemin du retour en bus
11006422_970218266329130_2443736600668480624_n
Notre talonneur en première ligne, toujours

 

 

424870_319904991393550_120418036_n
Avec Guitou, le bonheur est dans le pré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here