Honneur (Play-Off) – Le TUC ne se fait pas croquer

0

Roger, quel match contre Rieumes, avec un score de Super 15 (34-30)…
C’est une victoire très intéressante oui. Bien construite, notre défense était bien en place, et nous avons bien attaqué aussi. On a bien géré dans l’ensemble. Avec 8 essais en tout, quatre de chaque côté, de beaux mouvements c’était un très beau match, c’est sûr.

Stéphane Bohn, l’entraîneur de Rieumes, nous confiait sa surprise de vous voir à ce niveau, après vous avoir dominé en phase de poule
Nous n’étions pas au complet, il nous manquait notre ouvreur, toute la troisième ligne, et notre ligne de 3/4 était celle de la réserve. Là, on était presque au complet. Et puis, même si c’est tardif, le travail paye, les systèmes de jeu sont digérés, la redistribution est meilleure aussi. C’est l’investissement de tous qui paye.

Au meilleur des moments !
Vous savez, le TUC, avec les étudiants, surtout l’hiver, les partiels, les vacances…ce n’est pas simple. Mais avec ce match couperet contre Portet dès le début de l’année, j’avais observé une meilleure écoute, plus d’assiduité aussi. On essaye de structurer, de cadrer un peu, car ici, c’est le tout pour l’attaque que l’on prône. Et on peut vite faire n’importe quoi. Ok pour la folie, mais pas dans le désordre ! Vous voilà en tête de cette poule où Saint-Girons et Rieumes, que vous venez de battre font figure de grands favoris
Attendez, on ne s’enflamme pas pour autant. On aurait pu perdre contre Rieumes. Tout ça est fragile. On connaît nos failles et nos adversaires aussi. On a des piliers de 80kg, sur les trois premières mêlées, on s’est envolé, et ce n’était pas que le vent d’autan (rires). On est conscient du chemin parcouru, mais aussi du chemin qui reste à parcourir. On a des semaines de 3×8 au TUC. Ceux du mardi ne sont pas là le vendredi, et ceux de vendredi ne sont pas toujours là le dimanche. On compose. Si on fait un résultat à Revel en revanche…

Justement, quels sont vos attentes maintenant ?
Franchement, je suis d’abord ravi quand on prend du plaisir. Et d’entendre les gens autour du terrain dire qu’ils en ont pris. Contre Rieumes, à la fin du match, c’était unanime. Certains ont même dit qu’ils avaient préféré notre match à celui de l’équipe de France…bon, ce n’était pas très compliqué, j’avoue. Mais le rugby que l’on aime, c’est celui-là, fait de relances, d’attaques, de jeu en mouvement, de passes, de redoublement, etc…Ce n’est pas simple, mais à notre niveau, on peut quand même essayer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here