Honneur Occitanie – Verfeil – Laroque Bélesta, des débuts en fanfare

0

Dimanche dernier en Occitanie, se tenait la reprise très attendue du championnat Honneur. Le temps avait dû être bien long pour les joueurs, notamment ceux de l’Entente Sportive Laroque Belesta, dont le dernier match remontait au 25 octobre 2020, avec une défaite 0-34 à la clé, à Verfeil. Hasard du calendrier, les Ariégeois se rendaient justement ce dimanche du côté de l’Union Sportive Verfeilloise sur le Stade Gabriel-Dandrieu… (Par Marco Matabiau)

Adossée au vent, l’USV ne perdait pas de temps pour inaugurer le planchot. Ballon gratté au sol, temps de jeu enchainés, notamment autour de Mansouri et Parriel avant que ce dernier ne délivre une superbe passe lobée pour envoyer son ailier Peyre à l’essai. Nogues rajoutait deux points (7-0, 2è). Quelques minutes plus tard, Peyre, décidément très en jambes, débordait et jouait au pied par-dessus, mais l’arrière ariégeois Perrault assurait une belle couverture (9è). Les visiteurs s’organisaient enfin sur un ballon porté mais le pack verfeillois faisait échouer l’entreprise et gagnait une mêlée (11è). Dans la foulée, Verfeil obtenait une touche en bonne position: le ballon échouait en fond dans les mains du pilier Blanc, qui s’élançait vers la ligne. Deux temps de jeu plus tard, Nogues, bien servi à hauteur par Parriel, marquait en force, avant de transformer lui-même (12-0, 15è). Les affaires de l’ESLB ne s’arrangeaient guère quand le troisième ligne Cailloux écopait d’un carton blanc (19è) et que Nogues rajoutait trois points au compteur (15-0, 20è).

KODAK Digital Still Camera
Gallego (9) alerte ses coéquipiers, mais la défense de l’USV est bien en place.

Pourtant, c’est le moment que les joueurs du Pays d’Olmes choisissaient pour sortir de leur torpeur. Le troisième ligne Felipe grattait un ballon au sol, puis ses coéquipiers investissaient le camp adverse, provoquant des fautes. Sur l’une d’elles, le capitaine Vergely (« Cigogne » pour les intimes) recevait un carton blanc (32è). Les Ariégeois profitaient de leur supériorité numérique: ballon écarté, puis le trois-quart centre Bendrell perçait le rideau avant de servir son compère Dumay. Celui-ci négociait parfaitement le deux contre un pour décaler son ailier Bousquet qui, après avoir flirté avec la ligne de touche, s’en allait inscrire le premier essai de sa formation. Bendrell transformait (15-7, 35è). Malgré une belle échappée du demi de mêlée Clair le long de la ligne de touche (36è), Verfeil perdait en maitrise et voyait même les visiteurs revenir à cinq points sur une ultime pénalité de Bendrell dans les arrêts de jeu (15-10, 40è + 1). La pause ne pouvait arriver à meilleur moment pour les Rouge et Vert.

KODAK Digital Still Camera
Bendrell s’apprête à rajouter trois points juste avant la pause.

Laroque s’accroche, puis Verfeil décroche

Inutile de préciser que le staff verfeillois remettait les pendules à l’heure et les points sur les i  pendant les cinq minutes d’intermission. Les locaux revenaient donc avec de meilleures intentions. Sur une nouvelle action orchestrée par Parriel, Eshun (le troisième ligne transfuge de L’Isle Jourdain) était oublié en bout d’aile par la défense ariégeoise et marquait en coin (20-10, 44è). Laroque Belesta ne désarmait néanmoins pas puisque Bendrell inscrivait trois nouveaux points (20-13, 49è).

KODAK Digital Still Camera
Mansouri (tête droite) à l’affût du lancement de jeu ariégeois.

Les deux équipes se rendaient ensuite coup pour coup. Verfeil pilonnait la ligne de but adverse, puis le demi de mêlée Garrabe Bourret (tout juste entré à la place de Clair) levait le ballon d’une superbe chistera pour envoyer son troisième ligne Mansouri derrière la ligne. Avec la transformation de Nogues, Verfeil reprenait une avance de 14 points (27-13, 54è), qui retombait à sept unités quand, suite à un bon ballon porté, l’ouvreur ententiste Biscay allongeait une belle sautée à hauteur pour Perrault. Au bout du compte, l’arrière, arrivé à pleine vitesse, perforait la défense et filait sans être touché pour le second essai des siens. Bendrell rajoutait deux points (27-20, 57è). Laroque Belesta semblait avoir le vent dans les voiles, mais un en-avant sur la réception du coup de renvoi occasionnait une mêlée à l’avantage de l’USV. Après un lancement sur mêlée, les entrants Vicente et Colin jouaient dans la défense avant de décaler Parriel, qui scorait le cinquième essai de Rouge et Vert. Nogues rajoutait deux points (34-20, 60è).

KODAK Digital Still Camera
Ce bon ballon porté du pack ententiste va au large libérer l’espace pour l’arrière Perrault.

L’ESLB avait laissé passer sa chance. Verfeil voulait plus, notamment assurer le point de bonus offensif. C’était chose faite quand, suite à une touche à cinq mètres, le pack organisait un bon ballon porté pour envoyer l’expérimenté pilier Possamai derrière la ligne. Encore une fois, Nogues visait juste pour deux points supplémentaires (41-20, 69è). Laroque essayait bien de réagir, mais la fatigue provoquait maladresses et imprécisions. Les Verfeillois avaient, dans les derniers instants, l’occasion d’inscrire un septième essai quand, sur un lancement au large, Laffont venait de son aile opposée et servait Peyre. Ce dernier était finalement repris tout près de la ligne (76è). Le score n’évoluerait plus.

KODAK Digital Still Camera
Le dernier essai de la rencontre pour le pilier verfeillois Possamai.

Ce match de reprise du championnat Honneur a mis aux prises deux équipes animées d’une évidente envie de jouer. Après un début très hésitant, l’ESLB a très bien réagi en fin de premier acte, inscrivant un bel essai. Néanmoins, le jeune groupe drivé par Frédéric Vidal et Jérôme Cathala, malgré un état d’esprit irréprochable, aura trop manqué de constance pour réellement inquiéter son hôte du jour. Dans un collectif encore en rodage, le trois-quarts centre Bendrell aura montré de belles qualités et une capacité à mettre les siens dans le sens de la marche. Prochain match: à domicile contre le Toulouse Lalande Aucamville, large vainqueur du VPC Andorre (35-17) ce dimanche.

KODAK Digital Still Camera
Le public verfeillois avait répondu présent ce dimanche…

Pour sa part, en ce dimanche de fête locale, l’US Verfeil a parfaitement négocié cette première à domicile. Appliqués dès l’entame, les hommes de Laurent Cettolo et Geoffrey Accorsi ont idéalement démarré la rencontre (15-0 au bout de vingt minutes de jeu) avant de connaitre un long passage à vide, dont les visiteurs ont d’ailleurs su profiter. Les entrants, notamment Zamorano et Faye, ont ensuite redonné du jus à l’équipe, lui permettant d’avancer sur chaque portée de balle. Au bilan des satisfactions, outre la victoire à cinq points, la belle moisson du seconde ligne Milhau en touche ou la partition maitrisée de l’ouvreur Parriel, sans oublier les 16 points du métronome Nogues. De quoi préparer sereinement la venue du Rodez Rugby, exempt lors de cette première journée.

KODAK Digital Still Camera
Milhau (casque noir) s’envole pour l’une de ses nombreuses prises dans l’alignement.

Réactions

Laurent Cettolo (Entraîneur, USV) : « Positif pour un match de reprise puisqu’on gagne avec le bonus offensif. Du déchet bien sûr. On a besoin de se remettre dans le bain. On n’a fait qu’un match amical il y a quinze jours. Quelques actions laborieuses, mais l’essentiel est là (…) On a eu un trou de vingt minutes qui a permis à Laroque de revenir, de croire en la victoire. On a ensuite réussi à remettre la main sur le ballon, à remettre un peu de mouvement contre le vent. Une deuxième mi-temps beaucoup plus positive ».

KODAK Digital Still Camera
Ne vous fiez pas aux apparences: « Lolo » Cettolo tout sourire après la victoire des siens face à l’ESLB.

Frédéric Vidal (Entraîneur, ESLB): « Je suis assez fier de l’équipe. Bon comportement général. On venait un peu dans l’inconnu. On avait pris une grosse déculottée l’an passé. On n’était pas descendus du bus. On avait à cœur de sortir fiers, d’être à la hauteur. Au delà du résultat et du score un peu lourd, on peut dire qu’on a existé et qu’on a montré de bonnes valeurs pour un match de reprise chez une très grosse équipe de Verfeil ».

KODAK Digital Still Camera
Malgré la défaite, Frédéric Vidal était satisfait du comportement de son jeune groupe de joueurs.

Laurent Marth (Talonneur, USV) : « Un bon premier quart d’heure, puis on s’endort pendant vingt minutes. On s’est certainement vus beaux. On s’éteint, on tombe dans un faux rythme. En seconde mi-temps, on a redressé ça, les gars du banc ont fait une belle entrée. Au final, on s’impose avec le bonus. C’est très bien ».


Feuille de match

A Verfeil (Stade Gabriel-Dandrieu): Union Sportive Verfeil Rugby bat Entente Sportive Laroque Belesta 41 à 20  (mi-temps: 15 à 6).

Arbitrage: M. Florent Haug (Ligue Occitanie)

Cartons blancs: à l’ESLB, Cailloux (19è); à l’USV, Vergely (32è).

Pour Verfeil: 6 essais Peyre (2è), Nogues (15è), Eshum (44è), Mansouri (54è), Parriel (60è), Possamai (69è), 1 pénalité (20è) et 4 transformations Nogues.

Pour Laroque Belesta : 2 essais Bousquet (35è), Perrault (57è), 2 pénalités (40è + 1, 49è) et 2 transformations Bendrell.

Composition Verfeil: Nogues; Peyre, Guallar, Cesses, Durin; Parriel (o), Clair (m); Mansouri, Eshun, Chinette; Vergely, Milhau; Blanc, Marth, Possamai.

 Sur le banc: Milani, Zamorano, Vicente, Colin, Garrabe Bourret, Faye, Laffont.

Entraîneurs: Geoffrey Accorsi et Laurent Cettolo.

Composition Laroque Belesta: Perrault; Bousquet, Dumay, Bendrell, Tartie D.; Biscay (o), Gallego (m); Cailloux, Tartie J., Felipe; Houles, Chaubet (cap) ;. Tramesaygues, Samy, Losilla.

Sur le banc: Romero, Bendrell, Bolle, Dhers, Roger, Tarby, Houssaille

Entraîneurs: Frédéric Vidal et Jérôme Cathala.

242341917_4635519443177408_6060668382599735186_n
Le groupe vit bien

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here