Honneur : Le TUC, “Portet” par le vent

0

Ce sont deux équipes très motivées qui se présentent sur le pré du stade Alain-Coulon, les visages sont fermés et la tension palpable. Le TUC prend l’avantage du vent en première période, un choix tactique assumé. En effet, les protégés de Roger Rousselot commencent bien ce match, et occupent le terrain. Dominateur en conquête et en mêlée fermée, le TUC ouvre la marque avec un essai de Boiteau, transformé par l’artilleur Rabier (7-0). Vent dans le dos au propre comme au figuré, le TUC continue, alterne jeu long et jeu court. Portet, bousculé par ce jeu de mouvements, ne se donne même pas de répit sur ses propres conquêtes. Sur une touche perdue, ils donnent au TUC la possibilité de marquer un deuxième essai, inscrit par Bonhoure, transformé par Rabier (14-0). Comme si cela ne suffisait pas, les Portésiens sont souvent sanctionnés. Sur une faute au sol, les hommes de Charles Alberola, reçoivent un carton jaune. Coeurville laisse ses copains à quatorze pour dix minutes, qui défendront leur territoire vaillamment jusqu’à la pause, face aux déferlantes tucistes. La mi-temps se termine sur le score de 14-0. A la reprise, Portet fait le jeu avec l’appui du vent. Sous les points chauds, le TUC répond présent. Mais se met à la faute, ce qui permet à Portet de débloquer son compteur par Gonzalez sur pénalité (14-3). Le match est loin d’être terminé, surtout que dix minutes plus tard, le même Gonzalez enquille à nouveau (14-6). Le match gagne en intensité, les duels sont âpres, on se dispute le ballon au sol. Ce qui entraîne des fautes répétées, et c’est à nouveau Portet qui en fait les frais. Balanca (Portet) reçoit un carton jaune et complique un peu plus la tâche des visiteurs. Le TUC joue bien le coup en faisant circuler le ballon d’une aile à l’autre. Le score ne bouge pas pendant cette infériorité numérique, Balanca revient sur le pré. Mais sitôt revenu, c’est au tour de Revilla (Portet) de partir sur le banc des punis pour dix minutes (carton blanc). Trente minutes à quatorze, c’est trop pour une équipe valeureuse, mais trop sanctionnée pour espérer la victoire. Le TUC se dirige vers une victoire maîtrisée. Bonhoure (Tuc) se maîtrise un peu moins et se voit expulsé pour un coup de poing (raté d’ailleurs). Un petit nuage noir, venu assombrir ces dernières minutes de jeu, mais vite soufflé par le vent et une dernière action de jeu. Portet se fait contrer, par Roddaz, qui joue très bien le coup, attend du soutien et c’est Boudoussier qui va aplatir en coin (19-6). Le bonus offensif est dans la poche. Bravo à tous les acteurs et à l’arbitre de jeu, Vivian Laborde (comité Midi-Pyrénées), qui ont offert une belle partie, malgré l’enjeu. Le TUC rejoint Beaumont-de-Lomagne, Rieumes et Saint-Affrique parmi les qualifiés. Pour Portet, direction les play-off certes, mais devrait s’en sortir au vu de ces dernières prestations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here