Honneur – Causeries et debrief

0

Poule 1

Sans surprise, la Vallée du Girou a empoché les 5 points attendus à Auterive. En revanche, l’issue de la rencontre entre Saint-Gaudens et Léguevin était plus incertaine. Les Commingeois l’ont emporté 30-23 grâce à trois essais inscrits contre deux pour le Coq qui a accroché le bonus défensif en toute fin de partie. Les deux formations restent toujours au coude à coude pour être le dauphin de la Vallée. Bon résultat pour la Salvetat qui garde le rythme et reste solidement accroché à la 4ème place. La victoire à Muret (grâce au pied notamment de Bories) permet au Racing de maintenir l’écart aussi avec le 5ème, Mazères, victorieux in-extrémis à Caussade. Comme une piqûre de rappel à ce que les Caussadais avaient infligé au MCS à l’aller (3 essais inscrits dans les dix dernières minutes et une victoire sur le fil).

Mais peut être que la meilleure opération du jour est à mettre à l’actif de Saint-Juéry, victorieux à Lisle sur Tarn, d’un derby qui sentait la poudre et l’opération commando pour les deux équipes. Une défaite de trop peut être pour les Lislois qui devront se déplacer à Léguevin ce dimanche, pendant que St Juéry voudra bonifier ce précieux succès en recevant un autre concurrent directe au maintien, Caussade.

lisle sur tarn saint juéryRéactions

Yogane Correa ( deuxième ligne de Lisle sur Tarn) : déçu , quand on voit l’entame de match , l’envie qu’on y a mis. On ne joue pas avec le cœur parce qu’on tombe sur une équipe de St juery soudée, mais qu’on ne peut pas qualifier de bien meilleure que nous, mais c’est une bande de copains, ils nous ont montré qu’avec la solidarité, on peut avancer. C’est vrai que quand on est entré sur le terrain, on s’est rendu compte qu’ils n’ont pas de gros gabarits, mais ils ne lâchent rien, nous avons voulu faire la différence individuellement. On n’y a pas mis les ingrédients et sans jouer plus simplement et en ne respectant pas les fondamentaux, on voit le résultat final.

Alexandre Boullier ( Pilier et Talonneur intérimaire de Lisle sur Tarn ) : On tombe sur une équipe de St Juery qui a eu plus faim que nous, nous avons pas mal de casse dans l’effectif, donc on pioche dans l’équipe B, en plus à l’échauffement notre talonneur se pète, ça nous met dans le sac d’entrée. Ensuite, on prend un premier essai sur placage manqué , et on baisse la tête. Ils nous ont fait la guerre, on baisse les bras, et du coup on court après le score toute la partie. C’est compliqué, car on ne se rebelle pa , on arrive quand même à  pilonner en deuxième mi-temps et à marquer un essai. Mais on prend une pénalité derrière. Tu te dis qu’il faut faire un gros match contre St Juery, parce que c’est le match de la mort, et on fait de la merde ! On a manqué d’envie, on a vu de “petits” gabarit derrière, du coup tu veux envoyer derrière, et tu te fais “bouléguer”.

Patrick Héral ( Président de St Juery ) : Je suis très content, les joueurs ont été très vaillants, ils ont su saisir toutes les occasions, face à cette équipe difficile de Lisle sur Tarn, qui jouait sa survie dans cette division, et qui inaugurait leur nouveau club house, avec beaucoup de monde pour les soutenir. Nos gars ont était réaliste, ils ont produit du jeu pour notre plus grand plaisir.

Lionel Viguier ( Entraîneur de St Juery ) : Bien sûr que je suis très fier de nos gars, car on savait que c’était très important pour le maintien. Sachant que  nous n’étions pas forcément invités cette année dans cette division là, nous avions à cœur d’exister face à une formation très dense devant, qui a essayé de nous prendre toute la partie. Je suis d’autant plus fier, car on aligne des jeune de 20 ans devant , surtout en seconde ligne, quand tu vois que Yogane Corréa, quand il rentre, a le double en âge, le double en poids, et on arrive à rivaliser, en les plaquant avec de l’agressivité, c’est de la fierté que je ressens et on est content du résultat.

Nicolas Fieu (3/4 Centre de St Juery et auteur d’un placage sacrifice sur le solide Yogane Corréa) : Grosse envie de bien faire, face à une belle équipe, qui nous rend plusieurs kilos par poste, mais je pense que la vaillance a payé, avec une bande de copains. Depuis l’année dernière on a retrouvé ce qu’on avait un peu perdu en début de saison, beaucoup de monde nous croit mort depuis le début et ça fait plusieurs matchs qu’on prouve qu’on ne l’est pas, c’est sur que physiquement c’est compliqué mais, je pense qu’avec cette équipe là on peut aller n’importe où. On est capable de faire douter de grosses écuries, on l’a vu depuis septembre, maintenant il ne faut rien lâcher jusqu’à la fin, et garder cette vaillance !

Mazères vient de passer le drop de la gagne, et prive Caussade de points précieux
Mazères vient de passer le drop de la gagne, et prive Caussade de points précieux

Laurent Estaque, co-entraîneur du MCS : « Les garçons ont su puiser dans leurs ressources mentales afin d’obtenir le gain du match. Nous avons su mettre du rythme afin de les mettre à mal. Mais nous aurions pu confirmer la victoire bien avant. On a remis Caussade dans le bain après chacun de nos temps forts. On reste tout de même satisfait du score. »

Jean Marc Rey (co-président caussade) : C’est cruel de perdre à domicile sur un drop mais c’est le sport. Ce dimanche les joueurs ont relevé la tête, la victoire n’est pas au rendez vous mais Caussade va tout faire pour assurer son maintien sportivement. Il nous faudra impérativement finir notre saison à domicile en boulet de canon et aller gratter des points en déplacement

saint gaudens leguevin
Saint-Gaudens a eu le dernier mot contre Léguevin, mais le Coq ne rentre pas bredouille (photo Léa Forrat)

Hervé Hillaire, co-entraîneur de Saint-Gaudens : je  regrette ce dernier essai en fin de période qui permet aux adversaires de repartir avec le bonus défensif. On a vu un match entre deux belles équipes, avec une énorme envie de jouer. Une rencontre propre sans débordement. Nos hommes ont su mettre l’abnégation nécessaire et nous en sommes satisfaits. »

Marc Thévenot (coentraîneur de Léguevin) : «Nous étions venus pour faire un résultat, pour nous étalonner. Une rencontre d’un bon niveau, mais où nous avons fait preuve de naïveté. Il faut souligner un très bon arbitrage.»

Florian Bataille (co-entraîneur de Muret) : «Face à un adversaire qui était meilleur que nous, on était au maximum de nos possibilités. Dommage que l’on ne décroche pas le point de bonus défensif, j’espère que ce ne sera pas pénalisant pour la suite de la saison. Désormais on doit préparer au mieux le déplacement à Mazères.»

Paul Schlegel (co-entraîneur Salvetat) : Belle victoire collective, qui fait du bien car elle bonifie notre bonne phase retour. On commence à mettre de bonnes choses en place. Il ne faut pas s’enflammer pour autant, car le plus dur est à venir..

Résultats
Muret 20-30 Salvetat
Auterive 5-68 Vallée du Girou
Saint-Gaudens 30-23 Léguevin
Caussade 23-26 Mazères-Cassagne
Lisle sur Tarn 7-18 Saint Juéry

 

customiiz-pub

 

Poule 2

Alban, qui avait battu Moissac en match en retard, avait repris ses distances sur ses poursuivants. Le Canton, qui s’était imposé à l’aller, espérait bien doubler la mise face aux voisins sor agoutois. Mais ces derniers ont démontré leurs ressources mentales et physiques pour repartir avec un match nul plus que méritoire. Montesquieu, solide vainqueur de Bressols fait un joli rapproché au classement derrière Saint-Girons, qui s’est incliné, et cela reste une surprise, au TUC. Des Toulousains qui se relancent ainsi dans la course au maintien et recollent à un point du premier non relégable, Bressols.

La Saudrune, dans la douleur, s’impose et prend ses distances avec sa victime du jour, Tarascon. Un quatrième revers de rang pour de valeureux ariégeois, pas récompensés de leurs efforts, et qui recevront le TUC ce dimanche. Saint-Affrique-Moissac a été reporté au 12 février.

alban sor agout
Il ne fallait pas piquer du nez lors du derby entre Alban et Sor Agout (photo C. Fabries)


Olivier Guy (talon Sor Agout) : Nous voulions frapper un grand coup en prenant des points à Alban, alors 2 ce n’est pas trop ma l! On commence à connaître cette équipe et nous savions qu’ils allaient nous prendre de haut et tenter de nous faire sortir du match avec quelques coups de filou. A part en début de seconde période où nous encaissons un 15/0, nous sommes restés dans le cadre que nous avait fixés les coachs, et cela a payé.
Je dédis ces 2 points à notre Albanais à nous, Clément Bousquet, auteur d’un match 3 étoiles !
Sylvain Martinet (Sor Agout) Je suis satisfait de l’état d’esprit des copains. Notre bonne prestation d’ensemble aurait du nous permettre de l’emporter. Je pense qu’on les a marqué physiquement, et je crois qu’avec ce genre de prestation, nous pouvons à nouveau regarder vers le haut !
Cyril Ricardo (entraîneur Alban) : Nous sommes tombés dans leur jeu très peu développé, c’était une première mi-temps catastrophique. Sor Agout a fait le match quasi parfait à l’extérieur, un peu indiscipliné, mais très bon dans la gestion du match. Nous avons très peu joué nos ballons à fond. En début de seconde mi temps, nous marquons sur deux accélérations successives, et puis plus rien, le jeu au pied et la technique individuelle ont fait la différence. Le point positif sont les deux points que l’on prend, mais qui ne sont pas mérités. Je vais retenir quand même que nous sommes à 7 pts à 2 sur le plan comptable contre une grosse écurie, en manque d’inspiration. Place à St Girons maintenant, qui aura à coeur de se rattraper de son faux pas au TUC. Nous irons là-bas avec une grosse envie de retrouver notre marche en avant.

Johny Pereira (Entraîneur, Saudrune): «Une victoire acquise dans la douleur. On a déjoué face à cette belle équipe de Tarascon. On n’a pas mis en place le jeu comme on le voulait. On avait dit qu’il fallait les agresser, dans le bon sens du terme, et les garder chez eux. On a rendu le ballon au pied alors qu’il aurait au contraire fallu davantage le conserver. On a aussi été laxistes sur l’agressivité défensive. On a tout fait, malgré nous, pour que cette équipe de Tarascon se mette dans le sens du jeu. Automatiquement, on a subi. Heureusement que sur deux ou trois coups, on arrive à revenir au score et on passe devant, mais concrètement, on ne retiendra que la victoire.»

Patrick Rescanières (Entraîneur, Tarascon): «On a envoyé du jeu mais ça n’a pas voulu sourire. On a une équipe jeune et joueuse, parfois trop d’ailleurs. On se fait cueillir juste à la fin, par un essai, à mon avis, contre le cours du jeu. De plus, on a quelques occasions au pied qu’on laisse en route. Après, dans l’ensemble, je trouve qu’on fait un bon match, plutôt plaisant. A nous maintenant de retrouver un peu d’efficacité.»

Julien Matéos (Troisième ligne, Saudrune): «Un match difficile. D’entrée, on n’a pas du tout été agressifs. Eux ont très bien joué le coup, avec des passes après contact, des remises intérieur. Nous, on levait la tête, c’était déjà trop tard. On a eu beaucoup de mal. Le point positif, c’est qu’on a su relever la tête et réenclencher suite à l’essai qu’on encaisse en première période. Depuis le début de la saison, notre point fort, ce sont les ballons portés, mais les équipes en face commencent à nous connaître, s’organisent très vite pour qu’on ne puisse pas les mettre en place. C’est sûr qu’à la fin de la rencontre, on a réussi à les consommer davantage pour ensuite pouvoir écarter et trouver la faille.»

saudrune tarascon (1)

Bertrand Audabram (Demi d’ouverture, Tarascon): «Depuis le début de la saison, on essaie de jouer. C’est ce qui a fait notre force déjà l’an passé. Il ne faut pas qu’on lâche, ça va finir par payer. On produit du bon rugby mais on n’est pas récompensés au final. C’est un peu agaçant. Comme face à Bressols le weekend dernier, on franchit mais on ne réussit pas à conclure.»

 

Résultats
TUC 24-20 Saint-Girons
Alban 18-18 Sor Agout
Saint Affrique –  Moissac (reporté)
La Saudrune 15-13 Tarascon
Montesquieu 22-5 Bressols

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here