Honneur – Causeries et debrief

0

Poule 1

La Salvetat se savait dans le dur, après un nul et une défaite, tout comme Léguevin, qui restait sur deux revers d’affilée. Le derby a permis au Coq de sortir ses pattes de l’ornière, et reprend la deuxième place. Car la Vallée du Girou a su en profiter à Saint-Juéry pour revenir avec un net succès, précieux, synonyme de première place au classement. Les écarts se resserrent derrière, de par les réveils conjugués de Caussade (5ème victoire consécutive) vainqueur de Saint-Gaudens, et de Mazères (4ème victoire) qui a dominé mais très difficilement Lisle. Les deux promus s’installent donc dans la course aux places qualificatives. Muret malgré son large succès sur Auterive, reste décroché du bon wagon. La prochaine journée, calée le 27 novembre, nous offrira de bien belles oppositions avec notamment Vallée du Girou – Salvetat, Léguevin-Mazères, et Lisle sur Tarn – Caussade. Saint-Gaudens aura l’obligation de se relancer en accueillant Muret. Saint-Juéry ira à Auterive pour prendre des points, chez une lanterne rouge dont on se demande si l’hiver ne sera pas trop long malheureusement.

mazeres-lisle-léa
A l’image de ce raffut, Mazères a du s’arracher pour venir à bout de Lisle-sur-Tarn (photo Léa Forrat)

Réactions

Jérôme Hispa (président Mazères Cassagne) : « Ce match on se l’est compliqué. On fait dix bonnes minutes on marque sept points rapidement. Cela nous a fait déjoué par la suite je crois et nous sommes rentrés dans le rythme de Lisle sur Tarn, et on a failli passer au travers. Heureusement que les joueurs ont su trouver des ressources morales et de la vaillance pour l’emporter, de justesse. »

Laurent Estaque (co-entraîneur Mazères Cassagne) : « On avait sérieusement préparé ce match, on s’attendait à ce qu’il soit compliqué. Les conditions climatiques ne nous ont pas aidés. Ils nous ont proposé le même style de match, que nous avons proposé à Saint-Gaudens samedi dernier. C’est difficile de réitérer deux mêmes prestations dans le combat. Par contre, le point positif, c’est que les hommes ont su trouver les ressources morales pour s’imposer. Il y a un mois de ça, on l’aurait perdu ce match. On voit que le travail que nous mettons en place commence à payer. C’est dommage que les consignes n’ont pas été respectées sur la totalité de la rencontre. Lisle reste une équipe qui ne mérite pas son classement, ils ont battu la Salvetat la semaine dernière, ce n’est pas rien. De notre côté, on est content, on retient les quatre points. On est toujours dans la course et même si on ne met pas une pièce sur nous, nous, on y croit. »

Fabrice Garrejat (entraîneur de l’Isle sur Tarn) : « Match d’emblée compliqué pour nous au niveau de notre effectif avec seulement 20 joueurs sur la feuille de match. Au niveau du jeu, avec le temps et le terrain, on savait que cela allait être encore plus difficile. On est fiers de nos gars qui n’ont rien lâché, l’état d’esprit était là, ça se joue à des détails. Notamment nos entâmes et deux ou trois petites erreurs. Pour nous, le match nul aurait été mérité, mais on prend tout de même le bonus défensif, ce qui est vraiment le minimum. Néanmoins ça reste un bon match de rugby hivernal. »

Damien Greffier (deuxième ligne Lisle-sur-Tarn) : Avec ce déplacement à Mazères qui venait de battre Saint Gau chez lui, on s’attendait à un rude combat devant. Malgré un effectif réduit à 20 joueurs, on a répondu présent dans l’engagement et le défi physique. Notre ligne arrière a produit son meilleur match depuis le début de la saison en trouant quatre à cinq fois le rideau adverse sans toutefois conclure. Notre touche a été trop défaillante en revanche On va se remettre au boulot cette semaine pour améliorer tout ça et aller chercher des résultats positifs lors des prochaines rencontres. À noter, un très bon arbitrage.

Florian Bataille (co-entraîneur Muret) : Il fallait prendre cinq points, c’est fait, on était un peu inquiet dans la semaine, après cette défaite contre Saint-Juéry, à la maison, mais on a été vite rassuré. On ne réussit pas tout ce que l’on entreprend mais il y a des initiatives intéressantes.

Cédric Samson (Talon Léguevin) : Cette victoire dans le derby nous fait le plus grand bien car ce n’était pas arrivé depuis longtemps. En plus on sortait de deux défaites consécutives, donc la victoire était importante surtout chez un concurrent direct. Ce match a permis au groupe d’être encore plus solidaire, maintenant la réception de Mazères Cassagne est importante pour pouvoir finir la première partie de saison sur une bonne note.

Jules Julian (co-entraîneur La Salvetat-Plaisance) : On sort frustrés de ce match, on fait des erreurs de jeunesse, et Léguevin en a profité.

Michael Carré (entraîneur Léguevin) : Cette victoire fait du bien au moral. L’équipe avait à cœur de se reprendre après deux défaites. J’espère que cette victoire va nous permettre de lancer une série positive. Il ne faudra pas prendre la réception de Mazères-Cassagne à la légère.

Paul Schlegel (co-entraîneur Salvetat-Plaisance) : Déçu du résultat car on n’est pas tombés sur meilleur que nous, mais sur une équipe plus réaliste. 5 apparitions dans notre camp, 2 pénalités, 3 drops, du jamais vu. Malgré tout ça, on a eu les occasions pour l’emporter, mais un manque de réussite au pied ( 9 pts ) et en touche ne nous ont pas permis de gagner. Rien d’alarmant pour autant car on parvient à se créer des opportunités, Cependant il faudra progresser dans le dernier geste, qui est primordial. Je suis content de mes joueurs qui n’ont pas triché dans l’engagement. Le prochain match à la Vallée sera important, on ira sans pression, mais pour faire un résultat.

william-astolfi-vallee-du-girou
Astolfi et la cavalerie de la Vallée du Girou prennent le commandement de la poule 1 (photo archive JR Huc)

William Astolfi (arrière Vallée du Girou) : Il faut féliciter cette équipe de Saint-Juéry qui n’a jamais fermé le jeu. Nous, on a essayé de jouer aussi, sans oublier de rester simple, en occupant le terrain, en s’appuyant sur une grosse défense. Notre force est de marquer sur nos temps forts, et de se mettre rapidement en position d’attaque dès que l’on récupère le ballon. Depuis plusieurs matchs, on est en place, il faut continuer ainsi.

Lionel Viguier (entraîneur Saint-Juéry) : on savait que l’on affrontait un gros morceau, qui joue le haut du tableau. Nous, on est promus, on joue le maintien. Ca s’annonçait déjà compliqué, mais on joue de malchance en plus avec un grand nombre de blessés. On ne va pas se cacher derrière ça pour autant, c’est la loi du sport, c’est la preuve que les gars se donnent. Je retiens le bon comportement de l’équipe jusqu’à la fin de la rencontre, avec une grosse envie de jouer, c’est positif.

h1

habillage_pub-box

 

Voir les causeries de la poule 2 en page suivante…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here