Honneur – Causeries et debrief

0

Poule 2

Le Canton d’Alban a dicté sa loi au TUC, et remporte un troisième succès hors de ses bases. L’USC conforte donc sa première place avant de recevoir Bressols dans 15 jours. Les Toulousains en revanche restent englués dans la zone rouge. Saint-Girons s’impose contre Moissac et revient à égalité de points avec Tarascon, vainqueur de Montesquieu. Les deux formations ariégeoises s’installent solidement en haut du classement. Sor Agout, en s’imposant à Bressols met fin à une vilaine série de quatre défaites consécutives. Les Tarnais avaient fait la course en tête l’an passé avant de s’écrouler au pire des moments. Cette saison se présente différemment, la réception de Saint-Girons permettra de savoir le réel potentiel des Sor Agoutois, face à l’équipe qui leur avait barré la route à la finale espérée et à une montée probable. La Saudrune a reporté son match à ce dimanche contre Saint-Affrique. Le vainqueur de cette rencontre fera incontestablement une bonne affaire.

Tarascon a mis du coeur pour dominer Montesquieu (photo C. Bravo)
Tarascon a mis du coeur pour dominer Montesquieu (photo C. Bravo)

Réactions

Valentin Eychennes (capitaine Bressols) : Noius sommes tombés sur un très bon pack de Sor Agout. Ils nous empêché de développer notre jeu habituel dans des conditions difficiles à cause de la pluie. On va continuer à se battre pour rester à ce niveau, je suis convaincu que nous avons les qualités sportives et humaines pour exister.

Fabien Céresoli (co-entraîneur Sor Agout) : Une victoire qui fait du bien, c’est indéniable, mais acquise dans la douleur face à une bonne équipe de Bressols. On fait une bonne entame en marquant sur une action assez litigieuse, mais par la suite on n’arrive pas à conclure 2-3 autres occasions qui auraient dû nous mettre à l’abri. La seconde mi-temps a été plus hachée et les dernières minutes ont été clairement à la faveur des locaux qui auraient pu logiquement arracher le nul.

Cyril Ricardo (co-entraîneur de l’équipe première d’Alban) : On loupe une grosse occasion en première mi-temps. On se met la pression tous seuls, ils nous ont fait jouer contre le vent, ça a été dur de se dégager. En face il y avait une équipe valeureuse qui venait de perdre à la maison, on savait que ça allait être compliqué. On a bien résisté, on tourne à la pause avec trois points de retard. En seconde mi-temps on s’est facilité le jeu, avec un jeu au pied beaucoup moins défaillant, et devant, on a été très bons sur la conquête, on savait que c’était là qu’il fallait être les meilleurs, c’est comme ça qu’on a réussi à marquer.

Clément Gaujal (talonneur d’Alban) : C’est sûr, ça a été un match compliqué. Les conditions climatiques n’étaient pas là. En seconde mi-temps on avait le vent dans le dos, ça nous a bien aidé pour le jeu au pied, on a pu avancer, se dégager de notre camp. C’est plus facile de se mettre à jouer quand on est dans leur camp que dans le nôtre. Il fallait que ça paye devant, le cinq de devant a fait un gros match. On ne prend pas le point de bonus offensif, mais bon, la victoire c’est déjà bien.

Jean Roddaz (entraîneur-joueur du TUC) : On a fait ce qu’on a pu ! On a bien joué en première période, on a appliqué les consignes, c’est-à-dire faire beaucoup de ballons hauts chez eux, vu les conditions climatiques, c’est ce qui était demandé. Après en seconde mi-temps ça bascule sur un ou deux coups de pied un peu ratés, sur une pénal’touche qu’on ne trouve pas et ils marquent un essai deux minutes derrière. On a encore pété deux 10, c’est le quatrième demi d’ouverture qu’on perd en deux semaines. Pour nous ça devient compliqué à ce poste. On va finir par jouer sans 10, à quatorze. Mais bon, on n’est pas loin, c’est une équipe meilleure que nous, c’est un peu moins grave que la semaine dernière. On n’est pas arrivés à sortir de notre camp, et puis on est tombés sur une équipe qui est très bien organisée, qui peut jouer devant, qui peut jouer au pied, qui peut jouer au large. Donc au final, on perd contre une équipe qui est meilleure que nous, tout simplement. »

Sofiane Oumiha (ailier TUC) : On fait une bonne première mi-temps, malgré les conditions météos difficiles. Ensuite, on se relâche un peu en deuxième mi-temps, c’est dommage. Ma blessure ? J’essaye de relancer le ballon depuis derrière, sauf qu’il y a un seul trou sur le terrain, et je me le suis pris ! C’est une petite entorse apparemment, donc rien de trop grave. En plus, on m’a fait jouer à l’ouverture, je ne connaissais pas du tout. Mais bon, on va dire que c’est la faute du trou !

Patrick Rescanières (co-entraîneur Tarascon) : On commence à gagner sans être extraordinaire, ce qui est bon signe. Félicitations à la une et à la deux pour les victoires. On est toujours second, je pense que le maintien n’est pas loin.

Hamid Afkir (2ème ligne Tarascon) : Nous avons fait une mauvaise entame avec des mauvais choix qui nous ont mis dans la difficulté. On les a mis en confiance, et ils scorent sur nos erreurs. Nous avons couru après le score pendant une bonne partie du match et nous y avons laissé des plumes. La seconde période a été meilleure avec de bonnes initiatives de notre part et du combat, notamment devant. La confiance revenue, nous avons crû en nous et nous sommes allés chercher cette victoire contre une bonne équipe de Montesquieu, qui inquiétera d’autres équipes.

Benjamin Icard (ouvreur Montesquieu) : On a joué une équipe aussi joueuse que rugueuse. On a tenu, mais on craque en seconde période, notamment sur deux erreurs en défense qui nous coûtent deux essais et sans doute le match. En plus leur buteur a eu plus de réussite que nous, mais la victoire de Tarascon est méritée au final. On se contente de ce bonus défensif malgré tout car on est peu juste en effectif en ce moment, donc il faut faire le dos.

h2

1
2

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here