Frédéric Michalak : “Renier le monde amateur, c’est bafouer le système qui lui a donné ses meilleurs joueurs…”

0

Dans une lettre ouverte publiée ce lundi en fin de journée sur Twitter, Frédéric Michalak a provoqué un petit séisme. D’abord parce que la voix de l’ancien international compte, et puis parce qu’il prend clairement position pour défendre le rugby amateur. Une sortie sans filtre, qui fait écho aux actuelles négociations portant sur la création d’un championnat national, intermédiaire entre la Pro D2 et la fédérale 1, où son club de Blagnac se trouve actuellement. Le message est limpide, la cible toute trouvée, et l’objectif atteint…

michalak trey
Frédéric Michalak, avec Benoît Trey, président de Blagnac (©RugbyAmateur.fr)

“Chers ami(e)s du sport,

Vous trouverez une lettre ouverte adressée à l’ensemble du rugby Français, aux présidents de clubs professionnels, aux institutions, qui auront un cas de conscience devant eux, une grande responsabilité pour l’avenir de notre sport, et leurs décisions mettront en lumière les fameuses ” valeurs” du rugby. Dans cette période où l’égoïsme semble malheureusement être un fléau, sauront-ils respecter ces valeurs si chères à notre sport ?

Nous voulons faire appel à leur conscience et leur bienveillance, pour défendre et soutenir le monde amateur, ces clubs amateurs dirigés et encadrés par des bénévoles, les supporters de demain qui soutiendront les clubs professionnels et l’équipe de France sur tous les terrains. Les égos et cette sensation d’abandonner ses propres enfants qui accueilleront la future Coupe du Monde de Rugby en France en 2023 et qui se veut le catalyseur d’initiatives responsables et sociétales aux yeux du monde entier.

Renier le monde amateur, c’est renier ses origines, son ADN… c’est bafouer le système qui lui a donné ses meilleurs joueurs, ses supporters, ses partenaires, et qui fermera ainsi le pont au rugby d’en bas avec celui du Haut.

Restons fort, courageux, avec la foi et l’envie de se battre pour un avenir commun et responsable.”
Frédéric Michalak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here