Finale 3ème série – Grisolles champion, tient sa revanche contre Kercorb

0

Grisolles est parait-il, la capitale du balai, on comprend mieux qu’ils se soient appliqués à en mettre un bon coup face à des joueurs de l’US Chalabre Kercorb La Bastide Le Peyrat XV (que nous appellerons “Kercorb” pour simplifier la lecture donc) qui, faut-il le rappeler, les avaient battus l’an dernier en finale régionale de 4ème série. Sentiment de revanche bien évidemment, mais sans aucune rancune mal placée. Une belle passe d’armes dans les tribunes et sur le terrain en quelque sorte. Car ces deux formations ont fière allure à ce niveau, renforcées quelles sont par de nombreux joueurs retournant à leurs clubs d’origine après des parcours aux étages supérieurs. Une cohorte de Grenadins d’un côté, des Maugard et des Girard de l’autre, autant d’ex pensionnaires de Quillan ou de Limoux entre autres. Oui, la boucle est bouclée… Reste à briller en championnat de France désormais… (résumé et photos par GR Vin, Pascal Villalba)

Conférence de presse..
Conférence de presse en début de partie

Les Grisollais sont les plus vite en action et ont le monopole du ballon. Delpech se signale déjà par deux fois, il s’engage franchement dans la ligne et fait avancer l’équipe. Par deux fois deux pénal-touches font passer le frisson dans le dos des supporters de Kercorb. Il faut un geste déplacé de Dauch (carton jaune) pour les rassurer, et le jeu au pied de leur arrière Girard, qui ramène tout le monde dans les 22m de Grisolles. Ce même Girard joue bien un côté fermé, mais l’action ne donnera finalement rien. Kercorb appuie sur l’accélérateur, Verganzones fait donner ses avants, Grisolles est à la faute en écroulant un groupé pénétrant, des 45m Floch ouvre le score (3-0). Il faudra attendre la demie heure pour que Delpech rétablisse le score (3-3). Mais c’est Kercorb qui malgré les deux cartons reçus (déjà) impose son jeu d’avants, écartant très peu de ballons mais jouant très bien dans l’axe. Cette bonne période est finalement bien contenue par les Bleu et Blanc qui ne concèdent qu’une pénalité suite à un ballon porté et un maul écroulé. Des 45m Floch convertit (6-3) mais n’ajoutera pas trois points avec une autre pénalité lointaine, de 40m en coin. Finalement c’est sur un 6-3 étriqué mais assez logique, que l’on change de camp.

L'équilibre parfait..
L’équilibre parfait pour l’artilleur Delpech

Avec l’appui du vent, Grisolles ne traîne pas pour investir les 15 mètre adverses. L’inoxydable Nougailhon assure un bon ballon en touche, organise un groupé pénétrant auquel Valles et Rodrigues participent gaillardement, ballon écarté et c’est Mazzer J. qui plonge en but. Delpech transforme (6-10). Grisolles a la main sur le jeu, les deux poissons pilotes, Nougailhon devant, et Delpech derrière, pèsent énormément sur les événements. Delpech s’engage et fait 40m, au sol c’est Maugard qui est pris et prend un jaune de plus. Delpech secoué, rate la pénalité mais ce n’est que partie remise. Pénal touche en suivant. Combinaison aux 5 mètres, Nougailhon, s’extrait du maul pour faire les derniers mètres. Le quadragénaire a vingt ans )dans chaque jambe et chaque bras. Essai et transformation de son compère (6-17). Cette réalisation fait basculer la rencontre. La maîtrise est totalement tarn-et-garonnaise, Kercorb s’emploie à défendre, avec vaillance et courage, mais cela devient de plus en plus difficile. Girard essaie bien de relancer quelques munitions, mais le plus souvent joue d’expédients pour soulager son camp.

IMG_7599
Essai !

L’estocade viendra juste un peu plus tard : une nouvelle accélération de Delpech, Marty L , Boy, puis Sentenac font rebondir le jeu et Marty C. de conclure l’action. Le sort de la rencontre en est figé. D’autant que le buteur et animateur hors pair Delpech, ajoutera deux autres réalisations qui sanctionnent l’indiscipline des Rouge et Bleu obligés de parer au plus pressé pour endiguer les vagues bleues. Score final 6-28.

Grisolles était bien le plus fort, très bien organisé devant avec une touche impériale et des mauls bien maîtrisés. Une ligne de trois quarts très incisive, bien en place, exploitant tous les ballons. Une répartition intelligente des responsabilités sur le terrain au pied avec Boy au soutien de Delpech. Kercorb n’a pas été une victime pour autant, et a vendu chèrement sa peau autour de Maugard infatigable et tranchant. La première mi-temps avec une domination stérile conjuguée à beaucoup trop d’indiscipline a été fatale aux joueurs de l’entente. Mais l’équipe en tirera des enseignements pour le championnat de France où l’on suivra attentivement leur parcours, et qui sait, des retrouvailles…

Essai mais ca laissse des traces
Essai pour Grisolles, mais Kercorb s’est bien battu

Les joueurs : Au SCG comment ne pas mettre en évidence les deux boss, Nougailhon et Delpech, omniprésents. Mais aussi Valles tout aussi important, les Rodrigues’s et les Mazzer’s Marty Boy ou Mayard prompts à relancer tous les ballons.
A L’USCKBP, Maugard pour son implication, Girard dangereux et précieux au pied, Floch incisif et bon buteur. Avec eux Amiel combatif, Cathala et Rougé se sont bien employés.

IMG_7759
Pierre Delpech aura éclaboussé la rencontre de son talent et de son expérience 

Les réactions :

Kiki Géraud, entraîneur Grisolles : Cette victoire reflète beaucoup, bien plus qu’un an de travail. Un joli club avec de belles personnes, il y avait des choses qui étaient écrites. Il y a beaucoup d’investissement oui, mais ce titre va au-delà de ce que les gens peuvent imaginer, c’est comme ça. Sur le match, je ne me souviens pas de grand-chose en fait (rires). Ça aurait pu basculer en notre défaveur, on aurait pu se perdre sur la discipline mais on est resté maîtres de nous et de la partie. Après, on a mis la main sur le match et on a su scorer. Très fier de l’état d’esprit.

Jean-François Picheric, entraîneur de Kercorb : Ils ont été meilleurs que nous. On a fait trop de fautes. On n’a pas appliqué les consignes. Contre une équipe comme ça, c’est pas possible, ça ne passe pas, on a joué à 14 trop longtemps. 20mn de jeu, ce n’est pas suffisant pour passer. L’an dernier on avait gagné, c’était à peu près la même équipe sauf le 10 et même si un joueur ne peut pas tout faire, il a pesé sur la rencontre. Maintenant il reste le championnat de France on va faire la fête ce soir quand même, et préparer la suite.

Fabien Nougailhon capitaine SCG : Aucun sentiment de revanche, juste une belle victoire d’amis, de proches, des entraîneurs, de notre public, ce sont des sentiments très forts. On peut parler de tactique ou de jeu c’est bien, mais le reste c’est beau. Un groupe qui s’est bien battu… on a eu un quart d’heure difficile, on a plié mais on n’a pas rompu, c’est une grosse victoire, on a su mettre du mouvement quand il le fallait. Bel après-midi de rugby et pour cela il faut être deux, on peut remercier cette belle équipe de Kercorb qui n’a pas fermé le jeu et qui s’est bien battue. Aucun sentiment de revanche je le répète, juste un gros plaisir à partager avec tout le monde.

IMG_7339
Nougailhon a plané sur la rencontre

Mathias Verganzones capitaine USCKBP : Je pense que c’est le plus mauvais match que l’on fait depuis bien longtemps. En première mi-temps on domine mais on ne score pas suffisamment. Après on sort du match, on se fait justice soi même, et on fait énormément de fautes. On reste chez nous, ils sont hyper bien structurés devant, et chaque fois qu’ils sont venus dans nos 5m, ils ont scoré. On n’a pas su sortir la tête de l’eau contre une belle équipe, on perd contre meilleur que nous aujourd’hui.

Verganzones capitaine Kercorb
Verganzones capitaine Kercorb

Pierre Delpech 10 SCG : Beaucoup de plaisir oui,  de plaisir partagé entre amis, je suis venu à Grisolles pour reprendre du plaisir et le partager, c’est chose faite. C’est le club qu’il faut mettre en lumière car au niveau état d’esprit, bénévolat, organisation, il n’y a rien à envier à un club de fédérale. C’est une grande famille comme Chalabre eux aussi, c’est pareil félicitations à eux mais là c‘était notre tour. On a 15 jours pour préparer l’entrée en championnat de France maintenant.

Jérôme Maugard, troisième ligne centre de Kercorb : Sur le match il n’y a pas photo, ils sont meilleurs que nous avec un 8 et un 10 du niveau au-dessus. Meilleurs et plus disciplinés. En touche on n’a pas eu un bon rendement. Pas aussi bon que d’habitude en défense et puis 4 cartons jaunes, c’est l’indiscipline qui nous tue. On ne sait pas trop approchés de leur ligne non plus pendant tout le match. Le meilleur a gagné, tout simplement.

Cédric Sentenac, demi de mêlée du SCG : C’est une belle revanche par rapport à l’an dernier, on est un paquet de joueurs à être restés, et on avait un gros sentiment de revanche, on l’a bien préparé. C’est vrai que l’an dernier, on avait pris le match un peu de haut. Voilà, là on se connaissait bien, on a eu du mal au début mais à partir de la 50eme on a pris le dessus.


Feuille de match

Grisolles – Kercorb: 28-6  (Mi-temps : 3-6)
Arbitre : M. Jalabert Damien Gouzenne Jonathan et Chazal Frédéric,
Spectateurs : 1000 environ

Vainqueurs : 3E Mazzer J. (43) Nougailhon (58) Marty C. (61) 2T Delpech (43,58) 3P Delpech (33, 76, 79)
Carton jaune : Dauch (8)
Carton blanc : Mazzer M. (26)

Vaincus : 2P Floch (24,37)
Carton jaune : Rougé (11) Gout (30) Maugard (56)

Evolution du score :0-3, 3-3 3-6 / 10-6, 17-6, 22-6, 25-6, 28-6

Grisolles : Mayard, Vicente, Marty L., Boy, El Hajji, (o) Delpech, (m) Sentenac, Nougailhon (cap), Mazzer M., Olivan, Rodrigues C., Rodrigues T., Martinez, Dauch, Valles
Sur le banc : Marty C., Lacrambe V., Lacrambe J., Mazzer J., Brichet, Raynaud, Paulo

Kercorb : Girard, Floch, Servant C., Morellec, Rossi, (o) Conte, (m) Verganzones (cap),Maugard, Rodrigues, Gout, Amiel, Servant Ch., Drif, Cathala, Rougé
Sur le banc : Alex, Battistella, Garros, Mellado, Chassaing, Picheric C., Ruffat

IMG_8029

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here