FFR : une chasuble spéciale pour mieux plaquer

0
La Fédération Française de Rugby continue de s’engager pour protéger ses pratiquants. En partenariat avec la GMF, elle a co-développé une chasuble comme outil pédagogique dans le but de préserver la santé des joueurs… (source FFR)

« Nous sommes dans une logique d’accompagnement de nos pratiquants, une volonté forte de notre Président et de l’ensemble de la Fédération. Nous avons une délégation de service public alors c’est notre raison d’être ! ». À l’aune du lancement de la chasuble de plaquage, Didier Retière exprime le bien-fondé de l’initiative. Le Directeur Technique National poursuit en soulignant le devoir de la FFR en termes de prévention. « Nous mettons tout en œuvre pour que nos pratiquants s’épanouissent alors c’est de notre responsabilité de mettre en place le cadre le plus adapté possible ».

Cette innovation est le fruit d’une collaboration avec la GMF, assureur et partenaire historique de la FFR. Daniel Dréan, son Directeur Marketing, Communication et Partenariats se réjouit logiquement de cette action commune. « C’est important pour nous de jouer pleinement ce rôle car cela fait plus de 30 ans que nous agissons pour les pratiquants du rugby et cela fait partie intégrante de notre mission d’aider les joueurs et la Fédération pour mettre en place un comportement vertueux et une sécurité sur le terrain ».

L’objectif de cette chasuble est de protéger le joueur mais également son adversaire. Ainsi grâce à son design et ses zones de couleur, elle permet d’identifier les points de contact à privilégier et d’orienter les plaquages vers la taille. Didier Retière, Directeur Technique National, s’en explique. « Elle permet d’induire le geste juste en rassemblant deux éléments, le cadrage de l’adversaire et son ciblage. Le joueur va pouvoir se centrer là-dessus ».

Cette réflexion a été permise via une démarche innovante de la FFR. Celle-ci a lancé une étude scientifique expérimentale en partenariat avec l’I.S.P.E.D. et le concours de 142 clubs pour permettre de mieux connaitre les causes de blessures du rugby amateur et de valider les mesures qu’elle met en place. Les résultats de cette étude en cours montraient notamment que 60 % des blessures en match apparaissaient sur un plaquage lors de la saison précédente. L’étude a dès lors validé la nécessité de travailler pour changer les comportements.

La GMF a également œuvré pour renforcer la prévention des pratiquants comme l’exprime Daniel Préan. « Nous avons d’abord réfléchi en interne pour savoir comment nous pouvions aider la Fédération notamment au sein du programme #BienJoué sur le volet de la prévention. Cela fait partie du métier d’assureur et nous avons dès lors en collaboration réfléchi à un outil pédagogique pour les joueuses et joueurs de rugby ». 

Toutes ces réflexions ont mené à la création de la chasuble de plaquage, véritable engagement commun pour faire changer les habitudes d’entrainement, dans l’intérêt du collectif, des joueuses et joueurs de rugby…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here