Féminines – Gaillac s’adjuge un chaud derby contre Castres

1

Après la victoire étriquée de Gaillac à Castres lors du match aller, le retour promettait beaucoup entre deux équipes tarnaises dont le niveau est certainement plus proche que ce que le classement actuellement laisse croire. La tâche s’annonçait cependant ardue pour le duo d’entraîneurs castrais Dupont-Arenas, amputé de nombreuses titulaires…(par Aubin Lipke et JL) 

gaillac castres (4)
Un derby dans la plus pure tradition (photo S. Gonzalez)

Un derby reste un derby, et celui-ci ne dérogeait pas à la règle. Le CO Féminin n’a jamais voulu lâcher le morceau en défense, pour livrer une prestation défensive de très haut niveau. Même en infériorité numérique, elles trouvaient le moyen de se faire pressantes. Courroy en bout de ligne se fait refouler en touche, mais l’arbitre qui avait tendu le bras revenait à l’avantage pour offrir au pied d’Amélie Claudon les trois premiers points de la partie côté castrais. Gaillac réagira par un groupé pénétrant vainqueur conclut par Marie Delbauwe. 5-3, ce sera le score à la pause. Comme souvent, Castres baisse de régime en seconde période. En manque de solutions offensivement et peu dominatrices en touche, les « CO girls » subissent les assauts gaillacois. Sur l’un d’eux, suite à un jeu au pied que l’on croyait anodin, Courroy en couverture manque de contrôler le ballon sur un premier rebond dans ses cinq mètres puis un autre dans l’en-but. Delpeuch qui suivait, aplatissait. Le sort était terrible pour les Castraises maintenant plongées au fond du tonneau. Quelques minutes après c’était la capitaine Pinot qui inscrivait le troisième grain de la grappe d’essais gaillacois, synonyme de bonus offensif. Supérieures en mêlées fermées, les Castraises se montraient impuissantes sur les ballons de récupération et s’arc-boutaient en défense avec courage, à l’image de Llauro, blessée à l’épaule, mais bien présente sur le terrain. Elles tentaient bien queqlues offensives, mais les Gaillacoises contenaient leur fougue stérile, et au bout de 80 minutes, remportaient ce derby qui tournait encore une fois à leur l’avantage (19-3). Une victoire qui permet aux Lionnes (5ème, 22 points) de rapprocher leurs griffes de Tarbes (4ème, 25 points), battu à Lons. Quant à Castres (6ème, 8 points), pas de changement au classement les nouvelles lourdes défaites de La Rochelle et Nérac, lanterne rouge, à douze points derrière.

gaillac castres (2)
Gaillac a montré plus de maîtrise pour obtenir la victoire (photo S. Gonzalez)

Réactions

Marie Delbauwe (2ème ligne Gaillac) : Pour ma part c’est fière des mes coéquipières et de cette victoire que j’entame la trêve, après un match âpre, qui rend la victoire encore plus belle. On avait à coeur de se racheter, entre nous et auprès du staff, après la déroute à Tarbes. Il y a eu une remise en question de la part de chacune et nous nous sommes remises au travail pour préparer au mieux la réception des castraises qui, comme nous le savions viendraient avec un objectif. Il nous fallait aussi cette victoire car même la qualification en quart semble s’être bel et bien envolée. Nous avons quand même à cœur de défendre notre maillot et porter fièrement nos couleurs. D’autant que les matchs Gaillac-Castres ont toujours un petit goût de derby. Elles nous ont donné du fil à retordre et nous ont proposé le combat auquel nous nous étions préparées. C’est une belle équipe, très combative et la tâche n’a pas été facile, mais au fur et à mesure du match, nous avons su concrétiser nos efforts et trouver des brèches. Nos valeurs nous ont permis d’avancer ensemble dans la même direction, l’envie, le mental, le combat, la patience et la solidarité. Chacune s’est mise au service du collectif. A la maison on ne perd pas, comme dirait notre capitaine Aurélie Pinot. C’est une année de transition, avec pas mal de nouvelles joueuses et des cadettes qui viennent de monter. Il a fallu composer, travailler les automatismes mais aujourd’hui on peut dire qu’il n’y a plus de distinction entre nouvelles, anciennes, cadettes. Nous sommes une équipe, les lionnes de l’UAG.

Christelle Llauro (demi de mêlée Castres) : Malgré les nombreuses blessées, notamment à des postes clés, on avait à coeur de montrer qu’on progresse et que le travail va finir par payer. On voulait agir. Malheureusement, cela ne s’est pas passé comme on le souhaitait. On est plutot bien rentrées dans le match, mais on prend un essai casquette qui fait mal. Malgré notre belle domination en mêlée, elles étaient plus agressives que nous. On a d’ailleurs encore constaté leur incroyable fairplay et respect qu’elles ont pour leur adversaire. Le jeu à la gaillacoise quoi ! Dans tous les cas, le score ne reflète pas bien le match, au vu de notre engagement, et je reste persuadée que le travail finira par payer.

Margaux Peyrussan (Talon Gaillac) : Ce fut un derby, et comme chaque derby avec Castres, on sait qu’elles nous attendent. Elles nous qualifient de “chat noir” alors on a tout fait pour le rester. Malgré quelques mauvais gestes de leurs part, notamment sur quelques rucking, nous avons su rester souder, les “veilles” et les “jeunes” n’ont fait qu’un, pour l’emporter.

gaillac castres (3)
La volonté castraise stoppée par la défense bien en place des gaillacoises (photo S. Gonzalez)

Feuille de match

GAILLAC : 3 E Delbauwe 27e, Delpeuch 46e, Pinot 57e, 2T Delpeuch
CASTRES : 1P Claudon 36e
Cartons blancs : Costes 24e à Castres; Cassar 35e à Gaillac

GAILLAC : Delpeuch- Pezet, Cassar, Jourde, Barboule-(o) Delmas – (m) Séguier – Patchett, Bernard-Ricardo, Emilie Robert- Pinel, Delbauwe- Elodie Robert, Peyrussan, Pinot (cap)
Entrées en jeu : Gros, Escourrou, Rinaudot, Benne et Darlay.

CASTRES : Emile-dit-Bigas- Roux, Costes, Delpech-Chevé- (o) Bardou, (m) Llauro; Delagnes,Claudon (cap) Courroy- Marty, Bral- Soulié, Caleffi, Vehika
Entrées en jeu : Cabrera, Joram, Gallien, Barba, Borie et Ferrié.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here