Fédérales – Les causeries d’après matchs

0

Fin d’un premier bloc de matchs disputés en fédérale. L’USSS en a terminé avec ses trois plus longs déplacements de l’année, pendant que Castanet enchaîne. Castelsarrasin ramène une victoire de prestige de Nîmes, alors que Balma échoue de peu à Leucate. Villefranche l’emporte, mais sans le bonus offensif qui était à portée de main. En Fédérale 3, Tournefeuille surmonte l’émotion et remporte un précieux succès à l’extérieur. Grenade gagne le derby face à Negrepelisse, pendant que Saint-Girons engrange des points importants. ces matchs et d’autres encore, avec les réactions des joueurs, présidents et entraîneurs, c’est ici que ça se passe (par Jeremy Guscott, Tim Horan, et Jonah Lomu)

Fédérale 1

Poule 3

Cognac 31-13 Saint-Sulpice-sur-Lèze

10580021_10204210377236775_1213329814755057116_n
Raphael Perles, toujours motivé

Raphaël Perles (pilier Saint-Sulpice) : On a abordé ce dernier match d’un  premier bloc compliqué (3 matchs sur 4 à l’extérieur avec des gros déplacements) sans pression de notre côté contrairement à ce qui était dit pour ce “choc de bas de tableau”. Malgré les blessés (Kahlouchi, Rouillou, Boyer…), les coachs avaient décidé de faire tourner par rapport au match de Rodez pour faire souffler et surtout aligner l’équipe la plus fraîche et compétitive possible. On les a bousculés en conquête et bien contré s sur leurs lancements de jeu en première mi-temps. On a une occasion franche de marquer suite à un exploit individuel de Carpignano malheureusement celle-ci échoue à 10 cm de la ligne. Contrairement à nous Cognac arrive à marquer juste avant la sirène faisant tourner le score en leur faveur 14-3 à la pause. En deuxième mi-temps, suite à des petites fautes bêtes , de l’énervement face à des décisions arbitrales litigieuses par moment, on sort un peu du match,on est moins conquérant devant, moins frais physiquement. Du coup on est moins concentré, moins précis et Cognac en profite pour s’envoler un petit peu au score jusqu’à rentrer dans le bonus offensif à 31-6. Dans un dernier sursaut d’orgueil, on va chercher un essai de pénalité sur un ballon porté pour les priver des 5 points. A la sortie du match la frustration règne car on sentait le match à notre portée mais on voit que les petits détails et la mauvaise gestion des temps forts/faibles nous font encore défaut face à des équipes aguerries à la fédérale 1 avec des joueurs plus expérimentés que nous. On va continuer à bosser dur avec les copains pour combler nos lacunes et se mettre au niveau. La semaine de repos tombe à pic pour se reposer et soigner les bobos afin de préparer au mieux le gros rendez-vous qui nous attend face à Tyrosse.

 

Castanet 22-17 Saint-Jean-de-Luz

Castanet - photos PI communication (35)
Castanet confirme (photos PI communication)

Quentin d’Aram de Valada (capitaine et 3ème ligne Castanet) : C’était un match agréable avec une équipe en face qui n’a pas fermé le jeu. Les spectateurs ont dû apprécier, du moins en première mi-temps. On tourne à la pause à 10-7 en notre faveur sans toutefois concrétiser toutes nos occasions. Le deuxième acte a été plus haché notamment par l’arbitre qui a sorti beaucoup de cartons de part et d’autre qui ne s’imposaient pas dans un match très correct. On se retrouve à 13 contre 15 en menant 17 à 10 et on arrive à inscrire un essai pour mener 22-10. Derrière, logiquement, on subit et encaisse un essai pour ne mener que de 5 unités. On finit le match à 14 mais on arrive tout de même à bien gérer cette fin de match pour l’emporter et rester sur une bonne dynamique. Nous sommes seconds certes mais le chemin est encore très long car cette poule est très homogène.

 

Fédérale 2

Poule 5

Nîmes 16-19 Castelsarrasin

Gilles Tâché (entraîneur Castelsarrasin) : Match de grande intensité face à une belle équipe de Nîmes avec beaucoup de joueurs issus de leur centre de formation. Le résultat est malgré tout logique car nous avons maîtrisé la possession du ballon une grande partie du match. Attention cependant de ne pas s’enflammer et à confirmer lors du prochain match à domicile.

 

Leucate 35-30 Balma

Serge Pratmarty (président Balma) : C’est l’éternel problème du verre à moitié vide ou à moitié plein… On prend le bonus défensif mais on meurt à 5 points avec un dernier en-avant sur la ligne d’en-but de Leucate. Donc il y avait la place pour gagner. Pour autant, nous voilà rassurés : notre place est bien en Fédérale 2 et s’il reste du travail, même beaucoup d’après le coach Claude Guiraud, notre objectif de qualification n’est pas utopique.

 

Poule 6

FCV L'ovalie de valou (3)
Toujours de bonnes intentions pour le FCV (photo l’ovalie de Valou)

Villefranche-de-Lauragais 33-17 Malemort

Julien Sidobre (entraîneur des avants Villefranche-de-Lauragais) : On réalise une première mi-temps où on produit beaucoup de jeu. Mais comme depuis le début de la saison, le constat est le même, l’équipe qui est à l’initiative n’est pas récompensée. Pendant l’intersaison on nous avait dit que les nouvelles directives favoriseraient le jeu, pour le moment il n’en est rien, les équipes aux ambitions minimalistes ont raison. Donc il y a beaucoup de frustration à ce niveau là. Pour revenir au match, il y a quand même de bonnes choses puisqu’on a le bonus offensif à la 78e que l’on perd finalement, ce qui est toujours dommage et rageant. Mais nous récupèrerons ce point ailleurs, j’en suis sûr. On peut regretter également la blessure de Karim Berrabah victime d’un plaquage très dangereux, sanctionné seulement d’un carton jaune, sorti sur blessure au genou, on espère que ce ne sera pas trop grave. Le petit break qui arrive va nous faire du bien pour se régénérer après ce premier bloc pour attaquer le second et un déplacement à Sarlat.

 

Fédérale 3

Poule 7

Nègrepelisse 18-25 Grenade

Christophe Géraud (entraîneur Grenade) : C’était un match compliqué, et serré jusqu’au bout. Nègrepelisse est une équipe difficile à manoeuvrer. Notre point fort aura été de marquer 3 essais sur nos temps forts. On a pris le vent contre en première mi-temps, ce qui nous a permis de mieux gérer la seconde. On gagne largement contre Gourdon, on perd de peu à Ribérac et on gagne à Nègrepelisse, c’est donc un bon début. Notre profondeur de banc est un plus, le bon niveau et les excellents résultats de notre réserve aussi. certains frappent à la porte. On a conscience néanmoins que notre rugby est loin d’être parfait, ce qui normal à ce moment de la saison. les plus exigeants diront même que c’était un match de faible niveau. Mais aujourd’hui notre aventure se construit par de petits bonheurs. Et comme le chante quelqu’un de bien connu, le bonheur ne se ramasse pas en lingot mais en petite monnaie. J’ai vu dimanche un groupe se prendre en mains du matin jusqu’au soir…très tard. Et ça, ça suffit à mon bonheur.

Negrepelisse grenade
Grenade et Nègrepelisse, pas d’économies dans le derby (photo Alain Monté)

Stéphane Péchambert (entraîneur Nègreplisse) : Grenade est une équipe solide, bien renforcée, qui joue le haut du tableau. Nous on gère les pépins depuis la reprise. Et puis on gère mal nos temps forts, avec des ballons portés qui avancent, mais on éjecte le ballon, par exemple. On a une errance défensive à la 65ème et on prend un essai transformé qui fait mal. Malgré le vent contre, on a proposé plusieurs temps de jeu intéressants, pas complètement dangereux, mais pas tout à fait stériles non plus. On conserve bien le ballon. Mais au final, on perd, encore. Je trouve que le niveau de cette année est bien supérieur. Sans prétention, notre équipe est meilleure aussi, mais on vient de perdre deux fois et faire un nul à la maison. Je n’ai rien à reprocher quant à l’investissement des garçons, mais on manque de profondeur de banc, ce qui pèse aussi sur ce genre de match. On perd encore trois nouveaux joueurs sur ce match. On va s’accrocher, on sait que l’on vient de jouer trois les meilleures équipes de la poule…et on va jouer la quatrième dans 15 jours, chez elle. On va faire le dos rond et attendre des jours meilleurs.

 

Poule 10

Pouyastruc 9-25 Tournefeuille (BO)

10403973_10202803247864074_6994077946190633889_o
Tournefeuille, entre émotion et détermination, a pris son envol (photo Laurent Verdier)

Rémi Fabre (co-entraîneur Tournefeuille) : Après deux premiers matchs plutôt mitigés tant sur le plan comptable que sur la manière de jouer, le déplacement à Pouyastruc devait nous permettre d’engranger de la confiance et des points. On peut dire que l’objectif est accompli puisque nous repartons avec 5 points. On retiendra que la premiere mi-temps, qui s’est conclue sur le score de 3-13, a mis en avant des progrès dans le domaine de la conquête même si on peut regretter un arbitrage discutable sur la mêlée fermée. Secteur de jeu où nous étions largement dominateur mais souvent sanctionnés par Monsieur l’arbitre. La deuxième mi-temps a débuté comme celle des deux matchs précédents par de nombreuses fautes de discipline qui ont permis aux locaux de revenir au score 9-13 avant que nous produisions la seule action du match à plus de 2 temps de jeu et qui a abouti à un bel essai. La fin du match, où nous marquons l’essai du bonus n’a pas donné grand chose à part quelques altercations qui ont abouti à des cartons. On a évidemment une pensée pour Guillaume à qui l’équipe et le club dédient la victoire.

Poule 11

Saint-Girons 16-10 Pézenas

Lionel Heymans (entraîneur Saint-Girons) : Un match particulier avec la grosse blessure de leur pilier d’entrée et une interruption de 30mn pour permettre aux pompiers de venir. Pézénas est une équipe très joueuse, avec une mêlée très forte, mais faible en touche. De notre côté, on commence à rentrer dans notre jeu, avec une préparation physique terminée. On peut faire mieux, notamment en fin de première mi-temps où on vendange une action d’essai, qui nous aurait permis de mieux gérer ensuite. Globalement on maîtrise le match et l’essai de Pézénas en toute fin de match reste anecdotique, même s’ils prennent le bonus défensif sur cette action.  On prend deux cartons blancs encore, c’est un vrai problème car on prend des cartons chaque dimanche. On ne fait pas beaucoup plus de fautes que l’an dernier, si ce n’est un carton jaune mérité sur un plaquage un peu haut. Mais les cartons blancs sont sévères je trouve. A nous corriger cette indiscipline, de bien nous régénérer pendant 15 jours avant d’aller affronter Rieumes pour le remake de la finale de l’an dernier.

 

Vendres 20-13 Castelnaudary

Eric Mercadier (entraîneur Castelnaudary) : Sentiments mitigés, tout le monde ne prendra pas des points à Vendres, mais franchement il y avait la possibilité de gagner ce match. On prend un essai en fin de première mi-temps sur une erreur de défense, puis un autre au plus mauvais moment de la deuxième mi-temps entaché d’un petit en-avant…d’une dizaine de mètres. C’est un début de saison compliqué avec trois déplacements sur quatre matchs, mais on prend des points à chaque sortie et l’équipe est en train de monter en puissance. Je suis confiant.

Nouveau numéro de téléphone de Rugby Amateur
Nouveau numéro de téléphone de Rugby Amateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here