Fédérales : les causeries d’après match

0

En Fédérale 1, l’air breton n’aura pas réussi à l’USSS, Castanet prend le bonus offensif, Graulhet perd lourdement à Bagnères et Blagnac chute pour sa première à domicile. En Fédérale 2, Castelsarrasin a marqué son territoire face au promu balmanais. Les trois rencontres 100% midi-pyrénéennes ont donné lieu à des scores serrés. En Fédérale 3, les deux “nouveaux”, Rieumes et Saint-Girons se sont imposés, comme Pamiers, face à Tournefeuille. Découvrez les réactions de tous ces clubs dans nos causeries (par Jeremy Guscott, Simon Templar et Jonah Lomu)

 

Fédérale 1

 

Poule 3

Vannes 56-10 Saint-Sulpice-sur-Lèze

Victor Labat (première ligne Saint-Sulpice-sur-Lèze) :

VICTOR LABAT
Victor Labat en appelle à la mobilisation générale (photo USSS)

Je pense qu’on est trop limité pour ce niveau et qu’on risque de connaître d’autres dimanches comme celui-ci. On déplore déjà des problèmes d’effectif, des joueurs qui ne jouent pas à leurs postes. Le recrutement a été nettement insuffissant alors on essaie de composer. Mais il nous est impossible de rivaliser pendant 80 minutes. On est bien revenu dans le match à 21-10 avant la mi-temps et notre implication a été bonne, on voulait se rassurer sur les valeurs d’engagement qui avaient fait défaut face à Saint-Nazaire. On a pêché sur certains détails qui font que le score est lourd mais tout n’est pas négatif. Même si ce sera dur, on ne lâchera rien.

 

Castanet 38-10 Langon

Quentin d’Aram de Valada (3e ligne et capitaine Castanet) :

Après leur victoire face à Tyrosse, nous étions prévenus. On réussit une bonne entame avec une conquête en touche très propre et une mêlée stable. On inscrit des essais avec même un peu de réussite mais que l’on provoque. Résultat, on tourne avec un avantage confortable à la pause 24-7. Malheureusement, on perd le fil du match en seconde période. On est un peu plus pénalisé, on va dans leur camp sans scorer. Ils inscrivent 3 points puis en toute fin de match on arrive à inscrire l’essai du bonus offensif. Cela fait que cette première à domicile est une réussite avec un premier acte très encourageant, cela change des deux dernières saisons. Maintenant se profile un déplacement à Angoulême samedi soir, cela risque d’être une autre paire de manches.

 

Poule 4

Bagnères-de-Bigorre 41-14 Graulhet

Renaud Gély (entraîneur Graulhet) : 

Le score ne reflète pas vraiment le match. On fait une mauvaise entame, avec deux grosses erreurs qui nous coûtent deux essais. Au bout de 20mn, contre le vent, on perd 17-0. On revient bien dans le match, mais on reste stérile. On a fait le choix de ne pas taper les pénalités pour essayer de revenir. Mais on prend un essai à la…51ème minute. Très discutable, on n’a pas tout compris. On a fait un bon début de seconde période, mais on vendange deux surnombres. Au final, on sort frustré, on est vexé, car on se demande comment on a pu prendre 40 points. Ils marquent 4 essais à zéro passe. Notre manque d’efficacité est très préjudiciable. Mais Bagnères a de très bonnes individualités, qui ont fait des différences. Nous sommes loin d’être abattus pour autant, car on ne s’est pas fait bouger. Maintenant, on reçoit Aix ce dimanche, et on sait qu’ils ont d’autres moyens que nous. On va jouer à fond, sur nos valeurs.

 generique damien (8)

Blagnac 17-18 Lannemezan

Alexandre Castola (entraîneur Blagnac) :

Lannemezan a fait le match parfait à l’extérieur. Quant à nous, on a du déchet dans notre finition. C’est dommage car le contenu reste intéressant. On est forcément déçu, mais il y a seize matchs en tout, il en reste quatorze, et il faut dix victoires pour se qualifier. Le niveau est relevé, c’est difficile pour tout le monde. On sait ce qu’il nous reste à faire. Le groupe bosse bien, l’état d’esprit est bon, les gars sont à l’écoute, avides d’apprendre, et désireux de progresser aussi. Ce résultat est donc frustrant, mais pas inquiétant pour autant car on avance. Dimanche, on ira à Valence comme partout ailleurs, avec l’ambition de faire le meilleur résultat, on est des compétiteurs.

 

 

Fédérale 2

 

Poule 5

Balma 8-38 Castelsarrasin

LIMBERT-Bastien
Bastien Limbert, auteur d’un triplé, a fait mal à Balma (photo CAC)

Serge Pratmarty (président Balma) :

C’était la rentrée aussi pour le Balma Olympique, mais l’équipe une a bafouillé son rugby. L’instituteur du jour, Castelsarrasin l’a sévèrement puni en lui infligeant un sévère 38 à 8. Nous sommes extrêmement déçus. Castelsarrasin a une belle équipe, bien en place et habituée à jouer en fédérale 2. À l’inverse, nous avons beaucoup renouvelé notre effectif. De plus nous perdons rapidement Adrien Foucras et Éric Lacroix, deux leaders dans le jeu. Petite note d’espoir, la saison dernière aussi nous avions commencé par une défaite…et on sait comment elle a fini.

RC Montauban 22-21 Saverdun

Didier Fabaron (entraîneur Saverdun) :

On était dans le doute, car pendant le challenge Voivenel, on avait fait tourner l’effectif, histoire d’intégrer les jeunes. Ce déplacement à Montauban était donc notre premier vrai test, grandeur nature. On l’a abordé sans complexe. Au final, on perd d’un point. Certains disent que c’est un beau résultat à l’extérieur, mais pour moi, il y avait la place de faire encore mieux. On joue chez eux pendant une heure, Montauban fait beaucoup de fautes, mais n’a pas reçu de cartons, c’est dommage. Maintenant, je dois aussi avouer qu’on a manqué de maîtrise par moment, dans la gestion du jeu, et certains choix. Quand on perd d’un point, on y repense. Mais je suis content et fier des gars, malgré cette frustration. Dimanche, on se déplace à Balma, qui voudra réagir après sa déconvenue à domicile contre Castelsarrasin. On ne connaît pas leur jeu, donc on va s’appuyer sur le nôtre, avec nos atouts. 

 

Olivier Bonnefous (entraîneur RC Montauban)

On est tombé sur une équipe de Saverdun qui n’a rien lâchée et qui a jouée avec ses moyens. Ils ont failli faire le coup parfait à l’extérieur, alors que je pense que cette une équipe qui jouera le milieu de tableau. Donc pour nous ça reste une grosse alerte malgré la victoire. On n’a pas su mettre l’accent sur la mobilité dans le jeu en jouant au départ davantage dans l’axe qui reste un de nos points forts. Notre force est le jeu devant avec des ballons portés, on n’a pas assez contesté dans les rucks contrairement à Saverdun qui a su mieux le faire que nous. Il n’y a pas eu une action à trois temps de jeu, la chaleur peut en partie l’expliquer mais je ne veux pas m’en contenter. Ils ont été pragmatiques avec une bonne occupation du terrain et un bon buteur, et ont su défendre en attendant nos fautes. Ils ont mené au score et ont su jouer dans l’axe, dès lors on a un peu paniqué. L’arbitrage n’a pas été cohérent voir contestable pour les eux équipes d’ailleurs. Le point positif reste la défense collective, alors que nous avons été plutôt suffisants en attaque avec très peu de ballons exploités. Pour ne pas connaître de désillusions lors des prochains matchs, il faudra être plus ambitieux dans le jeu, moins frileux et s’appuyer davantage sur les fondamentaux, avec un collectif qui doit trouver de la cohésion et plus d’automatismes.

 

Poule 6

Cahors 26-20 Gaillac

CAHORS GAILLAC
Cahors a dû se battre pour se débarrasser de Gaillac (photo club Cahors)

Dany Delmas (Président UA Gaillac) : 

Cahors mérite sa victoire, il n’y a pas photo. On aurait pu faire mieux de notre côté en passant les 3 dernières minutes dans leur camp. Nous avions la possibilité d’accrocher quelque chose d’autre mais Cahors a bien défendu et mérite son succès. Nous avons eu deux passages à vides d’un quart d’heure qui nous coûtent cher. L’un en première mi-temps et l’autre en début de deuxième mi-temps. Ces temps faibles nous empêchent de rester dans la partie et nous font concéder cette défaite à l’extérieur. Nous ne sommes pas frustrés par ce résultat car nous revenons tout de même avec le bonus défensif puisque celui-ci est finalement de moins de 7 points en Fédérale. On espère toujours mieux et forcément le groupe voulait s’imposer mais j’ai dit aux garçons que la saison serait longue et qu’ils ne s’inquiètent pas car on en gagnera d’autres des rencontres. Je suis content de la prestation de nos jeunes et de nos recrues mais c’est sûr qu’eux auraient préféré la victoire même si on n’est pas contrarié outre mesure. On se projette déjà sur le prochain match où l’on n’aura pas le droit de faire l’impasse, à domicile face à Belves. Je ne pense pas que ce soit une équipe qui vise le haut du tableau mais on ne connaît pas ce club. Si on venait à perdre contre eux à domicile, on serait déçu. Il nous faut absolument un succès à domicile face à une équipe qui jouera le milieu de tableau. 

 

Decazeville 31-25 Villefranche-de-Lauragais

DECAZEVILLE FCV
L’explication entre Decazeville et Villefranche a duré un peu plus que prévu

Julien Sidobre (entraîneur des avants Villefranche-de-Lauragais) :

On a montré deux visages. En première mi-temps, ils nous ont bien contré avec un buteur qui a justifié sa réputation (2 drops et des pénalités longue distance). Nous étions pourtant en place mais nous prenons un essai en contre. Cet ultra réalisme nous met très loin à la pause (ndlr : 6-25). Il a fallu remobiliser les troupes, repartir sur un autre match. Avec un changement de tactique et un jeu plus minimaliste et restrictif mais plus efficace. Cette option basée sur la conquête avec le renfort de notre banc nous fait revenir à 20-25. Alors que nous étions archi dominateurs dans ce secteur, on peut regretter que les mêlées deviennent simulées. On reprend des points au pied mais paradoxalement à 25-31, on peut marquer un essai synonyme de victoire et de bonus offensif. Il y a malgré tout du positif, on ne rentre pas bredouille avec ce point défensif. Cela montre qu’il faudra se méfier de tout le monde dans cette poule. Il faudra être performant pour notre prochain match avec un autre déplacement, à Mazamet.

 

Fédérale 3

 

Poule 7

 Ribérac 30-27 Grenade

Christophe Géraud (entraîneur Grenade)

Ce match ne tient à rien, et on se dit qu’on aurait pu ramener plus de points. On fait la course en tête, puis ils reviennent. Notre jeu était un peu trop décousu, on est un peu défaillant au pied. Mais on reconstruit la charnière, donc c’est compréhensible. Globalement, je suis satisfait de l’état d’esprit, car on avance dans le bon sens. On reçoit Gourdon dimanche, et on aura à coeur de bien faire devant notre public.

 

Nègrepelisse 23-23 Levezou Segala

Voir le résumé du match et les réactions

 

Poule 10

Pamiers 21-15 Tournefeuille

Pamiers Tournefeuille 20014 (2)
Tournefeuille perd à Pamiers sans encaisser d’essai (photo SCA)

Mathieu Richard (talonneur Tournefeuille) :

C’était un match rugueux, engagé face à une belle équipe de Pamiers avec de l’expérience devant. On n’a pas fait grand chose du match? la faute à une conquête en touche défaillante voire catastrophique. Du coup, on leur a laissé le ballon. Certes on a bien défendu mais les trois quarts n’ont rien eu à se mettre sous la dent. Heureusement, nous avons été efficaces lorsque nous étions dans leur camp. Il y a eu tout de même des points positifs comme la discipline et l’engagement défensif puisqu’on n’encaisse pas d’essai. Mais ces problèmes en touche (environ une dizaine de ballons perdus) ont complètement déséquilibré la physionomie du match. On va se remettre au travail, moi le premier, car on ne peut ressortir que frustré de ce genre de match. On obtient quand même un bonus défensif, ce qui ne sera pas aisé pour les autres équipes. Le point noir est la blessure à la cheville de notre ouvreur-buteur Baptiste Eridia.

 

Stéphan Novello (président Pamiers) 

Un peu d’appréhension avant d’affronter une équipe qui descendait de fédérale 2. Au niveau physique, on a répondu présent, comme au niveau du jeu, donc on s’est rassuré. On a pu se jauger contre une équipe qui envoie du jeu, donc ravi de cette victoire. On reste humble malgré tout, car ce n’est qu’un match. Mais cela vient valider une préparation soutenue, entamée depuis fin juillet, notamment avec la fédération andorrane, qui nous a mis à disposition ses installations pour un stage très réussi. On reçoit une deuxième fois ce dimanche, l’équipe de Gimont. ce serait vraiment bien de gagner pour être bien placé au classement d’entrée. 

 

Poule 11

Rieumes 26-3 Côte Vermeille

Olivier Bouchard (deuxième/troisième ligne)

On a fait ce qu’il fallait au niveau des schémas de jeu proposés par les entraîneurs, en imposant un gros volume de jeu, et du mouvement permanent. C’est ce qui a mis à mal la Côte Vermeille je pense, qui nous attendait plus sur du combat. On les a contré régulièrement en touche aussi. Mais ils nous ont posé des problèmes sur des mauls portés, qu’on a eu du mal à déstabiliser, car ils se structuraient bien. On crée une bande de copains depuis quelques années, le soutien est sur et en dehors, quand un joueur fait un mauvais choix, on est solidaire. Dimanche à Pézenas, il faudra continuer à garder notre agressivité et offrir de bons ballons à notre belle ligne de 3/4. On verra par la suite ce que dit le classement.

 

 

Saint-Girons 26-24 Quillan

Lionel Heymans (entraîneur Saint-Girons) :

Un match compliqué contre une équipe qui descend de F2, qui a des ambitions, avec Alain Gaillard sur le banc. De notre côté, on est à court de préparation. On a travaillé le physique, même le vendredi soir. On a repris tard, on l’assume, mais on avance bien. On mène 12-6 à la mi-temps, mais on prend un essai d’entrée de seconde. Une pénalité qui touche le poteau, Quillan suit, et après un petit cafouillage marque. On mène 26-19 à quelques minutes de la fin. Quillan marque un essai, mais ne le transforme pas. je trouve que le partage des points aurait été immérité, car globalement, on a maîtrisé la rencontre. Mis à part notre discipline qui faisait notre force l’an passé, et qui là, a un peu volé en éclats. La faute un peu aussi à un arbitrage très strict, dû à une fin de match tendu en réserve (victoire 8 à 6 pour Saint-Girons). On prend deux cartons jaunes, et un rouge de chaque côté. Il faudra rectifier le tir. Dimanche à la Côte Vermeille, on se déplacera pour y faire un bon match d’abord, parfaire notre jeu, et si on peut ramener quelque chose, on ne s’en privera pas.

 

Nouveau numéro de téléphone de Rugby Amateur
Nouveau numéro de téléphone de Rugby Amateur

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here