Fédérale 3 – Nègrepelisse a fait trembler Grenade

0

Grenade s’était imposé à l’aller (18-25) lors de la troisième journée. Un match qui avait fait basculer les Tarn-et-Garonnais dans le doute. Et le fond du classement dans lequel ils étaient toujours avant ce match retour indécis. Car si Grenade occupe une solide troisième place, et peut ambitionner une qualification avec raison, il n’empêche qu’un derby reste un derby. Surtout entre deux équipes qui se respectent autant qu’elles se craignent. (par A.Monté)

grenade negrepelisse a (7)
Des intentions pendant tout le match (photos A. Monté)

Il est 17h15 à Grenade. Il reste deux minutes à jouer et Nègrepelisse mène 16-15. Le public retient son souffle quand l’ouvreur Pierre Delpech s’élance et…réussit la pénalité de la gagne 18-16. Sa sixième réalisation de l’après midi ! Avant d’en arriver là, les Grenadains nous avaient gratifié d’une excellente première période qui sans quelques maladresses en fin d’action auraient pu leur permettre de faire gonfler le tableau d’affichage. L’inévitable Delpech s’en chargeait à merveille : 3 pénalités réussies à la 4ème , 17ème et 40ème contre une seule réussie par Le Palud, l’arrière du SCN. Ce dernier avait la lourde tâche de remplacer le buteur habituel Nicolas Beaudonnet blessé. Nègrepelisse faisait donc le dos rond et défendait courageusement sa ligne. La mi-temps intervient sur le score de 9-3 .

Diablement accrocheurs…

grenade negrepelisse a (3)
Captain Jasinsky peut laisser éclater sa joie. Il inscrit l’essai qui permet au SCN de passer devant

Dès la reprise le GS continue son pressing et sur une pénalité au 30m en bord de touche consécutive à un hors jeu nègrepelissien, le bourreau local Delpech aggrave le score (12-3). Les Nègrepelissiens du duo Péchambert – Dussau se doivent de réagir. Ils pressent, tamponnent, et font douter les locaux. Jusqu’à cette 60ème minute où sur une touche gagnée et un gros travail des avants, le 3ème ligne et capitaine Joris Jasinki s’extrait du groupé pénétrant pour aller marquer un bel essai tout en puissance, pratiquement au pied des poteaux. Le Palud transforme et le SCN prend pour la 1ère fois l’avantage au score. Le très nombreux public du stade Fages frémit et pas que par la météo polaire. 12-13, il reste 20 minutes à disputer. mais Grenade a de la ressource et les doutes n’auront pas duré longtemps, car sur une faute au sol des Diables Rouges, l’inévitable Delpech redonne l’avantage aux siens (15-13 , 63ème). Il en faut plus pour empêcher Nègrepelisse de reprendre sa marche en avant. Il reste cinq minutes, Grenade souffre, Grenade subit, et finit par se mettre à la faute. Face aux perches, Le Palud redonne l’avantage au SCN (15-16 , 75ème). Le chassé croisé se poursuit, le suspense est à son apogée, tout le camp Nègrepelissien croit à la victoire. Mais une dernière faute sur un groupé pénétrant près de la ligne d’en but du SCN permettra à Pierre Delpech de donner la victoire aux siens. 18-16, score final, fin du suspense. Nègrepelisse méritait peut-être la victoire, mais le réalisme et un buteur en grande réussite auront permis à Grenade d’emporter une probante et importante victoire en vue de la qualif. Nègrepelisse ramène un point de ce court déplacement, un seul point mais un point important pour le maintien, assurément.

grenade negrepelisse a (8)
Stéphane Péchambert (au second plan) grimace. Kiki Géraud (au premier plan) aussi. Les deux bancs ont souffert

Réactions :

“Kiki” Géraud  (entraîneur Grenade) : Trop de déchets en première période, nous pouvons marquer plusieurs fois pour nous mettre à l’abri d’une réaction de Nègrepelisse. Ils font une meilleure 2ème mi-temps que nous, mais nous savons nous satisfaire de ce résultat face à une équipe qui n’a rien lâché et que nous respectons. Notre buteur est en réussite, tant mieux.

Stéphane Péchambert (entraîneur Nègrepelisse) : Nous ne pouvons malheureusement pas nous contenter de ce résultat. Nous sommes frustrés par cette fin de rencontre qui aurait dû tourner à notre avantage sans quelques décisions surprenantes de l’arbitre. Je suis fier des qualités retrouvées de mon équipe surtout en 2ème période où nous avons montré à tous notre vrai visage. Bravo à notre vainqueur du jour, qui comme nous, communique de vrais valeurs chères à ce sport .

grenade negrepelisse a (5)
Même l’arbitre a semblé vouloir participer au jeu parfois

Feuille de match

Compositions

GRENADE : J Andrieu , Sarramiac , Boïago , Dubreuil , L Andrieu , (o) Delpech , (m) Margarit , Avanzini , Estaque , Fonade Monsolbe , L Destarac , Gatumel , Orsingher , Destarac V (cap) Montiel

Sont entrés en cours de jeu : Berthod , Roques , Nava , Mazzer , Mazzuchini , Vidoni, Manas,

Entraîneurs : J.P. Metge et Kiki Géraud

 

NEGREPELISSE : Le Palud , Ricco , Puigmal , Monté , Laviale , (o)Bounaudet, (m)Pannebiau , Jasinski (cap) , Loupias , Brassac , Gaubens , Munoz , Gayet , Hamelle , Allaire Snéla

Sont entrés en cours de jeu : Spychala , Pradel , Krzyzoniak , Balat , Marical , Macabiau , Turroques ,

Entraîneurs : Stéphane Péchambert et Philippe Dussau

grenade negrepelisse a (4)
Beaucoup de monde pour assister au derby

Score : Grenade Sports 18 – SC Nègrepelisse 16

Pour Grenade : 6 pénalités Delpech, (4 , 17 , 40 , 43, 64 et 78e)

Carton Jaune Montiel (23ème)

Pour Nègrepelisse : 3 pénalités Le Palud (26 , 51 et 65) , 1 essai Jasinski 60ème , 1 Transformation Le Palud .

Carton Jaune Loupias (23ème) Jasinski (79ème) et carton blanc Munoz (43ème)

grenade negrepelisse a (1)
Le maître artificier Delpech, dans ses ouevres (photos A.Monté)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here