Fédérale 3 – Leucate griffé par le Coq Léguevinois

0

En Fédérale 3, la deuxième place de la poule 9 était en jeu ce weekend. Sur son herbe, le Coq Léguevinois (3è, 34 points) souhaitait enchainer après sa victoire face aux leaders de Salanque Côte Radieuse (14-7) dans le match en retard de la huitième journée. Face aux Rouge et Bleu se dressait le Sporting Club Leucate Corbières Méditerranée XV (2è, 35 points), qui restait sur une dynamique des plus positives avec cinq succès de rang. Le match aller s’étant soldé par une courte victoire des Audois (25-23), on pouvait sans peine s’attendre à un affrontement des plus indécis… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur)

D’entrée de jeu, les buteurs des deux camps avaient l’occasion de se mettre en évidence, mais Griffoul (Leucate) tout d’abord (3è), puis Cascarra (5è) rataient la cible. Quelques instants plus tard, le jeune ouvreur léguevinois s’essayait même à un drop, mais le ballon heurtait le poteau droit. Les locaux mettaient peu à peu la main sur le ballon et commençaient à enchainer : le trois-quarts centre Barboteau s’infiltrait côté gauche et la défense se mettait à la faute. Cascarra réglait la mire et ouvrait son compteur personnel (3-0, 11è). Il doublait la mise dans la foulée (des 48 mètres) après que le troisième ligne audois Barat a gardé le ballon au sol (6-0, 13è). Les visiteurs pouvaient recoller, mais Bastellica, qui prenait le relais de Griffoul, manquait lui aussi de précision (15è). Après une nouvelle belle séquence audoise, Griffoul marquait enfin les trois premiers points de sa formation (6-3, 18è).

IMG_0046
Soures à la charge sur Everhard (casqué) et Pierre: c’était le temps de la bonne entame leucatoise.

Le jeu prenait un peu d’ampleur : le trois-quarts centre haut-garonnais Everhard sortait les bras et mettait son talonneur Morzelle dans l’intervalle, mais le soutien avait du mal à se proposer à hauteur. L’action se soldait tout de même par une pénalité (que convertissait Cascarra) et un carton blanc pour le demi de mêlée leucatois Rappeneau (9-3, 21è). C’est le moment que choisissaient les Audois pour sortir de leur torpeur. Sur une pénal touche, ils s’organisaient en maul porté. Bien aidé par le travail de son paquet d’avants, le pilier Pineda concluait (9-10, 24è). Soures imitait ensuite « Pinou » quand, après une solide relance de Barat, l’action se poursuivait sur le côte droit jusqu’au trois-quarts centre Beccuau. Bien servi en bout d’aile, le troisième ligne marquait en force. Avec la nouvelle transformation de Griffoul, Leucate prenait huit points d’avance (9-17, 28è).

IMG_0058
Gouguet à la manœuvre. Comme à son habitude, le demi de mêlée léguevinois s’eest montré très propre sur les sorties de balle et l’orientation du jeu.

Il en fallait bien davantage pour décourager les hommes du président Ceratti. Cascarra perçait et gagnait une pénalité. La pénal touche choisie ne donnait rien, mais ce n’était que partie remise. Sur la suivante, Cascarra, toujours lui, passait les bras et servait Barboteau dans la défense. « Barbote » n’avait plus qu’à sprinter pour filer sous les barres. Cascarra rajoutait les deux points de la transformation (16-17, 33è). Même si plus aucun point n’était inscrit avant la pause, les événements s’enchainaient: Barat, déterminant depuis l’entame, subissait un gros plaquage de Morzelle qui réveillait une blessure contractée dans la semaine. Il devait quitter la pelouse (38è). Bastellica se fendait d’une superbe « 50 – 22 »: les pénal touches se succédaient et le capitaine léguevinois Bayol écopait d’un carton blanc pour une faute dans un regroupement (39è). Les locaux allaient passer les dix prochaines minutes à 14 contre 15.

IMG_0076
Superbe plaquage offensif de Pineda sur Bras.

Un deuxième acte tout à l’avantage du Coq…

La deuxième période commençait par une bataille de jeu au pied pour l’occupation du terrain, puis Léguevin lançait la vraie première offensive: Ancaert trouvait l’espace côté droit et s’échappait. « Chinois » servait ensuite Barboteau venu se proposer à hauteur. Les Haut-Garonnais récoltaient une pénalité que Cascarra transformait (19-17, 48è). Quelques minutes plus tard, Léguevin perdait néanmoins Everhard, touché derrière la cuisse. Il était remplacé par Mangiarotti (52è). Cela ne freinait en rien la dynamique léguevinoise: des 40, Cascarra rajoutait trois points pour donner cinq unités d’avance à sa formation (22-17, 56è).

IMG_0120
Repris à quelques encablures de la ligne, Barboteau cherche le soutien de son ailier Bos alors que Beccuau (12) tente de s’interposer.

A l’heure de jeu, Leucate baissait de pied physiquement et les espaces s’ouvraient peu à peu. Cascarra, décidément intenable, perçait à nouveau et trouvait son ailier Bos, qui se fendait d’une superbe charge. Toutefois, pour un écran sur un défenseur audois, l’action avortait (60è). L’écart se creusait davantage quand, sur une relance initiée depuis leurs 22, Cascarra et Antony mettaient Bos sur orbite. L’ailier poussait au pied le long de la ligne de touche. Revenu en couverture, Bastellica commettait un en-avant, repris devant par Tedder Torin (qui se claquait d’ailleurs sur l’action). La pénalité engendrée était elle aussi réussie par Cascarra (25-17, 64è). Pour ne rien arranger aux affaires leucatoises, le pilier Cherifi, tout juste entré en jeu, récoltait un carton jaune. Griffoul ramenait bien les siens à cinq longueurs (25-20, 69è), mais la fin de match allait être tout à l’avantage du Coq.

IMG_0136
Entré en cours de jeu, Scholler a su accélérer et tirer profit de la baisse de régime physique des Audois.

Même si  Cascarra, depuis le bord de touche, ratait la cible (71è), les Rouge et Bleu gratifiaient le public d’une nouvelle relance sur laquelle Capitaine Bayol mettait Hoareau (et sa belle coupe mulet) dans l’espace. Après une série de passes après contact, le ballon échouait finalement à Scholler. Le demi de mêlée (et international néerlandais) s’arrachait, tendait le bras et marquait l’essai libérateur, que Cascarra n’avait aucun mal à transformer (32-20, 73è). Désormais sortis du bonus, les Audois faisaient tout pour rapporter au moins un point. Ils enchainaient les pénal touches, pensaient même marquer mais M. Adgie n’accordait pas l’essai sous les barres. La défense locale faisait ainsi front, repoussant une à une les offensives. Même si Ceratti écopait d’un carton blanc (79è) et Darche d’un jaune (80è + 1) pour un plaquage jugé illégal, le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final.

IMG_0178
Les Leucatois pensaient arracher le point de bonus défensif sur cette action, mais Mangiarotti (22) et Darche (bandeau) en ont décidé autrement.

Cette rencontre promettait d’être serrée et haletante. Elle n’a pas déçu. Après vingt premières minutes plutôt cadenassées, les deux formations ont proposé un rugby tour à tour solide sur les fondamentaux, puis de plus en plus débridé au fil des minutes. C’est Leucate qui avait démarré le plus fort, avec deux essais en quatre minutes peu avant la demi-heure de jeu. Néanmoins, les joueurs de Thomas Balalud et Gwenaël Ponthier n’auront pas su maintenir leur emprise physique, notamment sur les ballons portés. Ils auront peu à peu cédé du terrain et ouvert des espaces à des locaux qui n’en demandaient pas tant. La sortie du capitaine Barat, à la fois régulateur et perforateur, aura été plus que préjudiciable. L’expérience de Bastellica et Griffoul n’aura donc pas suffi. Leucate s’incline donc pour la première fois depuis le 31 octobre (défaite chez d’autres Haut-Garonnais, ceux de Tournefeuille cette fois) et devront se ressaisir pour bien préparer la venue de… Tournefeuille le weekend prochain.

IMG_0067
Les Audois se sont appuyés sur la force de leur paquet d’avants dans le premier acte. La suite a été plus compliquée.

Recevoir les deux premiers de poule à huit jours d’intervalle, voilà le challenge auquel Léguevin faisait face. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Coq n’a pas fait les choses à moitié (ce qui valait bien une intervention de Boudu lors du regroupement au centre du terrain au terme de la rencontre). Après avoir dominé Salanque Côté Radieuse, les hommes de Sébastien Dupuy et Didier Herrerias sont venus à bout d’une très solide formation audoise. Pas forcément dominateurs dans l’affrontement lors des trente premières minutes, ils ont su patiemment attendre leur heure dans le sillage d’un Cascarra des grands jours. A la fois animateur, perforateur et buteur (22 points à 8 sur 11), l’espoir columérin a su profiter du travail de son paquet d’avants (notamment emmené par le talonneur Morzelle et le troisième ligne Bras) pour animer le jeu des siens, dans lequel la paire de centres Barboteau – Everhard s’est mise en évidence. Grâce à ce succès, Léguevin s’empare de la deuxième place de la poule (au détriment de son adversaire du jour) avant de se confronter à un autre gros morceau, à savoir l’UA Saverdun, battue à Elne ce dimanche (23-34), 5ème au classement désormais, et certainement revancharde après sa lourde défaite lors du match aller (10-29).

IMG_0085
Deux des hommes fort du Coq ce dimanche: Cascarra (casqué) cherche le soutien de Barboteau.

Réactions

Didier Herrerias (Entraîneur, Léguevin): « Content de la victoire bien évidemment. Soulagé car on avait des craintes d’affronter coup sur coup Salanque et Leucate. Quand c’est soldé par deux victoires, c’est de la fierté, pour les joueurs, car ce sont eux qui s’entraînent, qui se font mal. Très heureux aussi pour le président, les bénévoles qui donnent beaucoup pour ce club. C’est une journée heureuse pour le club qui peut lui permettre de gagner en légitimité et en respect. Après, je vais rester lucide : ce n’est qu’une victoire à 4 points, demain tout sera effacé. On repart sur une semaine de préparation pour une nouvelle étape, avec le col de Saverdun. Je sais par expérience qu’un déplacement à Paul-Fines est toujours périlleux ».

IMG_0119
Didier Herrerias, à la fois satisfait de ses joueurs et conscient que la route est encore longue et semée d’embûches.

Thomas Balalud (co-entraîneur, Leucate): « Déçu, car on était venus pour faire quelque chose, ramener des points. On a mis de l’envie, mais on a été un peu trop disciplinés. Léguevin a une bonne équipe, qui joue bien, ils ont été plus forts. On perd le bonus défensif sur la fin, on aurait pu marquer, on ne le fait pas. Oui, on es très déçus. On va enchainer huit matchs en neuf semaines, on va donc s’accrocher. »

IMG_0172
Bataille de numéros 7 casqués dans l’alignement: Félice prend ici le meilleur sur Bayol.

Kevin Antony (Troisième ligne, Léguevin) : « Une très bonne partie contre une belle équipe de Leucate. C’est toujours intéressant de recevoir des concurrents directs à la qualification. Un beau match, de belles actions. Après avoir battu Salanque, on bat Leucate. On fait une belle prestation (…) Leucate est une équipe qui joue bien, qui tape fort dans les rucks. Notre force, c’est qu’on a un groupe soudé. Quand ça devient difficile, on sait se resserrer, faire la part des choses et repartir de l’avant. Notre groupe, c’est notre première qualité je pense ».

IMG_0141
Antony assure la continuité du jeu sur une des belles relances léguevinoises du second acte. (photos Alain Montségur)

Feuille de match

A Léguevin (Stade Municipal): Coq Léguevinois bat Sporting Club Leucate Corbières Méditerranée XV 32 à 20 (mi-temps:17 à 16 pour Leucate).

Arbitrage: M. Simon Adgie (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à Léguevin, Bayol (39è), Ceratti (79è); à Leucate, Rappeneau (20è).

Cartons jaunes: à Léguevin, Darche (80è + 1); à Leucate, Cherifi (64è).

Pour Léguevin: 2 essais Barboteau (33è), Scholler (73è), six pénalités (11è, 13è, 21è, 47è, 56è, 64è) et 2 transformations Cascarra.

Pour Leucate: 2 essais Pineda (24è), Soures (28è), 2 pénalités (18è, 69è) et 2 transformations Griffoul.

Composition Léguevin: Ancaert; Boch, Everhard, Barboteau, Bos; Cascarra (o), Gouguet (m); Antony, Bayol L. (cap), Bras; Ceratti, Pierre; Galaup, Morzelle, Gistau.

Sur le banc: Fierro, Imacht, Carré, Darche, Hoareau, Scholler, Mangiarotti.

Entraîneurs: Sébastien Dupuy et Didier Herrerias.

Composition Leucate: Griffoul; Dunyach, Periset, Beccuau, Rey; Bastellica (o), Rappeneau (m); Rabat (cap), Félice, Soures; Souchet, Frank; Pineda, Kobauri, Bourguignon.

Sur le banc: Cherifi, Pedezzani, Tedder Torin, Lanes, Ecochard, Dumas, Besnard.

Entraîneurs: Thomas Balalud et Gwenaël Ponthier.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here