Fédérale 3 – Grenade prend Gimont à l’envie

1

Gimont, 8ème au classement (mais avec un match de retard contre Condom) est branché sur courant alternatif avec 4 victoires 1 nul et 3 défaites. Mais son dernier succès contre Bon Encontre, actuel leader, rendait l’Etoile plus brillante à l’approche des fêtes. De par son statut et ses ambitions affichées, une victoire à l’extérieur s’imposait.  Pour cela, Grenade n’était pas forcément le bon endroit pour y parvenir.  Parce que le GS a réalisé un bon début d’exercice avec 6 victoires en 7 matchs, et que les deux dernières sorties chez les deux premiers se sont soldées, certes par deux revers, mais bonifiés. L’appétit vient en mangeant dit-on, et à quelques encablures des agapes, celui des Jaune et Noir est grandissant. Une victoire contre Gimont, et la deuxième place serait à portée de mains.  Avec des tribunes pleines comme un œuf et le retour du soleil, tout était réuni pour assister à un beau derby entre amis… (résumé et photos par GR Vin)

IMG_0067
Beaucoup de monde dans les tribunes combles pour l’occasion.

Autant le souligner de suite, il n’y aura pas un seul carton, pas le moindre accrochage pendant 80 minutes. Loin de nous l’idée de nous offusquer, mais quelques anciennes gloires se demandaient quelle était la valeur du mot derby aujourd’hui Mais attention, côté intentions et engagement, il convient de féliciter tous les acteurs. Pour preuve, d’entrée, au prix d’une superbe action avec plusieurs temps de jeu, avants-trois quarts, c’est Loraschi en bout de ligne qui signe le premier essai de la rencontre. Lacome ne peut transformer, mais Gimont est déjà récompensé de ses efforts (0-5). Le jeu va s’équilibrer ensuite, et Grenade commence à rentrer dans le match, grâce notamment à ses avants.

Crouzoulon impulse les attaques, mais la défense rouge et blanche maîtrise la situation.  Joie, l’ailier Grenadin croit trouver l’ouverture, mais laisse échapper le ballon. C’est finalement Margarit, impeccable au pied, qui récompense les siens par deux fois (6-5). On se dirige vers la mi-temps : sur une action a priori anodine, Grenade au 50m, rend un ballon au pied dans l’axe profond. Gimont dans ses 22m relance, et à trois contre un n’assure pas une passe, le ballon tombe, Gitareau, au pressing, poursuit au pied, Tortelli opportuniste hérite du ballon, résiste à deux défenseurs et passe la ligne. Margarit transforme, 13-5 à mi-parcours.

IMG_0031
Loraschi pointe le premier essai de Gimont, Courel, Gitareau, Margarit n’y peuvent rien.
IMG_0071
Tortelli juste sur la ligne mais juste ce qu’il faut

Grenade, à l’envie…

Gimont est apparemment encore sous le choc de cette première mi-temps globalement dominée mais non concrétisée au tableau d’affichage. A l’inverse, le passage aux vestiaires a fait beaucoup de bien aux locaux. Plus incisifs, meilleurs dans les rucks, les avants du GS procurent de bonnes munitions. Les trois quarts haussent le ton, Joie, sur son aile fait gaiement la différence pour terminer sa course au milieu des poteaux. Margarit transforme facilement, rajoute une pénalité dans la foulée, et voilà Grenade qui tient son double break (23-5). Gimont dominé, mais pas abattu, fait rentrer son banc, et repart à l’assaut. Après une séquence de domination dans les 15 m adverse, les Etoilistes trouvent la faille. C’est Damiot au prix d’un bel effort collectif qui inscrit l’essai de l’espoir. Cet espoir ne va tenir qu’une dizaine de minutes car le Grenade Sport remet la main sur le ballon et va profiter de quelques ballons perdus en route, pour porter le danger vers la ligne de but adverse.

IMG_0090
Joie, avec le casque… (et le ballon en main) relance et terminera sous les poteaux
IMG_0057
Puyanne en perce muraille

C’est d’abord Vidoni qui conclut une belle séquence de jeu et anéantit les derniers espoirs visiteurs. Dans ce contexte où finalement les choses tournent bien pour les uns et évidemment mal pour les autres c’est Peyronne qui porte le coup de grâce en finissant l’excellent travail de ses avants. Comme Margarit transforme tout, le score enfle rapidement. Les dix dernières minutes font la part belle au jeu, les deux équipes n’hésitant pas à s’engager, mais le score ne bougera plus. Le nombreux public, plus de 1 000 personnes, avec une forte colonie visiteuse aura apprécié ce match qui sans atteindre des sommets, est resté d’une très bonne tenue.

IMG_0125
Gimont s’est pourtant bien accroché comme ici Birot et Lafond face à Crouzoulon

Grenade a très bien négocié cette première partie de saison et peut envisager le déplacement en terre Beaumontoise dimanche prochain en toute sérénité. Avec l’intention, pourquoi pas, de conclure idéalement la fin des matchs aller. Gimont par contre, devra cravacher pour revenir dans les qualifiés. A commencer par son match chez la lanterne rouge Condom, qui ne devrait pas être de tout repos pour autant…

IMG_0048
Mazzer tente de déborder Tache et Larrieu
IMG_0022
Capdeville lance l’offensive pour Gimont

Les joueurs :
A Grenade : Le pilier droit Roux bon en mêlée, bon dans le jeu s’est bien employé, Mazzer et Van Huffel ont souvent fait avancer. Crouzoulon est en excellent animateur et régulateur de jeu. La paire Tortelli – Girateau s’est montrée efficace et Joie s’en est donné à cœur…(désolé facile !). A Gimont : La palme à Puyanne un 8 explosif à souhait, disponible, percutant offensivement et défensivement, certainement le meilleur homme sur le terrain. Avec lui Pene important dans le système a tout essayé mais c’était compliqué avec l’ascendant pris par l’adversaire en défense. Larrieu, Dupouy et Zucchetti se sont aussi bien envoyés.


Les réactions

Jonathan Elgohyen, entraîneur Gimont : On livre un première mi-temps de bonne facture, mais après ils se sont adaptés à notre stratégie. Ce qui nous fait défaut, c’est notre manque d’agressivité avec nos entrants. Le match aurait peut-être pu basculer si on n’avait pas pris cet essai casquette juste avant la mi-temps. Il nous fallait beaucoup plus d’envie pour contester les ballons au sol, c’est là qu’ils nous ont pris. Sur nos lancements de jeu, ils nous ont bien contré et notre conquête a parfois été moyenne, alors pour gagner, qui plus est, à l’extérieur, c’est compliqué. C’est un match qu’on avait pourtant ciblé par rapport à la victoire du week-end dernier mais ça ne remet pas en cause le bloc, on perd chez le premier donc c’est relatif. Il faut se préparer pour aller chercher quelque chose à Condom afin de valider ce bloc avant les vacances.

IMG_0002
Jonathan Elgohyen soucieux

Nicolas Béderede, entraîneur de Grenade : On avait tablé d’être dans les qualifiables à Noël, sans perdre de match à la maison, un objectif simple et raisonnable, que beaucoup de clubs se sont donnés je pense. On savait que ce serait compliqué contre Gimont, ils veulent remonter au classement, car ils ne sont pas à leur vrai place. Sur le résultat on est donc content, mais sur le contenu ce n’est pas assez. Surtout en première mi-temps avec des mecs presque sans envie… Malgré tout, on prend le score sur un coup heureux. Sans se prendre pour ce que l’on n’est pas, on a, je pense, développé plus de jeu qu’eux. On a un peu régressé en conquête où on perd les deux premières touches en particulier, mais ce qui est rageant c’est un manque d’implication globalement, même si la deuxième mi-temps a été meilleure. On verra dimanche prochain avec un voyage difficile à Beaumont.

IMG_0095
Nicolas Bederede aura bien noté ce qui allait ou pas

Simon Renaud, capitaine GS : Première mi-temps très compliquée, contre une grosse équipe qui nous a mis sous pression, très en place en défense et en conquête. Ils marquent d’entrée, il fallait donc remettre les pendules à l’heure et ce n’était pas facile. Le score, je le trouve très dur pour eux, car on se nourrit de leurs petites erreurs en deuxième mi-temps et du coup ça fait la différence. On ne visait rien de spécial en début de saison, mais gagner les matchs à domicile, c’est le contrat, il est rempli. Maintenant on vise un peu mieux et on cherche à être dans le trio de tête, et espérer jouer au printemps. Le dernier match à Beaumont pour notre derby avec nos amis tarn-et-garonnais sera intéressant, on espère faire le doublé.

Paul Dinnat centre ESG : Avec deux matchs de retard, on est 8ème, donc il fallait qu’on fasse quelque chose ici, c’est raté. Là ça va devenir un peu compliqué pour la saison même si je pense qu’on n’est pas forcément à notre place. On prétend à mieux et on va tout faire pour faire un gros match à Condom. On va se remobiliser et vraiment mettre le casque à pointes pour faire ce qu’il faut là-bas.

Hugo Rouxel deuxième ligne GS : On fait une entame beaucoup trop approximative. On ne respecte pas notre plan de jeu, on n’arrive pas à être précis sur nos lancers en touche, on n’est pas assez agressifs ni offensivement, ni défensivement. Malgré tout, on est un peu plus en place globalement qu’eux et puis derrière on a des individualités qui ont fait la différence. Petit à petit on a creusé l’écart, Gimont était plus fatigué visiblement, et nous un peu mieux avec le score. Une première mi-temps poussive et une deuxième plus à l’image de notre début de saison. Il faut réussir à jouer deux mi-temps complètes…


Feuille de match

Grenade – Gimont : 37-12 (Mi-temps : 13-5)
Arbitre : M. Mathieu Amichastre (OCC) – Spectateurs : 1100 environ

Vainqueurs : 4E Tortelli (39) Joie (44) Vidoni (67) Payronne (74) 4T 3P Margarit (12,21,49)
Vaincus : 2E Loraschi (9) Damiot (52) 1T Lacome (52)

Evolution du score : 0-5, 3-5, 6-5, 13-5 / 20-5, 23-5, 23-12, 30-12, 37-12

Grenade : Margarit, Courel, Gitareau, Tortelli, Joie, (o) Crouzoulon, (m) Duprat, Mazzer, Van Huffel, Versolato, Perrotey, Renaud (cap) Roux, Lassave, Peccolo
Sur le banc : Herlant, Lopez, Rouxel, Payronne, Gatti, Daniaud, Vidoni

Gimont : Lacome, Loraschi, Dinnat, Tache (cap), Reato (o) Pene, (m) Capdeville, Puyanne, Lesage, Serafin, Daubas, Larrieu, Laurent, Dupouy, Zucchetti.
Sur le banc : Birot, Labadie, Doutre, Damiot, Ader, Lafond, Massaglia
Réserves : Grenade 14 Gimont 6

IMG_0126
Van Huffel en 9, Roux apprécie. 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here