Fédérale 3 – Grenade face à Levézou-Segala, quel “Rigal”

0
C’était un match important entre deux équipes du haut du tableau, qui ne cachent pas leurs ambitions. Grenade voulant en plus, se racheter de dimanche dernier pour avoir laissé la victoire dans les arrêts de jeu à Monflanquin. Lévezou Ségala, y avait aussi perdu, son seul match depuis le début de la saison, mais restait sur deux victoires consécutives. Un vrai test pour les deux équipes… (par Beud Spencer – Photos G. Martinez)
SONY DSC
Pas de round d’observation dans ce match
 
 
 
Il ne fallait pas arriver en retard, ni partir trop tôt d’ailleurs, car du spectacle il y en a eu du début jusqu’au coup de sifflet final. Les locaux partent pied au plancher dès le coup d’envoi. Ils récupèrent le cuir, qui vole de mains en mains jusqu’à Andrieu qui aplatit en coin. La transformation ne passe pas. 5-0, le ton est donné. Grenade continue d’imposer son rythme, hors jeu des 3/4 aveyronnais : pénalité pour Delpech qui loupe les poteaux. Partie remise puisque le ballon est gardé illicitement au sol par les avants adverses et permet à Delpech de réussir son premier coup de pied (8-0, 8ème). Levézou ne peut que laisser passer l’orage. Mais revient dans le match petit à petit, obtient à son tour une pénalité que Rigal passe (8-3, 18ème). Le jeu s’équilibre. Delpech bien inspiréclaque un drop opportuniste (11-3). Levézou, loin d’être perturbé, semble maître de son rugby et continue à investir le camp adverse. Sur une faute des locaux, l’arbitre ordonne une pénalité pour les Aveyronnais qui, à 30 mètres, décident de jouer la pénal touche. Gatumel (Grenade) se met à nouveau à la faute et reçoit un carton blanc. Lévezou Ségala joue à la main, profite d’un moment de flottement dans la maison noire et jaune. Le capitaine Rey, s’arrache, bien aidé par son huit de devant pour inscrire l’essai au coin des poteaux, qui sera transformé par Rigal (11-10, 30ème). Non seulement les visiteurs recollent au tableau d’affichage, mais continuent à se montrer de plus en plus entreprenants. Réduit à quatorze, Grenade fait le dos rond, et n’encaisse pas de points. Mais sitôt revenu à quinze, Estaque se met à la faute et reçoit un carton jaune. Pénalité pour Rigal, qui n’en demandait pas tant, pour rajouter trois points. Levézou passe devant pour la première fois juste avant la pause (11-13).
 

22 points pour Rigal !

 
SONY DSC
Levézou a fini par prendre le dessus physiquement

On prend les mêmes et on repart sur les mêmes bases que la première mi-temps. Sur le coup d’envoi, Grenade, réduit à quatorze, montre qu’il a du caractère, et met à la faute le pack aveyronnais. Pénalité pour Delpech, mais qui ne passe pas. Levézou revient dans le camp adverse, et sur un hors jeu des trois quarts, glane une pénalité à son tour. Le canonnier aveyronnais Rigal ne tremble toujours pas (11-16). Les hommes de Christophe Géraud ne baissent pas les bras, surtout revenus, enfin, à 15 contre 15. Le jeu s’équilibre, les intentions sont là mais des petites fautes de mains viennent enrayer de belles attaques. On voit un rugby ouvert, les deux équipes sont très proches. Grenade pousse pour revenir au score. Vidoni vient contrer un dégagement aveyronnais, le ballon ne sort pas des 22, monte en chandelle. Les deux joueurs sautent pour récupérer le ballon. Vidoni (Grenade) le capte, mais Viala (Lévezou Ségala) le bouscule  en l’air. Résultat : essai pour Grenade et carton jaune pour Levézou. Delpech transforme et Grenade repasse devant au score (18-16, 58′). Soulagement de courte durée chez les supporters locaux, qui voient leurs protégés se mettre à la faute sur un regroupement. Rigal poursuit son festival (18-19, 60′). Mais Delpech lui répond quatre minutes plus tard. Le mano a mano continue (21-19). Les organismes sont mis à rude épreuve, certains joueurs locaux se relèvent plus lentement, le physique va avoir son importance dans ces vingt dernières minutes. Et les hommes de François Giovannini (Lévezou Ségala) ont l’air plus frais physiquement. Leur domination est totale, les locaux écroulent un maul qui permet à Rigal d’ajouter trois points (21-22, 67′). On sent que le match peut basculer à tout moment. Grenade perd un ballon en touche, que Levezou va rapidement convertir en attaque, et envoyer De Bancarel au paradis. Rigal transforme (21/29, 72ème). Grenade prend un gros coup sur la tête. Comme cette dame, partenaire du Grenade Sport, qui va prendre le rebond du ballon en plein visage (léger traumatisme et trois points de suture). Ce n’était pas un après-midi jaune ensoleillé, mais noir de malchance pour les locaux. Sur un dernier ballon porté des Aveyronnais, Grenade écroule. Pénalité pour maître Rigal qui enquille trois points de plus (22 points au total !), et clôt le score, 21-32. Dans un match d’une belle correction, bien dirigé par M. Nou, Levézou Ségala est venu chercher la victoire, et un match référence. Grenade tombe de haut, mais n’a perdu qu’une bataille, pas la guerre.

 

Les réactions:

 
Damien Rey (capitaine Lévezou Ségala): Nos débuts de match sont catastrophiques, comme d’habitude. Mais on a su revenir,  collectivement. On marque les esprits dans cette poule, mais il faudra confirmer dimanche prochain à la maison contre le leader Fumel.
 
Ludovic Destarac (capitaine Grenade): On a pêché en défense alors que c’est notre point fort normalement. On perd beaucoup de ballons en conquête, on s’est vu beau, on a fait trop de fautes. On compte rester en haut du tableau, donc il faudra aller chercher une victoire à l’extérieur.
 
Christophe Geraud (entraîneur Grenade): On perd contre plus fort que nous, on est pris sur nos bases, la conquête est très moyenne, on manque les premiers plaquages. On s’est installé dans un confort que l’on n’a pas. On perd le match en première mi-temps.
 
François Giovannini (entraîneur Lévezou Ségala): On s’est appuyé sur une défense bien en place, et fait preuve de maturité avec une équipe pourtant jeune. C’est ce qui me fait le plus plaisir. On n’a pas été trop  en difficulté, je pense que c’était un match intéressant  face à une équipe qui joue et qui a des valeurs proches des nôtres. Le match retour sera important, et n’est pas gagné, loin de là.
SONY DSC
Bon ballon capté en touche par Grenade. ce ne fut pas toujours le cas…

Feuille de match

 
Fédérale 3 poule 7 (6ème journée)

 
A Grenade : Lévezou Ségala bat Grenade 32 à 21 (mi-temps : 13-11 )
 
Arbitre : M. Nou Thierry (Languedoc-Roussillon)
 
380 spectateurs environ – Temps ensoleillé, pelouse souple
 
Pour Grenade: 2 essais Andrieu (2′), Vidoni (58′), transformation Delpech (58′), 2 pénalités Delpech (8′, 64′), drop Delpech (21′)
Pour Lévezou Ségala: 2 essais Rey (30′), De Bancarel (72′), transformation Rigal (30′,72′), pénalité Rigal (18′, 40′, 47′, 60′, 67′, 80′)
 
 
Evolution du score: 5/0, 8/0, 8/3, 11/3, 11/8, 11/10, 11/13 ; 11/16, 16/16, 18/16, 18/19, 21/19, 21/22, 21/27, 21/29, 21/32
 
 
Avertissement: carton blanc Gatumel 30′ (Grenade), carton jaune Estaque 40′ (Grenade);  carton jaune Viala 58′ (Lévezou Ségala)
 
 
Composition des équipes 
 
Grenade : Montiel, Berthod, Callegari, Gatumel, Destarac, Estaque, Mazzer, Nava, Vidoni, Delpech, Andrieu, Dubreuil, Boiago, Sarramiac, Margarit, Roques, Sanchez, Mazzuchini, Macua, Brichet, Ospital, Andrieu
 
Lévezou Ségala : Laporte, Capoulade, Routhe, Irague, Rouquie, Cisternino, Rey, De Bancarel, Viala, Revel, Jourdas, Proteaux, Boutonnet, Molinier, Rigal, Sudres, Mader, Andrieu, Soulie, Couderc, Rieutort, Murat
SONY DSC
La défense aveyronnaise a également su endiguer les offensives de Grenade
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here