Fédérale 3 – Double vainqueur entre Beaumont-de-Lomagne et Saint-Girons

0

Match en retard de la 14e journée de la poule 12 du championnat de France de Fédérale 3, la rencontre entre Beaumont et Saint-Girons avait tout d’une très belle affiche de rugby, entre le 4e et le 2e du classement. Mais surtout, c’était déjà une belle bataille de statistiques entre des Ariégeois qui, jusqu’à ce match en Lomagne, restent sur six victoires consécutives dont trois à l’extérieur, et Beaumont, qui n’avait connu qu’une défaite lors de ses sept derniers matches. C’était encore la 2ème attaque contre la 3eme (412 pts marqués pour Saint-Girons contre 397 pour Beaumont) et la 3e défense contre la 4e (210 pts encaissés par Saint-Girons contre 218 pour Beaumont). C’était aussi 10 points de bonus pris par Beaumont contre 9 pour les Ariégeois. Équilibrée cette affiche ? Oui, même si Saint-Girons, assuré d’être qualifié, demeurait le favori. Mais rien n’est jamais simple quand on vient jouer sur les bords de la Gimone. Beaumont l’a démontré une nouvelle fois. Le rugby est aussi sorti vainqueur de cette confrontation entre deux grands noms de la région Occitanie… (résumé et photos par Wildon)

A (25)
5e : Beaumont en mode buldozer : Forlani (au centre de la photo) va bientôt marquer le premier essai de son équipe…

Beaumont marque deux essais en dix minutes

L’entrée en matière des gars de la Lomagne n’est pas qu’une vue de l’esprit. Au bout de deux minutes de jeu, ils mettent en marche un ballon porté qui pousse Forlani à l’essai. Mais l’arbitre ne valide pas l’essai pour une faute préalable. Qu’importe, trois minutes plus tard, rebelote pour un nouveau ballon porté qui propulse, une fois encore, Forlani et le cuir dans l’en-but ariégeois pour un essai que l’arbitre, valide, mais que Pays ne bonifie pas (5’, 5-0).

A (43)
Le pack beaumontois explose de joie : Forlani (en blanc, au sol à gauche) vient de marquer le premier essai du match

Saint-Girons obtient une pénalité, dans la foulée, mais Lazerges ne la passe pas (9e). Une occasion qui se paie cash lorsque, sur une magnifique contre-attaque menée depuis le centre du terrain, Bégué entame un sprint superbe, passe le ballon à Blat, bien décalé à gauche le long de la ligne de touche. Dans un superbe « une-deux », Blat refile le cuir à Bégué qui s’enfonce dans la défense adverse grande ouverte pour s’en aller marquer le second essai beaumontois en moins de dix minutes. Pays ne rate pas les barres et transforme le tout (14e, 12-0). Beaumont fait le break !

A (67)
14e : Bégué perfore la défense ariégeoise et, au terme d’un “une-deux” avec Blat, va marquer le second essai beaumontois

Lazerges remet Saint-Girons dans la partie

Saint-Girons est battu par deux fois mais pas abattu. Pourtant, à bien y regarder, les Ariégeois fonctionnent au ralenti, comme s’ils n’étaient pas rentrés dans leur match, mal aidés en cela par la pression virile mais correcte, des Tarn-et-Garonnais. C’est Guillaume Lazerges, comme souvent, qui va rallumer la lumière dans le jeu ariégeois. Le demi-de-mêlée et capitaine va expédier coup sur coup deux pénalités accordées par l’arbitre (16e et 22e, 12-6).

A (79)
Au four et au moulin, Guillaume Lazerges passe deux pénalités qui relance Saint-Girons…

Il aurait même pu en passer une troisième d’affilée après une faute caractérisée de Beaumont pour un plongeon dans le ruck, mais la frappe est trop courte et le ballon retombe en avant des poteaux (27e). Au petit jeu de la réponse du berger à la bergère, c’est Pays qui expédie sa pénalité deux minutes plus tard (29e, 15-6).

A (32)
Les attaques tarn-et-garonnaises mettent les Ariégeois sous pression : les fautes se multiplient, Beaumont en profite…

Preuve de la fébrilité ariégeoise, sur une nouvelle attaque beaumontoise, Durrieu arrête comme il vient Blat lancé comme un missile vers la ligne d’essai. La sanction est immédiate : placage haut, jeu dangereux, carton jaune, dix minutes de « prison ». Si Blat se relève sans trop de dommage, rien ne sera finalement marqué jusqu’à la pause.

A (59)
Saint-Girons tente de se relancer mais Beaumont assure une défense très haute…

Beaumont surprend à nouveau Saint-Girons

De retour des oranges, on aurait pu s’attendre à une réaction de Saint-Girons, passablement peu offensif durant les quarante première minutes. Même pas ! Comme au début du premier acte, Beaumont attaque dès l’entame et prend à nouveau les Ariégeois à la gorge. Le mouvement par de la gauche du terrain pour remonter, vitesse grand V, vers le bord opposé. Le grand Forlani s’arrache de la défense adverse, fait croire à une passe vers Butto qui achève de leurrer les derniers défenseurs saint-gironnais, pour s’en aller marquer son second essai de l’après-midi, sous les vivats de Gaston-Vivas. La transformation de Pays trouve le poteau et ne passe pas (43e, 20-6) mais l’écart se creuse.

B (40)
43e : A grandes enjambées irrésistibles, Forlani s’arrache de la défense adverse et va marquer son second essai…

Réveil tardif pour les Ariégeois

Saint-Girons se réveille enfin. L’essai que les Ariégeois vont inscrire fera parler dans les chaumières pendant plusieurs longues soirées d’hiver : y’avait-il un en-avant dès le départ de l’action ? Et Augistrou, au bout de l’action, a-t-il bien aplati le ballon dans l’en-but ou l’a-t-il relâché juste de toucher le sol ? Il n’y a pas de VAR en Fédérale 3 et les paires d’yeux présentes en tribunes ou autour de la main-courante n’ont pas vu la même chose, selon que vous êtes Lomagnot ou Ariégeois. Deux interrogations sur la même action mais l’arbitre, lui, valide en son âme et conscience l’essai d’Augistrou et la transformation de Lazerges (54e, 20-13).

B (55)
A l’heure de jeu, les Ariégeois connaissent un gros temps fort qui se terminera par un essai litigieux mais validé…

Les hommes de Lionel Heymans sont de retour dans la partie. Ils auraient pu revenir très fort si Lazerges n’avait pas manqué une nouvelle pénalité (63e) ni si, dans les trois dernières minutes de jeu, Incamps n’avait pas fait un en-avant dans sa précipitation à foncer vers la ligne d’essai tarn-et-garonnaise (77e).

Il ne nous appartient surtout pas d’accabler le demi-de-mêlée de poche de Saint-Girons, vaillant capitaine et inlassable combattant tout au long du match, ni la maladresse d’Incamps en particulier, car Beaumont aura également eu son lot d’erreurs de ce genre durant le match. Mais les hommes de Sébastien Taupiac auront construit leur succès avec réalisme en première mi-temps et font de beaux vainqueurs au final. Les Ariégeois finissent battus mais pas amers, conscients d’avoir réagi trop tard. Restera à finir le job pour les deux équipes d’ores et déjà qualifiées pour les phases finales du championnat de France de Fédérale 3.

B (87)
Jusqu’au bout, Saint-Girons va tenter de marquer un autre essai mais leur réaction est trop tardive. Les jeux sont fait depuis longtemps…

Les réactions

B (110)

Sébastien Taupiac, entraîneur de Beaumont-de-Lomagne

Rugby Amateur : N’avez-vous pas le sentiment d’avoir construit votre victoire surtout en première mi-temps, quand Saint-Girons a paru aux abonnés absents ?

ST : On a fait une bonne première mi-temps oui, c’est ce qu’on avait demandé aux garçons. Ils ont voulu commencer contre le vent, donc il fallait qu’on score très rapidement durant la première période. C’est ce qu’on a plutôt bien fait, on a bien tenu le ballon, multiplié les temps de jeu et on s’est procuré des opportunités. Ce qui est regrettable, c’est qu’on rate une ou deux occasions, plus une ou deux décisions quand on rentre dans l’en-but rapidement, mais l’arbitre n’accorde pas l’essai. On doit avoir plus de points en notre faveur à la mi-temps.

RA : Au sujet de ces occasions ratées justement, peut-on les qualifiées de pêchés de gourmandise ou de manque de réalisme ?

ST (rires) : Quand on se rapproche des cinq mètres, il faut être plus « tueur ». Eux, a contrario, ont été beaucoup plus réalistes que nous, même si sur un de leurs essais, il nous manque la vidéo. Enfin, c’est comme ça. Mais à côté de ça, ils ont fait une très belle partie. A l’aller, il y a avait eu un bon match. Cet après-midi aussi. Le rugby est le grand gagnant de ces deux oppositions.


A (21)

Lionel Heymans, entraîneur de Saint-Girons

Rugby Amateur : Votre équipe a donné l’impression de ne pas être présente en première période ?

LH : On a eu une entame difficile, c’est certain. On savait que Beaumont allait mettre beaucoup d’enthousiasme. Nous, on avait assuré la qualification la semaine dernière donc, peut-être, y’a-t-il eu un petit relâchement de mes joueurs ? On a aussi fait beaucoup tourner ce dimanche avec six nouveaux joueurs parmi les avants. On avait décidé que tout le monde devait avoir du temps de jeu, pour que tout le monde s’investisse à 100%. Oui, la première mi-temps a été un peu difficile, mais même avec neuf points de retard à la mi-temps, on était toujours là.

RA : Finalement, ce n’était pas nécessairement un match où vous cherchiez des certitudes mais plutôt du turn-over au niveau de l’effectif ?

LH : Non, non, ce n’était pas un turn-over pour faire simplement jouer du monde. Notre politique, depuis le début de la saison, est de ramener des points de partout, à chacun de nos matches, à domicile comme à l’extérieur. Je pense qu’on n’est pas du tout récompensé sur la seconde mi-temps, où ils ne passent pas les « cinquante », à part la dernière action. Je pense que chacun a eu sa mi-temps, mais ils ont été plus réalistes que nous.


A (58)

Guillaume Lazerges, demi-de-mêlée et capitaine de Saint-Girons

Rugby Amateur : Courte défaite, mais n’avez-vous pas le sentiment d’avoir perdu ce match en première mi-temps ?

GL : Si, tout à fait. Contre le vent et une équipe dense comme Beaumont, ça nous fait mal. On prend un bon ballon porté dans les cinq premières minutes, ils marquent de suite. Nous, on n’a pas baissé les bras, on a continué de lutter même après deux essais en moins de dix minutes. Mais on a su rester dans le match, accrocher des petites choses. Notre point faible, aujourd’hui, a été la défense parce qu’on a voulu les prendre un peu trop haut, on n’a pas su les faire tomber et ils ont réussi à se structurer devant. En seconde mi-temps, par contre, avec le vent, on a réussi à mettre en place notre jeu. C’est une défaite qui ne me convient pas mais c’est une défaite encourageante pour la suite, parce que c’est un concurrent direct, et que cela doit nous servir pour les matches à venir.


LA FEUILLE DE MATCH

A Beaumont-de-Lomagne (Stade Gaston Vivas) – Beaumont-de-Lomagne – Saint-Girons 20-13 (Mi-temps : 15-6)

Pour Beaumont : 3 essais de Forlani (5, 43) et Bégué (14), 1 pénalité (29) et 1 transformation de Pays (14)

Pour Saint-Girons : 1 essai d’Augistrou (54), 2 pénalités (16, 22) et 1 transformation (54) de Lazerges

Arbitre : Mr Baghdadi

Beaumont-de-Lomagne : Héligon, Manet, Rachail, Lafont, Forlani, Allal, Ducasse, Bouch, Bégué, Rachou (cap), Blat, Prado, Pays, Butto, Soriano – Rempl : Cochet, Riéges, Damiot, Zan, Grosset, Gendre, Battistella.

Saint-Girons : Gomès, Pons, Valente, Jaen, Seille, Roudière, T. Rietbroek, Desbiaux, Lazerges (cap), Caubère, Lacroix, Bocchèse, Durrieu, Bonzom, Duba – Rempl. : Incamps, Estaque, L. Rietbroek, Pujol, Augistrou, Maurette, Montsarrat


PORT FOLIO

A (46)

A (48)

A (82)

A (74)

B (16)

B (19)

B (48)

B (25)

B (69)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here