Fédérale 3 – Causeries et debrief

0

Poule 7

Les destins de Grenade et Nègrepelisse sont liés étroitement en ce début d’année. Grenade, en s’imposant à Gourdon, a réalisé une belle opération comptable, en occupant seul, la troisième place, mais a aussi écarté le concurrent direct au maintien de Nègrepelisse, vainqueur dans le même temps de Saint-Yrieix, qui permet à Grenade de revenir à un point des Corréziens. Vous suivez ? Bien, et si on vous dit que Grenade reçoit Nègrepelisse ce dimanche, vous comprenez aussi que le derby s’annonce aussi important que chaud. A noter la défaite “surprise” du leader Levézou Ségala à Tournon.

Stéphane Péchambert - nègrepelisse
Stéphane Péchambert et Nègrepelisse ont retrouvé le goût de la victoire (photo A. Monté)

Réactions

Christophe Géraud (entraîneur Grenade) : On fait une mauvaise entame, mais on remet la main sur le ballon petit à petit. On n’a pas fait un grand match, en gâchant des occasions, manquant de réalisme, mais on domine globalement la deuxième période, sans être en danger. Il fallait gagner ces matchs contre les équipes du bas de classement pour rester en haut, c’est fait.  Nègrepelisse ? On se connaît trop bien pour anticiper un quelconque résultat. Ils seront sûrement revanchards, on ne leur a pas trop réussi jusqu’à maintenant. Si on était à leur place, on viendrait avec le couteau entre les dents, et on s’y prépare. On a beaucoup de respect pour cette équipe et je sais que ce sera un match compliqué.

Résultats

Gourdon 11-18 Grenade

Nègrepelisse 18-8 Saint-Yrieix

Tournon 21-14 Levézou Segala

Classements

 

Poule 10

Gimont a fait mieux que rivaliser avec le leader de la poule. Mais la jeune et éblouissante charnière appaméenne s’est lâchée pour aller deux fois à dame. Ils réussissent à faire basculer ce match dans les arrêts de jeu, après avoir été menés 21-9 jusqu’à la 69ème. La dynamique et la maîtrise d’un leader a prévalu à la fougue et aux doutes du challenger. Lourde défaite de Tournefeuille, mené 13-3 à la pause et qui s’incline au final 39-3 ! Un revers qui ne laisse guère de place à un nouveau faux pas pour rentrer dans les 4 premiers. Une quatrième place occupée par le FCTT qui a fait le boulot contre Mouguerre. Le déplacement à Vic ce dimanche pourrait être une belle opportunité pour gagner une place au classement. Mais ce sera dur.

Réactions

Francis Cazeneuve (président FCTT) : Après  une coupure  de 15 jours il était difficile de savoir où nous en étions sur le plan physique. Si la première mi-temps nous a rassurés  par la qualité de notre jeu et notre engagement, la deuxième a été plus laborieuse devant une équipe de Mouguerre  qui n’a rien lâché.  Cela confirme que nous devrons nous accrocher jusqu’au dernier match si nous voulons obtenir notre objectif : la qualification.

Benjamin Guiral (capitaine et troisième ligne Tournefeuille)Complètement dépassés dans le jeu de mouvement face à une équipe qui a très bien déplacé le ballon et joué en avançant. On manque deux occasions pour marquer en première mi-temps et une fois qu’ils ont fait le break en deuxième, on a jamais était en position d’inverser la tendance.

Résultats

Gimont 21-23 Pamiers

FCTT 26-16 Mouguerre

Peyrehorade 39-3 Tournefeuille

Classements

 

Poule 11

La victoire de Rieumes sur Pézénas assure pratiquement le maintien et va certainement permettre aux hommes de de Stéphane Bohn et Jérôme Viviès d’appréhender la suite du championnat comme un promu plus serein. Saint-Girons de son côté n’est pas encore dans cet état d’esprit, mais sa victoire contre la Côte Vermeille témoigne encore du gros mental qui habite les Ariègeois pour se sortir de l’ornière. En faisant tomber le leader, les vert et noir ont fait le plein de confiance avant d’aller à Pézenas pour un match couperet. Enfin, Castelnaudary n’a pas commencé à l’heure son match contre Salanque et revient bredouille. Là aussi, le ROC n’a plus trop de marge de manoeuvre s’il veut se qualifier. Recevoir Vendres ne sera pas un cadeau, même si les Héraultais sortent d’un match houleux contre Gruissan, avec des suspensions à la clé. A suivre.

Réactions

stephane bohn
Stéphane Bohn pense toujours au maintien…

Stéphane Bohn (entraîneur Rieumes) : Notre prestation ressemble à s’y méprendre à un match de reprise après les fêtes. Jambes lourdes, et pas que les jambes pour certains, approximations et maladresses conséquentes. Ajoutez à cet état de fait une équipe de Pézenas fière de ses couleurs et dotée de qualités qui me font penser que sa place actuelle au classement est hypothétique. Nous gagnons, certes, et comptablement nous avons fait un grand pas vers le maintien, qui, faut-il le rappeler, est l’objectif principal du club. Mais mes avants ont probablement oublié la manière que j’ai de voir les choses, au regard du comportement que doivent avoir 15 soldats lorsqu’ils enfilent le maillot du Sporting et qu’ils pénètrent sur le terrain. Dans le doute, je vais leur rappeler.

Eric Mercadier (entraîneur Castelnaudary) : Quelle déception ! On peut perdre, mais pas de la sorte, en rentrant à 22-0 à la mi-temps, ce n’est pas possible. Heureusmeent que la seconde a été meilleure, mais le réveil a été trop tardif et le match était plié. Il va falloir une grosse remise en question pour la suite du championnat. Avec deux grosses réceptions contre Vendres et Gruissan. Là il ne faudra pas être en retard à la gare, sinon le train de la qualif va partir sans nous.

lionel heymans
…Lionel Heymans aussi

Lionel Heymans (entraîneur Saint-Girons) : On a bien commencé le match, avec une nette domination, et deux occasions d’essais qu’on ne concrétise pas de peu, et quatre pénalités qu’on laisse en route. Au final, on prend un interception à cinq minutes de la fin. Heureusement, Guillaume Lazerges marque une pénalité dans la foulée, car on aurait mérité de mener largement à la pause. En seconde mi-temps, on leur met un groupé pénétrant de 40m, avec un essai dans la continuité, 8-8. Vermeille a ensuite joué à la catalane, en faisant rentrer son banc, des anciens. C’était un peu tendu, avec une générale en point d’orgue. On marque un deuxième essai, bien construit. Au final, on n’a pas été mis en danger plus que ça. On a retrouvé des valeurs, qui n’étaient pas perdues, mais on a été très vaillants. On doit concrétiser plus, mais on a joué de malchance. Je retiens surtout qu’on a fini avec cinq joueurs de moins de vingt ans, qui ont chacun amené quelque chose. Le groupe se construit. Il faut aller faire aussi bien que Pézénas chez nous, à savoir un bonus défensif, voire plus si on peut. C’est un match important pour les deux équipes

Résultats

Rieumes 20-3 Pézenas

Salanque 29-12 Castelnaudary

Saint-Girons 18-8 Côte Vermeille

Classements

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here