C’était un derby, comme aux plus beaux jours, avec 1400 personnes autour du stade, et 300 au repas d’avant match. Le président Michel Montaut et toute son équipe avaient mis les petits plats dans les grands pour ce duel quasiment historique. Car l’enjeu était de taille au stade Michel Billière. Lombez-Samatan second de poule entendait bien y rester, sous couvert d’une victoire, tout comme Rieumes qui visait de son côté la quatrième place. De quoi se frotter les mains et se lécher les babines… (résumé par GR Vin, photos GR Vin et José Cruz)

DSCF0884_001 (1)
Pas de fumée sans feu pour un derby

Première minute, Schab sous la pression, garde le ballon au sol, prend 10m de plus pour contestation, et Galy, le buteur local, commence son récital. Mais sur le renvoi c’est le plaqueur rieumois qui ne s’enlève pas et Dilhan rétablit l’équilibre (3-3). Bousculés les Gersois, n’arrivent pas à s’organiser et concèdent deux pénalités que Galy, impeccable donc, transforme. Mais petit à petit la pression s’inverse, Lombez essaye d’écarter les ballons, Cans et Bouissou tentent de trouver des solutions. C’est au tour de Rieumes de faire des fautes, Dilhan remet les deux équipes à égalité mais laisse en route deux tentatives, pourtant dans ses cordes, qui empêchent de faire un break. C’est la bonne période des visiteurs qui jouent un petit côté dans les 22m adverses et Punch, le bien nommé, va derrière la ligne aplatir en coin. Dilhan ne peut transformer, mais les visiteurs ont pris le score (9-14). On pense que les Rouge et Blanc commencent à mettre la main sur le match mais Galy avant de rentrer aux vestiaires, met une pénalité pour un hors-jeu de ligne et c’est un 12-14 à mi-parcours.

Cans relance encore Vecchies aura du mal (Copier)
Cans relance encore, Vecchies est débordé

L’envie et la discipline font basculer le derby…

A la reprise la détermination est locale, tout se joue dans le camp visiteur, les cartons jaunes consécutifs de Raynier et Lavigne donnent l’opportunité à Galy non pas de prendre la pénalité, mais de taper en touche. Lombez repousse les premiers assauts, s’arc boute en défense mais se fait encore sanctionner. Le Sporting décide à 5m, de jouer la pénalité à la main, la combinaison envoie Tahar tout en puissance, aplatir sur la ligne. Essai transformé et Rieumes reprend le score 19-14. Les deux équipes s’engagent sans compter, il y a de belles actions, les duels et les défenses sont farouches. Galy toujours lui, rajoute trois points, mais ce sont les visiteurs au prix d’une belle relance et de plusieurs temps de jeu qui envoient Damiot inscrire l’essai transformé par Delbos pour un retour dans ce match fou (22-21).

DSCF1277_001
Punch relance Lombez-Samatan

Tout reste donc à jouer, Rieumes défend bec et ongles, ça tape toujours aussi fort, et Monsieur Galy passe deux pénalités censées mettre à l’abri son équipe. Mais à 28-21 un essai suffit aux visiteurs pour récupérer le match nul. Il reste 10 mn à jouer et elles vont être tout à l’avantage des visiteurs qui campent dans les 15m. Cette fois c’est Marcet qui écroule un maul et qui récolte le carton. Vecchies oublie de faire un arrêt de volée pour soulager les siens qui, du coup, sont sous pression. Conduché dégage bien son camp mais la marée rouge revient très vite. Le tournant du match se joue quand Schab dans l’en but, poussé par son pack et ses trois quarts, est finalement tenu en l’air et renvoyé hors de la terre promise. Héroïques les hommes d’Eric Mercadier pouvaient exulter au coup de sifflet final. Le coach avait déclaré dans la semaine, ce sera vaincre ou mourir. Rieumes reste donc en vie, et c’est finalement mérité compte tenu de l’investissement, de l’implication et de la force de caractère démontrés par ce groupe. Lombez-Samatan de son côté sera forcément frustré, notamment pour n’avoir pas su terminer trois coups qui auraient dû, ou pu, aboutir. Il faudra y remédier pour vivre un printemps plus souriant…

DSCF1865_001
Dix dernières minutes à défendre sa ligne

Les joueurs : Au SCR Galy bien sûr, avec 23 points, est l’artisan du score. Naude encore impressionnant de présence aux quatre coins du terrain, la première ligne emmenée par Ducasse qui a dominée sa rivale et qui s’est bien envoyée. Jaubert pour sa maîtrise mais aussi Lafforgue et André quand ils sont entrés. Dos Santos précieux en défense et Monadier très disponible et très actif.
A Lombez : La troisième ligne est à signaler : Damiot et Schab très perforants et Dardenne incisif. Le triangle du fond de terrain avec un Cans roi de la relance, et Bouissou et Pedussaud très dangereux.

DSCF1926_001
Coup de sifflet final : les Rieumois peuvent laisser éclater leur joie. Les Gersois eux, sont naturellement déçus.

Les réactions 

Julien Lauvernet, co-entraîneur Lombez : Une 1ère mi-temps hachée où l’on n’a pas enchaîné deux ou trois temps de jeu. Les seules fois où on l’a fait, ça s’est traduit par des pénalités. Hélas nous n’avons pas trop de réussite au pied. On n’a pas trop respecté le plan de jeu, face à ces équipes qui ont un gros pack, on voulait les déplacer pourtant. On a commis des petites fautes, un en-avant, une touche pas droite. Ils nous ont mis la pression, tout le mérite leur en revient. On ne peut pas gagner à l’extérieur en jouant à 13  aussi, avec 3 cartons. Ce match est à l’image de ce que l’on produit actuellement. Quand on gagne, c’est petitement, et on est frustrés de perdre car il manque peu de chose pour inverser les résultats. Avec le potentiel que l’on a, on doit impérativement faire mieux . Après je suis obligé de le dire qu’on n’est pas arbitré comme des premiers, on prend des cartons, quand on marque ce n’est pas assez net et l’essai que Damiot marque est refusé. Je reconnais que ce qu’ils font (les arbitres), il faut le faire, ils étaient trois aujourd’hui, mais ça n’a pas changé la donne. Maintenant il faut se préparer aux prochaines échéances.

Elian Conduché capitaine du SCR : Content du résultat bien sûr, je pense qu’on a maîtrisé le match même si sur les ballons de relance, ils étaient très bons. On s’est retrouvé individuellement et collectivement. Il y avait beaucoup de public c’est bien, on est toujours en vie pour la qualification. Dès qu’on tient le ballon et qu’on se met en tête d’avancer, on déroule et c’est bien. En mêlée, on les a secoués mais on n’a pas été assez récompensé à mon goût. Ça fait plaisir, on savait que c’était important pour le club on n’avait pas reçu Lombez depuis 20 ans, et pour les anciens du club, on a compris qu’il fallait s’engager pour gagner. C’est fait et c’est très bien ainsi.

Eric Mercadier entraîneur SCR : Je suis hyper fier des mecs. On n’a pas fait le match parfait, on a eu du mal au début à rentrer dans le match, il y avait du stress, mais bon, ils ont mis une super envie, une super abnégation. Moi j’y ai toujours cru même si à la fin, on a eu un peu peur. Quand on remballe le mec qui a passé la ligne et qui n’a pas pu aplatir, il faut une super motivation, chapeau. C’est super mais bon, on n’a toujours rien gagné, on a franchi une marche, il en reste d’autres. Si on avait perdu c’était mort, là on a le droit d’y croire encore. Abnégation, courage, solidarité, tout ce qu’on aime dans le rugby y était, plus Galy qui s’est pas raté et qui nous a fait du bien au pied. Maintenant il reste dimanche prochain pour mettre un pied de plus vers la qualif !

Antoine Cans arrière LSC : On fait une première mi-temps moyenne avec beaucoup de fautes, on n’arrive pas à exploiter nos occasions. On est dans le dur depuis un moment et on ne trouve pas les solutions. Après, gagner à l’extérieur c’est compliqué, et Rieumes mérite sa victoire. Mais on a trois occasions de scorer et on ne le fait pas. Trop de fautes aussi et trop de cartons nous pénalisent. Maintenant, il faut se recentrer sur la qualification qui reste l’objectif et il ne faut pas reproduire ce genre de prestation, si on veut l’assurer. Les deux premières places ? C’est autre chose, il faut d’abord assurer la qualif. Retrouver notre jeu, produire beaucoup plus.

DSCF0949_001
Toujours aussi difficile d’arrêter Ilan Tahar

Feuille de match

Rieumes – Lombez Samatan : 28 – 21 (Mi-temps : 12-14)
Arbitres : M. Julien Camus, Christophe Trilles, Pierre Alquier (LOR)
Spectateurs : 1400 environ

Vainqueurs : 1 E Tahar (46) 1T 7P Galy (1, 7, 14, 41, 50, 63, 71)
Carton jaune : Ninutakuci (21) Marcet (80)

Vaincus : 2 E Punch (33) Damiot (53) 1T Delbos (53) 3P Dilhan ( 3, 16, 22)
Carton jaune : Dardenne (4) Raynier (41)
Carton blanc : Lavigne (45)

Evolution du score :3-0, 3-3, 6-3, 9-3, 9-6, 9-9, 9-14, 12-14 / 19-14, 22-14, 22-21, 25-21, 28-21

Rieumes : Delahaye, Monadier, Dos Santos, Conduche (cap) Vecchies, (o) Galy, (m) Jaubert, Tahar Solyga, Van der Vesthuizen, Naude, Ninutakuci, Celaya, Ducasse, Zuppel
Sur le banc : Marcet, Pons, Bleys, Andre, Lafforgue, Massat, Desmettre

Lombez Samatan: Cans, Bouissou, Dinat, Punch, Pedussaut (o) Dilhan, (m) Revel, Schab, Damiot, Dardenne, Dachary (cap) Lavigne, Janicot, Raynier, Salvat
Sur le banc : Serres, Bellier, Rancon, Nottaris, Rousse, Bouquet, Delbos

DSCF1017 2_001
Galy…net et sans bavure
DSCF1362_001
Correspondant
DSCF0991_001
Rieumes sur le toit du derby. Quelle jolie parabole !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here