Fédérale 2 – Rieumes tout près mais pas prêt, craque contre le FCV

0

Pour une reprise, ce match entre deux cités historiques du rugby français, était très attendu. Les Rieumois ont agité le marché des transferts et les Villefranchois s’étaient très bien préparés au travers de matchs amicaux. Les tribunes et les mains courantes avaient retrouvé l’ambiance des grands jours, le soleil était présent, tout comme Marie-Pierre Pagès, Vice-Présidente à  la FFR de la DNACG. Tous les ingrédients étaient réunis pour assister à une belle rentrée des classes. 80 minutes et 76 points plus tard, personne n’était déçu, ou presque… (Résumé et photos par GR Vin)…

Les arbitres entourent Marie Pierre Pages et Olivier Labadie directeur du match
Les arbitres entourent Marie-Pierre Pages et Olivier Labadie directeur du match

Le match démarre sans round d’observation. Villefranche engage, Conduché à la réception joue très loin au pied, Mathieu Mignonat commet un en avant à la réception dans ses 22m. Mêlée, pénalité, et Galy ouvre le score. Le FCV est venu avec l’intention d’écarter les ballons, et d’en voler en touche aussi. Un placage à deux sur Courthieu arme le pied de Chaliez pour l’égalisation (3-3). Dans la foulée, deux autres pénalités pour autant de réussite du buteur lauragais portent le score à 3-9.

Galy, lui, va se reposer pour un placage haut. Le FCV fait chanter le ballon et Rieumes pare au plus pressé, colmate les brèches mais n’abdique pas, bien au contraire. Conduché expédie un missile 60m plus loin pour sortir de son camp. Mêlée, double relais de  Suchaud que Conduché envoie entre les barres. Galy transforme et remet le compteur dans le bon ordre, il ajoute même une pénalité un peu plus tard pour un 13-9 presque inespéré. Villefranche fait le jeu, propose beaucoup avec une 3eme ligne efficace et des trois quarts avec des fourmis dans les jambes. C’est donc logiquement que l’excellent Puertas pointe en coin un très bon mouvement. Chaliez transforme et le FCV repasse devant au score (13-16). Il faut le pied de Conduché des 50m face pour permettre aux siens de recoller au score à la mi-temps d’un match où l’on ne s’est pas ennuyé et vu de belles séquences de jeu.

« A L’évidence en démarrant la saison le 1er septembre tu ne peux pas être à l’heure le 12 ! »

Dès la reprise et l’engagement du SCR, faute au sol des visiteurs, Galy ajoute trois points et égalise (16-16). Nullement ralentis dans leur envie de jouer, les gars du Lauragais investissent le camp adverse. Sur une touche, le ballon est envoyé aux rapides, et Groy qui s’est beaucoup mis en évidence jusque là, mystifie par une feinte de passe Galy et Motheau pour marquer entre les poteaux (16-23). C’est le moment (très) fort des Villefranchois qui semblent irrésistibles. Dupont monte hors-jeu pour casser l’attaque et va lui aussi prendre un jaune. Groy qui avait remplacé en 10 Chantacle (nez cassé) passe un drop (16-26). Galy répliquera bien sur une pénalité mais ce n’est qu’illusion. Une touche à 5m avec une combinaison limpide envoie Thomas Mignonat à dame, Groy transforme de bord de touche. (22-33). Autre touche, ballon porté du FCV, et c’est Thomas qui termine le travail. Chaliez transforme.

22-40 à un quart d’heure de la fin, la messe semble dite. Mais Rieumes a dans son ADN, de l’orgueil à revendre : les Bleu et Blac vont envahir le camp adverse, pilonner et envoyer Lafforgue à l’essai. Conduché transforme (29-40). Villefranche est pénalisé car sous pression, Lafon prend même un jaune. Une nouvelle attaque rieumoise bien menée enverra Dupont entre les poteaux, Conduché bonifie l’ouvrage, et voilà que le SCR revient à 4 points des visiteurs (36-40) à quatre minutes de la fin ! Néanmoins, l’imprécision, la fatigue la lucidité et surtout la défense des Rouges ne permettra pas d’assister à la remontada espérée par les supporters locaux. Et pourtant, tout le monde y a cru avec Puertas venu de son aile opposée qui était à deux doigts (de pied, en touche) d’y parvenir.

Villefranche peut exulter, c’est une victoire importante et globalement méritée. Rieumes pourra considérer que ce point de bonus défensif permettra de bien travailler pour trouver le chemin de la victoire.

Les joueurs : au SCR Suchaud et Conduché sont vraiment les tauliers et Motheau s’est beaucoup employé à défendre. Côté FCV il faudrait en citer beaucoup tant ils se sont mis en évidence comme Laffont, Dedieu, Mignonat, Lafon, Groy, Courthieu, Puertas, Chaliez.. tous dans des rôles différents mais complémentaires.


Les réactions

Max Suchaud, capitaine Rieumes : Une équipe plus en place que l’autre qui a très bien joué la règle 50/22, une équipe tout simplement plus propre. Ils proposent du jeu, ils ont des pattes, j’ai l’impression que nous aussi, mais ils avaient le ballon et à ce jeu, celui qui a la balle avance et nous on reculait tout le temps et on prenait des pénalités.

Suchaud pour empêcher Chaliez de relancer
Suchaud pour empêcher Chaliez de relancer

Mathieu Mignonat capitaine FCV : Grosse satisfaction cette victoire à l’extérieur. Ca valide la bonne préparation que l’on a faite et l’investissement des joueurs. Gros match face à une grosse équipe. Il a fallu trouver les ouvertures et puiser dans nos réserves, ils nous mettent un essai devant à la ­25éme et il a fallu batailler pour revenir. Ca été costaud et c’est une belle performance. On a proposé du jeu avec nos qualités et nous on est plutôt tourné vers l’offensive vu les qualités de nos joueurs. Avec ce temps chaud et sec, c’est parfait pour nous, même si on sait que c’est aussi un sport d’hiver et qu’il faudra s’adapter mais pas de soucis. On a aussi bien maîtrisé les nouvelles règles et ça c’est positif. La semaine prochaine on va à St Girons on sait que ce sera très compliqué aussi mais on restera sur nos schémas de jeu.

Sébastien Falco entraîneur FCV : Compliqué à la fin car ils nous mettent cet essai avec cette jeune équipe c’est bien d’avoir tenu la baraque. Venir gagner ou du moins faire un gros match c’était l’objectif qu’on s’était donné et ça valide bien tout le travail qu’on a fait, purement physique mais aussi sur l’investissement des mecs. Même si tout n’est pas parfait, il y a beaucoup de positif et on va s’attacher à le bonifier encore plus. Gagner n’était pas impératif mais faire un match plein oui. On ira à St girons avec le même objectif et l’important pour nous ce sera le premier match à la maison pour tout valider. On est très content car le groupe est jeune et il travaille bien.

Sebastien Falco à la bonne heure
Sebastien Falco à la bonne heure

Thierry Fossat, manager Rieumes : A L’évidence en démarrant la saison le 1er septembre tu ne peux pas être à l’heure le 12, ça on le savait. Avec les entraineurs on avait sciemment abandonné dans nos têtes le match de Villefranche et de Coarraze Nay pour préparer Balma ici. Donc dans la semaine, on a travaillé dur physiquement et vu notre retard, ce ne pouvait être que comme ça sur le terrain. Si on y ajoute la maîtrise complète de Villefranche, il ne faut pas s’étonner du résultat. On va retenir le tout petit sursaut pour ne pas prendre une branlée mais ce ne sera pas suffisant. On a certes un plan de jeu mais ce plan demande d’être en forme, et si on ne l’est pas, le plan ne sert à rien. Il manque de la caisse, du physique pour être sur les soutiens sur les retours au plaquage, etc…Il faut faire le dos rond. On sera prêts en décembre…

Olivier Carbonneau entraîneur Rieumes : On savait déjà que physiquement on était en méforme, c’est pour cela qu’on a rajouté un entrainement cette semaine. Sur tout le premier bloc ce sera comme ça. Et puis 30mn à 14, on ne peut pas gagner un match de ce niveau. La discipline, le mouvement général, on avait dit des choses mais ça ne s’est pas fait. Occuper le terrain aussi, sortir de chez nous, les placements aléatoires des uns et des autres, les relances. On ne peut pas être satisfait, c’est évident. La méforme et l’indiscipline nous mettent à mal. Après, on a vu un beau match et une belle réaction, donc on va retenir cela.

Olivier Carbonneau
Olivier Carbonneau

Romain Pissinis entraîneur FCV : On a vu de la solidarité dans le comportement des mecs et dans le contenu c’est important. On leur avait demandé de se tester pas forcément de gagner mais de savoir ou on en était. On a vu une bonne conquête une bonne défense même s’il reste beaucoup de choses à travailler encore. On est sur la bonne lignée avec un collectif très jeune mais qui se met bien en place. Avec un jeu proposé attrayant mais qui demande une grosse préparation physique. C’est surtout la victoire de la solidarité et on peut féliciter les joueurs c’est sûr.

Romain Pissinis
Romain Pissinis

Elian Conduché vice-capitaine Rieumes : Déçu, mais on savait à quoi s’attendre eux sont prêts, pas nous. On revient avec le peu de trippes qu’il nous reste à la fin. Et c’est tout, pour le reste on peut discuter mais cela ne sert à rien. On n’a pas fait de matchs amicaux, eux plusieurs. Il ne faut pas chercher bien loin les raisons de cette défaite. Comme on a dit, il faut tourner la page, mieux se préparer, prendre match par match et avancer. S’améliorer au fur et à mesure, il faut que tout le monde s’y mette. On en a tous conscience, et ça va se faire.

Conduché s'est beaucoup employé
Conduché s’est beaucoup employé

Dorian Lafon 3eme ligne FCV : Match propre mais il ne faut pas se tromper, on sort de l’année covid donc beaucoup de réglages sont à retrouver. On savait que ce serait compliqué, ils ont un profil plus physique que nous. Nous, on est bien plus dans le déplacement mais on a su relever le défi et on les a bien affrontés. On a bien gagné le centre du terrain, on rend une copie assez propre surtout pour un match à l’extérieur. On a proposé du jeu et ça fera partie de notre ADN toute la saison, on a une équipe avec du potentiel mais ce n’est pas parce que l’on a gagné le premier match qu’on est les rois du pétrole. Déjà la semaine prochaine à St Girons, ce sera aussi compliqué… sinon plus !

Puertas face à Dandrau fera passer le dernier frisson a Rieumes
Puertas face à Dandrau fera passer le dernier frisson a Rieumes
Motheau tente de forcer le verrou
Motheau tente de forcer le verrou
Dupont marque l'essai de l'espoir
Dupont marque l’essai de l’espoir
Courthieux très en vue
Courthieux très en vue
Chantacle à la manoeuvre
Chantacle à la manoeuvre. Rendez-vous est pris à Saint-Girons désormais ! 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here