Fédérale 2 – Lombez-Samatan taille patron face au FCTT

0

Pour cette belle affiche de la poule 6, le FCTT (1er, 28 points) comptait bien confirmer son excellente forme actuelle. En effet, après une défaite inaugurale à Lourdes (16-17), les Toulousains ont enchaîné six succès consécutifs, dont le dernier, sur la pelouse d’Astarac Bigorre. D’autres Gersois se dressaient ce weekend sur la route et la pelouse du leader : Lombez-Samatan. Après un début de saison canon (quatre victoires en quatre matchs), le LSC (3è, 25 points) a connu un léger coup d’arrêt (deux défaites) avant de regoûter à la victoire face à Rieumes (16-12), autre prétendant à la qualification. Il va sans dire que ce match avait donc valeur de test grandeur nature pour les deux formations… (Par Marco Matabiau/ Photos Chris Farmer et José Cruz).

Ce match au sommet commençait dans une ambiance un peu tendue, tant et si bien que le Gersois Dilhan échouait sur sa première tentative de pénalité, pourtant en bonne position (3è). Cette nervosité se manifestait aussi sur les points de rencontre: pour preuve, Moussaoui (FCTT) écopait d’un carton jaune pour un déblayage jugé illégal par M. Lascou (5è). La pénalité concédée était cette fois réussie par Dilhan (3 – 0, 6è). Le FCTT réagissait par Baron (un ancien du LSC) des dix mètres en face suite à un hors-jeu de la ligne de défense des rouge et blanc (3 – 3, 11è). C’est néanmoins Lombez qui inscrivait le premier essai de cette rencontre: après une belle progression dans l’axe orchestrée par Punch et Damiot dans les 22 mètres ententistes, le ballon ressortait côté droit pour Dilhan. Le trois-quart centre distillait une merveille de passe au pied que Pédussaud, lancé à pleine vitesse, récupérait pour aller pointer en bonne position. Dilhan transformait (10 – 3, 13è).

IMG_9248
Le Samatanais Gouguet s’apprête à extraire le ballon du ruck tandis que son capitaine Nonnon reste vigilant.

Les Toulousains tentaient de réagir par Suchaud et Mankuka mais une certaine indiscipline dans les déblayages leur coûtait une pénalité (15è). Les Gersois répliquaient par un jeu dans les intervalles et le pied de Dilhan. Ils marquaient d’ailleurs un second essai: à l’entrée des 22 mètres adverses, le ballon arrivait côté gauche jusqu’à Cans. L’ailier, dans le couloir des 5 mètres, se fendait alors d’un cad’ dèb’ d’école sur son vis-à-vis Alard et passait la ligne. Dilhan transformait à nouveau (17 – 3, 20è). Cela avait pour effet de réveiller les locaux. Après plusieurs temps de jeu, Torres s’échappait au ras du ruck. Il cherchait un partenaire, mais le ballon était dévié, contré et lui revenait sur la tête. Ce coup du sort se transformait en passe décisive pour Artigues (17 – 8, 24è). Le FCTT semblait plus confiant, à l’image de cette attaque impulsée par Quarendon dans ses propres 22. L’embellie était de courte durée, Ankour recevant un carton jaune pour un nouveau déblayage un peu trop appuyé sur un joueur gersois déjà au sol (28è). Loin de se démotiver, les violet et blanc se resserraient autour de leur pack. Un maul porté prometteur était effondré par les Lombéziens et Baron, de son pied gauche, ramenait les siens à six longueurs (17 – 11, 32è). Les deux équipes se neutralisaient ensuite jusqu’aux citrons.

IMG_9316
Le Gersois Cans vient de déposer Alard et s’en va inscrire le deuxième essai des siens.
11112018 DSCF0411
Le même essai sous un autre angle. 

Le FCTT pousse, Lombez tient la secousse…

A la reprise, les Toulousains continuaient d’insister sur les ballons portés. Une nouvelle faute gersoise occasionnait une pénalité que Baron convertissait (17 – 14, 44è), puis le buteur remettait les deux équipes à égalité après qu’un attaquant gersois a gardé le ballon au sol (17 – 17, 51è). Entre temps, le  pilier gauche samatanais Salvat avait reçu un carton jaune pour une irrégularité dans le jeu au sol (46è). Les Gersois subissaient et commettaient de nombreuses fautes en ce début de période tandis que le travail de sape du FCTT semblait porter ses fruits. Tabeuguia entrait en jeu (55è) pour disputer ses premières minutes de la saison. Il remplaçait Moussaoui, pas vraiment ravi de quitter ses coéquipiers. Les locaux essayaient de faire feu de tout bois: suite à une touche non trouvée par Lombez, la relance s’organisait. Mankuka démarrait et servait Quarendon. Ce dernier trouvait son talonneur Bourmaleau au relais. L’action rebondissait sur Tabeuguia pour un nouveau point de fixation. Sur l’inversion qui suivait, la passe sautée et lobée de Quarendon pour Harambillet était jugée en-avant (57è). Une belle occasion de perdue.

IMG_9352
Bien pris par Punch, Alard (FCTT) tente de faire vivre le ballon.

Après vingt premières minutes difficiles dans ce second acte, Lombez sortait alors de sa réserve: Pédussaud, décidément en jambes ce dimanche, créait un déséquilibre côté droit. L’ancien loup du Girou créait un point de fixation, puis le talonneur Raynier était au relais. La défense toulousaine, désorganisée, se mettait à la faute. Il n’en fallait pas tant à Dilhan pour redonner un peu d’air à ses couleurs (20 – 17, 63è). La tension montait encore d’un cran et une bagarre éclatait (68è). Bilan: un jaune de chaque côté (Lavigne à Lombez, Tchouta au FCTT). Au cours de la dizaine de minutes restantes, les Gersois s’appliquaient à conserver le ballon et à faire tourner le chrono dans le sillage de leur troisième ligne Schab. Pour sa part, le FCTT allait disposer de deux derniers ballons d’attaque mais ils étaient échappés par Harambillet (80è) et Baron (80è + 4). M. Lascou mettait alors un terme à la  rencontre.

IMG_9484
L’arrière gersois Bouquet (balle en main) tente d’échapper à la défense toulousaine.
11112018 DSCF0753
Moment de tension : Fred Pedussaud a failli en perdre sa tête. 

Dans une opposition qui a surtout valu par son intensité, Lombez-Samatan a réussi un gros coup à l’extérieur. En s’appuyant sur une organisation et une volonté sans faille, les hommes de Michaël Lebel et Julien Lauvernet ont globalement maîtrisé leur sujet. Avec l’aide du vent en première période, ils ont rapidement pris l’avantage, notamment grâce à deux superbes essais d’ailiers. Même s’ils ont connu un petit trou d’air en début de seconde période, ils ont su se remettre en ordre de marche, se montrant pragamatiques avant de gérer la fin de rencontre autour de leur paquet d’avants. Il s’agit bel et bien de la victoire d’un groupe soudé dans lequel Pédussaud, très en jambes sur son aile droite, et Dilhan (10 points et une passe décisive) ont apporté le plus petit nécessaire. Cette victoire permet aux Gersois de remonter à hauteur de leur hôtes du jour avant de recevoir Tournefeuille, plus que jamais mal en point après sa lourde défaite à domicile face à Astarac Bigorre (6 – 45).

IMG_9510
Les joueurs du LSC sont heureux : ils viennent de réaliser une superbe performance chez un concurrent à la qualification.

lombez joie 11 18

Pour sa part, le FCTT a peiné à entrer dans son match. Visiblement tendus, les hommes de Laurent Jalabert et Yannick Idrac n’ont pas su mettre leur jeu en place malgré une conquête directe tout à fait satisfaisante. Les Toulousains ont également été rattrapés par leur indiscipline puisqu’ils ont évolué à 14 pendant trente minutes ce dimanche. Les bonnes performances de Raturat (très disponible dans le jeu courant et défenseur acharné au ras des regroupements), de Quarendon (qui a souvent cherché à prendre le peu d’intervalles disponibles), de Tabeuguia (très tranchant pour son retour) et du capitaine Suchaud (un trieur de ballons hors pair, véritable métronome du jeu de son équipe) n’auront donc pas suffi. Même s’ils prennent le point de bonus défensif, les ententistes subissent leur premier revers à domicile de la saison. Il faut maintenant se remettre la tête à l’endroit avant le déplacement à Rieumes, certainement revanchard après s’être incliné d’un petit point (15 – 16) à Coarraze Nay.

IMG_9467
Lavigne (à gauche) et Tchouta quittent leurs camarades pour dix minutes, après s’être expliqués en tête-à-tête.

Réactions

Patrick Miquel (Manager, Lombez) : “Un match difficile face au premier. On voulait un peu se positionner par rapport à cette poule 6. On a gagné ce match de belle manière avec 22 copains qui se sont vidés les tripes pour l’emporter. On est totalement satisfaits (…) Dès qu’on a eu la main sur le ballon, on a été dangereux. On a néanmoins passé vingt minutes sans ballon. Pendant ces vingt minutes, le FCTT est revenu au score. Je pense que notre première mi-temps a été de qualité. A nous maintenant de faire ce qu’il faut pour éviter ces soucis en début de second acte.”

Laurent Jalabert (Entraîneur, FCTT) : “Une première mi-temps très moyenne. On joue à 14 pendant 20 minutes. On prend deux essais. En deuxième mi-temps, on pensait qu’on allait leur passer devant mais c’est une équipe réaliste, en place. Il nous a manqué un petit quelque chose aujourd’hui (…) Il nous ont bien contrés en faisant des touches “2 + 1″. On savait qu’ils allaient le faire, on avait mis des choses en place mais ils se sont adaptés. Bravo à eux. On sent que c’est une équipe qui maitrise son sujet. A nous de progresser maintenant. Je pense qu’on ne sera pas si loin dans quelque temps.”

IMG_9233
Laurent Jalabert (au premier plan, au côté de Yannick Idrac) reconnaissait être tombé sur une belle équipe du LSC.

Nicolas Dilhan (Trois-quart centre, Lombez) : “Très content parce que l’on venait diminués. Il nous manque beaucoup de monde. Avec un beau groupe comme ça, on arrive à un super résultat. Il le fallait: soit on jouait le haut de tableau, soit on jouait le ventre mou. Il y aura d’autres matchs pour jouer le haut de tableau mais celui-là comptait vraiment (…) On a eu du mal en début de seconde période. On prend des pénalités, des points, ils reviennent très vite à 17 – 17. On attend ce moment-là pour réagir, remettre la main sur le ballon et un peu de jeu. Derrière, on score sur une pénalité. Ensuite, on n’est quasiment plus en danger.”

IMG_9281
Dilhan, précis dans ses tentatives et précieux dans la gestion du jeu gersois.

Max Suchaud (Troisième ligne et capitaine, FCTT) : “Déçu. Lombez a été plus réaliste que nous. Aujourd’hui, ça leur a souri, ils n’ont pas volé leur victoire (…) En seconde période, on occupe chez eux mais on n’arrive pas à marquer. On passe vingt minutes dans leur camp. On a l’impression que c’est bon, qu’on prend l’ascendant, mais on ne marque pas. Derrière, ce sont eux qui marquent trois points et le match nous échappe.”

IMG_9364
Suchaud a souvent essayé d’entraîner ses coéquipiers dans son sillage. En vain.

Feuille de match

A Toulouse (Stade Georges-Aybram): Lombez Samatan bat FCTT 20 à 17 (mi-temps: 17 à 11)

Arbitrage: M. Alberic Lascou assisté de MM. Dominique Clément et Sébastien Crussière (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: à Lombez, Salvat (46è), Lavigne (68è); au FCTT, Moussaoui (5è), Ankour (28è), Tchouta (68è).

Pour le FCTT: 1 essai Artigues (24è), 4 pénalités (11è, 32, 44è, 51è) et une transformation Baron.

Pour Lombez Samatan: 2 essais Pédussaud (13è), Cans (20è), 2 pénalités (6è, 63è) et 2 transformations Dilhan.

Composition Lombez Samatan: Bouquet; Pedussaud, Punch, Dilhan, Cans; Cortes (o), Gouguet (m); Schab, Nonnon (cap.), Peres; Damiot, Lavigne; Catanese, Raynier, Salvat.

Sur le banc: Darriet, Serres, Rancon, Dardenne, Revel, Durand, Darrieu.

Entraîneurs: Michaël Lebel et Julien Lauvernet.

Composition FCTT: Harambillet; Alard, Artigues, Quarendon, Mankuka; Baron (o), Torres (m); Suchaud (cap.), Ankour, Dinga; Raturat, Moussaoui; Tchouta, Bourmaleau, Flitti.

Sur le banc: Abachri, Tine, De Lagausie, Tabeuguia, Rabaj, Gomez, Parriel.

Entraîneurs: Laurent Jalabert et Yannick Idrac.

IMG_9490
Esprit rugby : anciens coéquipiers à Castelnaudary, Raynier (Lombez) et Ankour ont passé la fin de match côte à côte.
11112018 DSC08214
Dans l’intimité du vestiaire de Lombez-Samatan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here