Fédérale 2 – Beaumont se bonifie contre Coarraze-Nay

0

Duel entre invaincus de la poule 6 pour cette troisième journée du championnat de Fédérale 2. A domicile, le Stade Beaumontois (4è, avec 6 points) comptait bien poursuivre son bon début de saison (nul face à Layrac, victoire à Lourdes) et se maintenir dans le quatuor de tête. Les visiteurs de l’Union Sportive Coarraze Nay (2è, 9 points), toujours difficiles à manœuvrer, avaient pour leur part démarré par deux succès dans leur antre d’Eloi-Pareilh (face à Lourdes et Saint-Girons) et se testaient donc pour la première fois loin de leurs bases… (Par Marco Matabiau).

Les températures estivales du weekend passé n’étaient plus qu’un vague souvenir lorsque l’ouvreur beaumontois Gendre donnait le coup d’envoi. Peu importe: les locaux se chargeaient de réchauffer l’atmosphère à Gaston-Vivas. Après un premier échec (2è), Gendre (habituel arrière, repositionné à l’ouverture en l’absence de Rachou, touché au coude) initiait une relance depuis ses trente mètres. Il servait son arrière Boutines, lequel s’engouffrait dans un trou de souris avant de servir son trois-quart centre Antona. Ce dernier, d’une passe aveugle sur un pas, donnait à Naitagotago, venu le redoubler à son extérieur. L’ailier fidjien s’échappait le long de la ligne de touche et marquait en coin après une course de 30 mètres (5-0, 4è). Gendre avait de nouveau l’occasion de creuser l’écart mais échouait des 45 mètres (8è). Coarraze-Nay sortait enfin la tête de l’eau: l’arrière Dourau Cadet récupérait son propre jeu au pied haut, le trois-quart centre Coustarot poursuivait l’avancée et obtenait une pénalité. Sur celle-ci, les Béarnais glanaient une nouvelle pénalité mais l’ouvreur Langle Andreu, face à un léger vent, échouait des 22 mètres sur la droite (15è).

Beaumont Naitagotago
Naitagotago a mis les siens dans les meilleurs dispositions avec son essai dès le début de la rencontre.

Suivant leur plan de match à la lettre, les Lomagnols mettaient l’accent sur la conquête et s’appuyaient sur la puissance de leur paquet d’avants. Avec le capitaine Baron aux commandes, ils orchestraient une cocotte sur plus de trente mètres, forçant Coustarot à se mettre à la faute. Bilan: carton jaune et trois points pour Gendre (8-0, 20è). Également dominateurs dans les rucks (trois ballons gagnés au sol en 20 minutes), les Beaumontois remettaient le couvert quelques instants plus tard. Nouvelle prise en touche (cette fois par Damiot) et maul porté dont s’extrayait le pilier Gayet. “Papi” emportait avec lui le dernier défenseur et marquait (13-0, 23è). Son partenaire Damiot, très en vue jusque-là, quittait ensuite ses camarades pour dix minutes pour un plaquage à l’épaule sur le trois-quart centre Langle Allias (32è). Beaumont se retrouvait même à 13 lorsque le pilier Cochet écopait d’un carton blanc pur avoir fait effondré un maul visiteur des plus prometteurs (35è). Cela n’empêchait pas les bleu et blanc de se procurer les deux dernières occasions de marque. La première par la botte de Gendre, mais son coup de pied des 45 mètres échouait juste sous la barre (39è). La seconde lorsque, sur une belle combinaison en touche, Baron, servi par Terrail, pensait scorer en coin. Toutefois, M. Vanrechem signalait un en-avant de passe et sifflait la fin du premier acte dans la foulée.

Coarraze Nay
La tête de mêlée béarnaise (Van Staden – Bescos – Soubielle) n’a pas été à la fête ce dimanche.

Beaumont finit très fort et asphyxie Coarraze-Nay

Les avants tarn-et-garonnais ne s’étaient pas refroidis pendant la pause. Pour preuve, cette charge plein champ du deuxième ligne Lafont dès les premières secondes puis cette mêlée gagnée sur introduction adverse (42è). Pour ne rien arranger aux affaires des visiteurs, le capitaine Uthurralt se voyait sanctionné d’un carton jaune pour un en-avant jugé volontaire par M. Vanrechem (47è). C’est alors que le staff des rouge et bleu effectuait son turnover. Et quel turnover: Mirande, Saliou, Dube Mercier et Cap entraient en jeu. Ils avaient immédiatement l’occasion de se tester sur un pilonnage en règle de leur ligne par les locaux, et passaient ce test avec succès (48è).

C’était ensuite aux locaux d’effectuer des changements: faisaient ainsi leur entrée Manet, Verdier et Bousignac. Ce dernier se signalait immédiatement sur une belle charge relayée par Baron et poursuivie au pied par Gendre. Sous pression, Dourau Cadet devait concéder la touche à proximité de sa ligne. Le verdict ne se faisait pas attendre: essai de Lafont consécutif à un nouveau ballon porté dévastateur. Pebay, suppléant Gendre jusque-là pas en réussite, transformait (20 – 0, 54è). Quelques secondes plus tard, Langle Andreu avait l’opportunité de débloquer le compteur de son équipe, mais sa pénalité, des 25 mètres en face, heurtait le poteau gauche. Décidément, le vrai “jour sans”…

Coarraze Nay
54è: Langle Andreu, vent favorable, 25 face aux barres, va trouver le poteau gauche. Quand ça veut pas…

Dans le dernier quart d’heure, Beaumont continuait de dominer les zones de combat et asseyait définitivement son succès. Après une première tentative infructueuse suite à un bon ballon gratté par le nouvel entrant Ducasse (65è), les Lomagnols se voyaient accorder un essai de pénalisation après un nouveau coup de force sur ballon porté (27 – 0, 71è). Même si Coarraze-Nay tentait de répliquer, là aussi sur maul porté, le dernier mot revenait aux locaux. En mêlée, ils gagnaient un nouveau ballon sur introduction adverse (76è) et parachevaient leur œuvre sur une ultime pénal touche, le seconde ligne Lafont profitant une fois encore de l’excellent travail collectif des ses coéquipiers pour inscrire un doublé. Pebay transformait (34 – 0, 80è) et M. Vanrechem mettait un terme au calvaire des Béarnais.

Beaumont
Le pack bleu et blanc, bien regroupé autour de Lafont, a grandement fait souffrir son homologue béarnais.

De match, il n’y eut pas vraiment. L’U.S. Coarraze-Nay, pourtant habituellement connue pour ses qualités de résilience et d’abnégation, n’a pas pesé lourd dans la balance. Dominés d’entrée dans les zones de combat et constamment mis sous pression, les joueurs de Laurent Bayle Lasserre et Mickaël Etchevarria n’ont jamais été en mesure d’enchainer, encore moins de mettre en danger leurs hôtes du jour. Le capitaine Uthurralt a bien essayé d’haranguer ses partenaires mais rien n’y a fait. La fin du premier bloc arrive semble-t-il à point nommé pour permettre au groupe de se remobiliser et de préparer la réception de l’Astarac Bigorre d’Henry Broncan.

Coarraze Nay
Regroupés autour de leurs entraîneurs en fin de rencontre, les joueurs de Coarraze-Nay se sont parlés. Le voyage retour a néanmoins dû être bien long.

Pour sa deuxième rencontre de la saison à domicile, le Stade Beaumontois n’a pas déçu son nombreux public. Les bleu et blanc voulaient éviter la même mésaventure que face à Layrac en ouverture (ils s’étaient fait rejoindre dans les ultimes secondes de la partie et avaient concédé le nul 26 – 26). Aucun risque cette fois: les joueurs du trio Crubilé – Landry – Decotte ont pris le match par le bon bout. Appliqués et méthodiques (voire chirurgicaux), ils n’ont jamais laissé leurs adversaires respirer, leur imposant une pression constante. Le bonus offensif obtenu est ainsi des plus mérités. A ce jeu-là, les plus en vue ont été, devant, le capitaine Baron ainsi que le pilier suppléant Bousignac, véritable pile électrique. Derrière, le trois-quart centre Antona a su maîtriser le milieu de terrain. Enfin, comment ne pas signaler la performance majuscule de Lafont, auteur de deux essais ainsi que d’une véritable moisson dans l’alignement. Beaumont termine donc ce premier bloc avec 11 points, se hisse à la troisième place de la poule et pourra préparer sereinement la future venue du S.C. Rieumois, difficile vainqueur du FC Lourdes (15 – 10) ce dimanche.

Beaumont Gendre
Malheureux dans ses tentatives de but, Gendre a toutefois parfaitement orchestré le jeu beaumontois.

Réactions

Frédéric Decotte (Entraîneur, Beaumont):Content de finir ce premier bloc avec un tel bilan. Le contrat est rempli pour nous. C’était important de nous étalonner à ce niveau. On savait que Coarraze-Nay était une équipe joueuse, valeureuse en défense et bien organisée. Sur l’ensemble, on a plus ou moins maîtrisé cette partie, même si on a laissé quelques points au pied. On avait demandé à être sérieux dans la construction, à tenir le ballon. Cela a été bien réalisé par l’équipe. Bien en conquête, en touche en particulier. Néanmoins, comme on a dit à l’équipe, il ne s’agit que du premier bloc, c’est le début d’un championnat qui va être très compliqué. A nous de garder beaucoup d’humilité et de continuer à travailler”.

Beaumont Decotte
Frédéric Decotte (masque placé correctement sur le visage) s’avouait très satisfait du premier bloc effectué par le groupe lomagnol.

Laurent Bayle Lasserre (Entraîneur, Coarraze-Nay):Il n’y a pas eu match. Beaumont de Lomagne a dominé les débats. Il faut la féliciter. Elle a été beaucoup plus entreprenante que nous. C’était “facile” de jouer aujourd’hui contre Coarraze-Nay (…) Ils ont su nous prendre dans la conquête, sur l’état d’esprit, dans l’envie. Quand on a une équipe qui combat contre une équipe qui ne combat pas, on voit tout de suite la différence“.

Coarraze Nay
Laurent Bayle Lasserre (brassard rouge) reconnaissait la supériorité des Beaumontois ce dimanche.

Anthony Baron (Talonneur et capitaine, Beaumont):Une rencontre qu’on a gérée de bout en bout. On a mis les ingrédients qu’il fallait. On savait que ça allait être difficile. Une victoire méritée avec du jeu (…) On savait que si on ne mettait pas l’accent devant, ce serait un match pénible à jouer. On a donc essayé de faire ce qu’il fallait au niveau du paquet d’avants pour se rendre le match plus simple à négocier“.


Feuille de match

A Beaumont de Lomagne (Stade Gaston-Vivas): Stade Beaumontois Lomagne Rugby bat Union Sportive Coarraze Nay 34 à 0 (mi-temps: 13 à 0).

Arbitrage: M Clément Vanrechem (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à Beaumont, Cochet (35è); à Coarraze-Nay, Coustarot (19è).

Cartons jaunes: à Beaumont, Damiot (33è); à Coarraze-Nay, Uthurralt (47è).

Pour Beaumont: 5 essais Naitagotago (4è), Gayet (23è), Lafont (54è, 80è), de pénalisation (71è), 1 pénalité Gendre (20è), 2 transformations Pebay

Composition Beaumont: Boutines; Naitagotago, Antona, Butto, Blat; Gendre (o), Pebay (m); Forlani, Banzato, Damiot; Terrail, Lafont; Gayet, Baron (cap), Cochet.

Sur le banc: Bousignac, Heligon, Manet, Biasotto, Ducasse, Garcia, Verdier.

Entraîneurs: Frédéric Decotte, David Landry et Nicolas Crubilé

Composition Coarraze-Nay: Dourau Cadet P.; Claverie, Coustarot, Langle Allias, Ginesta; Langle Andreu (o), Latapie (m); Mathieu, Ompraret, Uthurralt (cap); Da Dalt, Boue; Van Staden, Bescos, Soubielle.

Sur le banc: Mirande, Darrigade, Saliou, Dube Mercier, Cap, Lousplaas, Dourau Cadet A.

Entraîneurs: Laurent Bayle Lasserre et Mickaël Etchevarria

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here