Fédérale 1 – Saint-Sulpice-Valence d’Agen, que d’émotions !

0

Sous un beau soleil mais un léger vent d’autan, Saint Sulpice s’attaquait à un de ses travaux d’Hercule : garder son antre de Gaston Sauret inviolée. Après avoir fait tomber Blagnac, Trelissac et Rodez, Valence d’Agen, finaliste du dernier championnat, venait avec la ferme intention de créer l’exploit…(par Tonton Coach – Photos S. Méric)

usss-valence-dagen-61
Valence d’Agen a mis la main sur le ballon en début de partie (photo S. Méric)

En lever de rideau, la B remporte son match au courage 20 à 14, prémices du match qui allait suivre. Saint-Sulpice démarre la partie vent de face, et Valence d’Agen est le premier à se montrer dangereux. Son maître artificier, Baldy, ouvre son compteur (il marquera 19 points !), dès la deuxième minute sur pénalité (0-3, 2’). Avec un paquet d’avant très mobile et dense physiquement, Valence d’Agen monopolise le ballon. Une percée plein champ de Zemzem donne des sueurs froides aux nombreux supporters de l’USSS. Mais à force de subir, sur un renversement d’attaque, Lecareux marque le premier essai en bout de ligne (0-8, 5’). Les locaux tentent de réagir et après plusieurs temps de jeu obtiennent une pénalité au 40 mètre face au poteau que Doussain convertit (3-8,8’). Par son jeu d’avant, Saint-Sulpice impose des séquences de percussion au ras et accule Valence dans ses 15 mètres mais cette domination est toujours vaine. Le jeu s’équilibre et les locaux ne marquent pas sur leurs temps forts. Trop d’empressements et de fautes de mains successives font que Valence d’Agen semble maîtriser les débats. Sur une conquête en touche sur lancer adverse, Valence développe une belle attaque plein champ que conclu Lafitte, venu de son aile opposée, essai transformé par Baldy (3-15, 20’). Les affaires des joueurs de la Lèze commencent à se compliquer. A force de courage et de coup de boutoir, notamment par des pénal-touches successives à 5 mètres de la ligne de Valence, les visiteurs se mettent à la faute, le carton blanc est sorti à l’encontre du capitaine Thuery (27’). Cette infériorité numérique, Valence va la payer très cher. En effet, sur une nouvelle pénal-touche les locaux avancent, et Webley aplatit en terre promise. Doussain transforme (10-15, 28’). Saint-Sulpice appuie sur le champignon et fait parler la force de son pack mais la précipitation fait échouer de nombreuses occasions. Sur une touche suivie d’une attaque plein champ de Fourthies, les trois quarts vert et rouge prennent le relais et Mazières est à la conclusion d’un bel essai qui fait lever toute la tribune. Doussain transforme (17-15, 36ème). Saint-Sulpice aura fait payer très cher le carton blanc à Valence, avec 14 points marqués durant cette supériorité numérique. La mi-temps est sifflée sur une pénalité réussie par Baldy, permettant aux visiteurs de virer d’une courte tête (17-18, 40’).

La poursuite infernale et un final encore improbable…
usss-valence-dagen-53
Âpre combat au centre du terrain (photo S. Méric)

Il ne fallait pas tarder à la buvette car sur le renvoi de Saint-Sulpice, Vaysse récupère le ballon au nez et à la barbe des visiteurs, pour une attaque déployée par un renversement de jeu conclu d’un essai de Dupuy, transformé par Doussain (24-18, 41’). Saint-Sulpice commence fort et le public exulte. Malheureusement, ce n’est qu’un feu de paille, à la 43’, c’est Doussain qui est prié par l’arbitre d’aller se reposer 10 minutes sur le banc de touche. Les visiteurs remettent la main sur le ballon et Baldy rajoute 3 points (24-21,50’). Puis s’en suit de belles attaques de ces mêmes visiteurs et Bujiashivilli se trouve à la conclusion d’un beau mouvement qui a balayé tout le terrain par un jeu de à toi à moi. Essai transformé par Baldy encore lui (24-28, 56’). Le coaching de Saint-Sulpice ne semble pas apporter du tonus, par contre les visiteurs montrent toute leur maîtrise du jeu et dominent sans partage avec une belle alternance avant- ¾. Sur une nouvelle pénalité, Baldy accentue l’avance des tarn-et garonnais (24-31, 61’). Saint-Sulpice tente de réagir et lance des attaques avec Roquebert comme fer de lance mais « Farou » ne peut être à lui seul le sauveur. Baldy rajoute trois points pour Valence à la 71’. 24-34,10 points de retard avec neuf minutes à jouer, cela commence à sentir le roussi. Le public pousse, les joueurs n’abdiquent pas. Après une prise du milieu de terrain de l’omniprésent Roquebert, Boyer d’une lumineuse passe au pied envoie Vaysse derrière la ligne, essai transformé par le dieu du jour Roquebert (31-34, 74’).

L’espoir d’un improbable retour est relancé. La pression mise sur l’adversaire fait que l’arbitre signale une pénalité après al sirène. Roquebert s’avance, la tente, et la passe dans un délire de joie collective. 34-34 à la 82ème minute ! Le stade est en délire et applaudit ses héros du jour mais surtout sa vedette, Roquebert. Que ce fut dur mais cet après-midi, le public a encore assisté à un très beau match de rugby, joué dans un excellent état d’esprit, avec 7 essais à la clé, c’était Noel avant l’heure. Gaston Sauret restera une forteresse imprenable en 2016, vivement 2017.

usss-valence-dagen-70
Benjamin Roquebert dans son style caractéristique, a encore fait parler sa puissance de feu (photo S. Méric)

Les réactions :

Déjean Xavier, demi de mêlée remplaçant de Saint Sulpice : « On se trompe à la fin car on pensait que le score était de 32 à 34 et on joue la gagne. Heureusement que nous avons eu cette dernière pénalité pour ramener ce nul. Mais bon, un match nul contre le dernier finaliste c’est bien. Valence est une belle équipe avec un jeu très aéré et ils nous ont marqué 3 essais. On s’est accroché, on est allés chercher ce résultat nul avec les tripes. »

Olivier Laurent, entraîneur de Valence d’Agen : « Match nul à Saint-Sulpice c’est bien pour nous car on sait qu’ici ramener quelque chose est difficile, donc mission accomplie. On a joué notre rugby, Saint Su a joué le sien. On vient de passer un mois terrible avec une défaite à la maison, des joueurs blessés, des suspendus, donc prendre 2 points ici c’est bien. Il est vrai qu’au vu du match on pouvait espérer mieux fonction des ingrédients que nous avons mis, mais nous faisons à la fin des fautes d’indiscipline qui nous coûtent le gain du match. Maintenant, deux points ici, j’aurais signé des 2 mains avant le match, tous les gros y ont perdu. Nous allons donc passer les fêtes au chaud tout en continuant à travailler car une nouvelle saison commence. »

Authier Jocelyn, entraineur de Saint Sulpice : « On a failli les 20 premières minutes car on prend 2 essais, mais on se reprend bien. Valence d’Agen est une belle équipe, bien équilibrée et avec 7 essais dans un match, le public doit être content. Nous n’avons pas été agressifs en défense et nous nous sommes exposés à leurs attaques. Valence était venu sans pression et nous avons tendu le bâton pour nous faire battre en les laissant jouer. Heureusement que dès le début de seconde mi-temps nous marquons, mais après on se relâche et ils prennent les devants. Le match nul est le minimum car nous nous sommes accrochés. Nous allons pouvoir bien travailler pendant la trêve »

usss-valence-dagen-57
Stéphane Doussain n’a pas tremblé dans ses tirs au but (photo S. Méric)

Stéphane Doussain, demi d’ouverture de Saint Sulpice : « Entame difficile car on prend vite 15 points et après on remet la main sur le ballon et on revient bien. C’est dommage qu’on ne le fasse que par intermittence car nous avons passé 20 minutes difficiles ensuite en deuxième mi-temps. Nous sommes à notre place en fédérale 1 et le match nul est mérité car à un rebond près on pouvait prendre les 4 points. Le public a vu un très beau match et c’est ça, l’esprit de Saint Sulpice. Nous sommes toujours invaincus à domicile et c’est une bonne chose, nous allons passer les fêtes à bien travailler pour assurer notre place dans ce championnat. Valence était venu récupérer les points perdus chez eux et surtout face aux concurrents directs comme Blagnac et Rodez qui étaient repartis d’ici les mains vides donc tout le monde est finalement satisfait du résultat. »

Laurent Thuery, 6 et capitaine Valence d’Agen : « Pour nous, c’est bien on prend 2 points chez une équipe qui n’avait rien lâchée jusqu’à présent. Content du contenu car nous avons eu un début de saison difficile. Dommage que nous n’arrivions pas à tuer le match et cette pénalité qui à la fin, leur donne le match nul. Tout le monde est content et nous allons passer de bonnes fêtes. »

La feuille de match :

Score 34/ 34 (MT 17/18)
Arbitre : M Frayssinet (Côte d’argent) assisté de B Roy et C Abadie (CA).

Saint-Sulpice : Caujolle- Meneghel Y(cap)- Meneghel M- Raturat- Webley- Destarac- Fourthies – Kalouchi- Olié- Doussain- Beilles- Roquebert- Dupuy- Vaysse- Mazières. Remplaçants : Brunet- Milhorat- Swiadek- Cabot- Dejean- Boyer- Brioux- Dufour. Entraîneurs : Authier Jocelyn et Denechaud Damien.
4 essais : Webley (28’), Mazières (35’) ; Dupuy (42’) et Vaysse(74’) – 4 transformations : Doussain (28, 35’ et 42’) Roquebert (74’) et 2 pénalité Doussain (8’) et Roquebert(82’)
1 carton jaune Doussain (43’)

Valence d’Agen : Nerocan- Khanfous- Demoule- Aisake- Bujiashivilli- Thuery (cap)- Lescout- Zemzem- Dulay- Baldy- Lafitte- Lecareux- Lacombe- Fresneda- Czekaj. Remplaçants : Gaston- Ben Amor- Mazet- Salse- Nassik- Borderies- Robert- Soulies. Entraîneurs : Laurent Olivier et Vial-Pailler Nicolas.
3 essais : Lecareux((5’), Lafitte (20’), Bujiashivilli (56’). 2 transformations (20’ et 56’) et 5 pénalités (2’, 39’, 50’, 61’ et 71’) Baldy.
1 carton blanc Thuery (27’)

usss-valence-dagen-56
Le Stade Gaston Sauret a encore vécu de belles émotions (photo S. Méric)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here