Fédérale 1 – Poule 3, nos chers voisins (épisode 2)

0

A quelques encablures de la reprise du championnat (le 8 septembre pour rappel), suite et fin de notre présentation des équipes occitanes présentes en poule 3 de Fédérale 1… (par Marco Matabiau).

Maintenu lors de la dernière journée grâce à un énormissime point de bonus défensif glané à Nafarroa, le Stade Bagnérais Rugby entend bien cette année éviter de revivre une fin de saison aussi stressante. Patrice Padroni, unique président désormais aux manettes, parle des changements qui ont été effectués à l’intersaison : “Christophe Cazaux reste en poste mais Sam Brethous a pris du recul. Il est remplacé par David Fourtané, qui revient aux affaires. On a eu très peu de départs, notre recrutement a été ciblé sur des joueurs de devant et sur des jeunes.”

Olivier PUJO (maillot noir) SB à la lutte
Le talonneur Olivier Pujo à la lutte pour la conquête du ballon face au CAL: le derby face à Lannemezan devrait de nouveau attirer la grande foule au Stade Cazenave (Photo Roger Reulet).

Effectivement, si le pilier Alvarez (Tyrosse) et le trois-quart centre Barats (Castanet) manqueront à l’appel lors de la reprise, l’effectif a été conservé, et renforcé. Devant, les piliers Bude (Tarbes), Delpech (Lannemezan) et l’expérimenté Argentin Basile (Bédarrides, déjà passé par Tarbes) rejoignent les Noir et Blanc, tout comme les troisièmes lignes Capberbet (Tarbes), Malaret (Lannemezan) et Feuillerat (Lourdes). Côté “maigres”, les trois-quarts centres Gallut (Lourdes) et Bucheu (Morlàas) ainsi que l’ailier Arbaud (Tarbes) ont signé. Pour intégrer tout ce petit monde, la préparation d’avant-saison a été bien calibrée, comme l’explique Christophe Cazaux: “Notre recrutement est globalement jeune et local. On a fait un stage à Sare (Pays Basque) et des matchs amicaux, notamment face à Lannemezan et Castanet. Il faut effectuer quelques réglages, le système de jeu ayant changé. Il faudra être prêt car la poule, même si elle est homogène, comporte de grosses cylindrées comme Blagnac, Tarbes et bien sûr Albi.” Des Albigeois chez lesquels les Bagnérais se rendront en ouverture du championnat. Sans pression, mais avec l’envie de bien faire.

asv_bagneres_4nov18 (361)
Arnauné (9) et Bagnères retrouveront Lavaur aux Clauzades le 1er décembre 2019 (Photo Richard Schittenhelm).

L’AS Fleurance Rugby, pour sa deuxième saison consécutive à ce niveau de compétition, a elle aussi opté pour quelques changements, notamment à la tête de l’équipe fanion. Djalil Narjissi et Christophe Tarozzi partis à Marmande, deux ex-coéquipiers des années fastes de l’US Colomiers sont dorénavant aux manettes, à savoir Bernard De Giusti (avants) et Mickaël Carré (trois-quarts). Ce dernier décrit l’avant-saison de son équipe: “On a repris le 21 juin, et pendant un mois, on a fait du jeu et des activités plutôt ludiques. Puis, on a donné dix jours de vacances aux joueurs, avant de reprendre en août. Le weekend du 24 août, on est partis en stage à Saint Jean de Luz, avec une rencontre amicale contre les Luziens”. De quoi créer une belle cohésion de groupe et certains automatismes afin de ne pas effectuer un début de saison trop compliqué comme cela avait été le cas l’an passé.

Fleurance 2
Pour éviter toute déconvenue, Fleurance devra utiliser l’expérience accumulée la saison dernière (Photo Jean-Marc Ramel).

Peu de départs ont été enregistrés. Le pilier Ahaouche et le trois-quart centre Potgieter ont suivi leurs entraîneurs à Marmande et l’ouvreur Ferré a opté pour Anglet. Les arrivées sont nombreuses et ciblées. Les piliers Vepkhadze (Géorgien, Aurillac), Cassagnabère et Potier (Marmande), le talonneur Lopez (Pau) ainsi que le Néerlandais Krieger (troisième ligne, Montpellier) complètent le pack. Derrière, l’effort s’est porté sur la charnière puisque le demi de mêlée Pailhé (Lannemezan), les ouvreurs Nicolas (La Seyne) et Bouisset (L’Isle Jourdain) et Van Kampen (arrière, Aurillac), un autre Néerlandais, intègrent le groupe. Un recrutement conséquent, même si Mickaël Carré avoue : “On est censé avoir bouclé le recrutement mais on a déjà trois blessés en troisième ligne.” Quoi qu’il en soit, il faudra que les Gersois soient fin prêts pour négocier la délicate entame qui les attend: deux déplacements pour ouvrir le bal (à Blagnac et Mauléon) avant la réception de Lannemezan. Un premier bloc qui permettra aux Gersois de se situer rapidement.

Fleurance
Deux matchs à l’extérieur pour démarrer la saison: pas simple pour les Fleurantins (Photo Jean-Marc Ramel).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here