Fédérale 1 – Marmande, comme un « CAC » en pâte

0

Il fallait être un peu plus qu’un supporteur de Castelsarrasin ou de Marmande, voire du rugby tout court, pour venir s’asseoir en tribune du stade Alary, exposée aux quatre vents du moment, une pluie fine mais pénétrante et un froid humide à enrhumer un esquimau. Bref, à ne même pas sortir un british ou un écossais. Mais voilà, l’affiche entre Castelsarrasin et Marmande était belle, entre le 6e et le 3e du classement, entre des Castelsarrasinois à la recherche d’un second souffle après trois défaites consécutives, série en cours, et des Marmandais en mode bulldozer, lancés à la poursuite de Nîmes (1er) et de Pamiers (2e) dans ce même classement… (Résumé et photos par Wildon)

Restait à savoir quel serait le rôle du terrain dans cette rencontre, détrempé au coup d’envoi, labouré au bout de quinze minutes et marécageux par endroit à la moitié de la rencontre. Mais n’allons pas plus vite que la musique car s’il est évident que l’arbitre de la rencontre fit changer d’emplacement la mêlée à plusieurs reprises pour que les « gros » bénéficient des meilleurs appuis possibles, il convient de dire que c’est le CAC qui ouvrit le score dès la 2e minute.

DSC_0038
On ne passe pas ! Le CAC dans ses oeuvres, en première période…

Cette « domination » locale dura trois minutes, le temps que Kralfa passe la première de ses six réussites au pied pour remettre les compteurs à zéro, avant que le score ne s’envole en faveur du FCM. Tout d’abord par un très bel essai de De Koker, parti des trente mètres adverses, et de nous gratifier d’un solo genre « dansons sous la pluie » en diagonale, percer toute la défense tarn-et-garonnaise et venir plonger dans le coin de la zone d’en-but. Kralfa trouve les perches et bonifie le chef d’œuvre (16e, 3-10).

DSC_0101
16e : De Koker plonge dans l’en-but tarn-et-garonnais et inscrit le premier des deux essais marmandais…

Marmande fait le trou

S’appuyant un pack monstrueux, Marmande fait reculer toute la mêlée castelsarrasinoise sur plusieurs mètres, pourtant courageuse, les joueurs se jetant dans la fournaise pour essayer de stopper l’irrésistible cocotte bleue, laquelle, finalement, franchi la ligne d’essai pour mieux y pondre Benjamin et le cuir en terre promise, avant que Kralfa ne fasse le job sans trembler (25e, 6-17). Avant les citrons, le buteur marmandais en remet une couche et trois points de mieux (33e, 6-20).

DSC_0108
25e : Les « gros de l’USM mettent la « cocotte bleue » sur le feu. Inarrêtable, elle finira sa course dans l’en-but adverse…

Oui mais avant ces mêmes citrons, ce sont les marrons que les joueurs des deux formations vont s’étaler à qui mieux mieux sur les mandibules ou les arcades dans une bonne « générale » d’une trentaine de secondes. Et Mr Boulay de renvoyer définitivement B. Sicard (CAC) et Tchoukaïeff (USM) aux vestiaires pour y méditer sur les aléas de la condition humaine pendant que Salut ajoute trois points dans l’escarcelle du CAC (40e, 9-20). Toujours mieux que rien…

DSC_0152
Après une séance générale de « bourre-pifs », Mr Boulay présente la petite note : rouge pour Giry  (face à l’arbitre) et Sicard (avec le bandeau blanc)…

Castel’ ne baisse pas les bras, Marmande gère en père peinard

La seconde période ne changera plus rien à la destinée de cette rencontre. Si Castelsarrasin ne baisse et ne baissera jamais les bras, les pensionnaires du stade Alary pourront longtemps regretter ces deux actions de jeu qui ont échoué à quelques mètres à peine de l’en-but marmandais. Du côté de l’USM, on a géré l’avance sans trembler ni forcer son talent, costaud devant, précis derrière, Kralfa, avec deux pénalités supplémentaires, mettant un peu plus les siens à l’abri de tout retour offensif adverse (48e, et 66e, 9-26).

DSC_0133
Castelsarrasin ne baisse ni ne baissera jamais les bras…

Dégageant une belle impression de force physique et collective, Marmande conforte sa troisième place au classement et le sentiment que le XV lot-et-garonnais est taillé pour jouer les premiers rôles de la poule. Et plus si affinités. Quant au CAC, il enquille une quatrième défaite de rang mais qui n’altère pas au final le moral ni des joueurs, ni du staff (voir les réactions, ci-dessous), avec le sentiment d’être tombé sur une équipe annoncée très forte et qui l’a été sans surprise. En attendant un gros déplacement à venir du côté de Pamiers…

DSC_0158
Marmande était trop fort, l’USM s’envole au score…

REACTIONS

Jonathan Elgoyhen, entraîneur des avants de Castelsarrasin : 

Rugby Amateur : Vous commencez cette année 2022 par une défaite, une quatrième de rang. Est-ce que celle-ci ne pique pas un peu plus que les autres ?

J.E. : Au contraire ! On pouvait nourrir des regrets contre Mazamet, en se faisant doubler à la dernière seconde alors qu’on tenait le match, ou encore à Nîmes où on n’arrive pas à concrétiser nos temps forts et qu’on perd alors qu’on aurait largement mérité une victoire là-bas, mais aujourd’hui, on n’a aucun regret. Parce qu’on a joué avec nos armes et qu’on est juste tombé sur une meilleure équipe que nous.

DSC_0063
« Cette défaite doit nous faire grandir » déclare Jonathan Elgoyhen

R.A. : Pourtant vous saviez que la mêlée marmandaise était redoutable et vous avez travaillé là-dessus durant les entraînements…

J.E. : Oui, On savait très bien que le combat principal allait se trouver dans la mêlée fermée et c’est ce qu’il s’est passé. A partir du moment où on se fait pénaliser sur une mêlée fermée, quel que soit l’endroit du terrain, c’est plus facile pour l’adversaire de sortir de son camp, de trouver des pénaltouches et ensuite de faire un ballon porté. Après, il n’y pas eu de manque d’engagement de notre part, ou d’intensité ou de volonté ; il n’y a pas eu un manque stratégique non plus. C’est juste qu’on tombe sur une équipe qui est beaucoup plus efficace et mieux que nous.

R.A. : Comment voyez-vous la suite ?

J.E. : Ce match doit nous faire encore grandir, évoluer, on a encore une marge de progression. C’est dommage d’avoir perdu des points à la maison, mais qui prend des points à la maison contre Marmande ? Très peu d’équipes. Qui va chercher des points à Marmande ? Personne. Nous, on a eu le mérite de le faire [20-20 à Marmande]. C’est une équipe sûre de sa force, qui roule sur tout le monde dans la poule. Pour moi, c’est l’équipe la plus impressionnante du groupe. On savait que cela allait être un match compliqué, on avait aucune pression particulière sur les épaules. Avec les intempéries du jour, avec le terrain gras qu’il y a eu, c’est la logique des choses que l’on perde ce match.


Jérémy Dumont, entraîneur des avants de Marmande : « Très satisfaits de cette victoire, parce que c’était un match important pour nous et pour la suite de la saison, compte-tenu du bloc de matches qui nous attend sur le mois de janvier. Satisfaits aussi parce qu’on l’avait amer depuis le match aller qui s’était terminé sur un 20-20 à domicile. On était très remonté avec une grosse envie de l’emporter ici. On avait demandé aux joueurs de respecter les bases du rugby avec une forte conquête, une bonne récupération, un bon état d’esprit et une bonne défense. Je pense que les joueurs ont parfaitement respecté les consignes. A partir de là, quand on écoute les consignes et qu’on est solidaire dans le jeu, je pense qu’il ne peut pas nous arriver grand-chose. On voulait entamer cette nouvelle année par une nouvelle victoire? UN un second match important nous attend le week-end prochain. Notre objectif est clair : finir dans les quatre premiers, accéder à la Nationale et jouer les phases finales. Voilà nos objectifs. »

DSC_0114
Jérémy Dumont sait que la route est encore longue…

FEUILLE DE MATCH

A Castelsarrasin (Stade Adrien Alary) – C.A. Castelsarrasin – US Marmande 9-26 (MT : 9-20)

Pour Castelsarrasin : pénalités de Salut (2, 21, 40)

Pour Marmande : 2 essais de De Koker (16) et Benjamin (25), 2 transformations (16, 25) et 4 pénalités (5, 33, 48, 66) de Kralfa.

Arbitre : Mr Boulay

Cartons rouges : B. Sicard (40) pour Castelsarrasin, Tchoukaïeff pour Marmande.

Castelsarrasin : Hemilembolo, Van der Westhuisen, Elyoumouri, G. Sicard, Giry, Boué, Julia, Laborie (cap), Salut, Decavel, B. Sicard, Bertrand – Remplaçants : Torrent, Turano, Barrieu, Gorcioaia, Bounaudet, Dumail, Reymond, Limouzin.

US Marmande : Barrès, Benjamin, Vial, Germain, Tchoukaieff, Vengeon, Dias, Ren, Château-Raynaud, Kralfa, G. Barès, Dekoker, Bozonie, Laporte, Dylan – Remplaçants : Pomiès, J. Barès, Mortier, Marmie, Perret-Tourlonnias, Gregory-Ring, Boulaghrifa, Moretto.


PORT FOLIO

DSC_0025

DSC_0028

DSC_0044

DSC_0047

DSC_0073

DSC_0088

DSC_0111

DSC_0140

DSC_0163

DSC_0190

DSC_0194

DSC_0213

 

DSC_0236

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here