Exclusif – Serge Simon : “Rendre obligatoire le Pass sanitaire, c’est aller plus loin et plus vite en prévision d’une reprise normale”

4

Le Bureau fédéral de la Fédération Française de Rugby s’est réuni ce vendredi 23 juillet pour prendre une décision forte : rendre obligatoire le Pass sanitaire. A peine sorti de cette longue réunion, Serge Simon, vice président et docteur de la FFR, qui pilote la cellule Covid depuis le début de la crise, livrait en exclusivité ses premières réactions pour RugbyAmateur.fr pour envoyer un message fort…

Capture d’écran 2021 07 22 194757

RugbyAmateur.fr : Serge Simon, la Fédération Française de Rugby a confirmé ce vendredi que le Pass sanitaire devenait obligatoire pour entrer dans un stade, et évidemment, pour jouer au rugby. Quel est votre premier sentiment ?

Serge Simon : L’idée est de faciliter la vie des licenciés et des clubs. La multiplication des informations, des décrets, des amendements, rend complexe la compréhension générale. Par cette décision forte que nous venons de prendre, nous envoyons un message simple, sans jouer sur des effets de bord avec des jauges à plus ou moins 50 personnes. Nous faisons simple : le Pass sanitaire est rendu obligatoire oui, pour toute personne licenciée de plus de 17 ans. La FFR est délégataire du service public, et à ce titre, nous appuyons les décisions de l’Etat, tout simplement. Pour tout entraînement ou tout match, vous devez présenter votre QR code, votre Pass sanitaire donc.

Comment vont se dérouler concrètement ces contrôles de Pass sanitaire ?

Tout d’abord, il s’agira de contrôler les Pass, mais pas l’identité des personnes, car il faut être habilité pour le faire. Un responsable du club et/ou le covid manager seront désignés naturellement pour ces contrôles. Mais je veux souligner que nous allons d’abord accompagner les clubs pour faire de la pédagogie. Nous avons créé une adresse mail dédiée aux questions que tout club peut se poser (covid-club@ffr.fr). Nous en recevons déjà beaucoup, ce qui est normal. Nous restons proches de chaque club, pour une meilleure compréhension légale et un meilleur suivi juridique. Il faut informer pour rassurer. Nous allons nous concentrer sur cette mission. Le rugby amateur s’est sorti de la crise l’an dernier grâce à sa réactivité et sa solidarité, ce sera identique cette année. La situation est complexe, désagréable, c’est évident, mais il faut tenir compte d’un élément essentiel : c’est le vaccin. La vaccination est un pas en avant majeur vers la sortie de crise, donc il faut pousser les gens à aller se faire vacciner.

C’est le vice président de la FFR qui parle, ou le docteur ?

Les deux ! Je le dis ici avec conviction : je suis pour la vaccination. Et le débat n’est pas de savoir si l’on doit se faire vacciner ou pas, la question est de savoir  quand est-ce que l’on veut retrouver une vie normale. A ce jour, la vaccination est la seule réponse concrète et efficace. Notre rôle de médecin est de motiver les gens à se faire vacciner, c’est ma conviction personnelle de médecin pour sortir de cette situation, face à la malice de ce virus. Il n’y a pas d’autre solution.

Après deux saisons blanches, ne craignez-vous pas une perte de licenciés supplémentaire ?

La noblesse et la responsabilité d’une Fédération est justement de porter un message fort. Nous assumons aujourd’hui de porter un message politique, nous prenons notre part de responsabilité. C’est un débat national depuis plusieurs semaines, et nous, en tant que fédération, nous clamons haut et fort que la vaccination permettra de retrouver les terrains et les tribunes comme avant. Retrouver le plaisir de se retrouver tout simplement. Donc pour répondre à votre question, non, je ne crains pas une perte de licenciés.

” Le vaccin est l’unique réponse…”

L’obligation du PASS SANITAIRE est repoussée au 30 août (décret n° 2021-955 en date du 19 juillet) pour les jeunes de 12 à 17 ans et les salariés des lieux et établissements recevant du public. Pensez-vous que tous les jeunes licenciés de cette tranche d’âge seront en mesure de présenter un pass sanitaire au 30 août pour pouvoir s’entraîner et commencer leurs championnats respectifs ?

Il ne s’agit pas de le penser, ce sera une obligation. Celles et ceux qui voudront rester en marge de cette obligation, se pénaliseront tout seuls.

Côté séniors, le début des premières compétitions en Nationale est prévu pour le weekend du 28 et 29 août. La Fédérale 1 enchaîne une semaine plus tard, et ainsi de suite pour les niveaux inférieurs. Craignez-vous ou envisagez-vous un report des compétitions ?

Le début des compétitions ne dépend pas de notre annonce du jour. Tout entraînement ou match est concerné par la jauge de 50 personnes dans un stade depuis mercredi dernier. Notre décision de rendre obligatoire le Pass sanitaire est d’aller plus loin et plus vite pour gagner du temps justement. Oui, il y a des personnes qui sont en retard concernant la vaccination, charge à nous d’assumer notre rôle pour qu’il y ait un maximum de vaccinés en un minimum de temps. Si on regarde au delà du rugby, le retour à la vie normale va passer par le respect du Pass sanitaire. Il n’y aura plus de questions de jauge au mois d’août, il faut donc en tenir compte dès maintenant. Il faut rester optimiste, et je le suis à titre personnel.

Pour conclure, avez-vous un message à adresser aux clubs amateurs ?

Je m’adresse à eux pour leur dire que nous vivons un moment important, crucial même. Pour une sortie de crise, qui a assez durée, le vaccin est l’unique réponse. Une retour à la vie normale passe par le Pass Sanitaire, et s’il se répand comme il se doit, la crise pandémique sera derrière nous. Respectez, respectons tous cette consigne, et nous pourrons toutes et tous nous retrouver sur et en dehors des terrains à la rentrée.

Aucun article à afficher

4 Commentaires

  1. @joel castany

    je pense que vous allez déchanter avec le vaccin qui sera peut-être une belle erreur comme l’avait déclaré un médecin dont les médias officiels ne donnent pas la parole.
    La solution serait que les tests restent gratuits, et tester tout le monde toutes les semaines, le vaccin n’empêche pas d’attraper la Covid et de contaminer les autres, en Islande 93% de la population est vaccinées, en Israël 85% des adultes sont vaccinés, et ces pays font face à nouveau à des restrictions sanitaires et Israël se prépare à un confinement en septembre…

  2. Deux très bons commentaires. Les réservistes vont reprendre du service à écouter le vice-président Simon. Car il va falloir du monde aux entrées. Nous vivons en pleine utopie……

  3. Je partage totalement le commentaire de joel castany. Et il ne faudra que personne s’étonne
    que les bénévoles désertent les stades et les associations, si l’on continue à leur imposer toujours plus de taches et de contraintes, et notamment cette dernière qui tient des pouvoirs de police et pour laquelle ils ni a aucun cadre juridique pouvant les protéger. De plus, si oui comme les scientifiques et l’état l’affirment, la seule solution est le vaccin, il sera au vu de la surcharge
    dans les centres de vaccination, difficile à tous les licenciés et bénévoles d’avoir les deux doses et le pass validé, avant la reprise des entrainements des clubs amateurs d’ici le début du mois d’aout. Je crains que quoi que veuille en dire notre vice président, il faudra si on veut que le rugby soit solidaire étudier une formule , peut être de jauge aux entraînements et de report du début des compétitions, afin de laisser aux amateurs le temps d’être totalement en règle avec cette nouvelle obligeation.

  4. si on peut totalement partager la nécessité de vacciner un maximum de nos effectifs (nous sensibilisons depuis des semaines sur ce sujet) nous ne pouvons pas accepter l’idée que des bénévoles de clubs amateurs controlent a l’entrée des stades le public nous n’en ni les moyens ni les compétences;
    nos bénévoles ne sont pas des controleurs encore moins des “gendarmes” ils n’accepteront pas longtemps de convertir leur engagement en contrainte de controle les clubs amateurs n’ont pas les moyens d’embaucher des sociétés qui accompliraient cette mission comme dans des clubs pros
    les premiers matchs amicaux arrivent
    qui va controler l’equipe adverse?qui va écarter les joueurs ou suiveurs “non conformes” ?
    oui au vaccin ( d’ailleurs nous pourrions aider les clubs a aller plus vite car le système actuel sature ) mais nous ne pouvons pas devenir controleurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here