Champ. de France 4ème série – La finale à portée de mains

0

Depuis les 16èmes de finales, il ne faisait plus de doute que le bouclier national partirait en Occitanie ou en Nouvelle Aquitaine. Les quarts de finale proposaient des oppositions inter-régionales et des derbys. Mais dans quelle région ira donc ce fameux planchot ?

plateau de sault la palme 06 19 (3)
Plus, plus loin, plus fort, cette 4ème série regorge de joueurs et entraîneurs de grandes qualités (photo Pascal Villalba)

Corneilhan, le champion d’Occitanie, peut toujours courir après son rêve de doublé historique En effet, le petit village sur la colline est venu à bout de l’US Aspoise, au terme d’un match disputé de bout en bout, avec des acteurs sur le pré qui se sont donnés sans compter malgré une chaleur estivale qui baignait le stade de Prat-Bonrepaux (09). Les hommes du président Guillaume Benoît se sont imposés au forceps, mais ont prouvé qu’ils avaient les moyens d’aller très loin au niveau national aussi. La route de la finale passera par une demie qui aura des allures de revanche. En effet, les Héraultais retrouveront l’équipe qu’ils avaient battu en finale régionale : la Palme.

Les Palmistes ont eux aussi, bataillé ferme dans un duel au soleil (à Trèbes) face au Plateau de Sault, resté indécis et intense pendant 80 minutes. Ce choc aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre tant les deux équipes étaient proches. Mais les Audois, auteurs d’une première période réaliste, menant 21 à 3 à la pause, avaient sans doute fait le plus dur. Le Plateau de Sault, fidèle à lui-même, et qui a prouvé maintes fois cette année qu’il avait de la ressource, est revenu dans le match. A force de courage, et profitant de plusieurs supériorités numériques, les coéquipiers de Bastien Caux redonnaient espoir à leurs nombreux supporters en revenant à 21-17, à moins de 10 minutes du terme. On croit alors assister à une remontada mais la Palme, au caractère bien trempé aussi, marquera le dernier essai du jour, libérateur et synonyme de qualification. Cédric Géraud, l’entraîneur de l’USPS, était déçu bien sûr, mais savait que ses joueurs avaient tout donné, et réalisé une saison pleine. De son côté, Fabien Gleyzes, capitaine de La Palme, n’aura pas trop besoin de motiver ses troupes pour une revanche aussi explosive qu’attendue face à Corneilhan. Le match est prévu au stade Cassayet de Narbonne.

plateau de sault la palme 06 19 (6)
Fabien Gleyzes distribue le jeu. L’ouvreur palmiste a encore pesé sur les débats dimanche (photo Pascal Villalba)

Alain Esquirol, président de la Palme : “On fait une bonne première mi-temps, ce qui nous a permis de scorer. La deuxième a été beaucoup plus compliquée lorsque nous nous sommes retrouvés en infériorité numérique. L’indiscipline aurait pu nous coûter. Maintenant nous allons nous concentrer sur la demie avec beaucoup d’espoirs et de détermination. Nous sommes capables de réaliser LE match !”

Bastien Caux (demi de mêlée Plateau de Sault) : Dommage que nous loupions notre première mi-temps, peut être la chaleur, mais sûrement une équipe adverse qui envoie beaucoup de jeu, on rate des plaquages qui, à ce stade de la compétition nous coûtent très cher. 18 points à remonter à la mi-temps, c’est beaucoup, on a voulu faire une remontada à la bayonnaise et on y était presque. On les a pris devant et on revient à 4 points à 8 Minutes de la fin, on lâche toutes nos dernières forces et on se fait contrer sur la dernière action du match. Des regrets oui, mais en face nous avions une équipe plus en forme et plus opportuniste, avec un très bon esprit, ce qui nous qui change du match précédent. Tout de même c’est une belle saison avec un effectif de qualité mais très bancal et très léger en terme de quantité. J’ne profite ici pour remercier très sincèrement tous les bénévoles qui font le boulot dans l’ombre avec parfois des tâches ingrates (cuisine, vaisselle, ménage…) sans qui ce club ne serait rien, et merci aussi à tous les supporters avec une mention spéciale pour la USPS Army qui nous a mis un feu terrible pendant ces phases finales. Merci aussi à nos deux coachs qui se sont investis à 2 000% et qu’on espère revoir dans 2/3 mois pour continuer l’aventure en rouge et blanc.

Jeannot Ferrutgia, entraîneur : “Après un début de match un peu fébrile, nous arrivons à mettre la main sur le ballon et nous parvenons à mettre en place notre jeu de mouvement. Cela se traduit par 3 beaux essais, dont un de pénalité. A la reprise , notre indiscipline nous coûte cher et le Pays de Sault se remet dans le match. Notre défense a tenu bon et le dernier essai nous libère. Je tiens à féliciter tous les acteurs de ce quart de finale, en particulier tous mes joueurs bien sûr, qui ont été exemplaires de courage. Merci à tous nos supporters, de se déplacer aussi nombreux aussi, et rendez-vous pour la demi-finale.”

Dans les deux derbys aquitains, Lons a remporté son bras de fer de justesse, de deux points exactement, contre l’URC XV (Union Rugby Club). Les Béarnais avaient touché du bois en avril dernier en remportant la finale “terroir” de 4ème série, il faut croire que cela leur a porté chance. Ils essaieront d’être le dernier représentant de la Nouvelle Aquitaine en finale, mais nul doute qye Cénac pense à la même chose

Car dans l’autre face à face, joué à Limoges, Cénac s’est imposé plus largement contre Chauvigny (27-10). Les Chauvignois n’ont pas démérité, eux qui disputaient leur premier quart national de l’histoire du club. Mais après un très beau parcours, les coéquipiers de Lionel captain Goron n’ont pu renouveler l’exploit. Le succès historique est revenu pour le club de la Dordogne, se qualifiant ainsi pour la première fois en demi-finale d’un championnat de France. Les entraîneurs Zorzetto et Ben Laporte qui mettent en avant l’esprit de groupe, étaient forcément très heureux. Ce dernier, au club depuis toujours, nous confiait : “Certains pourront dire que nous avons eu de la chance, mais nous pouvons dire à ce jour que nous possédons un vrai collectif avec un jeu très intéressant pour ce niveau. L’objectif était la qualification, depuis, nous prenons chaque match un par un, en espérant aller le plus loin possible bien sûr. Je tiens à féliciter l’ensemble des joueurs, des dirigeants bénévoles et toutes les personnes qui œuvrent pour le bien être du club. Rendez-vous pour la demi finale contre Lons pour un match qui s’annonce très intéressant encore.”

Notre petit doigt nous dit qu’il y aura de l’ambiance ce weekend et du monde pour assister à ce dernier carré magique. Aquitaine ou Occitanie, le sud ouest est en fête en 4ème série…

61706844_366801517303230_2923827329241186304_n
Les joueurs de Cénac ont pris le match par le bon bout et entendent bien aller plus loin (photo club)
61704411_883957205285714_3605891650791931904_o
Les couleurs du Racing 92, portées par Chauvigny ne portaient pas vraiment chance ce weekend (Crédit photo: Chaboisseau Aeline et Lydia Wavasseur)

Résultats 1/4 de Finale
Chauvigny (NAQ) 10-27 Cenac (NAQ) à Limoges
Lons (NAQ) 28-26 URC XV (NAQ) à Castets
La Palme (OCC) 26-17 Plateau de Sault (OCC) à Trèbes
US Aspoise (NAQ) 5-15 Corneilhan (OCC) à Prat

Les demi-finales
Lons – Cénac
La Palme – Corneilhan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here