Cagnac-Blaye : le droit de regard pour Nathanaël

0

Didier Tensa et Aurélie Barreau ont pris à leur charge les jeunes pousses de l’école de rugby Cagnac-Blaye (81). Au sein de cet effectif composé d’une dizaine de débutants, il y a Nathanaël. Ce dernier a des problèmes de vue suffisamment importants pour l’obliger à porter des lunettes pour jouer. “Mais à cet âge là, c’est dangereux, pour lui d’abord, sur des plaquages ou tout type de contact, et puis pour ses adversaires qui ne comprennent pas toujours qu’il faut se retenir” nous a confié Cyril Ricardo. Le coach du groupe séniors du Canton d’Alban, est en effet également investi auprès de ces jeunes de Cagnac-Blaye.

nathanaël
Nathanaël et ses nouvelles lunettes, prêt pour à jouer sans risques

Le costaud au coeur tendre s’est alors adressé à un des sponsors du club : “Léonard Optique”. Celui-ci a confirmé qu’il était capable de fabriquer des lunettes de sport, et quelques semaines plus tard, elles étaient disponibles. Les parents de Nathanaël ont eu alors une deuxième bonne surprise quand ils ont appris que le club, par l’intermédiaire des présidents Francis Laborie et Christian Gilli, avait pris à sa charge la moitié du prix de ces lunettes. L’opticien créateur se chargeant de payer l’autre partie. Précisons ici que Léonard Finaldi avait déjà offert un jeu de maillots lors de la création de l’école de rugby l’an passé. Une double bonne action qui méritait un grand coup de chapeau.

“Ca va me permettre de plus m’engager…”

La plus belle récompense était à venir avec la remise des lunettes il y a dix jours, au petit Nathanaël, très fier de ce cadeau inestimable. Il a eu les mots suivants : “Je suis très content que le club ait pu nous aider pour mes lunettes, je me sens bien avec, cela va me permettre de plus m’engager, et d’avoir confiance en moi. Mais il me faudra le temps de me dire que ce sont des lunettes pour le sport, et que je ne risque pas de me blesser. Ou même blesser mes adversaires ou coéquipiers.” De la graine de champion avec un bel état d’esprit déjà. Pour son premier match, Nathanaël s’est montré à son aise, ce qui n’a pas manqué d’émouvoir son papa, heureux de constater que son fils ne se mettait plus en retrait, mais participait activement aux actions.

Un grand bravo à «Léonard Optique», 80 rue Croix-Verte à Albi (oui, on lui fait de la promo avec plaisir), et aux dirigeants du club de Cagnac-Blaye pour cette belle leçon de solidarité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here