4ème série – La Montagne Noire sacrée

0
Entre une équipe de la Montagne Noire rétrogradée et celle de Boulogne qui sortait d’une année de sommeil, cette finale était plutôt inédite. Mais aussi, déjà, une victoire d’en être arrivé là un an plus tard, grâce à des passionnés de toujours, des bénévoles, qui méritent le respect. Trois bus de chaque côté ont fait le déplacement à Quint. Difficile de s’y retrouver car les deux équipes arborent les mêmes couleurs. Le match débute donc dans les vestiaires avec un tirage au sort pour savoir qui portera sa couleur verte habituelle. C’est Boulogne qui l’emporte. La Montagne Noire jouera en noir, un signe ? (par Beud Spencer)
1891399_976073485736674_3835763335688200982_o
Les joueurs de la Montagne Noire en…noir
Début de cette rencontre sous le soleil. Les deux équipes sont crispées, beaucoup de maladresses et de fautes de mains, hachent le jeu, renforcé par un arbitrage très autoritaire. D’ailleurs, à la 2ème minute, Gayraud (MNHT), reçoit un carton blanc. Malgré ce désavantage Montagne Noire semble mieux maîtriser son adversaire surtout devant. 5ème minute, pénalité suite à un effondrement d’un maul et Pereira (MNHT) ouvre le score. Le match a du mal à trouver son rythme, les deux équipes se cherchent et les initiatives sont rares. Les cartons blanc un pue moins, puisque Glen (USB), en reçoit un à la 8ème. Le jeu reste brouillon, les joueurs ne se lâchent pas, alors cela donne des maladresses, et…un nouveau carton, jaune celui-là pour brutalité, adressé à Jeanzac (MNHT) et Desplas (USB) un peu avant le quart d’heure de jeu. Pereira (MNHT) se voit offrir une deuxième occasion de marquer trois points et ne loupe pas la mire 6-0. L’USB commet beaucoup de fautes et surtout perd pas mal de ballons en conquête. Montagne Noire en profite pour s’installer dans le camp de Boulogne, et mettre un peu plus de pression. Ils vont être récompensés à la 17′; sur une touche adverse le ballon est capturé, s’en suit une attaque d’école pour envoyer au paradis Benezech (MNHT) inscrire un essai. Lui qui, deux minutes plus tôt, tombait le ballon à cinq mètres de l’en but. 11-0, la transformation sera réalisée par Pereira, 13-0 gros coup de gueule de la part de l’ entraîneur Alain Antymortes (USB) auprès de ses joueurs du bord de la touche. Son équipe est méconnaissable, l’enjeu tétanise les joueurs visiblement. Mais les vert et blanc se réveillent. Après plusieurs sanctions l’arbitre doit sortir un nouveau carton blanc pour Albano (MNHT, 38ème). La pénal touche ne donnera rien, mi temps.
11014665_1428530720785827_827362977530894984_n
Pereira passe trois nouveaux points, le bouclier part dans la vallée de la Montagne Noire

Départ de cette seconde période, Boulogne faire rentrer de l’expérience, pensant que cela sera bénéfique pour l’équipe, et obtient une pénalité. Laboisse manque de précision dans son tir. Les intentions sont revenues, l’enthousiasme aussi, tous les supporteurs pensent à une remontée fantastique. 47ème, pénalité pour hors jeu des 3/4. Laboisse s’y colle à nouveau mais dévisse son tir le ballon. Il se rattrape une minute plus tard (13-3). Mais les Boulonnais vont confondre agressivité dans le jeu et agressivité à la main. Montagne Noire ne réagit pas et fait bien. A dix minutes de la fin, carton jaune pour Beyra (USB). Pereira (MNHT) tente les trois points mais échoue de peu. Les dernière minutes sont longues et dures pour l‘USB réduit à quatorze. Les joueurs de Saint-Pons vont enfoncer le clou à la 75′ avec une nouvelle pénalité pour Pereira qui passe trois points de plus, tout comme à la  81ème. 19-3, score final. La Montagne Noire remporte cette finale, somme toute, assez logiquement. 

montagne noire
Moment historique pour le club

 

 

Les réactions

David Colombier (entraineur MNHT) : L‘esprit de clocher a payé, nous avons été disqualifié, on a eu un début de championnat très dur, on s’est accroché, on a été discipliné, avec une bonne conquête,  et une bonne mêlée. Maintenant on va tout faire pour aller le plus loin possible en championnat de France
Alain Antymortes (entraineur USB): Je ne suis pas déçu, car on est parti de très loin, si on nous avait dit en décembre que l’on jouerait la finale des Pyrénées, on n’y aurait pas cru. Je suis fier des garçons, Montagne Noire a été plus fort que nous,  nous n’avons pas eu les automatismes nécessaires. Nous nous connaissons depuis huit mois, mais c’est beau ce qui s’est passé, j’ai failli arrêter en décembre car les garçons n’écoutaient pas et voila où nous sommes. On va continuer en championnat de France maintenant.
Brice Bazerque (capitaine de USB ): On est un club en reconstruction, moi je suis arrivé en décembre, donc c’est déjà beau d’être là, maintenant une finale il faut la gagner, et la jouer, mais ils étaient plus forts que nous. Il va falloir récupérer pour le championnat de France. Je suis tout de même heureux pour le club.
Matthieu Vidal (capitaine MNHT): On se devait de gagner, on avait un objectif en commun, on avait fait plusieurs finales mais toutes perdues, on ne pouvait pas perdre, on a tout donné, et on va tout faire pour bien représenter Midi-Pyrénées pendant le championnat de France
montagne noire matthieu vidal
Matthieu Vidal soulève le premier bouclier de l’histoire du club

La feuille de match

A Quint/Fonsegrives: Montagne Noire bat Boulogne/Gesse 19-3 (13-0)
 Arbitre: Flores Mathieu (Midi Pyrénées) – 1200 spectateurs
Pour Boulogne/Gesse: Pénalité Laboisse (48′)
Pour Montagne Noire: essai Benezech (17′) transformation Pereira (17′), pénalité Pereira (5′, 13′, 75′, 81′)
Evolution du score: 0-3, 0-6, 0-11, 0-13, 3-13, 3-16, 3-19
Avertissements: carton blanc: Gayraud (MNHT) 2′, Glen (USB) 8′, Albano (MNHT) 38′, carton jaune: Jeanzac (MNHT) 13′, Desplas (USB) 13′, Beyria (USB) 71′
Composition des équipes :
Boulogne sur Gesse Baque, Desplas, Beyria, Fonta, Taofifenua G, Serre, Carneiro, Zanaboni, Bazerque, Aual, Escudero, Glen, Gazaux, Telai, Laboisse, Adoue,Taofifenua M, Bortolotto, Audibet, Pujo, Faity, Martin
Montagne Noire : Fagotto, Chacon, Sige, Mourros, Gayraud, Jeanzac, Albano V, Vidal, Lunes, Albano M, Benezech, Seguin, Martin, Garcia, Pereira, Roech, Gonzalez, Kappel, Barthes, M, Marra, Coradazzi, Barthes C

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here