3ème/4ème série – Brens et Bas-Armagnac, l’autre crunch

0

Au pays du rugby amateur, le dimanche après-midi est évidemment sacré, le Tournoi des VI nations aussi. Alors quand l’équipe de France joue aussi un dimanche, qui plus est contre l’Angleterre, certains “roumèguent” un peu forcément. Et puis le match arrive, pas celui des Bleus, le leur, celui qui a été reporté à cause de cette satané pluie, et qui tombe pile poil sur ce weekend de repos présumé, celui où les joueurs avaient prévu de partir en weekend avec madame, ou pire… aller au Stade de France. Mais l’amour du maillot bleu passe après celui de son village, et ils se font une raison. Après tout, on regardera le match en replay au pire. En attendant, il faut se concentrer, et même s’il y a un peu moins de monde que d’habitude derrière les mains courantes, il faut éviter de se louper, car c’est au coeur de l’hiver que les points comptent doubles pour jouer sur des pâquerettes au printemps. Dimanche dernier, à 15h, le Brens Olympique accueillait le Bas Armagnac Rugby Club (le BARC pour les intimes) pour un choc du haut de tableau de la poule 6 de 3ème série. Loin du crunch donc, mais on y était… (par David Campese, photos Christophe Fabriès)

Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (2)
Grosse pression d’avant match ©Photo Christophe Fabriès)

Ils étaient une poignée d’irréductibles pour voir ce qui se fait de mieux… au plus bas niveau. Plutôt que de voir ce qui se fait de mieux au plus haut niveau européen, mais à la télé. Ces supporters (et spectateurs) acharnés ont donc profité d’un franc soleil de février bien agréable, privilège d’un stade sans tribunes, et des bonnes odeurs qui entourent un match de rugby. Agréable oui, comme la partie à laquelle ils ont assisté.

Il faut dire qu’avec deux matchs en moins et 30 points au compteur, Brens, 4ème, attendait de pied ferme Bas Armagnac, leader de la poule avec 41 points, et invaincu depuis octobre dernier. Si les faveurs des bookmakers anglais donnaient logiquement les visiteurs vainqueurs, la vérité du terrain, elle, allait être toute autre. De l’envie, des intentions, de la réussite au pied aussi, et pour couronner l’ensemble, des essais… Non, on ne parle pas du XV de France, mais bien des quatre essais des locaux, qui ont fait basculer logiquement l’issue de ce match viril mais correct, dans leur escarcelle. Les Sang et Or tarnais ont mené leur “BARC” comme il fallait (Mathieu Lartaud aurait pu la sortir celle-là) pour venir à bout d’un premier de classe passé quelque peu à côté de son rendez-vous, et qui n’inscrira que six petits points.

Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (15)
Le Tarn, superbe département porte drapeau de champs et de collines 

31 à 6 score final, fin de série pour le leader donc, qui aura la chance de se relancer dès ce weekend dans le derby contre Gondrin, 2ème, à quatre longueurs derrière seulement. Pendant ce temps-là, Brens et ses Pikachus (regardez bien les manches des joueurs, le pokémon jaune est leur emblème) mettra aussi à jour son calendrier, en recevant Roquettes (5ème, 26 points). Une nouvelle victoire bonifiée des Tarnais, et la première place se jouerait quasiment au sprint final. Surtout que se profile (déjà) le match retour entre Bas Armagnac et… Brens, le 1er mars prochain. Et si ce championnat avait basculé un jour de crunch ? Ou peut-être ce dimanche, autre jour où la France jouera en même temps contre l’Italie. Mais il y aura un point commun entre tous cette fois : les incontournables pâtes d’avant match !

Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (13)
Même joie qu’au Stade de France. La clope en plus peut-être…

Réaction de Guillem Gouby (co-entraîneur Brens)

 

Réaction de Christophe Lalanne (co-entraîneur Bas Armagnac)

 


Le résumé du match en photos

Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (17)
Brens de Nice
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (10)
Bas Armagnac et crunch ne font pas bon ménage
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (14)
Coup d’envoi sponsorisé par les Vins Guibaud, les vins qu’il vous faut
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (3)
Un Armagnac à 60°
84519129_10157886617463320_647333729936605184_o
Des croisées, des feintes de croisées, et des croisées croisées feintées
84315869_10157886473198320_4809229165146406912_o
Un des quatre essais du Brens Olympique : BO pour le BO
84488864_10157886691873320_8895978117378605056_o
3 pénalités et une transformation pour le buteur casqué
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (16)
“Non, un carton blanc au six je vous dis, pas un carton de six de blanc !” – “Oui, mais on fait quoi pour le 20 alors ?”
84729113_10157886600253320_6703818434313977856_o
3ème ligne sauteur-gratteur- coureur- Jérôme Commandeur sous l’oeil de l’arbitre, F. Mercury
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (6)
3ème ligne sauteur-gratteur-coureur et souffle au coeur
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (5)
Barba rossa et Barbe noire se congratulent pour leur belle prise du jour : 5 points !
83883782_10157886700043320_4312874797068451840_o
Sans les mains
84781350_10157886528968320_5756075523256090624_o
Avec les mains
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (9)
Sans commentaires
Brens Bas Armagnac ©Photo Christophe Fabriès (8)
Rendez-vous dans un mois pour aller plus haut,aller plus haut…

Voir l’album complet signé Christophe Fabriès

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here