2ème Série – Collioure préserve sa forteresse de l’invasion des Pirates de Mèze

0

Le Collioure Sportif XV souhaitait rebondir après deux défaites consécutives à l’extérieur, dont la dernière, lourde, face au Rugby Club Villeneuve Védas (59-12). Ce sont d’autres Héraultais qui se présentaient dimanche dernier pour leur faire face. Et le Mèze Rugby Club arrivait en Catalogne en pleine confiance après sa large victoire (38-12) face aux Audois du Corbières XV Méditerranée. Ce duel de milieu de tableau de la poule 3 du championnat Occitanie de deuxième série, promettait donc de faire quelques vagues sur la magnifique Côte Vermeille, pour savoir qui accrocherait le wagon de tête… (par Chris Farmer et Marco Matabiau/ Photos Chris Farmer-RVC)

Les visiteurs gagnaient le toss et optaient pour débuter contre le fort vent (et face à la pente du terrain… militaire). Profitant des fautes de leurs adversaires, ce sont néanmoins les locaux qui se procuraient la première occasion d’ouvrir la marque, mais le buteur Desclaux avait du mal à régler la mire des 40 mètres (5è). Il rectifiait le tir quelques instants plus tard, des 30 mètres cette fois (3-0, 9è). Les Catalans commençaient alors à mettre la main sur le ballon : une belle attaque orchestrée par les avants leur donnait d’ailleurs une touche à 5 mètres. Lozano, le troisième ligne, s’extrayait du ruck qui suivait et allait marquer entre les barres. Desclaux transformait (10-0, 12è).

FB_IMG_1573585457068
A l’image du casqué Desclaux, les buteurs ont dû apprivoiser le vent colliourenc.

Collioure poursuivait sa domination, en exploitant le vent au pied, qui gênait néanmoins les lanceurs en touche. Difficile dans ces conditions d’assurer une conquête propre. Pour leur part, les Mézois essayaient bien de sortir de leur camp en portant le ballon mais commettaient des fautes de mains. Celle du trois-quart centre Tournemire occasionnait une nouvelle mêlée. Sur celle-ci, Bernadi et Gonzalvez orchestraient une belle “89” et servaient Tommasini. L’arrière crochetait alors l’arrière-garde héraultaise et marquait en bonne position. Desclaux rajoutait deux points (17-0, 26è). Malgré les tentatives des deux équipes (les mézoises contrariées par le trop grand nombre de ballons tombés, les colliourencques par le vent violent, toujours aussi gênant pour leur alignement), le score n’évoluait pas jusqu’à la pause.

FB_IMG_1573585604411
La conquête directe a joué un grand rôle dans le succès de Collioure: Fourny (le fils d’Alain, l’ancien seconde ligne emblématique de l’USAP) prend ici le meilleur sur Marti.

Collioure gère, avant d’assurer le bonus

Dès la reprise, désormais adossé au vent, les pirates de Mèze partaient à l’assaut de la forteresse locale, et obtenaient une pénalité aux 30 mètres, convertie par le capitaine Tournemire (17-3, 42è). Ce regain était de courte durée puisque les Héraultais se retrouvaient à 14, le pilier Canvel écopant d’un carton jaune pour un plaquage haut (47è). Sur la pénalité, les Colliourencs choisissaient la pénal touche. Bien leur en prenait puisqu’après une “cocotte” d’école de près de trente mètres (!), le pilier Miro y voyait très clair pour servir Dejean (entré à la place de Gonzalvez à la pause). L’essai était imparable (22-3, 48è). Pendant ce temps, n’arrivant pas à mettre la main sur le ballon, Mèze semblait perdre patience et multipliait les fautes, notamment sur des plaquages hauts.

FB_IMG_1573585710363
Dejean fausse compagnie à l’arrière garde mézoise pour marquer en coin.

Loin de se satisfaire de ce score, les Catalans gardaient le pied sur l’accélérateur, notamment grâce à ce diable de Lozano, toujours dans les bons coups. Le pilier Robinet se voyait refuser un essai pour un léger passage en touche (53è). De quoi donner des ailes aux Héraultais qui profitaient enfin du vent. Depuis ses 10 mètres, l’ouvreur Challier balançait un coup de pied de mammouth et renvoyait le jeu dans les 10 mètres adverses. C’était ensuite au numéro huit géorgien Mtchvedlidze (pas simple à prononcer, ni à écrire) de jouer rapidement une pénalité à cinq mètres de l’en-but, mais rien n’y faisait (64è). Quelques instants plus tard, le même Mtchvedlidze (…) optait pour un départ petit côté et servait Challier, qui décalait à son tour Tournemire pour un bel essai en coin (22-8, 67è). Pas le temps de croire en une éventuelle remontada pour autant, car Collioure, voyant son bonus lui échapper, remettait le bleu de chauffe. Et l’inusable Lozano, après s’être échappé au ras du ruck, inscrivait le dernier essai de l’après-midi six minutes plus tard. Desclaux transformait, 29-8 score final, M. Tortajade, auteur d’un très bon arbitrage, mettait fin aux débats.

FB_IMG_1573585576685
Mtchvedlidze (8) aura souvent tenté de manœuvrer pour mettre les siens dans l’avancée.

La stratégie héraultaise n’aura donc pas fonctionné. Diminués (seulement 18 joueurs sur la feuille de match, une quinzaine de blessés dans l’effectif), évoluant face au vent en première période, les hommes d’Alain Marti n’auront pas réussi à contenir les assauts de leurs adversaires du jour et se sont vite retrouvés largement menés au score. Malgré un léger mieux dans le deuxième acte, ils auront globalement commis trop de fautes, d’indiscipline et dans le jeu, pour espérer quoi que ce soit. Notons tout de même les huit points du capitaine Tournemire. Il faudra pourtant se reprendre pour la venue d’un autre club catalan, le Maureillas Rugby Club, leader de la poule avec 172 points inscrits (pour 23 encaissés seulement) sur les trois derniers matchs…

FB_IMG_1573585675704
Un des symboles de l’indiscipline héraultaise: Canvel écope d’un carton jaune en début de seconde période.

Pour sa part, le Collioure Sportif XV s’est remis la tête à l’endroit et reste invaincu à domicile. Bien structurés, utilisant parfaitement le vent en première mi-temps, gérant leur avance en seconde, les joueurs de  Marc Bernadi et Julian Gonzalvez sont allés chercher un point de bonus offensif à l’arrachée, mais tout à fait mérité au vu de la rencontre. Les piliers Miro et Robinet n’ont pas laissé leur part dans le travail obscur de la conquête, ce qui a notamment permis au troisième ligne Lozano de rayonner dans le jeu courant. Il s’agira dorénavant d’enchaîner pour rester sur le podium, lors d’un périlleux déplacement à Béziers Portiragnes Occitan XV, battu ce dimanche d’un tout petit point (12-13) à Ponteilla, et qui pointe à trois unités des Colliourencs (avec un match en moins).

FB_IMG_1573585698242
Le pack sang et or à fourni bon nombre de munitions à ses lignes arrières.

Réactions

Maxime Lozano (Troisième ligne, Collioure): “On a fait preuve de beaucoup de solidarité aujourd’hui. On avait eu du mal sur le dernier match. On voulait montrer qu’on était chez nous. Chacun a joué pour les autres. Sur un plan plus personnel, c’est vrai que j’inscris deux essais, mais il faut avant tout souligner qu’ils sont le fruit du travail collectif de tous mes coéquipiers.”

IMG_20191112_203705
Lozano, qui inscrit ici son deuxième essai, a été le véritable détonateur du jeu de son équipe.
74887126_2564732983633540_6439545707861901312_o
Man of the match Max Lozano (photo RVC)

Alain Marti (Entraîneur, Mèze): “On a été dominés et on a perdu logiquement face à une équipe qui a su bien manœuvrer avec le vent. Rien à dire (…) On est certes menés 17 à 0 à la pause, mais ils marquent sur des ballons qu’on leur rend, des opportunités qu’on leur crée. On a perdu beaucoup de cadres par rapport à l’an passé. Notre inexpérience nous est coûteuse. On essaie de reconstruire, de rebâtir, avec des garçons qui font forcément des fautes, parfois grossières. C’est parfois difficile de se faire comprendre.”

FB_IMG_1573587061349
A l’image d’Escobar (13), les Héraultais ont tout tenté mais la défense catalane faisait bonne garde ce dimanche.

Jérémy Fabre (vice-président Collioure) : Après deux contre performances à l’extérieur où l’on a été défaillants dans l’investissement et le combat, il était important de réagir à domicile en y mettant la manière. Les joueurs ont bien bossé pendant la semaine, et ont pris conscience que chaque action effectuée doit servir le collectif. Cette victoire va nous permettre de préparer avec plus de sérénité les deux déplacements à venir dans l’Hérault. Ce groupe est très jeune, mais le potentiel est là, il permet d’espérer un avenir radieux pour le rugby colliourenc. “

Collioure peut faire la fête après sa victoire 29 à 8 contre Mèze
Collioure a préservé sa forteresse de l’invasion des pirates, et a célébré son succès comme il se doit.

Feuille de match

A Collioure: Collioure Sportif XV bat Rugby Club Mézois 29 à 8 (mi-temps: 17 à 0).

Arbitrage: M. Clément Tortajade (Ligue Occitanie).

Cartons jaunes: à Mèze, Canvel (47è).

Pour Collioure: 4 essais Lozano (12è, 73è), Tommasini (26è), Dejean (48è), 1 pénalité (9è) et 3 transformations Desclaux.

Pour Mèze: 1 essai (67è) et 1 pénalité (42è) Tournemire.

Composition Collioure: Tommasini; Hostalrich, Limousin, Banuls (cap), Llobet; Desclaux (o), Gonzalvez (m); Bernadi, Lozano, Fourny; Cassagnère, Bizeray; Robinet, Falgas, Miro.

Sur le banc: Barboteau, Bartrina, Ricard, Marsac, Dejean, Fabre, Azéma.

Entraîneurs: Marc Bernadi et Julian Gonzalvez.

Composition Mèze: Magnin; Planelles, Escobar, Tournemire, Maradei; Challier (o), Ramadier (m); Mtchvedlidze, Minaro, Maltese; Marti, Maillot A.; Canvel, Montessinos, Burgos.

Sur le banc: Marziano, Garces, Maillot D.

Entraîneur: Alain Marti.

75424595_2564734613633377_6167126308917608448_o
Juste une “Mèze” au point pour le CS XV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here