1ère série – L’Union sacrée pour Foix

0

Après un sérieux passage à vide en février avec trois défaites de rang dont deux à domicile, Foix avait remis l’église au centre du village lors du choc décisif face à son dauphin, Montréjeau. Restait à finir le travail, en gagnant encore une fois, pour garder définitivement cette première place tant désirée synonyme de remontée en promotion. Le déplacement à l’Union, assuré de sa qualification, aurait pu ressembler à une balade printanière, mais c’était mal connaître les Unionais qui préparaient leur barrage à venir…

L'Union Foix 03 17 RA (2)
Les deux paquets d’avants ont eu l’occasion de se tester en mêlée fermée mais aussi dans le jeu courant

La crispation était palpable sur les visages ariégeois à l’entrée sur le terrain. Et la pénalité de Déjean réussie à la 5ème n’y changeait pas grand chose. L’Union, sans complexe et face au vent, porte le ballon, envoie du jeu et suite à une mêlée dans son camp, transperce le rideau défensif adverse, sans que l’action n’aboutisse. Ce n’est que partie remise. puisque Ricard prend le centre du terrain avec détermination, et c’est Garrabé, son demi de mêlée qui finit le boulot en aplatissant derrière la ligne. Poujade transforme (7-3, 7ème). Benoît Vergé et Yannick Delrieu, les deux coachs fuxéens voient bien que leurs joueurs jouent avec la peur au ventre. Déjean tente de les rassurer en prenant un but de 50m, mais passe de peu à côté. Il ne rate pas une troisième opportunité à la 19ème (7-6). L’Union reste dans son schéma de jeu. Sur une attaque plutôt classique, la défense de Foix est aux abonnés absents sur le retour, Ilbert relance, Carbonnery fait apprécier sa vitesse. L’action se solde par une nouvelle pénalité que Poujade se fait un plaisir de passer (10-6). Sur le renvoi, un petit accrochage a lieu au centre du terrain, M. Bonfantis sanctionne les locaux. Déjean ramène les siens à 10-9 (25ème), mais Poujade encore lui, fait apprécier sa frappe du pied gauche, face au vent, pour redonner 4 points d’avance à l’Union (13-9, 35ème).

Pas le temps de souffler, sur le renvoi, les locaux récupèrent le ballon, le remontent mais le perdent. Vradilof, l’arrière de Foix, contourne tout le monde grâce un joli coup de rein, s’ouvre le chemin d’un deux contre un dans un petit couloir, mais sans réussite. Dans la foulée, sur une touche captée, Foix enclenche un ballon porté, le premier du jour, avance, encore et encore, Giestal prend le ballon entre ses bras schwarzenegeriens et fixe plusieurs défenseurs. La suite, Déjean s’en charge comme un grand, avec feinte de passe et prise d’intervalle, qui fait mouche. Essai entre les perches qu’il transforme lui-même (13-16). L’Union n’accuse pas le coup pour autant et réagit immédiatement, met la pression sur le renvoi, récupère le ballon et s’offre aussi un joli ballon porté. Giestal est resté au sol, ko suite à une mauvaise réception sur le cou. On croit que les locaux vont aller derrière la ligne mais commettent un en avant. Mi temps 13-16. Fin d’une belle première période rythmée et agréable à suivre.

La vaillance de l’Union, le réalisme de Foix…

L'Union Foix 03 17 RA (32)
Contre le vent, Foix n’est venu que rarement dans le camp unionais, mais s’est montré efficace

La deuxième mi-temps le sera un peu moins. Elle débute par une succession de petites fautes, sanctionnées, mais les coups de pied ne trouvent pas la touche, le ballon reste dans l’aire de jeu qui se cantonne au centre du terrain. Le soleil, bien présent, ne réchauffe pas assez les acteurs visiblement, qui font monter la température d’un cran, une  première fois, “gentiment”, puis une deuxième, moins, avec quelques gifles de part et d’autre. M. l’arbitre sévit (un carton jaune de chaque côté), et donne la pénalité à Déjean qui trouve la cible (13-19, 50ème). L’Union continue d’y croire, et fait parler sa puissance devant, martyrise le pack sang et or. Les fautes se succèdent, mais les hommes de Laurent Theillaud ne prennent pas les points au pied, sûrs de leur force devant. Mais Foix fait preuve de bravoure en défense, et les coéquipier de captain Da Costa finissent même par récupérer le ballon, sans avoir encaissé de point. Peut être un tournant de la rencontre.

Ilbert, toujours adroit et précieux dans son rôle de troisième ligne centre, montre pourtant le chemin à suivre, encore et encore. Mais Pautot son vis-à-vis rentré à la place de Giestal, en fait de même. L’Union ne veut pas lâcher, reprend une pénal touche à l’opposé. Mais sur un lancement de jeu approximatif, se fait intercepter par Estève, qui fend la bise, et court en terre promise après 80m de poursuite effrénée. Déjean rate la transformation, mais le break est fait (13-24). Ca grimace sur le banc unionais, cependant, les joueurs ne baissent pas les bras. Ils envoient du jeu, sont à la limite de l’interception à deux reprises, mais veulent se prouver qu’ils peuvent rivaliser avec le leader. Foix est sur le reculoir certes, mais dresse une ligne défensive raide et compacte. Les Fuxéens perdent un élément sur un carton blanc et une faute évitable. Petite cause grands effets, l’Union fait sonner la charge avec ses avants, auteurs d’une belle partie, et libèrent l’espace pour Brousseau qui finit en terre promise. L’Union revient à 18-24, à quelques minutes de la fin. La tension est palpable sur le banc fuxéen, mais elle s’envolera définitivement quand Bigou intercepte une nouvelle fois un ballon perdu. On croit qu’il sera repris au dernier moment par les défenseurs unionais, mais que néni, porté par les nombreux supporters venus de Foix, il parvient à aplatir l’essai qui envoie définitivement son équipe en Promotion Honneur ! Score final, 18-31, fin du match, explosion de joie des Ariégeois qui se congratulent. L’émotion est palpable chez les présidents Rouch et Lozano, les yeux brillent, les joueurs se sautent dessus, ils viennent de redorer le blason d’un club qui s’était terni ces dernières années. Tout le monde n’y parvient pas forcément. Il faut saluer le retour d’un club historique à un niveau qui est plus en rapport avec son passé. Reste à aller chercher un titre. Mais la route sera compliquée face à des adversaires qui ont le même objectif…

L'Union Foix 03 17 RA (27)
Après une dernière interception de 80 mètres, Foix peut laisser explose sa joie
L'Union Foix 03 17 RA (29)
Bigou (à droite) vient de marquer, il est félicité par ses avants

Réactions

Pierre Rouch (co président Foix) : c’est une grande joie, une grande fierté, on revient en promotion, avec un groupe jeune, qui vit bien ensemble. Foix va retrouver sa place à un niveau qui lui correspond un peu plus je crois. On était attendus partout cette année, ce qui est normal, ce qui rend la performance de tout ce groupe encore plus belle

Sébastien Lozano (co-président Foix) : Oui, j’ai les yeux qui brillent car c’est de l’émotion à l’état pur. On a vécu des moments compliqués, aujourd’hui c’est une grande récompense pour tout le monde.

Laurent Theillaud (entraîneur l’Union) : On avait aucune pression particulière, on était assurés d’être qualifiés. Mais on voulait aussi se tester face à Foix, pour préparer au mieux notre futur barrage. Pour ça, je suis satisfait de la prestation de mes gars, ils ont fait un match sérieux. C’est encourageant pour la suite.

L'Union Foix 03 17 RA (14)
Laurent Theillaud a vu que son groupe pouvait rivaliser. De bon augure avant le barrage du 2 avril prochain

Yannick Delrieu (co-entraîneur Foix) : On y est ! Mais que ce fut dur (il soupire en souriant). On est rentré crispés pour ce dernier match, l’Union a fait ce qu’il fallait pour nous contrer, mais on a fait preuve de solidité et de solidarité. Ce passage à vide en février aurait pu nous coûter très cher, mais les gars ont bien réagi, et ont eu une réaction d’hommes face à Montréjeau. Il fallait conclure ici, c’est fait, on est heureux et soulagés bien sûr. La montée est une récompense, on va essayer d’aller en chercher une autre, mais ça appartient plus aux joueurs dorénavant.

L'Union Foix 03 17 RA (3)
Yannick Delrieu (à gauche) et Benoît Vergé, ont vécu pleinement la rencontre. Inquiets parfois, ils ont pu savourer la victoire finale et la montée au coup de sifflet final

Nicolas “Hulk” Giestal (3ème ligne centre Foix) : Ce que je ressens, c’est de la joie forcément car on a connu une période délicate en février en perdant trois matchs d’affilée, mais on a su réagir, et cette victoire à l’Union nous offre la montée. Très heureux donc, mais aussi très fier car c’est la victoire de tout un groupe, c’est bien pour le club de remonter ! Maintenant place aux phases finales !

L'Union Foix 03 17 RA (17)
Nico Giestal, touché à la tête en fin de première période, a dû suivre le reste d la rencontre du banc de touche

 

Feuille de match

L’Union 18-Foix 31 (M-T : 13-16). Arbitre de champ : M. Charles Bonfanti (comité Midi-Pyrénées).

L’Union : 2 essais de Garrabé (9e) et Brousseau (67e) ; 1 transformation et 2 pénalités (22e et 35e) de Poujade.

Foix : 3 essais de Déjean (38e), Estève (58e) et Bigou (79e) ; 2 transformations et 4 pénalités (5e, 19e, 25e, 49e) de Déjean.

Composition des équipes

L’UNION : Berkouk, Ferrieu, Abeilhou ; Ehrhart, Gibault ; Filiquier, Vialas, Ilbert ; Garrabé, Poujade (cap.) ; Mansouri, Ricard, Carbonnery, Catala ; Brousseau.
Remplaçants : Solignac, Néra, Baufume, Casadéi, Vignes, Colin, Lanau.
Carton jaune : Solignac.

FOIX : T. Rouch, Sempé, Rosalès ; Bovet, Bousquet ; Da Costa (cap.), Fouquet, Giestal ; J. Lopez, Déjean ; Clément, Péreira, Desprès, Maciel ; Vradilof.
Remplaçants : Ammari, Boix Bo, Pautot, Lacoste, Estève, Sandré, Bigou.
Carton jaune : Ammari, Carton blanc : Bigou.

Photos du match (©RugbyAmateur.fr)

L'Union Foix 03 17 RA (13)
Pour tous ceux qui doutaient de l’implication de L’Union, voici une réponse
L'Union Foix 03 17 RA (7)
Déjean à l’oeuvre, des 50m
L'Union Foix 03 17 RA (8)
Berkouk touché à la hanche ne s’est pas économisé

L'Union Foix 03 17 RA (9)

Ilbert, le Cigagna de l’Union, précieux sous les points de chute, et pour les relances

L'Union Foix 03 17 RA (31)
Brousseau, auteur du deuxième essai local, s’est essayé au pied en remplacement de Poujade sorti. Mais sans réussite
L'Union Foix 03 17 RA (33)
La belle image du jour : la complicité entre les coachs quelques minutes avant la fin de la rencontre
L'Union Foix 03 17 RA (34)
L’Union Foix 03 17 RA (34)
L'Union Foix 03 17 RA (30)
Filiquier, toujours à la pointe du combat a formé une troisième ligne très présente avec Ilbert et Vialas
L'Union Foix 03 17 RA (26)
Il faisait chaud sur le pré
L'Union Foix 03 17 RA (24)
L’Union Foix 03 17 RA (24)
L'Union Foix 03 17 RA (22)
Les deux punis sur carton jaune
L'Union Foix 03 17 RA (1)
Pautot au milieu des rouge et jaune, félicite ses coéquipiers et leur demande désormais de s’offrir un joli cadeau bonus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here